Christophe Ginisty

Aujourd'hui, c'est la fête des Maires


Rédigé le Mardi 22 Novembre 2011



Aujourd'hui, c'est la fête des Maires
Aujourd'hui s'ouvre à Paris le 94ème Congrès des maires de France (et des présidents de communautés de France) organisé par l'Association des Maires de France. A quelques semaines de la clôture des candidatures à l'élection présidentielle et du bouclage des fameuses (et sinistres) 500 signatures, cet événement ressemble furieusement au salon de l'agriculture.

Tous les politiques de premier plan, présidents putatifs, s'y rendent et y défilent consciencieusement pour y rencontrer les spécialités locales, là un maire sans étiquette, là un divers gauche comme d'autres vont tâter du taureau ou de la génisse lorsque les agriculteurs ont envahi la Porte de Versailles.

C'est un cérémonial assez désuet et en même temps indispensable pour espérer concourir à la magistrature suprême.

Pendant quelques jours, les maires sont parmi les personnages les plus importants du jeu démocratique français car ils font partie de ceux qui tiennent entre leurs mains la composition de l'offre qui nous sera proposée dans quelques mois (mais ils ne sont pas le seuls car d'autres élus de la République disposent également de la faculté de parrainage ).

L'exigence de 500 signatures est-elle juste ?

Initialement, cette mesure a été prise pour éviter les candidatures fantaisistes. Certes mais alors la question que nous devons nous poser est de savoir : qu'est-ce qu'une candidature fantaisiste et qui peut décider la qualifier ainsi ? Est-ce qu'une candidature est fantaisiste parce qu'il n'y a pas 500 élus pour la parrainer ?

Je ne le pense pas du tout.

Pour ma part, je trouve qu'il n'existe pas de candidature fantaisiste dès lors qu'elle est portée par un certain nombre de citoyens. N'importe quelle personne devrait avoir la possibilité de se présenter au suffrage des électeurs (sous réserve évidemment de remplir les critères fixés par notre constitution pour être éligible).

Plutôt que de faire valider l'aspect fantaisiste ou non par des élus - mesure qui contribue à renforcer le système oligarchique dans lequel nous vivons déjà -, je serais pour ma part assez favorable à un système qui reposerait sur un engagement citoyen : un nombre minimum de signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales (500, 1000, 5000,... ?) remplacerait les 500 signatures d'élus, donnant ainsi le gage d'un soutien populaire et non pas d'un soutien élitiste.

               Partager Partager
Notez


Lu 8528 fois

Commentaires articles

1.Posté par bmalaguti le 22/11/2011 21:01
Pourquoi ne pas revenir à la première mouture d'avant 1976 qui prévoyait 100 parrainages venant de 10 départements au lieu des 500 venant de 30 départements actuels?

2.Posté par Meudonnais le 23/11/2011 21:53
C'est une vraie question : pourquoi conférer à un collège d'élus le droit de censurer la candidature de quiconque ?
D'un autre côté, il est indéniable qu'une profusion de candidatures fantaisistes n'apporterait rien au débat et nuirait au contraire à la démocratie en ne permettant pas à celui-ci de se dérouler.
Revenir à la mouture d'avant 1976 me semble effectivement un bon pis-aller.

Et si l'on est choqué par le principe des grands électeurs, il faut en tirer toutes les conclusions quant au Sénat...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche