Christophe Ginisty

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter


Rédigé le Mercredi 25 Janvier 2012



Chaque mercredi, je publie l'état de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter mesuré par l'outil Tweetlevel conçu et mis en ligne par l'agence Edelman au sein de laquelle je travaille.

Pour rappel, Tweetlevel est le seul outil gratuit qui mesure la réalité de l'influence sur Twitter en intégrant des critères quantitatifs et qualitatifs et en détaillant les composantes de l'influence selon trois critères : la popularité, l'engagement et la confiance.

Cette semaine, la position des candidats déclarés à la présidentielle est reproduite dans le tableau ci-dessous (cliquez sur les images pour les agrandir).

Score global : Mélenchon se rapproche de Hollande. Lepage et Morin progressent

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter
Peu de grands écarts d'une semaine sur l'autre si ce n'est la progression continue de Jean-Luc Mélenchon qui continue de progresser sur la quasi-totalité des indices (hors popularité) et qui se rapproche de François Hollande et de Nicolas Dupont-Aignan, toujours aux deux premières places.

A noter également une bonne progression d'une semaine sur l'autre de Corinne Lepage qui gagne 2,30 points ainsi que celle de Hervé Morin qui progresse de 2,40 points, très certainement en raison de l'effet "buzz" de sa sortie malheureuse sur le débarquement en Normandie.

Parmi les candidats les plus importants, les seuls à progresser son Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon, comme le montre le graphique ci-dessous.

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter

Note de popularité : Un tassement des scores vers 70

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter
La note de popularité prend en compte le nombre de personnes abonnées au compte, mais également l'influence et la popularité de ces personnes abonnées : le score sera d'autant plus important lorsque l'on est suivi par des personnes ayant elles-mêmes un grand nombre de "followers" influents.

Les utilisateurs français de Twitter - qui, rappelons-le, ne sont pas représentatifs de la population - sont très attentifs à la campagne, comme le montre les scores de popularité des candidats qui sont pratiquement tous au même niveau, entre 70 et 80, toutes sensibilités confondues.

Ce niveau assez élevé apporte la preuve que les conversations sont vives autour des candidats et que la voix de la plupart d'entre eux est entendue.

A signaler une fois encore le cavalier seul de François Hollande qui domine nettement cet indice.

Note d'engagement : ce sont les "petits candidats" qui progressent dans l'engagement

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter
L'engagement rend compte de plusieurs critères parmi lesquels on peut citer de manière non exhaustive l'assiduité de publication sur Twitter, la fréquence de publication mais également la réactivité aux interpellations et la participation aux conversations des autres membres de sa communauté.

Cette semaine, les candidats qui progressent sont les "petits" candidats, ceux qui ont le moins facilement accès aux médias traditionnels : Mélenchon (+2.30), Lepage (+2,40), Morin (+3,60), Dupont-Aignan (+2,30). A l'inverse, on sent clairement chez les candidats les plus exposés médiatiquement (Hollande, Bayrou et Marine Le Pen) un phénomène de stagnation de l'engagement.

A noter enfin la baisse de la note d'engagement de Dominique de Villepin qui perd 1,20 point par rapport à la semaine dernière.

Note de confiance : Marine Le Pen n'est toujours pas sur Twitter

Baromètre Edelman du 25/01/12 de l'influence des candidats à la présidentielle sur Twitter
Le score en matière de confiance fait état de la propension des abonnés à "retweeter" ou à faire référence aux tweets rédigés par le détenteur du compte. Cette note intègre également le Retweets successifs, de sorte de rendre compte de la dimension virale de l'activité d'un compte Twitter, dimension particulièrement précieuse sur Internet.

Cette semaine, les scores des candidats restent relativement stables, à l'exception notable de deux candidats qui suivent des trajectoires opposées : Jean-Pierre Chevènement gagne 4,80 points dans l'indice de confiance, là où Marine Le Pen perd 3,60 points, signe évident que la campagne de la présidente du Front National ne se déroule pas sur Twitter malgré la forte présence des partisans du FN sur d'autres réseaux sociaux.

C'est sans doute le signe, comme me le faisait remarquer une personne des médias que j'ai rencontrée hier, que l'écosystème Twitter, principalement composé de leaders d'opinions et de personnes dans la sphère médiatique, est par nature hostile à la candidate du Front National.

J'avancerais pour ma part une erreur de communication dans le choix du nom du compte Twitter (@MLP_officiel) qui est le seul de la liste qui ne mette pas en avant le nom de la candidate. Je suis persuadé qu'un compte au nom de Marine Le Pen aurait beaucoup plus de succès dans la Twittosphère.

A noter enfin que Nicolas Dupont-Aignan reprend la deuxième place que lui avait subtilisée Jean-Luc Mélenchon la semaine dernière.

Conclusion : une semaine de consolidation pour les petits candidats

Au stade où nous en sommes, l'exposition médiatique est très inégale entre les candidats. Il y en a que l'on voit tous les jours et puis il y a ceux qui doivent jouer des coudes pour apparaître et se faire entendre.

Twitter peut être ce moyen de lutter contre la sélectivité naturelle des médias traditionnels et notamment de la télévision.

Les candidats les moins facilement médiatisés semblent s'en rendre compte et décident de s'engager davantage sur le réseau social conversationnel qu'est Twitter. C'est intéressant à suivre.

               Partager Partager
Notez


Lu 1623 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche