Christophe Ginisty

Burkini, signe ostentatoire de la faillite politique


Rédigé le Mercredi 17 Août 2016



Alors tout d'abord, que les choses soient bien claires. Je trouve ce que certains ont appelé le 'Burkini' dégradant pour les celles qui le portent par choix ou sous la contrainte, humiliant même, je suis un fervent partisan du droit des femmes et je me sens moi-même plutôt féministe dans l'âme, mais qu'il me soit permis de dire ici que cette affaire du 'Burkini' me sidère, tant je trouve cette course à l'arrêté municipal totalement grotesque et malheureusement incroyablement révélateur du niveau pitoyable de notre classe politique. 

C'est bien simple, ceux qui nous dirigent ne savent faire qu'une chose : des lois, des décrets, des arrêtés... 

Avec un aplomb projeté au-delà des frontières du ridicule, nos élus n'ont qu'une seule réponse aux problèmes de notre époque : légiférer, interdire, comme si le fait de promulguer une interdiction était la baguette magique pour régler définitivement le problème. 

Je ne dis pas que l'islamisation d'une partie de la société et le port de signes ostentatoires de nature à inspirer tel ou tel prosélytisme n'est pas condamnable au sens moral du terme mais, de vous à moi, prendre un arrêté, c'est refuser de regarder le problème en face et le déplacer.  Ce n'est en aucun cas le régler. 

Je vais prendre un exemple hors contexte religieux pour développer mon idée. Il y a une dizaine d'années, les législateurs du monde occidental se sont dit qu'ils devaient se mettre à surveiller les conversations sur Internet. Ils ont promulgué des lois pour s'autoriser à avoir accès aux données personnelles et aux conversations, sous prétexte de lutter contre la pédopornographie ou le terrorisme. 

En France, nous avons hérité des lois Loppsi 1 et 2 portées par un Nicolas Sarkozy remonté comme un coucou suisse, persuadé que l’extension du domaine de la surveillance allait endiguer ces deux fléaux.
 
Ont-ils été réglés ? Non, évidemment !

La seule chose qui s’est passée est que des développeurs plus malins que tous les législateurs du monde entier ont créé des systèmes derrière lesquels ils ne sont plus traçables, tels que la messagerie Telegram sur laquelle les partisans de Daesh échangent tranquillement et continuent de fomenter leurs actions sans que nous puissions les repérer. 
 
Bref, la loi, les lois, ne règlent pas les problèmes dans ces types de situation : elles créent de la clandestinité qui rend le problème encore plus difficile à régler. Car le problème se déplace sans se régler et c'est bien là une limite alarmante du tout répressif. 
 
Sortir une loi ou un arrêté de son chapeau, c’est parfois cosmétique et grotesque. Si je n'aimais pas mon métier, je dirais que ce n'est que de la com. Cela n’apporte aucune réponse à un problème de fond. 

Légiférer, c'est proposer une réponse à court terme quand éduquer est un pari à long terme. 
 
Alors oui, ces tenues sont dégradantes pour ces femmes, mais n’ayons pas peur de nos ombres et plutôt que de nous ranger derrière le premier politicien populiste venu clamant haut et fort que son arrêté de merde règlera le problème — ou, à minima, qu'il ne veut pas de ça chez lui —, essayons de créer les conditions pour que ce type de dérives se règle par le dialogue, l’éducation, le respect et une forme éclairée de tolérance.

Notre société n’est pas à court de lois — loin de là — mais de dialogue.
 
A suivre… 
 

               Partager Partager
Notez


Lu 2477 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Quand @OuestFrance,1er quotidien français, titre une fausse info. Le #Brexit n'est pas prononcé aujourd'hui mais of… https://t.co/8z3l0TbKBA
Mercredi 29 Mars - 16:05
En route pour Rennes pour aider ma fille à déménager ;-)
Mercredi 29 Mars - 10:53
Tellement surréaliste de voir #Trump signer le décret pour relancer les centrales au charbon entouré de supporters hilares
Mercredi 29 Mars - 09:53
Quand la cupidité et la bêtise mènent au crime contre l'humanité https://t.co/0esI0biaVK
Mardi 28 Mars - 22:00
Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé https://t.co/8oiFG0JBSe via @LeParisienMonde
Dimanche 26 Mars - 18:09
Wow... worth reading ! https://t.co/vhSvMM7que
Dimanche 26 Mars - 12:09

Recherche