Christophe Ginisty

​Affaire Morandini : chronique d’une communication de crise complètement ratée


Rédigé le Mercredi 20 Juillet 2016



C’est parfois savoureux de voir des professionnels des médias se planter à ce point dans les règles de de base de la communication de crise et ce serait même risible si les faits n’étaient pas si graves et si sérieux.

En tenant hier un semblant de conférence de presse unanimement qualifiée de surréaliste par l’ensemble des observateurs présents, Jean-Marc Morandini, au cœur d’un scandale révélé par les Inrocks, vient lui-même de creuser sa tombe médiatique.

Décodage.

Comme vous le savez déjà, l’animateur/producteur a été accusé de pratiques perverses et douteuses lors des phases de casting d’une série consacrée aux coulisses d’une équipe de football amateur. Il lui est reproché en vrac d’avoir demandé à de jeunes acteurs potentiels d’envoyer des vidéos d’eux nus, en érection, en train de se masturber sous les injonctions d’une directrice de casting imaginaire, une certaine Catherine Leclerc.

Certains protagonistes auraient également fait état de rendez-vous scabreux dans les locaux mêmes de la station de radio Europe 1 où l’animateur aurait émis de souhaits tout à fait indécents.

Silencieux depuis l’article des Inrocks (et la suite), il a donné rendez-vous à la presse hier après-midi.

C’était sa première prise de parole depuis les révélations et, comme c’est le cas de toute gestion de crise, un moment absolument clé pour la suite.

Arrivé sous la protection d’un garde du corps (sic), il a pris la parole pendant une petite dizaine de minutes pour crier à un complot fomenté par Marc Olivier Fogiel auteur d’un hypothétique chantage, puis s’est éclipsé sans répondre aux questions des journalistes présents mais non sans avoir rappelé ses origines corses (!) en guise d’au-revoir.

Sans vouloir me lancer dans un commentaire sur le fond du dossier que je ne connais pas plus que ça, cette stratégie de communication de crise est non seulement inappropriée, choquante, mais elle est suicidaire.

Il a simplement oublié 3 points absolument fondamentaux que toute personne confrontée à une telle situation devrait scrupuleusement respecter.

Show you care !
Règle absolue en matière de communication de crise, la première chose que public a besoin de savoir avant d’entendre la suite est que vous avez bien pris la mesure de la gravité de la situation.

Il ne s’agit pas de s’excuser ou de s’avouer coupable mais de construire les éléments de l’empathie avec l’opinion. Si les faits sont avérés, nous sommes dans le cadre de harcèlement sexuel, voire de détournement de mineurs, et c’est suffisamment lourd pour que Morandini prenne publiquement acte du sérieux de la situation. Ne pas le faire, c’est mépriser les faits et les victimes.

Et ce mépris est souvent perçu par l'opinion comme un aveu de culpabilité.

Parler du fond
Avant d’accuser qui que ce soit d’avoir manipulé les médias ou de s’être rendu coupable de chantage,  il est absolument indispensable d’aborder le fond de l’affaire.

Les gens ont tous lu l’article des Inrocks et ceux qui ont repris l’info. L’opinion n’attend qu’une seule chose, que le principal intéressé donne sa version des faits et, s’il est innocent, qu’il l’atteste par le partage d’éléments factuels de nature à faire réfléchir les observateurs.

Refuser de le faire, c’est laisser l’avantage aux détracteurs et permettre à leur version d’être la dernière en circulation et de la laisser au stade de version non contredite.

Répondre
Communiquer en situation de crise, ce n’est pas faire des déclarations, c’est s’ouvrir aux interrogations et permettre au public d’accéder à un plus grand niveau de connaissance via une transparence accrue.

Dans ce moment clé, si elle doit toujours être maîtrisée, la communication ne doit plus être descendante mais ascendante, la personne ou l’entité mise en cause – justement ou injustement – ayant l’impérieuse responsabilité de répondre aux interrogations du public représenté en l’espèce par des journalistes.

En plus, Morandini-accusé est l’antithèse de Morandini-journaliste, ce qui complique encore plus sa stratégie de défense. Lui qui a passé son temps depuis des années à sommer ses invités de répondre à ses questions, lui dont l’agressivité en interview a souvent été soulignée avec outrance, s’est comporté très exactement comme ce qu’il dénonce depuis toujours. Il en est de ce fait pas du tout crédible.

La conséquence de cette série d’erreurs dans la gestion de sa communication de crise est que Jean-Marc Morandini apparaît aujourd’hui plus que jamais coupable des faits qui lui sont reprochés.

Encore une fois, je n’en sais rien sur le fond et je ne me prononcerai pas, mais son attitude d’hier a aggravé sa situation au lieu de l’améliorer. Ce fut un véritable suicide médiatique et je ne serai pas surpris qu'il disparaisse définitivement de notre radar. 

Comme quoi, il faut toujours apprendre des choses que l’on professe.

A suivre…

               Partager Partager
Notez


Lu 8390 fois

Commentaires articles

1.Posté par Motown le 20/07/2016 15:06
Lorsqu'on sait que l'individu déteste par dessus tout être trainé dans la boue, que l'on touche à son égo, cette déclaration totalement loupée est complètement compréhensible. Il a voulu se faire justice lui-même quitte à énerver ses patrons...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Boulot | Web 2.0 | Analyse | Coups de com | Nouveautés | Chiffres clés | Communication de crise



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
J'ai ma note post-premier tour en tête. Il faut juste que je trouve un moment pour l'écrire et la poster #teaser
Lundi 24 Avril - 14:45
Après midi à @ULBruxelles pour présenter les métiers du digital à des élèves de Master en communication
Lundi 24 Avril - 14:38
RT @quatremer: 7% pour @MLP_officiel chez les Français de Belgique. 😊
Lundi 24 Avril - 14:18
RT @Be_Margo: A la "hauteur" du personnage... #pathétique #pourquoijenesuispassurprise https://t.co/lhUa0Y9jN3
Lundi 24 Avril - 12:18
@smallf_ il y a beaucoup de monde. 30 min minimum d'attente
Dimanche 23 Avril - 11:54
@GalaMarchal ça va très vite car il y'a beaucoup de bureaux. Je dirai 10 min
Dimanche 23 Avril - 09:53

Recherche