7 raisons d'être fier de pratiquer les Relations Publics*


Rédigé le Dimanche 12 Mai 2013


7 raisons d'être fier de pratiquer les Relations Publics*
Au cours de mon voyage au Pérou cette semaine, j'ai eu le privilège de représenter l'International Public Relations Association (IPRA) dont j'ai été élu président pour l'année 2013 afin de remettre une récompense à l'Université San Martin de Porres de Lima pour sa contribution exceptionnelle à l'enseignement des relations publics. 

Tout au long de cette visite certes un peu protocolaire, j'ai eu l'opportunité de répondre à un grand nombre d'interviews de journalistes péruviens qui m'ont pratiquement tous posé la même question au cours des entretiens : en quoi les relations publics sont-elles importantes ? 

Je voudrais donc ici donner ma réponse à cette question et plutôt que de parler d'importance qui est un concept tout relatif, je voudrais parler de fierté et exprimer les 7 raisons qui font que, selon moi, les professionnels de ce secteur peuvent être fiers de développer cette expertise. 

1/ Nous sommes les artisans des liens d'une organisation ou d'une personne avec le public
Comme l'a défini la Public Relations Society of American (PRSA) en lançant en 2011 un appel à projet pour aboutir à une définition universelle des RP, “Public relations is a strategic communication process that builds mutually beneficial relationships between organizations and their publics" que l'on pourrait traduire par : les relations publics sont un processus de communication stratégique qui construit des relations mutuellement bénéfiques entre des organisations et leur publics. 

Je trouve pour ma part qu'il y a là une première source de fierté car le fait d'établir une relation bénéfique dans un contexte où la défiance gagne chaque jour du terrain est un point essentiel, un élément moteur pour notre démocratie.  

2/ Nous sommes des facilitateurs des flux d'information 
Je ne crois pas et je n'ai jamais cru que le rôle d'un professionnel des RP était de transformer l'information, de la manipuler ou de la dénaturer. Au contraire, j'ai toujours pensé que ma principale valeur ajoutée consistait à rendre l'information disponible en contribuant à fluidifier la transmission et l'accès à l'information. 

Tant pour les organisations ou les personnalités qui m'engageaient que pour les influenceurs qui me sollicitaient, j'ai conçu ma valeur ajoutée sur cette promesse et toujours oeuvré dans ce sens. 

3/ Nous sommes des acteurs d'une plus grande transparence
Plus nous travaillons au service d'organisations exposées médiatiquement et plus notre travail consiste à les rendre accessibles et transparentes. Nous ne sommes pas des remparts contre les assauts de l'opinion publique via ses représentants mais au contraire les alliés de l'ouverture. 

Et croyez-moi sur parole, c'est un combat parfois compliqué que nous menons chaque jour tant nous sommes conscients de l'impérieuse nécessité d'améliorer un niveau de confiance qui est fonction du sentiment d'être correctement informé. 

4/ Nous sommes des acteurs du changement au sein des organisations qui nous mandatent
Une organisation qui consacre du temps aux relations publics est une organisation qui progresse et se transforme. Parce que nous aidons à établir des relations mutuellement bénéfiques, parce que ces relations font une place importante aux interactions, nous sommes au coeur d'un processus conversationnel dont l'organisation a tout à apprendre. 

Les professionnels des RP sont les ambassadeurs des commentaires de l'opinion et font souvent bouger les lignes grâce à ce qu'ils retiennent des échanges. 

5/ Nous sommes à la croisée des chemins de l'influence 
Ne cherchez pas plus loin, n'allez pas regarder du côté des spécialistes de la communication digitale ou autres générations spontanées de community managers, les professionels les plus légitimes pour être au coeur des stratégies d'influence sont les professionnels des RP. Parce que leur métier a toujours consisté à fluidifier les flux d'information auprès des médiateurs qui ne sont autres que des influenceurs, les pros des RP détiennent un savoir irremplaçable. 

Même si certains n'ont pas voulu évoluer par méconnaissance des opportunités offertes par le digital, la communication d'influence est au coeur des RP. 

6/ Nous protégeons nos clients des manipulations et des rumeurs 
Alors que beaucoup de gens se préoccupent légitimement de l'éthique de celles et ceux qui détiennent le pouvoir (médiatique, politique, économique), il ne faut pas oublier que le monde de l'information doit également se protéger des manipulations qui viennent d'en bas et qui sont, du fait de l'explosion des médias sociaux, de plus en plus nombreuses. 

L'un des rôles les plus importants des professionnels des RP est de protéger les organisations et les personnalités pour lesquelles ils travaillent contre ce que l'on appelle aujourd'hui l'infowar. 

7/ Les relations publics sont un indice de modernité d'une société 
Enfin et j'ai eu l'occasion de le dire à de nombreuses reprises dans les entretiens que j'ai eus avec les journalistes péruviens, le fort développement du secteur des relations publics dans un pays permet d'apprécier la modernité de la société de l'information et, derrière elle, la modernité de la société toute entière. 

Un public correctement informé est un public capable de prendre des décisions de manière éclairée. Des organisations plus ouvertes sont des organisations qui deviennent par la force des pressions publiques plus éthiques et plus responsables au sein de leurs communautés. 

Pour toutes ces raisons, je crois que le métier des relations publics est un métier absolument essentiel dont les professionnels peuvent être fiers de pratiquer au quotidien. A des années lumières des clichés qui enferment ce job dans un univers de paillettes aussi superficiel qu'idiot, nous faisons et nous devons faire un travail indispensable qui mérite d'être valorisé à sa juste place dans la société. 

J'ai essayé de passer le message au fil de mes rencontres au Pérou et je continuerai de le faire tout au long de mon année de présidence de l'IPRA. C'est ma mission principale et j'y consacrerai toute mon énergie. 

Pour aller plus loin : 
- Interview donnée au site Codigo Publicidad

* "Relations Publics" n'est pas une faute d'orthographe mais représente le fait que ce métier consiste à établir des relations de confiance avec les publics et non de rendre nos relations publiques (ce qui n'a aucun sens). Cette terminologie a été adoptée à l'unanimité par le Syntec-RP en juin 2011. 


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Citoyenneté | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture