Christophe Ginisty

2017, l'ambition de trop ?


Rédigé le Dimanche 7 Février 2010



2017, l'ambition de trop ?
Le calendrier électoral rend fou. A peine avons-nous passé la mi-mandat de Nicolas Sarkozy que de plus en plus de leaders politiques se positionnent pour l'après prochaine élection présidentielle, en 2017. Dernier en date, Xavier Bertrand, portraité dans un livre de Ian Hamel, Xavier Bertrand, les coulisses d'une ambition. Certes, il ne se déclare pas officiellement, loin de là, mais ce calendrier est bien présent dans son esprit, tout comme dans celui de Jean-François Copé.

En termes de communication, cette escalade de fantasmes présidentiels ne contribue pas à élever la politique. Cela donne l'impression fort désagréable que la seule chose qui compte est une bataille d'ambitions personnelles où les hommes politiques ne font pas de la politique pour leur concitoyens mais pour assouvir une soif individuelle de pouvoir. Là où la politique devrait consister à s'occuper des autres, nos leaders montrent avant tout qu'ils ont envie de s'occuper d'eux. Même s'il ne faut jamais nier la valeur d'une ambition, c'est une posture particulièrement dangereuse.

Pourtant, la "jurisprudence Bayrou-Royal" pourrait leur servir de leçon. Car on a bien vu en 2009 que le fait, tant pour François Bayrou que pour Ségolène Royal, d'être exagérément focalisé sur une échéance personnelle contribuait à les éloigner de l'opinion publique.

Les français ont envie que l'on s'occupe d'eux, que nous soyons en crise ou pas et le spectacle de ces personnalités politiques égocentrés ne contribue pas à les rassurer. C'est une erreur de communication que de laisser croire que l'on est déjà candidat 7 ans à l'avance. C'est aussi une faute tactique car en se déclarant, on devient vulnérable, un peu comme une cible à découvert.

               Partager Partager
Notez


Lu 2179 fois

Commentaires articles

1.Posté par Vlad le 08/02/2010 11:11
Très juste. Le nombre de prétendants au sein d'un même parti associé à une annonce très anticipée rend le tout proprement indécent.

2.Posté par Jarodd le 08/02/2010 18:55
Sarkozy était candidat 5 ans à l'avance, dès 2002, ça ne l'a pas empêché d'y atteindre son but.

3.Posté par orange sanguine le 09/02/2010 20:31
Ok avec Jarod. Surtout que Bayou a déjà été candidat 2 fois donc pour l'opion publique qu'il soit "déclarée" candidat n'est pas une surprise. Peut-être pour ça que tout le monde lui tape dessus même dans son parti !
C'est une constante dans la politique française de se déclarer ou d'annoncer ses intentions bien à l'avance pour préparer l'opinion et se faire mieux connaître. Grandement facilité par le manque de renouvellment du personnel politique.

4.Posté par Jourdan le 11/02/2010 20:41
Je trouve au contraire que c'est une très bonne idée d'afficher ses ambitions longtemps à l'avance car la durée du cycle quinquennal est bien trop courte; les Français ont aussi besoin de respirer et d'appréhender d'autres visages à la tête de l'Etat. Xavier Bertrand ne fait pas exception à cette régle où l'on risque fort de voir toujours les mêmes personnages s'afficher aux sommets des partis pour les présidentielles, comme Royal, Bayrou ... Mais après tout, si la démocratie nous réserve des surprises, tant mieux, cela nous montrerait que nous ne sommes pas totalement lesmaîtres du temps en ce monde; cependant, je crois de moins en moins au renouvellement providentiel des générations en politique... on dure en politique avec les moyens que l'on a ou que l'on veut bien se donner, et parfois ils sont bien maigres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche