Christophe Ginisty

​Offrez-vous un très beau cadeau pour noël : débranchez-vous à l'info !


Rédigé le Jeudi 22 Décembre 2016



L’année 2016 a été éprouvante d’un point de vue médiatique et informatif.

Il s’est produit des événements d’importance, des attentats de Bruxelles, Nice, Berlin à l’élection de Trump en passant par le Brexit, le massacre d’Alep (et j’en oublie, pardon), et l’impact de ce flot quasi continu de catastrophes et de drames n’est pas anodin.

Nous qui suivons les informations sur les médias traditionnels, nous qui sommes soumis à l’amplification parfois délirante que les réseaux sociaux opèrent sur les informations elles-mêmes, nous qui sommes manipulés par de fausses rumeurs ou des tentatives de manipulation, nous qui sommes submergés pour des vagues d’émotions colossales qui nous submergent sans que nous y soyons vraiment préparés, nous sommes potentiellement en danger.

La nature humaine n’est pas faite pour absorber tout ça sans que cela provoque des problèmes d’ordre psychique.  Il ne s’agit pas d’un phénomène anodin, comme l’écrivait le Professeur Michel Lejoyeux dans le synopsis de son excellent livre Overdose d’info, Guérir des névroses médiatiques paru il y 10 ans :
Les news se suivent et semblent obéir à la loi des séries : attentats, crashs aériens, cyclones et autres tremblements de terre... Les gros titres des quotidiens et des journaux télévisés nous plongent dans l'angoisse. Une angoisse sans cesse éveillée- on se souvient des images du 11 septembre diffusées en boucle sur nos écrans - qui mène facilement à la névrose hypocondrie médiatique, boulimie d'informations, compulsions... Les actualités tournent à l'obsession.
Alors au moment où nous réfléchissons à la meilleure façon de passer ces derniers jours qui nous séparent de la fin de cette p…. d’année 2016, chacun doit avoir présent à l’esprit que prendre des vacances, ce n’est pas uniquement se lever tard, faire du sport, s’en mettre plein la panse avec la famille et les copains et picoler plus que de raison.

A l’ère hyper médiatique que nous vivons, prendre des vacances, c’est aussi se déconnecter complètement de tous les canaux d’information pour rendre un immense service à notre moral.

Il ne s’agit pas de faire l’autruche pour refuser de voir la réalité en face, il ne s’agit pas non plus de se couper du monde et jouer à l’ermite,  il s’agit tout simplement de se reconnecter à son environnement immédiat, à l’essentiel, aux joies simples de l’existence. Il s’agit de se sentir soi-même en contrôle de son actualité et non pas en situation de dépendance des canaux qui nous gavent au sens premier du terme de l’actualité des autres et ce, à longueur de journée.

Il s’agit de quitter les habits du spectateur affolé, en colère et navré pour redevenir uniquement acteur de son quotidien, pour quelques jours au moins.

Je l’ai écrit à de nombreuses reprises ici ou ailleurs, notre société est confrontée à une menace d’un tout nouveau genre résultant du bombardement incessant d’informations et d’émotions que nous sommes incapables de maîtriser et tolérer.

Il y a un vrai risque que nous perdions notre discernement, que nous ne puissions plus penser librement, n’essayions plus de vérifier le vrai du faux et, du coup, que nous asséchions nos propres connaissances pour devenir des troupeaux de désinformés.  

C’est pour cela que nous devons périodiquement nous déconnecter et cette période de fin d’année me semble idéale pour cela.

Profitons des uns des autres, de nos proches, de nos amis, des petites et des grandes joies, des vraies émotions de retrouver ceux que nous aimons.

Je vais essayer de m’offrir ce cadeau. Je ne sais pas si je vais y arriver mais je veux tenter l’expérience car je crois confusément que c’est nécessaire. Dès lundi prochain et pendant une semaine, je ne consulterai pas le moindre fil d’info, ne me connecterai pas à Facebook, Twitter, Google News, je zapperai les informations sur ma télé et ma radio. Je veux vivre une semaine sans l’info du monde.

Je vous invite à faire de même pour quelques jours et, d’ici là, je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année.
 
A suivre... 
 
 
 

               Partager Partager
Notez


Lu 2127 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4 5

Opinion | Politique | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@CChaffanjon et Bayrou, ne l'oublions pas
Vendredi 24 Février - 12:44
Alliance Macron Bayrou : le bricolage improbable dont les élécteurs ne veulent plus:... https://t.co/Omku8mI39M https://t.co/2j9yfr4lOa
Vendredi 24 Février - 11:49
RT @SenSanders: The attacks against transgender people are part of a bigotry which has got to end. To young transgender people I say: We st…
Jeudi 23 Février - 21:52
Soit #Macron met un vent à #Bayrou et reste anti système, fidèle à son début de campagne, soit il accepte et se désintègre. À suivre...
Mercredi 22 Février - 18:34
Turning point? https://t.co/IQvpHwdgwp
Vendredi 17 Février - 19:23
Et voilà l'élément viral qui va faire le buzz et se répandre partout en France ;-) https://t.co/Ju16TZqe5S
Vendredi 17 Février - 19:22

Recherche