Christophe Ginisty

Alors comme ça, nous allons avec la gauche plurielle aux régionales


Rédigé le Lundi 24 Août 2009



Alors comme ça, nous allons avec la gauche plurielle aux régionales
Heureusement qu'il y a la presse ! Rendez vous compte. S'il n'y avait pas eu de journalistes à la réunion de Vincent Peillon organisée ce week-end à Marseille, je n'aurais jamais su (et vous non plus) que le Mouvement Démocrate dont je suis Conseiller National avait décidé de s'allier avec une "majorité progressiste" qui va du MoDem au Parti Communiste Français.

Sur le fond, pourquoi pas. Je n'ai jamais caché ma sensibilité personnelle qui est plutôt de centre gauche. Mais sur la forme, quel désastre !

C'est tout de même l'une des questions les plus importantes et les plus stratégiques pour tout mouvement politique. Et c'est d'autant plus important qu'il y a dans nos gênes à nous l'indépendance et le refus d'être le strapontin ou le supplétif d'un autre parti. Parce que c'est question est fondamentale, elle doit être débattue en interne avant d'être livrée en pâture à l'opinion publique. Car si nous ne débattons pas de ça, de quoi allons-nous débattre ?

Lors de la constitution du Mouvement Démocrate, nous avons voté des statuts. Nous devons les respecter. Ces derniers prévoient qu'un an avant toute élection nationale une note d'orientation stratégique soit soumise au vote de la conférence nationale qui, je vous le rappelle, représente tous les adhérents.

Je ne vois aucun inconvénient personnel à aller dans la dynamique de cette majorité progressiste mais je veux qu'il y ait un débat en interne pour que tout le monde puisse s'exprimer et que toutes les sensibilités puissent y être entendues. Sans l'existence de ce débat, l'orientation politique est illégitime.

               Partager Partager
Notez


Lu 9161 fois

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

158.Posté par fletcher le 05/09/2009 02:49
Corinne Lepage vient de déclarer, je cite un passage lu dans le Parisien.fr: " «Je trouve que l'effort qu'a fait le MoDem pour conquérir son autonomie et ne pas être le supplétif de l'UMP ne doit pas le conduire à devenir le supplétif du PS», a-t-elle déclaré vendredi soir sur LCI.

«Le sens du combat du MoDem est celui d'une troisième voie. Si c'est pour revenir à une deuxième voie et un système binaire, très franchement on peut se poser des questions» "

Je suis entièrement d'accord avec ça , c'est pour ça que je suis venu au Modem. Voila au moins une responsable qui ose enfin rappeler les fondamentaux du Modem, ce que beaucoup ont l'air d'oublier y compris F.Bayrou. J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, mais je le redis, si le Modem s'alliait, il renierait ce pourquoi il a été créé (et perdrait mon vote).

http://www.leparisien.fr/politique/francois-bayrou-fait-un-pas-vers-la-gauche-04-09-2009-627730.php

157.Posté par Fotini le 27/08/2009 15:20
@BERANGER Etienne

Le problème pour la direction est qu'elle est certaine qu'on n'accèdera pas au second tour !

156.Posté par BERANGER Etienne le 27/08/2009 15:03
Cette manifestation met en évidence le diktat de l'éléction présidentielle sur la vie politique française qu'il faudra sans doute réformer un jour, en tout cas pas avec le Président actuel qui n'en a aucune envie.
Tactiquement, la démarche est logique toujours dans une optique présidentielle.
Elle est risquée surtout vis à vis des UDF historiques dont certians pourraient s'estimer floués.
Elle met les élus régionaux démocrates actuels dans une position délicate car la plupart ont été élus en 2004 au second tour sur des listes communes avec l'UMP.
Les deux données précédentes font que ceci doit de fait donner lieu à un débat interne. Pour moi, la seule question pour les Régionales est: le bilan des équipes sortantes est-il satisfaisant et a t-il été érigé sur les valeurs auxquelles nous sommes attachés? La réponse est donc spécifique à chaque Région et la dynamique à adopter en découle:
- liste MODEM au premier tour pour marquer notre spécificité, notre analyse des différents bilans
- alliance au secon tour avec les bilans et/ou les programmes les plus proches de nos valeurs et de nos orientations.
Il doit y avoir autant de programmes que de Régions et donc autant de réflexions sur les alliances que de régions, le tout devant fonctionner selon le principe de subsidiarité.

155.Posté par CK le 27/08/2009 01:56
@David78
Ah oui, les partis qui fusionneront ...aux Régionales ...Je fatigue.
Je vois toujours sur le plan national.
L'attention est à l'Ile de France...,
La où on voit que l'adhérent pur a des différences avec le militant...
Tout ce ramdam..., Untel ... à la place de Untel... à tant de mois de l'élection...
Oui vraiment ...Pas facile à comprendre...
Temps d'aller dormir.



154.Posté par CK le 27/08/2009 00:48
@David78

Moi je pense que pour les options et accords, un mouvement devrait prendre soigneusement
l'avis des sympathisant et s'y conformer enfin du moins en tenir fortement compte et puis c'est tout.

C'est très faisable, notamment par sondages par internet, et pourtant aucun mouvement le fait..

Vous savez je n'aime pas du tout l'alliance centriste, mais si je savais que la majorité des gens
du Modem voulait des accords avec eux, pourquoi pas ou alors je partirais en disant "c'est réglo" (mais si le Modem en fait alors que j'ai la conviction personnelle que c'est l'avis d'une petite minorité j'enrage, je ne voudrais même pas que l'on en parle).

De même au PS c'était de toute évidence Ségo en Relatif et de loin que voulaient les gens du PS, elle devrait y être num. 1. Alors il y en a qui n'auraient pas aimé, auraient accepté ou seraient partis, mais le PS aurait vécu sa vie "normale" et certainement plus belle que l'actuelle.

D'autre part pour Modem PS Peillon, Ecolo, PC Hue je ne crois pas qu'il y aura fusion mais accords précis. Et pour moi le problème n'est pas la course de la présidence mais de faire équipe pour s'opposer dès maintenant à Sarko.

Par exemple les médias s'intéresseront beaucoup plus à cette équipe et cela sera bénéfique
plutôt que chacun des membres soit attaqué ou boycotté séparément suivant les circonstances et je crois qu'il est indispensable de "regagner" des médias.

Les grosses entreprises aussi y verront une autre alternative de vie.

En fait il s'agit de ne plus accepter le cadre de Sarko pour vivre sa vie et ...
pour préparer les présidentielles, car ds le cadre actuel où Sarko est à la fois arbitre et concurrent sa victoire est assurée.

153.Posté par David78 le 26/08/2009 23:48
@CK
Ce sondage ne m'étonne pas de la part d'adhérents d'une formation qui a pris son envol sur le thème de l'esprit de rassemblement. Les affiches "un président qui rassemble" ou "la france de toutes nos forces" ça vous rappelle qq chose?
La volonté est là.
Reste la capacité à le faire.

Ce qui m'inquiète c'est qu'il faudra que ce soit fait de façon à avoir du sens pour les électeurs, en commençant par les militants des blocs concernés.

Car les partis qui fusionneront sans s'être bien concertés en interne non seulement perdront des adhérents et des électeurs, mais verront ces mêmes adhérents se présenter contre eux... Le Modem sera bientôt venu à bout de ses militants de 2007: les régionales sont pour lui un jeu à quitte ou double.

152.Posté par CK le 26/08/2009 21:31
@Militants courageux

Oui, oui, mais j'en reviens à mon sondage (bien caché ds les médias du pouvoir du moins la ligne suivante)

77 % des Sympathisants Modem souhaite une Alliance avec le PS
53 % des Sympathisants PS souhaite une Alliance avec le Modem
(je trouve que c'est beaucoup car la fin des Européenne il faut bien le dire a terni l'image du Modem, il y a environ 2 mois c'était 66 %).

Vous oubliez toujours ça les Militants Courageux,
c'est que les Fainéants de Sympathisants
ont souvent des désirs bien autres que ceux des Militants. Et en fait c'est leurs désirs qui comptent (ils sont bien plus près de l'avis des électeurs pour Modem potentiels).

Or leurs désirs ont souvent me semble-t-il des tendances bien nettes que les dirigeants des
Partis ne prennent même pas la peine de connaitre, ce qui pourtant ne serait pas si compliqué à l'heure d'internet.

Au lieu de cela on a des stratégies à la flanc d'experts avec leurs courbes et leur analyse, et qui font prendre des options subjectives et de contortions qui évidemment recoupent comme par hasard (oh je ne dis pas parfois cela est peut-être inconscient) les intérêts de leur clan dans le Modem(ou un autre Parti).

Par exemple me semble-t-il cela fait bien longtemps que vraiment beaucoup de sympathisants
Modem ont un faible pour les Sympathisants Ségo (devenus Valls Ségo Peillon) et vis versa, et c'est incroyable que l'on les ait tant frustrés jusqu'à maintenant.

151.Posté par Roulleaux Dugage le 26/08/2009 20:26
Il faudra aussi que Corine Lepage évolue aussi quelque part sur un certain nombre de dossiers, le nucléaire, sa vision du féminisme notamment ...

150.Posté par tamino le 26/08/2009 19:14
@ fotini
je suis d'accord avec vous. La vraie alliance à bâtir, c'est celle entre le Modem et Europe Ecologie. Seule celle-ci permettra de portrer un regard neuf sur les problèmes d'aujourd'hui et de demain. Mais encore faut-il que le Modem s'écologise, ce qui n'en prend pas le chemin, vu le peu d'audience que Corinne Lepage a encore au sein du bureau exécutif, de même que les combats invraisemblables menés par la vieille garde UDF ou les pseudo-jeunes loups arrivistes contre CAP21. Et que Europe Ecologie se débarrasse des Verts sectaires.
Vaste programme, comme aurait dit le général !

149.Posté par Fotini le 26/08/2009 18:59
@tous

J'aurais préféré une alliance MoDem-Europe écologie, représentant une offre nouvelle, pour faire péter le paysage politique français et forcer les vieux partis à se repositionner... que de voir une alliance entre vieux partis qui essaient de ne pas couler en s'épaulant.

Faire une alliance aux régionales sans base programmatique pour ensuite afficher publiquement ses désaccords sur le fond (en-dehors de la proclamation de grands principes) me semble risqué.

En tout cas Nicolas Sarkozy en profitera pour se moquer une fois de plus de l'opposition.

148.Posté par Fotini le 26/08/2009 18:21
@tous

Je pense qu'il est temps d'admettre que ce système de dyarchie à la tête du Modem est devenu une vraie calamité pour le MoDem et que celui-ci n'est finalement qu'un outil qui sert à la carrière d'une poignée de personnes se contentant de vivoter pendant 5 ans sur les reliquats de plus en plus maigres du score de 2007.

De là à imaginer une alliance dès le 1er tour avec le PS pour éviter la honte d'un score encore inférieur à celui des européennes.

Allez, avec un peu de chance, François Bayrou se présentera aux primaires ouvertes à gauche !

147.Posté par David78 le 26/08/2009 18:17
Merci Monsieur Roulleau Dugage pour ce témoignage et cette analyse !
Amitiés catoviennes.

146.Posté par Roulleaux Dugage le 26/08/2009 17:57
@ david, juju et ceux de bonne volonté ... Moi aussi, j'ai donné beaucoup de mon temps et de mon argent depuis 2004 pour les campagnes du TCE, des européennes, régionales, présidentielles, législatives, municipales, européennes avec souvent l'impression de travailler à temps perdu dans le vide et beaucoup de frustration à l'arrivée (bon, on a quand même fait 14,1 % aux municipales, c'est à 66,666 % grâce à moi). Mais je m'aperçois que ce travail de fond est "capitalisable" et il ouvre aussi des opportunités pour l'avenir. Moi aussi, j'ai vu des quelques uns qui n'allaient pas au front, tracter, boiter, échanger, confronter, parce que mêêêrde quoi c'étaient de ceux qui avaient toujours mieux à faire qu'à aller se confronter à la plèbe. Mais il ne faut pas pour autant désespérer Billancourt ;0).
Ce que je peux vous dire en revanche, c'est que dans mon entourage le dernier discours de MdS a eu globalement un mauvais effet (sans valeurs de fond, trop politicien et trop opportuniste) et qu'il est urgentissime que le MoDem vienne dire qu'elle s'exprimait à titre personnel. Je ne suis notamment pas d'accord pour dire que le centre droit est composé des couilles molles (j'en viens et David aussi), mais il est sûr aussi que Bayrou en a trop fait contre Sarko. A trop justifier on ne démontre rien. Il aurait dû laisser venir et refuser certaines émissions (notamment celle calamiteuse d'Arlette Chabot qui était un véritable foutoir). Il faut aussi avoir conscience que la moitié de l'électorat potentiel du MoDem peut encore se reporter à droite. Il faut repositionner tout ça clairement, sortir de ces manoeuvres d'un autre temps qui consiste à être cosmétique ("plat plat plat chic chic les jeunes") sur le devant de la scène et à tout manigancer par derrière. A la longue c'est insupportable. Si MdS engage effectivement le Mouvement, son discours reste creux, il ne comporte pas de défense de valeurs sociales et libérales que nous attendons et il est dangereux car c'est un chèque en blanc et sans contrepartie quelque part. Je demande également à l'état major de réfléchir à un point très précis. DCB s'est positionné en tant écolo pragmatique libéral et cela a plu. A côté de lui, le programme du MoDem sur 16 pages (souvenez-vous) était nettement plus insipide et indigeste avec des arguments sortis d'on ne sait où. MdS a une grosse part de responsabilité dans notre défaite. Il faut le dire.

145.Posté par David78 le 26/08/2009 17:18
Merci Juju pour ce témoignage que je trouve représentatif.

Je déplore que les adhérents de base soient si peu considérés, malgré leur immense dévouement.

La force des militants comme vous c'est un profond civisme, et je regrette que cette énergie si précieuse et si rare, fournie par des adhérents qui ne demandent qu'à servir, soit si systématiquement considérée comme quantité négligeable par les chefs de ce Mouvement.

Si nous faisions de la politique autrement, le Modem ne comporterait pas de hiérarchie. Mais comme on a décidé qu'il y en aurait une!

Dans mon canton voire même dans ma circonscription, la "hiérarchie" a tout bouffé. D'ailleurs le Mouvement se résume maintenant à peu près à elle, et j'aime autant vous dire que le Modem n'a pas gagné en popularité locale à entendre mon réseau de relations personnelles. Je leur ai proposé de démissionner car ça ne rime à rien, mais non, il y a des status et ils ont été DEMOCRATIQUEMENT élus donc si je trouve à y redire c'est que je suis pas démocrate!

Et dire que je n'ai été candidat à aucun poste en interne pour que ce soit l'occasion d'y mettre des nouveaux adhérents! (ayant été candidat modem à une élection je trouvais que c'était bien de laisser qq honneurs à d'autres) Si j'avais su le sort qui serait réservé aux simples adhérents par les instances élues...

144.Posté par juju41 le 26/08/2009 16:05
@david 78

J'ai donné assez de ma personne lors des élections précédentes, une fois comme colistière, dans une liste où certains en tête de liste, n'ont même pas daigné faire campagne.. n'étant pas Modem, et ont disparu le lendemain des élections..secondo aux Européennes, dans le staff de campagne départemental, où j'ai vu à quel point la désorganisation était chronique,où les candidats à part nos deux premiers( jean-Marie Beaupuy qui était vraiment formidable), qui eux se sont défoncé,le reste de la liste, nul ne les a aperçus...les élus du coin, sont venus à reculons, faire le service minimum..( sauf Jacqueline Gourault et Marc Fesneau qui eux ont beaucoup donné..)
Quand je dis que je quitterai le Modem, je suis sérieuse, je n'apprécie pas du tout, qu'on me force la main, je veux connaitre les candidats, savoir leur motivation, c'est pour le moins le minimum, pour que je m'engage à les soutenir..pareil pour le programme, je n'ai pas l'impression qu'il y ait des commissions départementales en vue de fixer les priorités locales( en tout cas, pas chez nous..)..je ne vois pas pourquoi j'irais me défoncer cet hiver, et me cailler, pour rien...
Je vais aux UR, j'attends des réponses, je verrai ensuite au Conseil départemental, si les choses avancent, ou si , on doit encore "attendre"( c'est le mot le plus utilisé au Modem)..jusqu'au congrès programmatique de fin Novembre..
Je peux me mettre en retrait du Modem,si je ne me sens plus en phase, ça ne m'empêche pas de considérer que la vision de Bayrou est la seule qui me convienne, et que si celui-ci se présente en 2012, je donnerai tout mon temps et mon énergie pour le faire gagner..mais c'ets une autre histoire!

143.Posté par Fotini le 26/08/2009 15:50
@CK

Il n'y a pas de courage, juste une envie de comprendre et d'éviter d'être roulée dans la farine :-) !

142.Posté par CK le 26/08/2009 15:16
Trés intéressantes discussions.
Merci à Fotini de reproduire des extraits de presse trés significatifs
(quel courage !!).
En tout cas il y a 2 certaine choses certaines
1) La démarche de MDS a été importante et significative.
2) Sur le Fond Elle Semble bien approuvée par nos Personnalités.
(Comme il semble bien qu'elle le soit aussi très fort par les sympathisants)

Reste la forme qui met en lumière le peu de cas de la réalité d'un bon fonctionnement
démocratique du Modem lui même qui est triste :
Non prise en compte ou alors plus que tardive de l'avis de tous
Discussions intermédiaires au mauvais moment, et quand elles arrivent trop longues et
trop bavardeuses.
J'avoue que je suis plus sensible sur ces points que les savantes déductions sur les élections passées. Je pense que les futures seront trés différentes, justement parce que les positions
et accords des mouvements le seront.

A ce propos je ne suis pas d'accord que le PS se divise en 3, je pense qu'il se divise en 2
PS Valls, Ségo, Peillon et PS Aubry (avec Hamon dedans).

Et je pense que la triste situation de M. Aubry vient du fait que par des élections truquées d'un bout à l'autre du Processus, et par de savantes manoeuvres "d"experts", elle est présidente
du PS alors qu'elle n'est pas représentative très loin de la, elle est depuis le début en discordance très forte avec les "pauvres gens" du PS (suivant l'expression de David78).

Peut-être cela peut-il faire réfléchir pour nous-même ?

141.Posté par cocobe le 26/08/2009 15:15
Merci Christophe de lancer un débat qui va au-delà de la forme dont nous sommes les premiers à penser qu’elle est douteuse pour ne pas dire inacceptable, mais comptons sur l’énergie retrouvée après les vacances de nos conseillers nationaux pour le faire savoir lors du Conseil national de dimanche 6 septembre à la Grande Motte.

À noter aussi qu’on débat sur ce blog plus que sur les outils de communication du Mouvement, preuve que tout reste à faire ou à défaire, au choix !

@115. par Annie-France
On est dans l'opposition , c'est clair maintenant, il nous faudra nous rassembler avec d'autres ,c'est clair aussi, ça se prépare petit à petit, par petite initatives , en ne laissant pas passer les occasions lorsqu'elles se présentent.

Depuis 2007, le MoDem est effectivement dans l’opposition à un modèle dominant,à une certaine vision de la société, il est le parti de la « Résistance », cela signifie-t-il qu’il doit s’aligner sur un autre modèle dominant, cela mérite réflexion et surtout discussion avec les responsables nationaux que nous avons élus, eux-mêmes porte-parole des adhérents.

@117. Christophe Ginisty
J'ai l'ambition que mon mouvement soit effectivement un parti de gouvernement mais la question de mon billet n'est pas là. Si vous m'avez lu correctement, j'écris même que ce discours est beau et que ma sensibilité politique personnelle me porte aussi vers la gauche.

Ces propos n’engagent que toi, la gauche n’a pas « le monopole du cœur » et a largement fait preuve de ses limites en matière de réduction des inégalités, d’éducation, de sécurité, ne parlons pas d’économie, on lui doit plus de la moitié de notre dette extérieure qui, rappelons-le, était un thème récurrent de la campagne de FB en 2007. Ensuite, quand nous parlerons de politique énergétique, à commencer par le nucléaire ou de développement durable ou soutenable comme dirait Corinne LEPAGE, ça va devenir compliqué.
"Tout sauf SARKOZY" , ce n’est pas un programme et encore moins un programme de gauche !


@118. Roulleaux Dugage

Les européennes ont été loupées, il faut tout d'abord tirer les leçons de cet échec qui est avant tout un échec "d'état major", un échec identitaire et de programme. Alors Mesdames et Messieurs de l'état-major (MdS, CL, CG ...) si vous pouviez arrêter de ramener vos fraises et vous mettre VRAIMENT à l'écoute de ce qui se passe autour de vous, ce serait super.

Que du bon sens dans ce message. Le débriefing de la campagne a été très éloquent et a mis en évidence que la méthode peut beaucoup nuire et occulter le fond.

@119. Phil
Le MODEM n'a donc pas beaucoup de discussion possible sur sa droite.
Il est donc logique de parler avec la gauche modérée, dite sociale-démocrate.
Néanmoins, il faut faire gaffe, car je pense que comme pour l'UMP, c'est le noyau dur du PS qui dirige, et ce noyau dur est MODEM-incompatible.

Je pense que Marielle a eu raison, il faut toujours discuter, mais il faut discuter sans être naïf.
Pour les régionales, l'élection est à deux tours.
Portons fièrement nos valeurs au premier tour, on verra bien au second avec qui nous sommes compatible ou pas. Discutons avec les autres formations sans à priori mais également sans naïveté.

Encore une fois, le fond est « audible », mais ce que dit Christophe, c’est que le MoDem fonctionne sur un modèle dont notre Présidence dénonce les abus. Nos conseillers nationaux peuvent se faire entendre, ils en ont les moyens et les débats d’orientation préalables devraient être la règle.

Sur la forme, comme vous le dites, Marielle de SARNEZ a noué contact avec une minorité du PS qui n’est pas forcément représentative, Robert HUE est-il crédible et Daniel COHN-BENDIT parle plus pour lui que pour les autres, donc restons zen.


@123. juju41
ça fait 2 mois que l'annonce de la présence de Marielle à Marseille a été faite….à partir du moment, où elle ne dévie pas de nos idées, à quoi servirait il de demander la permission d'aller à Marseille...où alors on ne fait plus confiance en nos dirigeants, et dans ce cas, effectivement, il y a un malaise..

Très bonne remarque, pourquoi ne pas poser la question de confiance, qui, rappelons-le, est le privilège soit du Bureau Exécutif, soit un vote de défiance des parlementaires que sont les conseillers nationaux . Le problème, c’est que la question ne sera pas posée malgré un échec avoué et en partie assumé.

la démocratie c'est élire des personnes qui portent notre parole, Marielle ne fait rien d'autre..si chaque intervention de nos leaders, doit être votée, ça devient complètement ingérable...

Yes Sir, c’est vrai à tous les niveaux et chacun doit faire ce pour quoi il a été élu.

@ 130. 132. 133. Fotini
i[Corinne Lepage plaide pour l’abandon des «vieilles recettes et des alliances d’appareil»
Source : Libération 22/08/2009
MoDem d’exposition chez Peillon…

Le courant PS, L'Espoir à gauche a invité des centristes, ce samedi, pour ses ateliers d’été à Marseille.
Corinne Lepage plaide pour l’abandon des «vieilles recettes et des alliances d’appareil»
Source : Libération 22/08/2009
MoDem d’exposition chez Peillon…

Le courant PS, L'Espoir à gauche a invité des centristes, ce samedi, pour ses ateliers d’été à Marseille.

«A l’UMP, les décisions se prennent à une personne, au MoDem à deux!», déplore Jean-François Kahn. «Il y a un problème de fonctionnement démocratique au MoDem», estime Corinne Lepage, pour qui «les anciennes méthodes ont encore prévalu». Un sujet que l'ancienne ministre de l'environnement compte aborder mardi soir lors du bureau politique du mouvement.

«A quoi ça sert d’avoir des universités d’été dans dix jours [Ndlr : à la Grande-Motte, du 4 au 6 septembre] ?» , interroge Corinne Lepage, jointe mardi par Mediapart. «Marielle de Sarnez a pris
des positions très ouvertes. C’est gênant. Elle aurait pu s’exprimer à titre personnel, mais elle a engagé, au moins médiatiquement, le MoDem. Elle a commencé par là où elle aurait dû terminer», déplore la présidente de Cap 21, estimant qu’«il y a un problème de fonctionnement démocratique au MoDem. On en a ici une illustration grandeur nature.» Pour l’ancienne ministre de l’environnement, «ils ont décidé tous les deux [Ndlr : François Bayrou et Marielle de Sarnez], comme souvent. Les anciennes méthodes ont encore prévalu» .
]i

On revient à la question de confiance. Qui fait quoi et en vertu de quels pouvoirs ou mandats ? Il n’est pas possible que des responsables nationaux continuent à parler d’une voix discordante, sachant qu’ils n’ont pas été chargés statutairement et démocratiquement de le faire.

Que peuvent répondre à cela ceux qui reprochent à Christophe GINISTY d’avoir dit tout haut ce que beaucoup murmurent tout bas ? Quand c’est Christophe, ce n’est pas bien, quand c’est JFK ou Corinne LEPAGE, c’est bien ?

C’est bien la preuve qu’il y a un problème institutionnel et des Promoteurs ou autres, il y en aura de plus en plus si on ne revient pas très vite à des pratiques vertueuses qui passent par une application toute simple de ce qui a été voté à Villepinte. « Dura lex ….»

140.Posté par David78 le 26/08/2009 15:04
Juju,

Prépares toi à une désillusion de plus au sujet des investitures: vu que rien n'est prévu pour organiser la consultation des adhérents ça se fera entre titi parisiens et entre - pardonnez moi mais c'est ce que je ressens - fayots qui n'arrêtent pas de squater le siège.

Hé oui c'est logique.

Au sujet du conseil national du 4 juillet, tu incrimines les conseiller nationaux mais pas les organisateurs de la réunion, alors qu'ils n'avaient pas besoin de lire le journal, eux, pour savoir que ce thème était dans les tuyaux. Si ils avaient un minimum de considération pour les adhérents ils auraient spontanément inscrit cette importante question à l'ODJ de la réunion; en tout cas moi ça m'aurait traversé l'esprit.

Sinon je fais le pari que ta menace de quitter le mouvement n'est pas vraiment sérieuse: je me trompes?

139.Posté par Fotini le 26/08/2009 14:43
@juju41

"si les listes et le programme nous sont servies " clé en main", comme les autres fois, je quitterai le Modem..parce j'en ai ras le bol qu'on me demande juste de répondre par Oui, ou Non..."

Ca risque pourtant d'être pareil sur la question des alliances.

Quant au rôle des conseillers nationaux, les conditions de leur élection (une nouvelle élection devait théoriquement avoir lieu) et de leur réunion (pas toujours prévenus suffisamment de temps à l'avance), la façon dont est élaboré l'ordre du jour, ainsi que l'incapacité qu'ils ont de se concerter avant (qui a leur liste et leurs coordonnées ?) fait de cette instance plus une chambre d'enregistrement qu'un parlement du MoDem.

138.Posté par juju41 le 26/08/2009 13:50
@david 78

contrairement à ce que tu penses, je ne suis pas aussi idiote..;concernant les désignation de candidats, et le programme, je vais même très loin, puisque j'en fais la condition sine qua non..si les listes et le programme nous sont servies " clé en main", comme les autres fois, je quitterai le Modem..parce j'en ai ras le bol qu'on me demande juste de répondre par Oui, ou Non.. j'ai proposé des primaires pour les têtes de liste, à Jacqueline Gourault, disons qu'elle n'a pas dit Non, mais elle pense que ce sera trop tard...ben oui, comme d'hab, c'est trop tard.. c'était déjà trop tard pour les municipales, ensuite pour les Européennes...
je n'ai rien lu dans un blog, mais dans la presse..il me semblait assez évident que les conseillers Nationaux dont je ne suis pas, suivraient un peu les échos de la Presse avant le Conseil Nationla du 4...c'est la moindre des choses...Si aucun n'a eu cette initiative, dommage.. si certains l'ont su mais n'ont pas osé soulever le pb, Dommage...à quoi ça sert les conseillers Nationaux, dans ce cas?

137.Posté par Fotini le 26/08/2009 13:38
@David78


"Moi je fais partie des pauvres gens qui ont besoin qu'on leur explique, et qui aiment quand les questions importantes sont inscrites à l'ordre du jour des réunions des décideurs du Mouvement."


Pas mieux !

Je crois malheureusement que certains s'accommodent de tout cela aussi bien que de la PME MoDem alors qu'ils se voyaient encore en multinationale il y a à peine plus d'un an.

136.Posté par David78 le 26/08/2009 13:32
Cher juju,

Tu es parmi ceux qui, quand les extraterrestres auront débarqué diront: "tout le monde savait ce n'est pas une surprise: je l'avais lu dans un blog il y a deux mois!"

Moi je fais partie des pauvres gens qui ont besoin qu'on leur explique, et qui aiment quand les questions importantes sont inscrites à l'ordre du jour des réunions des décideurs du Mouvement.

Soit on veut un débat organisé, soit on continue à subir la désorganisation funeste des débats à l'intérieur de notre Mouvement.

Et quand les investitures nous seront annoncées, tu feras sans doute partie de ceux diront: ben quoi, vous protestez que personne savait qui serait investi alors que tout le monde était au courant!!! Et si on mettait cette question à l'ODJ d'une réunion et qu'on donnait à tous l'occasion de s'exprimer?

Tu trouveras ça outrancièrement procédurier, mais je te signale que nous sommes sensés être un grand mouvement, pas une bande de joyeux boyscouts!
Tout le monde doit marcher à la même vitesse, même ceux qui ne trainent pas dans les salons parisiens et ne bénéficient donc pas des fuites de cabinet. Hé oui certains abrutis sont à l'écoute des bruits émis par le peuple, et je vois pas pourquoi ils devraient toujours être des derniers informés!

135.Posté par Fotini le 26/08/2009 12:32
@juju41


Etes-vous conseiller national ?
Pour ma part je ne le suis pas, Christophe pourrait répondre.

Mes interrogations sont :
La parole le 4 juillet dernier a-t-elle aussi facilement été accordée ?
Il me semble que JFK ne l'a pas eue spontanément.
Et l'ordre du jour était copieux.
Je pense que MdS aurait pu annoncer le 4 juillet qu'elle irait à cette réunion, c'est assez important comme point pour l'être, non ?

134.Posté par juju41 le 26/08/2009 12:08
dans le Canrd d'aujourd'hui, il est dit que Marielle a préparé son discours durant une semaine, qu'elle l'a présenté à Bayrou pour blanc-seing, et aussi à JFK la veille de son intervention..

d'après le premier article
Corinne Lepage, qui approuve aussi la démarche, appelle à aller au-delà de ces «clapotis de la politique»: «La nouveauté serait de continuer ce travail de fond et de dépasser ce que, tous, nous traînons derrière nous», ajoute la vice-présidente du Modem, en plaidant pour l’abandon des «vieilles recettes et des alliances d’appareil».

et dans Médiapart, Corinne Lepage regrette la manière sinon le fond..

pourtant elle savait le 1er juillet que Marielle était invitée, pourquoi n'avoir pas évoqué la chose le 4 ? de plus personne ne peut me faire croire que lors du Burex de la mi-juillet, la question n'a pas été posée...un peu de logique tout de même !

133.Posté par Fotini le 26/08/2009 11:39
On vient de me le transmettre :

«A quoi ça sert d’avoir des universités d’été dans dix jours [Ndlr :
à la Grande-Motte, du 4 au 6 septembre] ?» , interroge Corinne
Lepage, jointe mardi par Mediapart. «Marielle de Sarnez a pris
des positions très ouvertes. C’est gênant. Elle aurait pu s’expri-
mer à titre personnel, mais elle a engagé, au moins médiatique-
ment, le MoDem. Elle a commencé par là où elle aurait dû ter-
miner», déplore la présidente de Cap 21, estimant qu’«il y a un
problème de fonctionnement démocratique au MoDem. On en a
ici une illustration grandeur nature.» Pour l’ancienne ministre de
l’environnement, «ils ont décidé tous les deux [Ndlr : François
Bayrou et Marielle de Sarnez], comme souvent. Les anciennes
méthodes ont encore prévalu» .

(...)

Sur le fond pourtant, cette main tendue ne rencontre pas d’op-
position frontale au sein du mouvement. «Une très large majo-
rité de gens, au MoDem, est favorable à cette alliance» , rappelle
Jean-François Kahn, qui explique n’être «gêné» que «par le côté
“politique à l’ancienne”. Les gens du MoDem veulent faire de
la politique autrement et ils sont confrontés à de la politique à
l’ancienne. A l’UMP, les décisions se prennent à une personne,
au MoDem à deux...» .
Si elle n’est «pas contre la position exprimée par Marielle de
Sarne» , Corinne Lepage émet tout de même une réserve. «Ça au-
rait mérité un débat car il y a plusieurs solutions possibles, dont
l’une, que j’avais évoqué au lendemain des européennes, qui est
une alliance MoDem-Europe écologie. La raison d’être du Mo-
Dem est un positionnement au-delà de la gauche et de la droite.
Mais pour moi, le projet alternatif au sarkozysme est un projet
démocrate et écologiste si on veut construire un vrai projet de
société.»
Mais l’ancienne ministre de l’environnement le reconnaît, «le
problème majeur n’est pas un problème de positionnement poli-
tique mais de mode de fonctionnement» . Le débat n’est pas nou-
veau. Au lendemain des européennes, après le score calamiteux
de la formation centriste (8,46%), l’ancienne ministre de l’envi-
ronnement avait déjà tiré la sonnette d’alarme. Dans nos colonnes,
le 10 juin, elle remettait en cause, «la méthode de travail» du
MoDem. «La décision n’est pas assez collégiale, les choses ne
doivent pas se décider à trois [ndlr : François Bayrou, son di-
recteur de cabinet Bernard Lehideux, la numéro deux Marielle de
Sarnez], la démocratie interne n’est pas suffisamment respectée.»


132.Posté par Fotini le 26/08/2009 11:35
Ou du moins les passages importants, pour éviter les soucis avec le copyright :

Si la photo de famille organisée par Vincent Peillon, lors des ateliers d’été de son courant a suscité des oppositions au PS, au MoDem, la venue de Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, a surtout ravivé le débat du fonctionnement interne de la formation centriste. «A l’UMP, les décisions se prennent à une personne, au MoDem à deux!», déplore Jean-François Kahn. «Il y a un problème de fonctionnement démocratique au MoDem», estime Corinne Lepage, pour qui «les anciennes méthodes ont encore prévalu». Un sujet que l'ancienne ministre de l'environnement compte aborder mardi soir lors du bureau politique du mouvement.

131.Posté par Fotini le 26/08/2009 11:30
Quelqu'un peut-il nous copier-coller l'article complet de Mediapart ?

Au MoDem, la main tendue de Sarnez à la gauche est critiquée... pour la forme

130.Posté par Fotini le 26/08/2009 11:28

Corinne Lepage plaide pour l’abandon des «vieilles recettes et des alliances d’appareil»
Source : Libération 22/08/2009
MoDem d’exposition chez Peillon…

Le courant PS, L'Espoir à gauche a invité des centristes, ce samedi, pour ses ateliers d’été à Marseille.



La question d’un rapprochement PS-Modem, embarrassant «sparadrap du capitaine Haddock collé aux débats du PS», selon l’expression du socialiste Jean-Christophe Cambadélis, incommode-t-elle autant sur les rives centristes ? Alors que Vincent Peillon et ses amis frappent un grand coup en affichant, samedi à Marseille, aux ateliers d’été du courant du PS l’Espoir à gauche, une jolie brochette d’invités de gauche et au-delà, la présence de Marielle de Sarnez, aux côtés du communiste Robert Hue et de Daniel Cohn-Bendit, semble faire peu de vagues au Modem. Invitation lancée par Peillon à sa collègue du Parlement européen et bras droit de François Bayrou, qu’elle-même a acceptée «tout naturellement».


«Clapotis». Assurant l’initiative «totalement assumée», le vice-président du Modem, Jean-Luc Bennahmias, qui participera aussi à un atelier samedi matin, y voit «le signe clair qu’on est prêts à discuter avec toutes les formations ou bouts de formations. Les tabous viennent d’ailleurs, pas du Modem», se congratule-t-il, visant la direction du PS qui n’a pas convié de centristes à son université d’été, fin août. Rien de nouveau pourtant, à en croire l’eurodéputé, sous le soleil marseillais : la relation entre les deux partis «suit son cours», analyse-t-il, dans le droit fil de la municipale partielle d’Aix-en-Provence, en juillet, où PS et Modem avaient fait liste commune dès le premier tour. Selon l’un de ses proches, une cinquantaine de militants centristes auraient même prévu d’assister à la réunion de Peillon et à la table ronde avec Sarnez : «Une nouvelle majorité progressiste pour la France : comment et avec qui ?»


Corinne Lepage, qui approuve aussi la démarche, appelle à aller au-delà de ces «clapotis de la politique»: «La nouveauté serait de continuer ce travail de fond et de dépasser ce que, tous, nous traînons derrière nous», ajoute la vice-présidente du Modem, en plaidant pour l’abandon des «vieilles recettes et des alliances d’appareil».


De là à adhérer à la suggestion de Peillon d’une alliance du PCF au Modem ? «Si une majorité se dessine jusqu’au PCF, sur l’idée d’une évolution soutenable, pourquoi pas. Mais est-ce que ce sera encore le PCF ?» s’interroge Lepage. «La phase de recomposition politique ne fait que commencer, temporise Bennahmias.



Quant à son éventuelle traduction aux régionales de mars 2010, pas question non plus de se précipiter : «Que les Verts soient pressés, qu’ils aient besoin de transformer l’essai, c’est leur affaire. Nous, on doit prendre notre temps, on a trois-quatre mois pour discuter», estime l’ancien écologiste.


«Discute». Quitte à repousser encore «la discussion sur la note stratégique que les dirigeants du Modem doivent présenter au conseil national, en principe un an avant une élection», déplore Christophe Ginisty, chef de file des Promoteurs, mini-courant du Modem. S’il se réjouit que le parti «discute avec tout le monde», celui-ci émet une objection sur la méthode, arguant que le sujet de l’atelier auquel participe Sarnez «est stratégique pour l’avenir». «Notre indépendance est dans l’ADN du Modem, ce n’est pas anodin. Avant de l’évoquer à une table ronde, cette question, sensible, se discute en interne.» Pas sûr donc qu’elle soit tranchée aisément au congrès programmatique de l’automne.

129.Posté par juju41 le 26/08/2009 11:10
Premiers ateliers d'été de "L'Espoir à gauche" avec Cohn-Bendit et Sarnez



PARIS (AFP) - 01.07.2009 13:22




Le courant "L'Espoir à gauche" réunira ses premiers ateliers d'été, à Marseille les 21 et 22 août, avec le Vert Daniel Cohn-Bendit et Marielle de Sarnez (MoDem), avec trois maîtres-mots: "projet", "ouverture" et "rassemblement", a annoncé son leader Vincent Peillon mercredi à Paris.

Le courant "L'Espoir à gauche" réunira ses premiers ateliers d'été, à Marseille les 21 et 22 août, avec le Vert Daniel Cohn-Bendit et Marielle de Sarnez (MoDem), avec trois maîtres-mots: "projet", "ouverture" et "rassemblement", a annoncé son leader Vincent Peillon mercredi à Paris.
Se revendiquant comme le "premier courant dans le parti", "L'Espoir à gauche", issu de la motion défendue au Congrès de Reims par Ségolène Royal, représente le "tiers du Parti" avec 30 fédérations et veut "accoucher d'une nouvelle gauche", selon M. Peillon.
Avec plus de 1.000 inscrits, ces ateliers accueilleront également certains qui n'ont pas voté pour la motion Royal, et "beaucoup de responsables", assure l'eurodéputé à la presse à Paris, au côté du sénateur François Rebsamen et de Patrick Mennucci, coordinateur des ateliers.
La question des primaires, de la stratégie politique et des alliances sera au coeur de ces deux journées auxquelles sont également invités le radical Jean-Michel Baylet, l'ex-patron PCF Robert Hue et Jean-Pierre Chevènement (MRC).
Candidat aux primaires, Manuel Valls qui a lancé lundi son club, animera des débats. "Membre éminent" de "L'Espoir à gauche", il a "toute sa place avec nous", a commenté M. Peillon.
En revanche, la présence de Ségolène Royal est incertaine. "Ségolène, si elle veut ou si elle peut venir, est la bienvenue", a indiqué M. Rebsamen.
"L'Espoir à gauche" veut "accoucher d'une nouvelle gauche", a assuré M. Peillon. "On veut que se fédère une nouvelle gauche socialiste, radicale, écologique, citoyenne et républicaine", a renchéri M. Rebsamen.
M. Peillon qui s'affirme "pleinement" dans le PS, juge que le parti "doit se transformer". Car, prévient-il, "tant que ce parti n'aura pas décidé de se transformer et de prendre des décisions de fond sur le projet, les alliances et les primaires, nous continuerons comme nous l'avons fait".



128.Posté par juju41 le 26/08/2009 11:01
le 1 er Juillet sur Libé entre autre..

http://www.liberation.fr/politiques/0101577350-le-courant-de-peillon-convie-cohn-bendit-et-sarnez-a-ses-ateliers-d-ete

Personne ne lit la presse au Modem?surtout qu'on ne parle pas souvent de nous...cette annonce aurait du interpeller les sceptiques , et provoquer une question le 4 Juillet...

127.Posté par marie le 26/08/2009 11:00
D'accord avec juju41.

Je me souviens même d'une interview de C. Lepage ( au moment de l'annonce de l'invitation ) à qui le journaliste demandait ce qu'elle en pensait. Elle a répondu qu'elle n'y voyait aucune objection, qu'elle-même était souvent invitée et qu'elle répondait favorablement à ces invitations....
Je comprends mal sa réaction maintenant ... ( v. Médiapart ) .....

126.Posté par Fotini le 26/08/2009 10:52
@juju41

"d'autre part, Marielle n'a dit que ce que nous savions qu'elle allait dire"

Vous êtes tellement en osmose avec elle que vous en devenez télépathe ?
Je crois que dans ce cas il est effectivement inutile de discuter, autant s'en remettre à cette douce concordance des esprits. Je vous envie.

Juste une précision : Christophe avait déjà posé la question de son intervention à Marseille :

http://www.ginisty.com/Le-MoDem-prepare-t-il-l-Union-de-la-Gauche_a203.html

125.Posté par B.Robert le 26/08/2009 10:47
Je pensais que la troisieme voix c'était l'indépendance ...

124.Posté par B.Robert le 26/08/2009 10:41
@ Juju
Tu as peut etre raison mais perso je n'étais pas au courant .

123.Posté par juju41 le 26/08/2009 10:29
ça fait 2 mois que l'annonce de la présence de Marielle à Marseille a été faite... comment se fait il que personne n'ait bronché durant ce temps de latence...c'était même annoncé avant le fameux CN du 4 Juillet...personne n'a jugé bon de poser la question, donc il faut croire que qui ne dit mot consent...d'autre part, Marielle n'a dit que ce que nous savions qu'elle allait dire..le contraire aurait été surprenant.; à partir du moment, où elle ne dévie pas de nos idées, à quoi servirait il de demander la permission d'aller à Marseille...où alors on ne fait plus confiance en nos dirigeants, et dans ce cas, effectivement, il y a un malaise..
la démocratie c'est élire des personnes qui portent notre parole, Marielle ne fait rien d'autre..si chaque intervention de nos leaders, doit être votée, ça devient complètement ingérable...
Marielle n'a fait que proposer notre vision,ce qui n'est pas un programme, maintenant construisons ce programme en accord avec nos idées, un programme qui soit porteur et suffisamment crédible pour attirer des électeurs,parce que c'est tout de même l'essentiel, car une nouvelle défaite électorale , et le Modem ne s'en relèvera pas..qu'on aille faire des alliances, pour grapiller quelques sièges, ne m'interesse pas, si notre message n'a pas convaincu..c'est que quelque chose sera définitvement cassé, et dans ce cas, on devra en tirer les conséquences...

122.Posté par David78 le 26/08/2009 10:18
Et de la même façon, les modems déçus par une alliance seulement politicienne pourraient bien voter UMP en 2010, ou se présenter de façon indépendante. Ce serait joli!
Une bonne raison pour que si alliance il y a, elle fasse l'objet de débats en interne au préalable.

121.Posté par Christian Romain le 26/08/2009 10:08
@ Phil :

Petit rappel de la même farine que votre histoire : en 1981, le PCF a donné instruction en sous-main de voter pour Giscard contre son allié Mitterrand ; et symétriquement le RPR a donné consigne "secrète" de faire battre son allié Giscard. Dans les deux cas, suite à des calculs politiciens relativement tordus...

120.Posté par B.Robert le 26/08/2009 09:27
Et pourquoi tu n'aurais pas 2% du modem qui aurait voté à droite plutot que de s'allier au PC vert ps ?
Je crois que l'UDF a toujours été un "ami" du RPR à une certaine époque ?

119.Posté par Phil le 26/08/2009 09:08
Je pense qu'il faut faire preuve de pragmatisme.

Tiens, une petite histoire qui s'est passé à côté de chez moi:
Il était une fois une ville du 92 (en l'occurrence Châtillon) qui était dirigé par les communistes.
A cette époque, Pasqua, patron du 92 avait décidé de conquérir certaine ville du 92.
Il choisit donc des gens selon leur anti-communisme afin de prendre ces villes.
Ces personnes, que l'on appelle les Pasqua's boys ont été envoyé dans diverses communes.
Nous avons donc Santini à Issy-les-Moulineaux, Pemezec au Plessis Robinsson, Schosteck à Châtillon,...
Il est intéressant de noter que certaine ville devaient être considérée comme bastion communiste, c'est pour cela que dans ces bastions sont envoyés par le RPR (suivit de l'UMP) des gens n'ayant aucune chance d'être élu mais pouvant dépenser de l'argent.
C'est le cas de ma ville de Malakoff ou même Levallois-Perret avec Balkany qui, à la grande surprise de Pasqua, a été élu (il ne s'y attendait pas).

En général, les Pasqua's boys font parti d'une droite dure, pas toujours démocratique (notamment ce qui concerne le respect de l'opposition) et souvent (mais pas toujours) empêtré dans des affaires.
Les pires systèmes sont à Puteaux, Levallois-Perret et Asnière (mais le maire a été battu par une liste divers-droite, PS, MODEM, PC (Peut-être, j'en suis plus sure) ce qui est à noter).

Bon, le décors est planté, revenons à Châtillon.
Châtillon était communiste dans les années 80 jusqu'à ce qu'un Pasqua's boy ai arraché la mairie.
Le Pasqua's boy, jadis RPR est aujourd'hui UMP.

Vient 2008, année de l'élection municipale.
Nous avons les listes suivantes:
La liste sortante du maire UMP, la liste PS, la liste verte et une liste PCF.
Notons que pour le PCF (on le voit d'ailleurs souvent à Malakoff), le MODEM n'est qu'un parti de droite.
Les scores sont:
MODEM:6,3
Vert:6,6
PCF:4,3
UMP:47
PS:35,9

Il y a donc un second tour et les listes MODEM, vert et PS fusionnent.
La liste PC est éliminée mais soutien la liste de gauche.
A priori, Schosteck n'a plus de réserve de voix.

A priori, car en fait il a été réélu. Il a gagné avec 51,5% des voix.

Comment cela est possible?
C'est très simple: dans la réalité les communistes ont voté pour l'UMP.
Le score de l'UMP au second tour est environ la somme du score de l'UMP au premier et du PCF (47 + 4,4 ~ 51,5).

Les communistes, qui dans les discours, fustige la droite libérale et sarkozistes, n'ont pas hésité, pour des raisons politiciennes, à voter pour cette droite sarkoziste à Châtillon.

La conclusion est donc que la politique est gangrené par un double langage et qu'il faut donc être très prudent.

Pour en revenir à Marielle, la situation est très difficile.
Il n'y a pas 1 PS mais 3 PS.
1) Le PS qui se veut social démocrate et dont le MODEM est très proche. C'est ce que l'on appelle le centre gauche.
2)Un PS qui veut mettre la barre à gauche (comme Hamon)
3)Le PS ambitieux qui ménage chèvre et choux. C'est celui de Hollande et de Aubry.

Un ami (encore plus MODEM que moi)me disait que la situation est simple:
Soit on fait 51% des voix et dans ce cas là, on n'a pas besoin de se poser la question des alliances, soit on est obligé de se la poser, car sinon, on ne peut pas être élu, même si on est en tête.

Comme le dit l'hérétique, il y a beaucoup de gens bien à l'UMP, mais ils ont ce que l'on appelle des "couilles molles" et du coup, l'UMP est dirigé et noyauté par un seul homme, Bonapartiste, qui, seul, mène la France dans le mur.
C'est le noyau dur qui dirige l'UMP.

Le MODEM n'a donc pas beaucoup de discussion possible sur sa droite.

Il est donc logique de parler avec la gauche modérée, dite sociale-démocrate.

Néanmoins, il faut faire gaffe, car je pense que comme pour l'UMP, c'est le noyau dure du PS qui dirige, et ce noyau dure est MODEM-incompatible.

Je pense que Marielle a eu raison, il faut toujours discuter, mais il faut discuter sans être naïf.

Pour les régionnales, l'élection est à deux tour.
Portons fièrement nos valeurs au premier tour, on verra bien au second avec qui nous sommes compatible ou pas. Discutons avec les autres formation sans à priori mais également sans naïveté.

118.Posté par Roulleaux Dugage le 26/08/2009 09:06
Non mais quel tintamarre !!! La seule question à poser à ce stade est de savoir si MdS s'exprimait à titre personnel ou au nom du Mouvement. Si c'est à titre personnel, pas de problème. Si c'est au nom du Mouvement, je trouve son intervention terriblement maladroite tant que notre identité démocrate n'aura pas été clairement déterminée par des personnes représentatives et à l'écoute de nos concitoyens. Les européennes ont été loupées, il faut tout d'abord tirer les leçons de cet échec qui est avant tout un échec "d'état major", un échec identitaire et de programme. Alors Mesdames et Messieurs de l'état-major (MdS, CL, CG ...) si vous pouviez arrêter de ramener vos fraises et vous mettre VRAIMENT à l'écoute de ce qui se passe autour de vous, ce serait super.

117.Posté par Christophe Ginisty le 26/08/2009 05:43
Annie-France -> En réponse à ce que tu écris :

"Ton texte, Christophe, il me dérange car tu me donnes l'impression de te cramponner à une démocratie formelle, tatillonne, soupçonneuse qui pourrait te cacher l'essentiel",


Je pose dans ce billet la question de l'utilité de l'exercice démocratique tout simplement au sein du MoDem. Ce n'est pas de démocratie formelle et tatillonne dont il s'agit mais de démocratie tout court. On peut légitimement penser que la démocratie ne sert à rien mais ce n'est pas mon avis. J'imaginais naïvement qu'en tant que membre d'un conseil national qui a la responsabilité de débattre et de valider l'orientation politique de notre mouvement, on nous aurait consultés ou ne serait-ce qu'informés préalablement, il n'en est rien. La pillule est tout simplement un peu difficile à avaler. Maintenant je sais.

Militant Alcibiade -> Pour répondre à votre question :

Pour gouverner, c'est quand même le but de l'action politique, y a t il une autre solution que cette grande alliance monsieur Ginisty ?


D'abord, appelez moi Christophe, comme tout le monde. J'ai l'ambition que mon mouvement soit effectivement un parti de gouvernement mais la question de mon billet n'est pas là. Si vous m'avez lu correctement, j'écris même que ce discours est beau et que ma sensibilité politique personnelle me porte aussi vers la gauche. Non, la seule question de mon billet est de savoir à quoi servent les statuts, le règlement et par extention les militants. Notre première vice-présidente fixe et annonce la ligne politique, OK. Elle le fait sans avoir consulté ses troupes et sans avoir permis un débat interne nourri et contradictoire.

Et à tous ceux qui écrivent :

"mais la ligne du discours de Marielle n'a rien de nouveau, Bayrou l'avait déjà annoncé à Cap Estérel en 2008"


Il n'y a rien qui vous choque là-dedans ? Il n'y a rien qui ne se soit passé depuis ? L'élection européenne, ça vous dit quelque chose ? La baffe électorale n'est-elle pas suffisante pour qu'on mette tout à plat et qu'on discute ensemble de la stratégie politique ? Car si on me dit que rien n'a changé depuis août 2008 et qu'il faut employer à l'identique les mêmes paroles, alors là je m'excuse mais je m'inscris en faux.

Encore une fois, je ne juge pas le fond mais il me semble que la défaite cuisante doit nous imposer une profonde réflexion stratégique. Car si nous ne nous remettons pas en question d'une année sur l'autre, nous allons foncer dans le même mur et nous prendre un autre gadin électoral.

Cette réflexion interne nous amènera peut-être à emboiter les pas de Marielle, mais il faut que cette réfexion existe et qu'elle soit sans tabou et sans complaisance.

116.Posté par CK le 26/08/2009 00:32
@Fotini

Sur les terres de l'Hérétique on est toujours bien acceulli,
et puis vous avez une liberté absolument totale.
C'est quand même bien !! Et puis vous y faites parfois des belles rencontres.
Ah et puis ses cours sont souvent intéressants.
Mais en "Politique Modem", franchement cela m'étonne que vous ne l'ayez jamais remarqué,
Je ne suis pas d'accord. Je suis même plus que pas d'accord.
.

115.Posté par Annie-France le 26/08/2009 00:26
Cette question de recherche de convergence et aussi de cohérence nous occupe depuis plus d'un an, depuis les calamiteuses municipales où nous avons donné l'impression de "manger à tous les rateliers".

Elle est à l'ordre du jour depuis que Bayrou a commencé, il y a sept ou huit mois , à évoquer le nécessaire rassemblement pour battre Sarkosy et sa politique et je n'ai pas constaté qu'il y ait eu dans le Modem, de bronca à ce sujet.

On est dans l'opposition , c'est clair maintenant, il nous faudra nous rassembler avec d'autres ,c'est clair aussi, ça se prépare petit à petit, par petite initatives , en ne laissant pas passer les occasions lorsqu'elles se présentent.

Mais surtout il faut laisser notre staff faire son boulot;

Ton texte, Christophe, il me dérange car tu me donnes l'impression de te cramponner à une démocratie formelle, tatillonne, soupçonneuse qui pourrait te cacher l'essentiel.

Le sujet est maintenant bien dans l'actualité, et pour la discussion on a en perspective ( dans 10 jours ), l'Université de Rentrée. Et enfin, il y a maintenant dans le paysage politique un peu d'air frais qui commence à souffler...

Eh bien, moi, ça m'a revigorée, redonné du courage! Une piste se dessine, enfin !!


114.Posté par Fotini le 26/08/2009 00:01
@CK

Vous avez quitté les terres hérétiques ?? Pas possible !

113.Posté par CK le 25/08/2009 23:55
@Fotini
Non non. Pas d'effets de mode, pas d'arguments prêts à porter !!
Chui Kalm c'est tout.

112.Posté par Fotini le 25/08/2009 23:13
@CK

Au fait, CK = Calvin Klein ;-) ?

111.Posté par CK le 25/08/2009 23:01
@David78
D'accord, mais je crois que Ségolène a progressé, Et pour ce que j'en sais Peillon, Valls,
C'est plutôt vivant assez têtu et ça sait "avancer".
De toute façon qui dit accord ne dit pas "s'édulcorer".
Et puis pour tout dire au Modem on a quelques hauts dignitaires qui nous font suer avec
leur Barbantes et Pas Trés Convaicantes Sciences et Vertus, alors aller converser avec des voisins nouveaux cela fera du bien, d'ailleurs cela ne fera pas de mal non plus à ces dignitaires,
a moins qu'ils ne s'enfonçent dans des bouderies... ah Vanité !!

110.Posté par Fotini le 25/08/2009 22:58
@CK

D'accord que tout ce qui bouscule les lignes est rafraîchissant, à condition que ça ne soit pas qu'une posture. En tout cas c'est sûr qu'on va s'amuser d'ici 2012 :-)

109.Posté par Bob le 25/08/2009 22:52
J'ai repris une partie de votre note dans ce post :
http://partisocialliberaleuropeen.hautetfort.com/archive/2009/08/25/cdb31c09bbf2e79d16aa0d9ec511263a.html

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche