Christophe Ginisty

Arrêtons de nous focaliser sur Jean Sarkozy


Rédigé le Mardi 13 Octobre 2009



Arrêtons de nous focaliser sur Jean Sarkozy
La campagne anti-Jean Sarkozy m'énerve à un point qu'il est difficile de décrire. Et dieu sait que je ne suis pas pro-Sarkozy ! Ca m'énerve car elle se focalise autour de la personnalité du fils du Président alors que j'aimerais sincèrement qu'elle se répande au système qui fait que sa candidature est sérieusement à l'ordre du jour.

Je ne connais pas Jean Sarkozy et je n'ai aucune information me permettant d'affirmer si c'est un mec capable ou non, si c'est un branleur ou pas. Mais je suis désolé de le dire, il n'est pas le sujet. Le vrai sujet, c'est le système "politico-mafieux" des Hauts-de-Seine.

Qui parle d'Hervé Marseille, le maire de Meudon qui a complaisamment accepté de démissionner pour permettre au fiston de candidater ? En échange de quoi ? Qui évoque ce vieux roublard de la politique des Hauts de Seine et son retrait qui pue la politique politicienne à plein nez ?

Qui évoque les époux Balkani qui tirent les ficelles dans le 92 et qui sont directement responsables de la promotion du rejeton et qui, soit dit en passant, ont juré d'avoir la peau de Devedjian à la prochaine élection cantonale de 2011 ?

Qui critique le vieux Pasqua toujours présent malgré toutes les casseroles qui lui pendent au nez ?

Qui aborde enfin le sujet de tous ces gens qui pètent de trouille à la seule idée de déplaire au président de la république et qui, pour mieux s'assurer d'éventuelles grâces, s'empressent de plaire à l'hôte du château par des circonvolutions grotesques qui amènent aujourd'hui un gamin de 23 ans au coeur d'une polémique qui le dépasse ?

Moi j'avais envie d'en parler.

PS : désolé pour l'illustration mais Jean Sarkozy m'a toujours fait penser, tant dans le caractère que dans le physique à "Charmant" dans Shrek.



               Partager Partager
Notez


Lu 95976 fois

Commentaires articles

1.Posté par Eric Bertin le 13/10/2009 10:46
Oui Christophe, tu as raison de parler du système politico-financier des Hauts-de-Seine, mais la nomination envisagée de Jean Sarkozy est quand même le paroxysme d'une dérive certes institutionnalisée mais jusqu'ici plus ou moins discrète.
Ce qu'il y a de choquant voire d'obscène dans cet épisode, c'est l'absence de pudeur avec laquelle le clan Sarkozy mène cette affaire, dans un mépris public assez hallucinant de l'ascenseur social, ce pilier de la République qui était déjà si mal en point.
Et c'est grave, car en période de grave crise économique comme celle que nous traversons, qui sème le vent récolte la tempête.

2.Posté par Géraldine le 13/10/2009 10:50
Ségolène royal vise-t-elle " Le vrai sujet, c'est le système "politico-mafieux" des Hauts-de-Seine" qaund elle dit ?

"Ca peut toujours servir avant une prochaine élection présidentielle, si vous voyez ce que je veux dire, de détenir ainsi des clefs et de brasser des milliards d'euros"

3.Posté par Christophe Ginisty le 13/10/2009 10:53
Qui sème le vent ne récolte rien, c'est bien là le problème (et c'était le sujet de ma note hier). Je regrette précisément qu'il n'y ait aucune tempête.

4.Posté par Géraldine le 13/10/2009 10:54
@christophe
"Ca m'énerve car elle se focalise autour de la personnalité du fils du Président "

L'avantage , c'est que c'est un tel scandale qu'on parlera davantage du système "politico-mafieux" des Hauts-de-Seine" que si c'était quelqu'un d'autre.

Même en Chine et en Inde , les médias parlaient de JS hier.

5.Posté par Géraldine le 13/10/2009 10:57
Si même Le Figaro le dit , ça commence un peu à bouger :

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/10/13/01002-20091013ARTFIG00007-l-elysee-face-aux-turbulences-.php

6.Posté par Géraldine le 13/10/2009 11:05
Il faut faire la pub de ce livre :

Nicolas Sarkozy ou le Destin de Brutus, de « Victor Noir » - éd. Denoël

"On plonge dans les tumultueuses magouilles des Hauts-de-Seine : « coopération » douteuse avec le Gabon, manoeuvres politico-financières autour des marchés publics, conditions avantageuses à l’installation de sièges d’entreprises à Neuilly-sur-Seine... C’est la partie la plus ardue du livre, car la plus opaque, d’où il ressort que Sarkozy a pris soin de nager dans cette mer aux requins avec beaucoup de prudence. Ainsi, l’ancien maire de Neuilly semble s’être étonnamment préservé des magouilles, jamais mouillé même si à chaque fois la vague ne passe pas très loin de lui...

7.Posté par Géraldine le 13/10/2009 11:16
http://www.rue89.com/2009/10/12/lettre-ouverte-dun-elu-cher-jean-sarkozy-je-suis-degoute

8.Posté par Denis le 13/10/2009 11:19
C’est justement une façon de critiquer ouvertement la politique actuelle et la main mise sur le département du 92, car la nomination de Jean Sarkozy est une manipulation tellement visible qu’il faut en profiter, au contraire. Effectivement peut importe qu’il en soit capable ou non, même si à 23 ans, ça fit de lourdes responsabilités.
Au cas où les gens n’auraient pas compris les magouilles, celle-ci est tellement grosse qu’elle ne peut pas passer inaperçue.
Alors profitons en.

ps : J'adore l'idée que représente ton illustration.

9.Posté par Mirabelle le 13/10/2009 11:45
oui, tu as raison, sauf que le mioche est la conséquence visible de toutes ces turpitudes !!!!
donc, mettons tout à plat, et refusons la fatalité, jean sarkozy avec !!!!

10.Posté par Mirabelle le 13/10/2009 11:48
et à propos de tempête ... ça pourrait bien être le début du commencement !!!!

11.Posté par soph le 13/10/2009 12:40
Balkany sans "i" final, mais avec un "y" comme dans Sarkozy...

Vous avez des lectures sélectives. Tous les journaux parlent en détail du système des Hauts de Seine ainsi que des affaires et malversations qui tournent autour de l'EPAD et de l'EPGD.


Que d'en parler ne résolve rien est un autre problème, c'est même le problème.






12.Posté par Olibé le 13/10/2009 13:06
@Géraldine
Hélas, lire des livres ne fera pas avancer le schmilblick... Nous avons tous lu abus de pouvoir, mais à part un peu de promotion à la télé, qu'est-ce que la France retiendra de ce livre ? Rien.

@Tous
Comme le dit Christophe, les citoyens ne se lèvent plus. Sûrement préoccupés par des problèmes financiers, ou tout simplement tous dépolitisés, parce que dégoûtés par le pouvoir. On observe un phénomène inquiétant : les gens s'intéressent davantage à la politique locale (projets industriels, etc.) et de moins en moins aux magouilles nationales : "qu'est-ce qu'on peut y faire ?!".

Il y a un jour où il faudrait se lever. Montrer que beaucoup de citoyens se montrent dégoûtés par les combines. Il faudrait que soient réunis tous les partis d'opposition, et que tous ensemble, on dise "assez !". Mais comment... Même les plus haut placés ne font que "parler" maintenant. A quand un ponte du PS qui dit : "j'organise une manifestation tel lieu, tel jour, telle heure, venez tous" ?

On assiste à une "costarisation" de la politique. Beaucoup de blabla, beaucoup d'amnésie, on embrouille tout le monde pour passer au lendemain.

Je suis comme Christophe indigné devant tous ces phénomènes. Et le fait d'avoir le même âge que le fils Sarkozy ne m'aide guère à apprécier cette nomination honteuse.

13.Posté par Jean-Pascal le 13/10/2009 14:18
Soulagé d'avoir lu ça
Même le modem n'en parle pas
On va ensuite pleurer devant les tx de participation
Le probléme c'est que même la presse n'en parle pas parcequ'elle doit en croquer d'une maniére ou d'une autre
Il n'osent même pas renter dans le chou de ceux qui expliquent qu'il tire son poste de sa ligitimité d'élu alors que si on lui presse sur le nez il en sort ecore du lait.
Tout le monde nous prend des cons avec la bénédiction de nos médias
Les politiques savent bien que les l'homo electorus moyen est un abruti qui en plus n'a pas de mémoire (remenber balkani et consors......majuscule délibérement oublié, j'ai du mal à assossier balkani à proprr.... nom propre = majuscule, enfin j'me comprends)

14.Posté par Jean-Pascal le 13/10/2009 14:24
@soph
l'homo eletorus brutus de base ne lit pas les journeaux mais regarde la tv

15.Posté par Voltaire le 13/10/2009 14:42
Entre ici, Jean Sarkozy,
Avec ton bienheureux cortège
Avec ceux qui ont bénéficiés de passe-droit sans avoir parlé;
Et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé;
Avec tous les replets et les bénéficiaires de ce parti,
Avec le dernier corps trébuchant des affreuses files de fils de, enfin adoubé par son père,
Avec les dizaines d'amis de papa, qui sont venus au Fouquet's
Avec le dernier nouveau centriste promu pour avoir aidé l'un des nôtres.
Entre, avec le peuple bien né de Neuilly et resté dans celle-ci,
Nos frères dans l'ordre des nantis.
Commémorant l'anniversaire de la prise de l'Elysée, je disais:
"Ecoute ce soir, jeunesse de mon pays,
Ces louanges de nos amis qui sonneront comme celles d'il y a deux ans.
Puisses-tu, cette fois, les entendre: elles vont sonner pour toi."

16.Posté par Nemo le 13/10/2009 15:22
Voilà un billet intéressant et constructif ! Bravo Christophe !

Sur le message en lui-même, j'apporterais une nuance d'envergure.

Il semblerait que les Français ne savent pas ne pas donner leur suffrage en faveur de politiciens véreux ou d'adeptes du népotisme. C'est deséspérant.

Je ne vois qu'une seule solution pour palier ce problème: par application de l'interdiction des conflits d'intérêts et du trafic d'influence, il conviendrait d'interdire purement et simplement à ce que des proches (ascendants, descendants ou collatéraux) puissent se présenter dans la même circonscription.

Cela n'interdirait pas à Jean Sarkozy de se présenter à la présidence de l'EPAD de la Défense mais cela serait déjà un frein à un système de cooptation qui ne dit pas son nom.

On pourrait par ailleurs accompagner cela avec l'obligation pour toute élection (nationale ou locale) pour chaque candidat d'avoir se résidence principale dans la circonscription en question ou du moins dans un rayon géographique à définir. Ca éviterait déjà le système des parachutages.

17.Posté par CK le 13/10/2009 17:02
Christophe,
Oui mais le système "politico-mafieux" des Hauts-de-Seine on peut en parler n'importe quand !!
Que Jean Sarkosy ainsi puisse être nommé ainsi c'est très caractéristique.
Par exemple après comment parler sérieusement à un jeune de 23 ans du Mérite pour grimper dans la société ?
Cela est un exemple frappant de la déconnection du discours du pouvoir et des décisions en général (et qui cache en beaucoup de domaines des Mauvais Bilans) .
Pour moi c'est le genre de chose qui me font trouver très égoiste et très néfaste pour les citoyens le fait que les oppositions plutôt que trop se bouffer entr'elles ne mette pas plutôt comme une des priorités de changer de Pouvoir.




18.Posté par CK le 13/10/2009 17:26
@Olibé
"
Il faudrait que soient réunis tous les partis d'opposition, et que tous ensemble, on dise "assez !". ..
"
Sans vous avoir lu, j'ai eu la même réflexion..

19.Posté par Danièle Douet le 13/10/2009 20:00
Et alors ?

C'est quand que les gens se retrouvent semaine après semaine, bien organisés, dans les rues de Paris pour manifester en affirmant "NOUS SOMMES LA FRANCE!!!" et pas sur leur PC ou en maugréant dans leur barbe ou en râlant sur le quai des gares ???

Cela fait bien rire ceux qui mettent leurs copains à la tête des banques et des institutions "pompes à fric"... verrouillant les médias et la justice...

Ils n'ont rien à faire des gens "dégoûtés" ou signant des "pétitions" bien au chaud derrière leur PC...

C'est ça qu'il faut, semaine après semaine, au même endroit à Paris



20.Posté par jiste milieu le 13/10/2009 20:01
Christophe a raison, le premier étage de la fusée c'est que le maire de Meudon ait soudain démissionné de son poste d'administrateur de l'EPAD pour laisser sa place à Jean S afin que celui-ci soit ultérieurement élu Pdt de l'EPAD . Il avait déjà manifesté une abnégation semblable en renonçant à se présenter à la présidence du Groupe UMP du Conseil général . Entre temps il a été nommé au Conseil Economique et Social et auparavant conseiller d'Etat en service extraordinaire. Quelle promesse a t'on faite cette fois à cet élu Nouveau Centre qui montre ainsi son indépendance vis à vis de l'UMP !

21.Posté par Géraldine le 13/10/2009 20:12
@Olibé
Oui, c'est vrai qu' un livre ça ne sert pas à grand chose, mais ça m'a quand même aidé à prouver les magouilles de NS dans les hautsde Seine à des proches qui voulaient voter NS en 2007 et qui ont changé d'avis.

22.Posté par Géraldine le 13/10/2009 20:15
http://www.marianne2.fr/Sarkozy-va-t-il-enfin-renvoyer-son-fils-a-ses-cheres-etudes_a182425.html?TOKEN_RETURN

23.Posté par JF le démocrate le 13/10/2009 20:24
C'est vrai que le problème de fond est plus important que le symptôme...

Mais n'oublions-pas que dans notre système médiatico-politique, il faut parfois se focaliser sur le symptôme pour que le fond puisse apparaitre. C'est un système en deux temps, et si la polémique ne prenait pas une telle ampleur, si la pétition de C. Grébert n'avait pas enregistré autant de signatures, alors les médias n'auraient peut-être jamais parlé du fond. Ce qu'ils ont fait aujourd'hui même.

24.Posté par CK le 13/10/2009 20:55
@Danièle Douet

Oui d'accord, mais qu'y viennent à chaque fois F. Bayrou, DCB, Ségolène et Hue.
Et qu'ils y disent à chaque fois on n'est pas d'accord sur tout mais on est d'accord entre nous sur ça ça ça et ça, voilà.

La ça changera quelque chose, ça reclaquera définitivement j'espère ceux qui un coup sur deux vilipendent Sarko et l'autre coup sur deux ont des indulgences envers lui.

25.Posté par Danièle Douet le 13/10/2009 21:13
@ CK:

Les manifestations qui ont eu lieu tous les lundis pendant des mois n'étaient pas organisées par des politiques, mais par des citoyens...

Si les gens s'organisent, se réunissent SANS les politiques, on verra que c'est un mouvement citoyen et là, les politiques auront peur... et les choses bougeront.

J'ai l'impression que vous cherchez toujours un "papa" qui montre le chemin... l'Etat ou un politique...

Pourquoi ??????????

26.Posté par CK le 13/10/2009 22:00
@Danièle Douet

Je n'ai rien contre vos manifestations. mais pas sûr qu'elles soient toujours efficaces.

Je dis simplement , comme DCB d'ailleurs, que si des opposants veulent en priorité que Sarkozy ça cesse hé bien qu'ils n'hésitent pas à en discuter et à se montrer ensemble. .
Cela sera plus efficace que .des discours individuels et des méfiances réciproques.

Le pb n'est pas d'être "responsable" et de se passer de "papa" ou non.
C'est que si on en a marre des excès de Sarkosy en priorité, pousser des hauts cris n'est pas suffisant.


27.Posté par Géraldine le 13/10/2009 22:13
Un commentaire trouvé après l' article de Marianne

- Jean, lis cette feuille.
- Pourquoi, papa ?
- C'est des " éléments de langage ".
- C'est quoi, papa ?
- C'est des phrases-type, des réponses-type. Tu dois les apprendre par coeur et tu dois les réciter quand un journaliste te pose une question sur l'EPAD.
- C'est quoi, l'EPAD, papa ?
- C'est là où on prendra le pognon pour l'élection de mai 2012.
- Quelle élection de mai 2012, papa ?
- T'occupe pas. Tu apprends par coeur ces phrases. C'est LOUVRIER qui les a écrites.
- C'est quoi, l'ouvrier, papa ? J'en ai jamais vu.
- Non. Pas l'ouvrier. Je parle de FRANCK LOUVRIER.
- C'est qui, papa ?
- C'est le mec qui s'occupe de la communication à l'Elysée. FRANCK LOUVRIER m'a dit que tu devais te couper les cheveux, te les faire teindre en châtain, et tu dois mettre des lunettes.
- Pourquoi, papa ?
- Parce que tu dois prendre le look des mecs qui bossent à La Défense.
- Mais non, au foot, je joue en attaque.
- Tu fais ce qu'on te dit de faire et tu arrêtes de poser des questions.

28.Posté par FrédéricLN le 13/10/2009 22:14
Arrêtons de nous focaliser ? Ben, je serai plutôt d'accord avec le blogueur qui écrivait hier : "Jean Sarkozy accèdera à 23 ans la présidence de l'EPAD et le citoyen désabusé détournera son regard alors que cela devrait constituer l'un des plus évidents motifs de mobilisation contre le népotisme. Nous devrions nous enflammer et ne pas nous résigner."

Bien sûr, c'est un cas individuel. On préférerait que les Français manifestent pour la démocratie, la liberté, l'égalité et la fraternité. Mais ce sont des cas individuels qui permettent à chaque citoyen, même s'il ne lit pas les petits caractères du Monde, de toucher du doigt notre démocratie bananière, notre liberté pour les fils de, notre égalité des plus égaux que d'autres, notre fraternité d'omerta.

Et on se dit que pour ramener 1 personne à plus de mesure, une signature d'1 pétition peut être efficace. 1 tout petit pas vers un mieux, vers un peu plus de bon sens dans le gouvernement du pays. Peut-être, un jour.

29.Posté par Sylvain Canet le 13/10/2009 23:22
Christophe,
à vouloir prendre le contre-pieds systématique, cela en devient exaspérant.

Ce buzz est positif pour de nombreuses raisons mais entre autre parce qu'il est un révélateur, ... et il révèle justement tout ce que tu décris; ça perce clairement.
Cela n'a échappé à personne. Et surtout cela montre à tout le monde (et même à la face du monde !) le système pasqua-sarko du 92 (nous sommes du 92 donc pour nous c'est une évidence, mais l'était-ce pour tous les français ?)
Dés samedi je disais déjà à peu près la même chose (en beaucoup moins bien-lol) que ce que tu rappelles : http://www.sylvaincanet.fr/2009/10/quand-thierry-sol%C3%A8re-assure-la-d%C3%A9fense-de-jean-sarkozy-la-sarkobidouille-au-grand-jour.html
bien à toi
Sylvain Canet de Boulogne-Billancourt

30.Posté par Danièle Douet le 14/10/2009 07:04
@ CK:

Vous écrivez "Je n'ai rien contre vos manifestations. mais pas sûr qu'elles soient toujours efficaces."
Sauf que c'est juste cela qui a fait tomber le Mur de Berlin... et pas des "pétitions"... et en Pologne et partout ailleurs, ce sont les gens dans la rue, semaine après semaine, mois après mois qui ont miné les régimes corrompus.

Mais pour cela, il faut du courage, né dans la souffrance et une volonté de fer... accompagnée d'une parfaite organisation...

@ Sylvain Canet:
s'offusquer c'est sympa, mais ne fait pas du tout peur à ceux qui prennent le pouvoir petit à petit, à tous les leviers opérationnels - médias, justice, finances... c'est la marque des dictatures, quoi qu'en disent certains. Pour vivre en Allemagne, j'ai longtemps discuté avec les personnes âgées au début des années 70, celles qui avaient vécu la montée du national-socialisme, c'était exactement les mêmes symptômes. En France, on se focalise sur Hitler, le méchant, mais en fait, c'était tout un système de verrouillage des médias, de collusion d'entreprises puissantes et de la finance, il n'en était qu'une marionnette inculte... un peu comme la nôtre...
C'est par petite dose... et par les élections que tout s'est passé... un peu comme chez nous ou en Italie de Berlusconi. Quand on possède les médias, on peut tout faire croire et avaler à un peuple non informé. Suivant les informations depuis l'étranger, nous pouvons voir ici combien la France est anesthésiée et manipulée.


31.Posté par christophehumbert le 14/10/2009 08:39
Bonjour,

On oublie une chose. Le Français aime bien "magouiller" (passe droit, utiliser son carnet d'adresse, etc...). Quelque soit son niveau social.

Je me rappelle (il y a trois, quatre ans) d'une collègue de travail qui fustigeait justement ce système dans le 92 et qui a passé plusieurs heures au téléphone pour contourner la carte scolaire et envoyer ces enfants dans un "meilleur établissement." Et ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autre, regardé autour de vous

Si nous même nous ne respectons pas l'éthique nous ne pouvons le demander à nos politiques !
Les Politiques sont issus de notre société, ne sont qu'un reflex de nous même (parfois en pire).

32.Posté par Christophe Rabiet le 14/10/2009 11:49
Daniel Douet nous invite à de grandes manifestations répétées pour faire évoluer notre société. Fort bien. Mais trois obstacles majeurs s'opposent à la concrétisation de cette belle idée.

En premier lieu, en France, personne n'a la capacité d'une telle mobilisation. Les syndicats sont quasi inexistants et ne représentent qu'une fraction très limitée des salariés. Les partis politiques sont divisés et sans projet de substitution mobilisateur.

En second lieu, pour qu'il y ait "mobilisation générale", il faut une permanence de la cause. Le communisme et le mur de Berlin avaient évidemment ce caractère permanent. Mais toute "l'astuce" du sarkozisme repose sur l'agitation permanente qui annihile toute possibilité de réaction de l'opposition. Chaque jour ou presque nous offre une nouvelle atteinte à nos acquis, à nos valeurs, et la contestation du jour éteint celle de la veille. "L'affaire Jean Sarkozy" ne sera qu'un épisode de ce show sans fin.

Enfin, et ce n'est pas le moindre frein à toute forme d'actions collectives, sous la pression d'une société de plus en plus en plus sélective et inégalitaire, nos concitoyens sont de plus en plus individualistes et préoccupés par la seule défense de leurs intérêts particuliers.

Le correcteur orthographique de Word s'obstine à me proposer "sarkomateuse" en remplacement du mot "sarkozisme". Il a raison car le sarkozisme est une tumeur maligne qui ronge chaque jour "tous les piliers solides sur lesquels notre pays s'était construit, en termes de principes, de décence, de raison" comme le disait Bayrou dans son dernier interview dans Le Monde. Les "fractures" telle que pouvait l'être le mur de Berlin, se soignent beaucoup plus facilement que les cancers dont on ne perçoit en général la progression que lorsqu'il trop tard.

33.Posté par Mirabelle le 14/10/2009 11:54
hé ! les intellos !!!! : samedi il y a une manif ...

34.Posté par Christophe Rabiet le 14/10/2009 12:07
excellente chronique de Stéphane Guillon ce matin sur France Inter :

http://www.dailymotion.com/video/xasxir_jean-sarkozy-prince-des-hauts-de-se_fun


35.Posté par fletcher le 14/10/2009 13:54
Bientôt 57 000 signataires de la pétition.. visiblement beaucoup de monde est choqué par la possible accession de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD et c'est rassurant, reste que ça ne sera certainement pas suffisant.

Dépasser le cadre des blogs et pétitions pour montrer la contestation dans la rue, voila qui aidera peut-être Sarkozy père & fils à prendre conscience qu'il y a un malaise... et pas que sur ce seul sujet du fils d'ailleurs.

http://www.mesopinions.com/Jean-Sarkozy--renoncez-a-postuler-au-poste-de-president-de-l-EPAD-petition-petitions-fdc75d89c604d782a5b2198681c67f26.html

http://www.lespagespolitiquesdemirabelle.net/article-tous-a-la-defense-37509514.html (merci Mirabelle pour l'info. dommage je ne pourrais y être, je travaille les week-ends et en plus je ne suis pas sur Paris. Je serais quand même de tout coeur avec ceux qui vont s'y rendre)


36.Posté par ALARIO DE CARDENAS le 15/10/2009 00:09
Ce n'est pas spécialement Jean qui est visé mais tout le système que pour une fois que les gens s'unissent , va en subir les conséquences.
Et si à chaque fois, à chaque dérive, à chaque dénie de démocratie, à chaque abus, - et tout cela est quotidien - tout lemonde le criait à l'unisson haut et fort je pense sincèrement que ça changerait la France aux prochains bulletins dans les urnes.

37.Posté par Keszey le 19/10/2009 11:19
Le lynchage médiatique d'un homme est un procédé barbare. Une Université d'hiver ou une "cité de la réussite" ou mieux encore un "Grenelle refondateur de la République" qui articulerait mieux les valeurs d'égalité, de liberté et de fraternité serait un mode d'action préférable. Les moyens pour éradiquer un népotisme de deux siècles y seraient adoptés et d'autres subversions importantes y seraient travaillées: le narcissisme, le clientèlisme, les mensonges,les collusions politiques délictuelles...
La Cour Des Comptes devrait avoir un pouvoir de sanction: depuis des années elle dénonce , sans effet, les comptes de l'EPAD, et les pratiques gestionnaires HORS LA LOI, et pourtant les présidences successives de l'EPAD furent tenues par des hommes âgés, diplômés issus de concours!!! Une présidence collégiale de l'EPAD, à responsabilité collective, limiterait peut-être mieux les dérives.Annie Keszey

38.Posté par Dom le 20/10/2009 15:40
Sur le sujet, je vous conseille la chronique de Robert Solé dans Le Monde :

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/10/20/zoologie-electorale-par-robert-sole_1256321_3232.html

Zoologie électorale, par Robert Solé
LE MONDE | 20.10.09 | 13h31

On accuse Jean Sarkozy d'être le fils de son père, mais ce jeune homme est d'abord l'enfant du suffrage universel. Il n'a pas été nommé, mais élu conseiller général à Neuilly-sur-Seine, comme le soulignent à perdre haleine les responsables de la majorité.

Pour le socialiste Arnaud Montebourg, cela ne veut rien dire : "Même une chèvre pourrait être élue à Neuilly-sur-Seine avec l'investiture de l'UMP." Marine Le Pen (Front national) soutient une thèse voisine : dans ce canton, "un chien coiffé d'un bonnet marqué UMP aurait été élu". Chèvre ou chien, ce sont des affirmations graves qui méritent d'être démontrées. Il faudrait d'ailleurs aller plus loin et vérifier si le système fonctionne avec un rat musqué, une coccinelle ou un scarabée. La démonstration serait complète si un éléphant socialiste, ayant bénéficié de l'ouverture, se faisait élire à Neuilly-sur-Seine avec le sigle UMP.

Mais ne faisons pas l'autruche. Cessons de noyer le poisson et revenons à nos moutons. Calmement, sans monter sur nos grands chevaux, posons-nous la seule question qui compte dans cette terrible jungle appelée le quartier de la Défense : Jean Sarkozy est-il, oui ou non, un animal politique ?

Robert Solé
Article paru dans l'édition du 21.10.09


39.Posté par Martine le 20/10/2009 15:45
:DDDDDDD
Oups, je sors

40.Posté par Danièle Douet le 20/10/2009 15:58
Christophe Rabiet trouve TROIS raisons à ne pas se mobiliser au niveau national...

Mais en fait, il n'y en a qu'une seule, la 3ème citée par lui:

nos concitoyens sont de plus en plus individualistes et préoccupés par la seule défense de leurs intérêts particuliers.


qu'il attribue à la crise et aux pressions sociales, mais qui en fait sont une composante de l'identité française que l'on dit "individualiste", mais que les pays autour de nous appellent "égoïste"...

Et qui empêche toute cohésion sociale et encourage tous les "corporatismes".

C'est du "chacun pour soi".

C'est d'ailleurs pour cela que c'est le pays dit "développé" qui a le taux de syndicalisation le plus bas du monde...

Y voyez-vous un remède, Monsieur ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche