Christophe Ginisty

Baromètre Edelman du 11/04/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter


Rédigé le Mercredi 11 Avril 2012



Vous avez désormais l'habitude de retrouver ici l'état de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter calculée par l'outil Tweetlevel développé par l'agence Edelman au sein de laquelle je travaille. Voici les résultats pour cette semaine.

Score global : Nicolas Sarkozy et François Hollande désormais ex-aequo en tête de l'indice

C'est évidemment l'information de la semaine, Nicolas Sarkozy a rattrappé son retard sur François Hollande et pointe désormais en tête de l'indice, ex-aequo avec François Hollande avec le score de 80,8.

Jean-Luc Mélenchon est toujours solidement accroché à la troisième place devnt Eva Joly et Nicolas Dupont-Aignan qui progresse légèrement d'une semaine sur l'autre.

François Bayrou fait quant à lui du sur place, juste devant Marine Le Pen qui gagne un point d'une semaine sur l'autre.

Note de popularité : Indice stable, Hollande toujours en tête

La note de popularité prend en compte le nombre de personnes abonnées au compte, mais également l'influence et la popularité de ces personnes abonnées : le score sera d'autant plus important lorsque l'on est suivi par des personnes ayant elles-mêmes un grand nombre de "followers" influents.

Très peu de changement sur cet indice. La position des 4 premiers demeure inchangée avec une domination toujours assez nette de François hollande. Seule Marine Le Pen parvient à gagner une place en dépassant ici Jean-Luc Mélenchon.

Il n'est pas étonnant que cet indice ne connaisse pas de variation spectaculaire. La campagne est parfaitement lancée, chaque candidat a fait le plein d'abonnés et cela ne devrait pas trop bouger jusqu'au premier tour.

Note d'engagement : Hollande et Mélenchon toujours nettement en tête

L'engagement rend compte de plusieurs critères parmi lesquels on peut citer de manière non exhaustive l'assiduité de publication sur Twitter, la fréquence de publication mais également la réactivité aux interpellations et la participation aux conversations des autres membres de sa communauté.

Cette semaine confirme la domination de Jean-Luc Mélenchon et de François Hollande sur ce critère qui arrivent ex-aequo avec un score de 67.8, nettement devant le président sortant.

A noter cependant que ce score dissimule une petite baisse pour François Hollande d'une semaine sur l'autre qui perd unpeu plus d'un point en une semaine. Sans doute le signe d'une campagne usante qui joue sur la dynamique d'engagement.

François Bayrou, très mal classé les semaines passées gagne un point à 59,9 (contre 58,7).

Note de confiance : Jean-Luc Mélenchon toujours au top

Le score en matière de confiance fait état de la propension des abonnés à "retweeter" ou à faire référence aux tweets rédigés par le détenteur du compte. Cette note intègre également le Retweets successifs, de sorte de rendre compte de la dimension virale de l'activité d'un compte Twitter, dimension particulièrement précieuse sur Internet.

Rien ne semble déstabiliser Jean-Luc Mélenchon qui est toujours l'étonnant leader sur cet indice.

Cette performance est d'autant plus spectaculaire qu'elle ne se nourrit pas d'un haut niveau sur l'indice de popularité. En d'autres termes, Mélenchon bénéficie d'un groupe d'abonnés très actif et particulièrement engagé. Ils sont moins nombreux mais ils développent une puissance virale assez phénoménale.

A noter également la bonne performance de Eva Joly qui gagne un point et se rapproche de Nicolas Sarkozy.

François Bayrou reste stable à 61.

L'autre information de la semaine est la baisse de Marine Le Pen dont les supporters semblent se fatiguer. Elle perd deux points d'une semaine sur l'autre.

Conclusion : une semaine de consolidation

La campagne officielle a démarré cette semaine et les positions sont bien prises par les différents candidats. Nicolas Sarkozy se rapproche de François Hollande et sa dynamique pourrait le faire passer seul en tête la semaine prochaine, d'autant plus que l'engagement du candidat socialiste semble se tasser.

Jean-Luc Mélenchon apparaît toujours comme la grande surprise de Twitter et conforte sa puissance virale.

Bayrou se reprend légèrement, tout comme Eva Joly.

Du côté des "petits candidats", rien à signaler. C'est d'ailleurs toujours un mystère pour moi. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi des personnalités sans moyen et sans accès aux médias traditionnels ne parviennent pas à se lâcher sur Internet, là où ils pourraient pourtant créer la surprise.

A suivre...

               Partager Partager
Notez


Lu 1591 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

De retour...! - 12/05/2015

1 2 3

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Uitle mise au point... https://t.co/abAAXvDZl5
Lundi 2 Mai - 18:03
C'est officiel, #NuitDebout devient #SoireeDebout https://t.co/BbpAzuvt79
Lundi 2 Mai - 17:01
Ce soir, tout premier cours de cuisine de ma vie (après ceux de ma mère et de mes grands-mères évidemment). #instagram va être content ;-)
Lundi 2 Mai - 09:53
@marcelsel @YvanMayeur C'est l'effet de l'émission des Experts sur @BX1Officiel de la semaine dernière dans laquelle nous l'avons citée
Vendredi 29 Avril - 14:20
FTI Consulting’s Economic Consulting Segment Wins Multiple Awards, Further Enhancing its Reputation as the Leading A…https://t.co/9BTyfbhWWB
Vendredi 29 Avril - 12:50
Si certains journalistes de ma TL souhaitent assister à @ReputationTime Riga le 13 mai, faites moi signe ;-)
Vendredi 29 Avril - 09:54

Recherche

Mon flux Instagram