Christophe Ginisty

Affaire Tapie : A quand un mea culpa de la presse française ?


Rédigé le Vendredi 21 Juin 2013



Affaire Tapie : A quand un mea culpa de la presse française ?
Alors que les unes fleurissent un peu partout et que le sujet passe enfin en ouverture des journaux télévisés, je voudrais faire partager ici mon indignation sur un élément de l'affaire Tapie qui semble pourtant ne gêner personne. 

Il y a cinq ans, Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart sortait l'affaire, d'abord sur Internet puis en librairie afin que le plus grand nombre puisse avoir accès aux pièces du dossier (Mediapart propose un contenu sur abonnement).

Dans son ouvrage, il détaillait avec une précision stupéfiante tous les détails d'une magouille que le grand public découvre aujourd'hui au fil de l'actualité. 

Je peux en témoigner pour l'avoir lu, tout ce dont on nous parle désormais y était déjà. Vous n'avez qu'à le lire et vous verrez. 

Et alors que les journalistes français semblent aujourd'hui effarés devant ce qu'ils font mine d'apprendre depuis quelques semaines à peine, leur stupéfaction récente me met en colère. Elle prouve qu'ils n'ont pas fait leur travail au moment où les informations sur ce qui est effectivement une affaire d'état sont sorties. 

Simple citoyen que je suis, j'ai lu ce livre dès qu'il est sorti et j'ai été effaré. Je me suis dit qu'il fallait absolument contribuer à le faire connaître et le modeste blogueur que j'étais s'est débrouillé pour interviewer son auteur au cours d'un entretien vidéo (voir ci-dessous). 

Comprenez-moi bien, mon propos n'est absolument pas de dire que je suis plus malin que tout le monde, que je suis visionnaire ou autre. Je ne suis en aucun cas le sujet.

Non, mon propos est de m'interroger : pourquoi les journalistes français ne se sont pas saisis de ces révélations pour enquêter à leur tour et faire éclater ce scandale lorsqu'il a été rendu public par l'un d'entre eux ? Plus de 400 millions d'euros de l'argent du contribuable versés ainsi en pleine crise économique, un préjudice moral 40 fois supérieur au préjudice moral le plus important jamais versé par la justice de ce pays, cela mérite tout de même un peu plus d'attention que les frasques de tel ou tel héros de télé-réalité !

Si l'on est attaché comme je le suis au pouvoir d'une presse libre et à son rôle dans le fonctionnement démocratique, on doit s'interroger sur les dysfonctionnements qui ont conduit à un silence aussi long et aussi coupable de la part de cette profession. 

Etait-ce le mépris vis à vis d'une publication en ligne, forcément négligeable car jugée par ses pairs moins prestigieuse que les rédactions publiant sur des supports traditionnels ? Etait-ce la crainte de subir les foudres du pouvoir et la colère du Président de l'époque ? Etait-ce le manque de moyens d'investigations dans des équipes soumises à des restrictions budgétaires ? Etait-ce tout simplement le manque de goût pour l'investigation dans une fonctionnement plus clientéliste qui fait alterner les marronniers sur le prix de l'immobilier, le pouvoir des francs-maçons ou les salaires des cadres ? 

La presse doit s'interroger elle-même et parce que nous sommes en démocratie, il ne serait pas délirant d'espérer qu'elle puisse nous rendre des comptes à nous, citoyens. 

Je le dis franchement, j'aimerais assez qu'un patron de presse ait le courage de présenter ses excuses au public de ses lecteurs pour ne pas s'être intéressé plutôt à une affaire si grave et dont l'un de ses confrères avait été l'éclaireur. Et qu'il nous explique pourquoi. 

Et plutôt que de se plaindre des conditions économiques désastreuses de la presse française, de la concurrence du numérique ou de je-ne-sais-quoi, qu'il mesure que c'est peut-être en revenant aux fondamentaux de son métier qu'il réussira à survivre et se développer dans un monde exigeant. 

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 1495 fois

Commentaires articles

1.Posté par FrédéricLN le 16/07/2013 21:25
"Mea culpa" : précisément le genre de phrase que les communicants, à l'image des politiques (ou est-ce l'inverse), évitent avec le plus grand soin. Quel dommage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche