Christophe Ginisty

C'est quoi une initiative "importante" ?


Rédigé le Mercredi 1 Juillet 2009



C'est quoi une initiative "importante" ?
Je viens d'avoir une discussion téléphonique avec un dirigeant du Mouvement Démocrate que je ne citerai pas mais dont les propos m'ont personnellement interpellé. Nous parlions de l'initiative Les Promoteurs que nous sommes quelques uns à avoir lancée le 18 juin dernier et cette personne m'a dit :

« Oh, il y a du bon, il y a aussi des trucs cons dans votre appel. Mais surtout, je crois que tu te méprends sur l'importance de la démarche des Promoteurs. Il y a 150 autres trucs dans ce genre en ce moment et tout ceci se règlera tranquillement, entre nous dans le cadre du Conseil National. »

Il y a dans cette phrase une question et une contradiction majeure.

La question c'est : quand peut-on dire qu'une démarche est "importante" ? Quel est le seuil à partir duquel on peut avoir de la considération et commencer à s'inquiéter ? Je vais vous faire une confidence mais j'ai toujours considéré les signaux faibles comme beaucoup plus importants que les signaux forts. Lorsque c'est fort, c'est déjà trop tard pour réagir, la messe est dite et l'on ne peut guère influer sur le cours des événements pour les éviter. Au contraire, lorsque l'on a l'intelligence de tirer les leçons d'un signal faible, on devient un formidable observateur de la réalité et un très bon stratège.

La contradiction majeure est d'avoir affirmé dans la même phrase qu'une initiative n'avait pas d'importance tout en la rapprochant de 150 autres. S'il y en a 150, c'est que nous sommes déjà en présence de quelque chose qui mérite autre chose qu'un balayage du revers de la main. Là, ce n'est plus la lucidité du stratège qui est en cause mais son aveuglement.

Bref, il y a encore du chemin avant que cette initiative des Promoteurs soit comprise est perçue à sa juste valeur. Elle n'est pas importante dans l'absolu dans la mesure où elle ne rassemble pas (encore) des milliers de signatures mais elle est bougrement symptomatique d'une série de revendications. La négliger serait une erreur fatale.

Elle contient les germes d'un mouvement de fond. Et même si c'est petit un germe, cela donnera naissance à des choses très grandes.


Il y a dans cette phrase une question et une contradiction majeure.

La question c'est : quand peut-on dire qu'une démarche est "importante" ? Quel est le seuil à partir duquel on peut avoir de la considération et commencer à s'inquiéter ? Je vais vous faire une confidence mais j'ai toujours considéré les signaux faibles comme beaucoup plus importants que les signaux forts. Lorsque c'est fort, c'est déjà trop tard pour réagir, la messe est dite et l'on ne peut guère influer sur le cours des événements pour les éviter. Au contraire, lorsque l'on a l'intelligence de tirer les leçons d'un signal faible, on devient un formidable observateur de la réalité et un très bon stratège.

La contradiction majeure est d'avoir affirmé dans la même phrase qu'une initiative n'avait pas d'importance tout en la rapprochant de 150 autres. S'il y en a 150, c'est que nous sommes déjà en présence de quelque chose qui mérite autre chose qu'un balayage du revers de la main. Là, ce n'est plus la lucidité du stratège qui est en cause mais son aveuglement.

Bref, il y a encore du chemin avant que cette initiative des Promoteurs soit comprise est perçue à sa juste valeur. Elle n'est pas importante dans l'absolu dans la mesure où elle ne rassemble pas (encore) des milliers de signatures mais elle est bougrement symptomatique d'une série de revendications. La négliger serait une erreur fatale.

Elle contient les germes d'un mouvement de fond. Et même si c'est petit un germe, cela donnera naissance à des choses très grandes.

               Partager Partager
Notez


Lu 2230 fois

Commentaires articles

1.Posté par jean-pierre B le 01/07/2009 19:35

Souhaitons pour le mouvement que cela soit le cas.
OCULOS HABENT ET NON VIDEBUNT

2.Posté par Danièle Douet le 01/07/2009 20:48
Christophe, là tu dis absolument vrai.

Les "150" initiatives, c'est du bluff... C'est pour réduire celle que tu as lancée...

Ou elles sont dans le style de ce que nous recevons par mail de tous les coins de France depuis que tu as lancé "Les Promoteurs", des trucs illisibles, longs et indigestes, de personnes qui se prennent pour importantes et ne savent pas formuler les choses clairement en peu de mots...

Merci de partager tes réflexions avec nous, car voilà deux ans que nous les vivons au jour le jour... et nous nous sentions bien seul dans notre coin. Les écrire nous montre à quel point le mouvement est profond.

Et comme tu l'écris si bien:

S'il y en a 150, c'est que nous sommes déjà en présence de quelque chose qui mérite autre chose qu'un balayage du revers de la main. Là, ce n'est plus la lucidité du stratège qui est en cause mais son aveuglement.

Bref, il y a encore du chemin avant que cette initiative des Promoteurs soit comprise est perçue à sa juste valeur. Elle n'est pas importante dans l'absolu dans la mesure où elle ne rassemble pas (encore) des milliers de signatures mais elle est bougrement symptomatique d'une série de revendications. La négliger serait une erreur fatale.

Elle contient les germes d'un mouvement de fond. Et même si c'est petit un germe, cela donnera naissance à des choses très grandes.


Tout simplement merci !

Je ne t'ai pas toujours compris ni apprécié dans certaines démarches, peut-être par manque d'informations, mais là, je te tire mon chapeau... je suis en phase avec toi !

3.Posté par Danièle Douet le 01/07/2009 21:01
Un petit aujout, j'ai lu hier cet article:

http://orangesanguine.over-blog.com/article-33242403-6.htm intitulé: "François Bayrou répond aux promoteurs du MoDem"

Dans un sens je l'ai trouvé sympa, car j'aime bien François Bayrou et j'ai donné plus de moi-même, de mon temps, de mon argent, de ma vie familiale et professionnelle pour le soutenir que je ne l'ai fait pour quiconque d'autre.

Mais... certaines remarques m'ont fait dresser l'oreille, reprises d'ailleurs par certains commentaires à cet article sympa...

Voici ce passage:

Belle entrée en la matière pour son retour au pays que de répondre à la question :
« que pensez-vous de la lettre ouverte des promoteurs ? »

Il ne se dérobe pas :

« C’est moins agréable quand c’est une dépêche AFP qui vous l’apprend (…) Ils ont le droit de parler (…) Ce sont des vagues sans conséquences. Après le conseil national du 4 juillet, j’écrirai aux militants pour aller dans leur sens (ndlr : leur=les promoteurs) ».

Ce qui attendait désespérément un signe, un coup de téléphone…voilà. Quant à moi, j’en reste à mon impression : « qui ne dit rien consent ».


Enigmatique ou symptômatique ???


4.Posté par benoitd le 01/07/2009 21:15
Ce qui m'inquiète dans ce que tu cites, c'est l'idée de régler le problème "tranquillement". Je crains qu'il ne soit plus temps pour des mesurettes. Même si c'est de l'ordre du symbolique, il faut taper du poing sur la table et mettre les moyens (autoritaires au besoin) pour mettre effectivement en place les mesures (radicales au besoin) décidées. Sinon, on en restera à un "je vous ai compris" sans autre effet que la confortation de ceux qui freinent le Mouvement et le départ de militants compétents.
Beaucoup va se jouer samedi et dans la semaine suivante.

5.Posté par Bruno Pludermacher le 01/07/2009 22:17
Effectivement, si il y a 150 initiatives du meme type que les Promoteurs, cela prouve bien qu'il y a un probleme dans le mouvement.

Non, ces initiatives ne copient pas celle de Christophe. Elles se sont en général lancées en parallele, parfois avant meme le 7 juin à la vue de la fin de campagne.
C'est notamment le casde "Construire pour demain", initié par le MoDem Allemagne et le MoDem Luxembourg et signé depuis par la moitié des Fédés du MDFE (MoDem Francais de l'etranger) et plus de 150 adhérents MDFE.

Ce à quoi il faut veiller, c'est justement que cela se règle "tranquillement, entre nous au CN". Soyons vigilants le 4 juillet et évitons de nous faire confisquer le débat.

Il est temps que nos Dirigeants comprennet que le MoDem est avant tout un parti de militants et non plus un cénacle d'élus.

http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=123284885930&ref=ts

6.Posté par cocobe le 01/07/2009 22:21
Christophe,

Si tu savais comme tu nous fais du bien, Coco et moi, on vient se taper un grand moment de rigolade et on s'est dit que ce n'est plus de l'aveuglement, c'est exactement ce qui est écrit à propos de ce cher Alain MINC dans Abus de pouvoirs, j'ai du mal à écrire tellement je ris :

" Dans le bâtiment, il y a trois sortes d’experts : ceux qui voient avant les autres que le plafond va tomber, ceux qui le reçoivent sur la tête en même temps que les autres et qui commentent la chute, et ceux qui, couverts de plâtre jusqu’au trognon, continuent tranquillement d’affirmer que le plafond est solide… l’emplafonné radieux, c’est Minc "

Apparemment, il fait des émules !

7.Posté par force_hyeres le 02/07/2009 08:11
C'est marrant Christophe, un dirigeant du Mouvement démocrate m'avait fait le même genre de réflexion quand j'ai voulu porter une "certaine affaire" au CN en octobre 2008 afin qu'elle soit traitée uniquement en interne. Le style de la remarque est tel que je mettrais ma main à couper sur son auteur! ;-)) . Je retiens seulement la qualification de "truc" pour des initiatives de réflexion et de proposition pour améliorer notre fonctionnement. L'emploi des mots est souvent révélateur, sinon d'un état d'esprit, au moins de l'idée que l'on se fait d'une situation.

8.Posté par Christophe Ginisty le 02/07/2009 11:04
Chantal -> Quelle intuition !

9.Posté par cocobe le 02/07/2009 11:41
Chantal et Christophe, ça serait bien qu'on sache qui se permet autant de condescendance, parce que, contrairement à votre interlocuteur, nous avançons à visage découvert, la démocratie, c'est aussi assumer ses choix et ses propos.

Parce que des "pauvres petits " ou des "je suis d'accord avec vous, mais je ne signe pas parce qu'il ne faut pas faire de vagues "ou des "je suis pour le débat, mais pas sur la place publique", c'est tellement éculé que ça me fait penser à une réplique dans un film récent: 'tu gagnes parce que tu triches", réponse: "oui, je n'aime pas perdre".

Pour le 4 juillet, n'oubliez pas la formule: "quand on veut enterrer un projet, on crée une commission".

10.Posté par R.Bernasconi le 02/07/2009 14:32
Plutôt que de partir tu as fait le choix de te battre pour des valeurs et des idées, rien que pour cela bravo.

11.Posté par Maréchal Sophie le 02/07/2009 19:05
Houlala... encore un coup de fil comme ça, et tu te déconnectes du MoDem...

12.Posté par JF le démocrate le 02/07/2009 22:32
S'il y a 150 autres initiatives de ce style, c'est tant mieux, non?!

13.Posté par Olibé le 03/07/2009 10:36
@JF le démorate : Sauf si chacune des initiatives reçoit comme réponse "Vous comprenez, il y en a 150 autres, donc on peut pas donner plus d'importance que ça à la vôtre". C'est finalement noyer les initiatives dans tout un panier, et faire une synthèse "très personnelle" qui est dangereux.

14.Posté par tamino le 03/07/2009 12:33
J'espère me tromper mais je parie que le CN de demain sera une catastrophe pour le Mouvement.
FB va reprendre à son compte 2 ou 3 des idées émises par les pseudo-150 initiatives, jeter aux adhérents quelques colifichets et annoncer un débat sur le projet sans la moindre modification profonde à la gouvernance. Il va essayer de gagner du temps sans lâcher quoique ce soit de fondamental.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche