Christophe Ginisty

Analyse du buzz "Philippe Poutou"


Rédigé le Jeudi 6 Avril 2017



Il s’est passé quelque chose de très intéressant à la suite du grand débat entre les 11 candidats à la présidentielle, un phénomène particulièrement représentatif du fonctionnement des médias traditionnels et sociaux.
 
Lors de cette soirée aussi interminable que soporifique, Philippe Poutou, le candidat du NPA, s’est distingué de manière spectaculaire de deux manières, par sa tenue en rupture totale avec les codes politiques en vigueur d’une part, et par son attaque frontale contre le couple Le Pen / Fillon lorsqu’il a sorti cette fabuleuse punchline, "Nous, on n’a pas l’immunité ouvrière" pour dénoncer le refus de la présidente du Front National de se rendre à la convocation des juges.
 
Ce qui a particulièrement attiré mon attention est la mécanique du buzz que j'ai voulu analyser, chiffres à l'appui. 

Il y a d'abord le moment clé, celui où Philippe Poutou prend la parole à 22h43 précisément. Comme on le constate sur la courbe ci-dessous à partir des données récupérées sur Visibrain, il y a un emballement immédiat de Twitter où le volume des mentions de Philippe Poutou explose littéralement. 

Mais il n'y a pas que les tweets qui mentionnent Phillippe Poutou qui fait un bon. Si l'on prend en compte tous les tweets échangés pendant l'émission, quel que soit le candidat cité, on voit là aussi clairement la tirade du candidat d'extrême gauche génère le seul vrai pic d'activité sur les réseaux sociaux, comme le montre la courbe ci-dessous. 

On aurait pu en rester là et aller tous se coucher en oubliant ce qui c'était passé la veille pendant ces quatre heures de direct. C'était sans compter le compte-rendu des journalistes qui firent de cette petite séquence le moment fort de l'émission, reléguant tous les autres échanges loin derrière. Car un buzz a besoin d'écho et d'amplification pour devenir massif. 

Celles et ceux qui n'avaient pas regardé le débat, qui avaient décroché avant la fin ou qui n'avaient tout simplement pas relevé l'importance de la séquence ont pu le voir et revoir dès le lendemain matin.

Les tweets mentionnant Philippe Poutou ont connu un nouveau pic après 10h00 du matin, au moment où les gens prennent connaissance des news de la veille et commencent à les partager. C'est un moment que l'on peut qualifier de "moment social de l'information" qui se distingue assez clairement dans la courbe ci-dessous. 

Ces courbes illustrent la manière avec laquelle les flux d'information s'organisent aujourd'hui. Si les réseaux sociaux et singulièrement Twitter sont toujours les plus prompts à s'enflammer en direct lors de tels événements, un buzz ne peut se répandre que si les médias traditionnels prennent le relai. Tous les flux d'information sont désormais imbriqués les uns dans les autres et ils s'alimentent mutuellement. 

Dans l'épisode de la tirade de Philippe Poutou, le traitement médiatique post-débat a considérablement contribué à faire de cette passe d'armes un moment clé de l'émission politique et, au-delà, du premier tour de la campagne présidentielle. 

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 1717 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Il y a un an... - 22/03/2017

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4 5

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Lettre ouverte à Emmanuel Macron de la part d'un supporter confiant mais fébrile https://t.co/3Zob7OVHnx
Jeudi 27 Avril - 15:26
Lettre ouverte à Emmanuel Macron de la part d'un supporter confiant mais fébrile: Cher... https://t.co/nhYv5suKqi https://t.co/90vY3vDPBN
Jeudi 27 Avril - 10:19
@jomcdowell @ipraofficial @BDliveSA Wow, I need to be there
Mercredi 26 Avril - 22:55
@BGriveaux n'employez pas Le futur, de grâce, mais le conditionnel... Et ne lâchez rien
Mercredi 26 Avril - 20:36
RT @ReputationTime: PART II of @ReputationTime: What to do with a reputation crisis? Speakers @cginisty, @geocan & @axellelemaire. More: ht…
Mercredi 26 Avril - 15:47
Fait ch... ! Après la Rotonde, le silence de lundi et le coup de Whirlpool aujourd'hui, ça fait 3-0 pour #LePen... Faut se réveiller là !
Mercredi 26 Avril - 15:02

Recherche