Christophe Ginisty

Affaire Bygmalion : deux réflexions en marge de l'affaire


Rédigé le Samedi 28 Juin 2014



Quelle affaire que cette affaire Bygmalion ! En dehors du fait que ça me laisse toujours perplexe d'imaginer que des gens puissent tricher à ce point sans imaginer deux secondes qu'ils vont forcément se faire prendre, et sans entrer dans le volet politique, cette affaire m'a inspiré deux réflexions que je voudrais partager avec vous et qui sont un regard un peu différent de ce qui a déjà été abondamment commenté dans la presse. 

La communication n'est pas une baguette magique
Qu'on le veuille ou non, l'un des enseignements de l'affaire Bygmalion est tout de même que la communication ne fait pas tout et que, même en y mettant des moyens colossaux, elle ne parvient pas à transformer un mauvais candidat en vainqueur.

Car finalement, si l'on regarde les faits, que peut-on retenir ? On a un candidat, Nicolas Sarkozy, qui a tout de même dépensé en communication près du double du budget dépensé par son principal concurrent dans la campagne présidentielle. Passons rapidement sur les toilettes privées et autres caprices de diva qui n'ont pas franchement d'intérêt au-delà de l'interpellation anodine du lecteur de la presse people, les équipes de l'ancien président ont franchement mis le paquet pour soutenir leur champion. 

C'est sans doute quelque chose qui va réjouir les commentateurs épris de démocratie sans com, celles et ceux — nombreux — qui trouvent que le communication est un parasite de la sincérité du message et qui estiment qu'elle trouble le discernement des électeurs. Les millions versés à Bygmalion n'ont pas réussi à faire la différence et, que vous en soyez heureux ou non, Sarkozy a perdu. 

Ou alors, Bygmalion n'était pas une bonne agence de com... Mais je n'ai aucun moyen et pas la moindre légitimité pour l'affirmer. 

A qui profite le crime ? 
Bon, Ok, le mot "crime" est de trop mais franchement, s'il y a un truc que je n'arrive pas à comprendre dans cet imbroglio politico-mediatique, c'est la finalité de tout cette affaire. Que les Bakany soient des neuneus complètement étrangers aux tarifs du conseil en stratégie digitale passe encore, mais pourquoi et pour qui les prestations de Bygmalion ont été à ce point gonflées ? 

Soit Bastien Millot est un vendeur hors pair, un type à faire passer les commerciaux de Rank Xexox pour des philosophes et les vendeurs de bagnole pour des épistémologues, soit il y a un système qui a été mis en place pour que les sur-facturations profitent à quelqu'un.

Reste à savoir qui est ce quelqu'un. 

Quand vous facturez vos prestations trois fois leur prix (et encore je suis gentil) et que vous avez des clients qui en redemandent, il y a forcément un truc qui ne colle pas. Il y a forcément quelqu'un qui espère se remplir les poches. Qui a bénéficié de cette arnaque ? Qui s'en est mis plein les poches dans l'histoire ? Très franchement, je ne sais pas répondre à cette question mais j'ai l'intuition que ce ne sont pas les dirigeants de Bygmalion qui ont été les seuls bénéficiaires de cette incroyable magouille. 

il y a quelque chose de très mystérieux dans tout ça et je pense que cet aspect de l'affaire sera le deuxième effet "KISS-COOL" de l'histoire. Une fois que tout le monde aura compris qu'il y a eu de la triche et que Bygmalion a exagéré le montant de ses prestations, viendra le moment où les observateurs se poseront la question du pourquoi. 

Est-ce que les bénéfices ont été mis de côté pour Copé ? Qui est le véritable bénéficiaire de ces facturations ? Je n'en ai aucune idée mais j'ai la confuse impression que c'est là que nous découvrirons la logique de cette histoire minable. 

A suivre... 


               Partager Partager
Notez


Lu 2756 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche