Christophe Ginisty

Bolloré où l'art de saborder sa propre réputation


Rédigé le Vendredi 11 Septembre 2015



Voilà un homme qui avait plutôt une bonne reputation, mis à part quelques petits faux pas comme l'histoire du package Jet privé-Yacht en formule "all inclusive" concédé à Nicolas Sarkozy au lendemain de son éléction. Un physique d'éternel golden boy, un ADN d'industriel de père en fils ancré dans son territoire depuis des siècles, une intelligence financière lui assurant une croissance spectaculaire contrairement à d'autres héritiers en proie à de médiocres et frivoles dilapidations (mais non, je n'ai pas parlé de Lagardère, je vous assure que je ne l'ai pas cité... si ? Bon, je retire... ) et voilà qu'en quelques semaines, il vient de tout jeter par dessus bord et se sacrifier lui-même sur l'autel d'un management à la Richelieu en reprenant ostensiblement le contrôle de Canal+.

Bien sûr qu'en tant que principal actionnaire, il est totalement fondé d'un point de vue statutaire à imposer ses choix (J'y avais consacré quelques lignes en juillet dernier) et remplacer celles et ceux qu'il considèrent défailllant. Mais bon Dieu que tout cette vague de limogeages est mal faite, mal communiquée, mal argumentée et donc fondalement incomprehensible pour le grand public. Ce qui ressemble plus à une épuration par principe, une sorte de fait du Roi, qu'à la realisation d'un veritable projet se retrouve sur la place publique.

C'est en passe de devenir un suicide réputationnel express.

C'est sans doute une pièce qu'il a déjà jouée mille fois, ici ou là, peut-être en Afrique dans ses entreprises de logistique. Ce sont sans doute des décisions qui lui paraissent aussi banales que légitimes mais là, il a touché à quelque chose de beaucoup plus explosif dans l'opinion puisqu'il s'agit d'un media de tout premier plan, l'une des principales chaînes de television française incarnée par un esprit, un style et des programmes de légende. Et son management à la serpe, si tant est que l'on puisse encore parler de management, est totalement contreproductif.

En fait, ce qu'il manque dans à tout ça, c'est du contenu. Du storytelling, diraient certains.

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise décision dans l'absolu et les gens ne font pas un process en sorcellerie à Bolloré par principe. Le problème de cette séquence est qu'elle totalement dépourvue d'explication. Le grand public n'a connaissance que de la sentence, pas des motivations du jugement pour reprendre une analogie judiciaire.

Or, le management d'une entreprise aussi exposée que cela, aussi émotionnelle, aussi dépendante de ses clients que sont les abonnés et, dans une autre mesure, l'ensemble de l'industrie cinématrographique française, ne peut pas se passer de communication. Se contenter de la posture du despote silencieux, se moquer de ce bruit médiatique indigné et des ces réseaux sociaux focalisés contre vos décisions, c'est oublier l'aspiration de co-création des parties prenantes, c'est refuser de considérer le public dans son désir légitime d'être associé au devenir des entreprises avec lesquelles il est en relation.

C'est finalement penser que la reputation est accessoire à la réussite d'un tel projet. C'est, pour moi, une erreur fondamentale et une faute grave.

Je suis certain que les ancêtres de Vincent Bolloré pouvaient s'en passer et régner ainsi. Je ne suis plus certain que ce soit toujours le cas en 2015 à l'ère du web social. Et je suis convaincu que la séquence que nous venons de vivre laissera des traces durables dans la réputation du chef d'entreprise Breton.

A suivre...

               Partager Partager
Notez


Lu 4062 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @jjdeleeuw: Des Experts très animés demain à 12h30 mvanhees @doulkeridis @cginisty @JulieTestAchats @Karimfadoul @chauchau60 https://t…
Vendredi 9 Décembre - 18:39
Ne manquez pas demain Les Experts sur @BX1Officiel autour de @jjdeleeuw @JulieTestAchats @Karimfadoul @Marco_VanHees @doulkeridis et moi
Vendredi 9 Décembre - 17:58
Très bonne tribune de @FaljaouiAmid dans @redacTendances de cette semaine "Comment les réseaux sociaux nous ramènent à la préhistoire"
Vendredi 9 Décembre - 13:55
#FFback and a great week-end to you too @berteloot @Orange_conseil @ACF_France
Vendredi 9 Décembre - 11:59
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? https://t.co/FE48EdlskW
Vendredi 9 Décembre - 10:25
"E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?" https://t.co/gQSIrx3J3D Décryptage perso de quelques événements clés via @Emarketing_fr
Vendredi 9 Décembre - 10:20

Recherche