Christophe Ginisty

Ca sert à quoi un blog ?


Rédigé le Vendredi 21 Août 2009



Ca sert à quoi un blog ?
Depuis quelques semaines, l'activité de mon blog a tourné presque essentiellement autour des questions et des interrogations liées à l'avenir du MoDem et à sa gouvernance. J'ai eu envie de dire ce que j'avais à dire, d'exprimer et d'échanger sur une formation politique qui a occupé mon temps et mon énergie depuis des mois maintenant. Je suis conscient de la portée de mes propos et je suis également conscient du rôle que peut jouer ce blog dans la "MoDemosphère".

Je voudrais aujourd'hui parler de ce canal de communication, suite à de nombreux messages que je reçois par e-mail et par sms en rappelant quelques points fondamentaux.

La parole, tout comme la nature, a horreur du vide
Je ne suis pas responsable des mécontentements et des aigreurs qui peuvent exister au sein du Mouvement Démocrate. Je ne les ai pas créées et je n'en suis pas la cause. Tout cela existe à des degrés divers avec ou sans mon blog et le ressenti qu'ont certains militants a besoin de s'exprimer quelque part. Je fermerais demain mon blog, cela ne tuerait pas pour autant l'énergie protestataire qui irait se poser ailleurs, sur un autre médium.

La liberté d'expression sur mon blog n'est pas négociable
A certains qui m'appellent à censurer quelques propos en commentaires, je veux apporter un refus catégorique. Même si je ne cautionne pas certains avis, même si je ne suis pas d'accord avec certaines personnes qui ont pris l'habitude de s'exprimer ici, je ne censurerai jamais aucun commentaire (sauf évidemment à tomber sous le coup d'une interdiction légale comme l'apologie de la haine raciale ou de la diffamation). Je suis fier de m'exprimer en toute liberté sur Internet et je suis fier d'offrir cette même liberté à celles et ceux qui passent par ici.

Enrichissez vous des commentaires, bordel de M... !
Je suis toujours sidéré par les gens qui refusent les débats publics alors que s'ils lisaient la teneur de ces débats, ils en tireraient des enseignements tout à fait précieux. Il faut favoriser les débats publics car ils permettent de savoir ce que les gens pensent. Mettez les débats sous cloche et vous ne saurez jamais ce qui se passe à la base. Internet offre cette chance inouÎe aux dirigeants de tout poils : il leur permet de savoir ce que leur public pense. Plutôt que de vouloir bannir les commentaires, lisez les avec la plus grande attention et vous comprendrez l'état d'une opinion publique.

On ne peut pas être démocrate et critiquer les blogs
Il y a comme une contradiction majeure entre le fait d'être démocrate et le fait de critiquer la vitalité parfois insolente de certains blogs. Arrêtez-vous deux secondes sur ce point et vous verrez que cette affirmation est criante de vérité. L'Internet est une conquête de l'homme, c'est la reconquête de sa propre liberté d'expression et les prémices d'un pouvoir d'influence citoyen. C'est une chance pour la démocratie car c'est une manifestation très directe de sa vitalité.

Ne fantasmez pas la présence de nos opposants
On me dit souvent : "en critiquant, tu donnes des armes à nos opposants". C'est toujours un truc qui m'épate. Je ne voudrais pas vous décevoir mais je doute fort que les états major politiques de droite comme de gauche passent un temps excessif à lire le blog de Ginisty pour y définir des stratégies anti-MoDem. Non seulement ils n'ont pas besoin de ça pour nous affaiblir (car il ne vous a pas échappé que nous avions une capacité naturelle à nous affaiblir nous même et sans l'aide de personne) mais toutes les études d'audience montrent que les lecteurs de blogs politiques sont très souvent membres de la même communauté et de la même sensibilité que l'auteur du blog en question. En d'autres termes, les internautes MoDem lisent en majorité les blogs MoDem, tout comme les internautes UMP lisent les blogs UMP. Il existe peu de passerelles inter partisanes.

Voilà quelques points qui me semblaient utiles de rappeler. Evidemment, j'attends vos commentaires avec impatience.


               Partager Partager
Notez


Lu 16694 fois

Commentaires articles

1.Posté par tamino le 21/08/2009 12:04
Ca ne m'est pas toujours arrivé, Christophe, mais je suis 100% d'accord avec tes commentaires.

2.Posté par Danièle Douet le 21/08/2009 12:10
Christophe,

Voici donc mes commentaires...

Absolument d'accord avec ce que tu écris ici:

La parole, tout comme la nature, a horreur du vide
Je ne suis pas responsable des mécontentements et des aigreurs qui peuvent exister au sein du Mouvement Démocrate. Je ne les ai pas créées et j'en n'en suis pas la cause. Tout cela existe à des degrés divers avec ou sans mon blog et le ressenti qu'ont certains militants a besoin de s'exprimer quelque part. Je fermerais demain mon blog, cela ne tuerait pas pour autant l'énergie protestataire qui irait se poser ailleurs, sur un autre médium.

Absolument exact !

On me dit souvent ce truc : "en critiquant, tu donnes des armes à nos opposants". C'est toujours un truc qui m'épate.

Moi aussi, je suis sidérée de cet esprit de clan, cachotier et qui tue tout débat interne sur des points pourtant essentiels.

Même si je ne cautionne pas certains propos, même si je ne suis pas d'accord avec certaines personnes qui ont pris l'habitude de s'exprimer ici, je ne censurerai jamais aucun commentaire


Je ne sais pas qui parle de "censure", elle est aussi insupportable pour moi, car si l'on étouffe la parole, la vie meurt. Et j'ai horreur d'être censurée.

Cela m'est arrivé tant de fois sur les grands médias lors des présidentielles. L'opinion favorable à F. Bayrou n'avait pas droit d'etre exprimée. C'était le cas sur Le Figaro, Le Nouvel Obs, L'Express, Le Point, Europe1, LCI et TF1, entre autres. Voir son commentaire paraître en ligne le soir tard et avoir disparu le lendemain matin est une expérience que l'on n'oublie pas.

Mais entre la "censure" et le silence dans la partie commentaire en réponse à ceux-ci, il y a une grande marge d'action...

3.Posté par Antonin le 21/08/2009 12:19
Cette mentalité de parti qui consiste à demander à chaque militant d'être au garde à vous finira par nous tuer de l'intérieur.
Je suis entièrement d'accord avec ton billet, et d'ailleurs, je crois que c'est le premier combat à mener au sein du Mouvement Démocrate.

4.Posté par Céline le 21/08/2009 12:24
Tu fait bien de préciser ça. Il y a visiblement bcp de pédagogie à faire, et il serait nécessaire d'organiser des formations à l'usage de l'internet et des blogs, au sein du modem, (et pas que pour les adhérents), car bcp sont perdus ou confondent les objectifs de ce média.

J'ai déjà entendu "mais pourquoi Christophe parle autant de Sarkozy sur son blog ? En marketing, qd on veut vendre qqch, on ne parle pas de ses adversaires".... c'est pour dire !

Les blogs, internet et la liberté d'expression qui va avec, sont une chance incroyable, à cultiver sans modération pour avancer !

5.Posté par cocobe le 21/08/2009 12:42
Christophe,

Nous avions prévu de publier sur notre petit site local un article sur le même thème, bien que le discours était plus ciblé sur la communication du MoDem, nous allons devoir rependre notre copie et essayer de faire mieux.

Très bonne question: à quoi ça sert un blog et nous allons plus loin, à quoi devait servir celui des Promoteurs?

Nous avons lu sur les commentaires de ton article précédent qu’Arnaud a demandé que tu rayes son nom de la liste des Promoteurs. Son geste n’est pas anodin, nous le connaissons un peu et savons qu’il mène un combat avec d’autres pour le Handicap avec notamment Jean-Louis et Isabelle, tous deux également signataires de cette lettre.

Comme tu le dis très justement, la parole a horreur du vide


Beau coup avaient dit que le Conseil National du 4 juillet était une étape importante de la vie du Mouvement et qu’ils en tireraient les conséquences :

1- Que s’est-il passé le 4 juillet ?
2- Qu’est-ce qui a changé depuis ?
3- Que va-t-il se passer à l’UR puis au Congrès programmatique ?
4- Quelle solution alternative si rien ne change ?
5- Les Promoteurs ont-ils un rôle à jouer dans la vie du Mouvement ou est-ce déjà du passé ?

Il y a quelques jours, Isabelle (de Meudon) avait réussi à inspirer à Christophe un article Pourquoi rester au MoDem quand on n'est pas satisfait qui a suscité 220 commentaires.
Dans deux semaines jour pour jour, se tient l’UR, il devrait y avoir un Conseil national pendant ces trois jours. On peut supposer que l’une des questions traitées sera la validation des nominations intervenues au Bureau Exécutif et peut-être d’autres nominations aux postes pour lesquels il y avait appel à candidature…

Rappelons l’article 9-1 des statuts dont voici quelques extraits :
Le Conseil national est le Parlement du Mouvement Démocrate. Il contrôle le Bureau exécutif national. A chaque séance, le Conseil national dispose du droit de proposition et d’audition du Bureau exécutif national
Les adhérents bénéficient d'un droit de saisine du Conseil national sur tout sujet intéressant la vie politique. Dix adhérents peuvent le saisir.


N’est-il pas temps de siffler la fin de la récréation et de mettre à profit les quelques jours qui viennent pour que les Promoteurs reviennent à la lettre du 18 juin dont la conclusion était :

Nous, les Promoteurs, restons fidèles à notre mouvement et nous vous réaffirmons notre confiance. Une confiance qui n’exclut pas aujourd’hui une certaine exigence, pour un Mouvement Démocrate se donnant vraiment les moyens de gagner avec ses militants.

Nous proposons que les Promoteurs qui restent interpellent publiquement ou par message privé (la liste des conseillers nationaux a disparu du site national, rien que cela mérite discussion) en leur faisant part des demandes des adhérents, une forme de « cahier de doléances » qu’ils seront chargés de transmettre au Bureau Exécutif, à charge pour eux de faire redescendre l’information.

Christophe, si tu l’as, peux-tu nous fournir la liste complète des conseillers nationaux, acceptes-tu de centraliser les demandes qui leur seront faites et de répercuter les réponses qu’ils feront soit avant soit à l’issue du conseil national ?

Ça sert aussi à ça un blog.

6.Posté par Danièle Douet le 21/08/2009 13:07
cocobe, excellent !

7.Posté par Thierry P. le 21/08/2009 13:11 (depuis mobile)
Il faut savoir raison garder et aussi ramener les blogs et les commentaires qu'ils véhiculent à leur dimension, souvent modeste en terme d'audience.
D'accord sur le point que l'on se sent plus d'atomes à lire des écrits qui au fond reposent sur un socle de valeurs communes.
Il m'insupporte par exemple de croiser parfois des billets critiquant les "réchauffistes", mais soit, si des gens sont encore dans le déni grand bien leur fasse, à chacun ses positions dès lors qu'elles ne sont pas l'expression d'un dogmatisme qui tend au fanatisme.
A trop vouloir argumenter, l'effet produit peut s'avérer être contre-productif.

S'agissant de la modemosphère, qu'en dire ? Celles et ceux qui l'ont fréquentée en auront vite fait le tour.
Il y a un noyau de blogs autour desquels gravitent les lecteurs commentateurs. Un rapide surf sur le oueb permet de constater que ce sont toujours peu ou prou les mêmes qui commentent (dont moi). Donc ce n'est qu'un petit panel pour évaluer l'opinion "publique".
Cette attitude modemo-centrée, depuis que j'ai pris un peu de recul, m'apparaît être vouée à tourner en canard :
- car on est dans un "quant-à-soit" de bon aloi,
- car on cherche à alimente un esprit de cohésion où chacun cherche à se rassurer.
Ce qui s'exprime sur un blog est donc loin d'être le nombril de la pensée. Il faut lire ces billets et leurs commentaires en les ramenant à leur portée.

La modemosphère comme espace de critique ?
Il y a de ça, la catharsis y trouve un espace approprié.
Les blogs sont avant tout un espace de liberté. S'y expriment parfois des vérités qui dérangent. Et alors ? Ce n'est pas en fermant les yeux, en détournant le regard que les problèmes vont s'estomper.
Depuis quelques temps, j'ai vu émerger des signes inquiétants, ils sont une expression d'une forme de déni face à l'extérieur.
Un groupe qui a subi des revers a besoin de s'interroger, il n'y a pire solution que d'opter pour la fuite en avant et ce qui n'est pas mieux d'opter pour la solution de la temporisation.
Attendre que les choses s'arrangent lis-je parfois.
Mais attendre quoi ? Et quels en sont les indicateurs pré-définis ?
Le risque est grand de rater le coche et de rester à quai.
Mon expérience du Modem a été jalonnée de RDV manqués compensés par des échéances à venir.
En l'occurence, il est de bon ton d'attendre ces UR puis le fameux congrès programmatique.
Une forme de temporisation, ces RDV à intervalles réguliers permettent de garder la tête hors de l'eau ou dans les nuages.
Au bout de deux ans, il conviendrait de se demander ce que nos concitoyens ont gardé du Modem et se demander ce à quoi sert cet OPNI.
La forme depuis les débuts a trop souvent occulté le fond. Deux années c'est longuet.
Les blogs, et c'est leur utilité, se sont fait écho assez tôt de ces problèmes structurels. Mais preuve de leur faible audience, s'il en est, les questions sont restées sous le tapis.

8.Posté par GuiGrou le 21/08/2009 13:14
Bravo Christophe...tu es bien la seule personne d'importance au MoDem à fonctionner ainsi!
...
Si seulement François et ses sbires étaient capable d'animer ce parti comme tu le fais!
....
Combien sommes nous à avoir perdu confiance en lui?! Nous le verrons aux régionales...je me souviens de 2007....18% aux présidentielles....nous verrons aux régionales.

9.Posté par luciolebrune le 21/08/2009 13:18
Excellente idée constructive de Cocobe, et merci pour le passage sur Arnaud, Jean-Louis et moi-même.

Pour en revenir à ton article, Christophe, je trouve qu'en effet, ce que tu dis dans ton blog perso est tout à fait différent de tes billets sur le post ou tes articles sur les promoteurs, (contrairement à certains que j'aurais la politesse de ne pas nommer et qui se contentent d'un copier-coller) car, comme tu le soulignes, nos adversaires ne doivent pas passer leur temps à lire les blogs de ce style, ce sont plutôt les adhérents MoDem en grande majorité qui les parcourent, contrairement au post, voire même au site -plus officiel - des promoteurs.

Comme toi, j'apprécie les commentaires sur le mien, même quand il ne sont pas du même avis, cela l'enrichissant. De plus, il arrive qu'on porte à ma connaissance où à celle des commentateurs des éléments que l'on n'avait pas en notre possession, ou bien un nouvel éclairage, ce qui fait que cela nous fait avancer dans le cheminement de notre pensée, pour peu que l'on soit ouvert.

Nous mettons ainsi en pratique la citation de Voltaire, qui devrait tenir à coeur à tous les véritables démocrates :

"Je souffre volontiers, mon ami, que l'on ne se conformât point à mon avis. Que vous profériez des sottises énormes, je me battrais pour qu'on vous les laissât tenir!"


Personnellement, je n'ai supprimé qu'une seule fois un commentaire, car il était haineux et ordurier, et s'en prenait à une partie de la population, et encore, en expliquant pourquoi je le faisais. Je n'en ai évidemment pas autant que toi, mon blog étant très modeste par rapport au tien.

Je me joins donc à Cocobe pour te demander d'être quelque part notre porte-parole, je trouve que c'est une proposition très constructive, et puisque nous reprochons au MoDem de n'être pas assez constructif dans ses critiques, montrons-lui le bon exemple, sinon nous nous retrouverons dans la situation du conseilleur pas payeur, ce qu'on ne manquera pas de relever, et donc nous finirons dans celle de l'arroseur arrosé, et ferions mieux alors de nous taire à l'avenir.

10.Posté par Jourdan le 21/08/2009 14:30
Christophe,

J'ai été choqué par ton dernier billet mais je te reconnais une qualité pionnière de réflexion dans l'outil d'internet au service du politique. J'espère qu'on ne confondra pas l'enveloppe des promoteurs avec le coeur du projet, c'est à dire une compétence technique et stratégique au service de tous ceux qui ne veulent que du bien au modem. Espérons que FB ne s'arrêtera pas aux formes et qu'il mesurera la pertinence de ce que tu défends. Il y a à la base une véritable sincérité de fond dans tout cela et il serait dommage de gâcher cette belle initiative sous prétexte que les promoteurs ne respecteraient pas les voies protocolaires et hiérarchiques en place.
Cordialement,

11.Posté par Arnaud le 21/08/2009 15:05
Merci Cocobe pour ton commentaire. Pour ma part, Internet en général et les blogs en particulier ne sont pas les seuls vecteurs du débat démocratique. Beaucoup de gens, militants, sympathisants ou simples citoyens ne sont pas encore familiarisé avec ce genre d'outil. Rien ne vaut la rencontre pour prendre le pouls de l'esprit public. Je trouve d'ailleurs que parler aux gens est beaucoup plus enrichissant que de débattre sur un blog, même si, par ce commentaire j'ai l'air de me contredire. Ne pas oublier le vrai contact humain est aussi et surtout ce qui nous fera gagner.

12.Posté par Jean-Eric Branaa le 21/08/2009 15:36
Alors là, mon cher Christophe, tu m'épates!
J'avais bien noté ton changement de ton pendant les européennes ; A mon sens, tu as gagné en maturité en développant ta propre ligne de pensée...
Chapeau bas...
Et bien evidemment je signe sans sourciller au bas d'un tel texte

13.Posté par lcdm le 21/08/2009 15:40
bien d'accord avec toi, rien à redire, ça devient fréquent.

14.Posté par Orange pressé le 21/08/2009 16:57
Je partage ton avis. Le blog est par définition un espace d'échanges de points de vue. Il a pour vocation native de faire naitre et de nourrir le débat.

La censure des commentaires serait à mon avis, une grave erreur. Censurer les commentaires sur un blog, c'est le vider de son intérêt. Sur le mien, je ne censure que les propos insultants, racistes, tombant sous le coup de la loi ou publicitaires (oui ça m'est arrivé quelques fois).

Ensuite, effectivement, les blogs restent souvent intra-partisans. Au niveau du MoDem, cela se distingue et est facilité via la Widget box MoDem qui permet de faire un tour de la blogosphère démocrate en un rien de temps. Outil pratique mais qui ne dispense pas de faire un tour ailleurs.

Beaucoup ont tendance à reprocher aux blogs leur manque de rigueur.
Pour ma part, je m'efforce de respecter les règles fondamentales que doit appliquer un journaliste pour faire un bon article. Évidemment, je prends clairement parti sur les sujets que je traite mais il ne faut pas se leurrer un journaliste le fait aussi, pas aussi directement mais c'est le cas.
Ainsi, ce cadre que je m'impose me permet de produire des billets de qualité, enfin je l'espère !

15.Posté par Danièle Douet le 21/08/2009 17:08
Tiens, pour détendre l'atmosphère, ici en Allemagne où j'habite la plus grande partie de l'année, les élections législatives approchent et un artiste a réussi un coup de génie, tout le monde en parle et rigole:

http://www.lefigaro.fr/international/2009/08/19/01003-20090819ARTFIG00354-schlmmer-le-faux-candidat-a-la-chancellerie-fantaisiste-.php


Le Nouvel Obs publie aussi une vidéo avec les vrais politiques qui font partie du film et espèrent profiter du succès de l'artiste. Sauf un qui prend la chose trop au sérieux et devrait perdre pas mal de points:

http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/teles-du-monde/articles/le-coluche-allemand-defie-angela-merkel


Un article du très sérieux journal Die Zeit le montre devant la Chancellerie. Et la FAZ lui consacre un long article.

Kerkeling n'est pas le seul, mais le plus réussi. Il y en a aussi d'autres qui font rire en ces temps de crise où Angela Merkel jouit d'une immense popularité. Le groupe autour de Sonneborn qui a créé un "parti" pour reconstruire le Mur de Berlin.

Ils utilisent tous la dérision et l'humour pour faire passer quelques messages importants aux politiques qui ne font plus rire...

Et nous ?

16.Posté par Danièle Douet le 21/08/2009 17:25
Le lien du Nouvel Obs ne fonctionnant pas, je refais un essai:

Et voici le vrai Hape Kerkeling alias Horst Schlemmer, candidat à la Chancellerie. Il parle 5 langues couramment dont le français et s'engage pour une école sans racisme et avec courage pour éduquer au "courage civil"... plus de 600 écoles y participent.

17.Posté par CK le 21/08/2009 18:28
@Christophe, merci pour votre blog,les "horribles impertinents" que François avec ses boules quies ne veut pas écouter, risquent de ne plus être là aprés l'UR (que je suivrai avec intérêt par internet). Dommage car les gens sont plutôt sympathiques. 3 trains de retard. le "wind of change"
est ailleurs pour moi (Ecolo et PS on dirait se rappochent, alors la programmatique du Modem ...). enfin sais-on jamais peut-être le "wind of change" va-t-il se mettre à souffler à la Grande Motte, je le souhaite.

18.Posté par David78 le 21/08/2009 20:32
Je suis bien sûr d'accord même si c'est avant tout un constat d'échec de voir que parmi les adhérents du Modem, que je voyais comme les fers de lance du renouvellement de l'espoir de la France, il y en a tant pour faire exactement comme les autres partis politiques dans ce qu'ils sont de plus médiocre et de repoussant!

Ouvrons les yeux: le Modem n'a pas le monopole des bonnes idées, et a de moins en moins celui des adhérents de qualité. Quant'au monopole de l'électorat en attente de renouveau sur la scène politique c'est encore une autre histoire...

A vous, adhérents du Modem qui ne savez pas où aller: préparez donc l'après Modem afin de continuer à défendre ensemble nos idées dans le débat politique.

N'oublions pas que nous ne sommes pas un parti comme les autres: nous sommes celui du Rassemblement, donc le sectarisme politicien n'est pas parmi nous, et personne ne pourra nous reprocher de travailler dans le sens de l'intérêt général!

Courage!

19.Posté par Christine le 21/08/2009 23:12
D'abord quand vous dites être conscient du rôle que peut jouer votre blog, vous avez tout de même tendance à en surestimer l'influence ! Je vous ferais amicalement remarquer que depuis déjà un moment vos commentateurs sont 4 ou 5 à mouliner entre eux (Daniéle Douet, Cocobe, CK, Guigrou, Thierry P.), et cela fait un peu choeur des aigris. Pour ma part ce ne sont d'ailleurs pas les commentaires qui me gênent mais l'amertume obstinée (et une certaine mauvaise foi, pour ne pas dire une mauvaise foi certaine) de vos propres billets qui me déçoit. On sent trop de rancoeur, ça met mal à l'aise. Reviendrez-vous à des propositions constructives ?

20.Posté par CK le 21/08/2009 23:27
@Christine

Alors donnez vos arguments !!
Nous en donnons des précis. Vous ne répondez exactement rien !!
Ah si Fidélité au Chef !!

21.Posté par CK le 21/08/2009 23:40
@Christie

Quant à l'influence des blogs, il est de bon ton de la mépriser.
Ce n'est pas si simple, des journaliste peuvent les lire, des hommes politiques.
Tenez par exemple des Dirigeants du Modem qui voudraient s'informer ailleurs que dans leur microcosme .

22.Posté par irondelle le 21/08/2009 23:44
François Bayrou n'est pas Henri IV : "Paris vaut bien une messe".

Le 4 juillet dernier, il n'a pas fait de révolution culturelle.

Finalement, François Bayrou est un Général Boulanger : http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Boulanger

L'échec annoncé du Modem aux élections régionales, sauf dans les régions où le PS accordera des places éligibles à des élus Modem au premier tour, sonnera le glas du destin politique national de François Bayrou.

Mais la démocratie est un combat qui ne s'arrête jamais.

Je me suis reconnu dans les valeurs fondatrices du Modem et des propos de FB dans son livre "Abus de pouvoir". Mais ses actes récents et sa capacité de développer un parti démocratique de gouvernemen,t montrent des contradictions totales avec les valeurs démocratiques qui nous a réuni.

Assez de gâchis, le Modem appartient aux citoyens, FB l'a dit lui même. Prouvons le !

Fédérons TOUS les démocrates de France, qu'ils soient UMP, PS, Europe Ecologie ou sans éitiquettes.

FB est culturellement incapable de cette action "gaullienne". De surcroit même s'il a une bonne lecture politique, il n'a aucune vision ou capacité de s'entourer de visionnaires. De Gaulle n'avait pas réponse à tout , mais il savait s'entourer, déléguer et trancher.
FB est l'antithèse de De Gaulle ou d'un homme d'Etat au service du bien commun

Bonne nuit

23.Posté par Orange pressé le 22/08/2009 00:42
Désolé, mais François Bayrou en dépit de ses erreurs garde une aura et une sympathie auprès de l'opinion publique indéniable. Il garde une stature qui lui permettrait de rassembler ce que beaucoup de personnalités de l'opposition n'ont pas.

Son problème est qu'il ne parvient pas à laisser exister son partie en dehors de lui. Peut-être par son passé, peut-être par ses craintes. Quoi qu'il ne soit, il ne pourra s'en sortir que s'il laisse les autres l'entourer et l'orienter sur certains points ou si il arrive à sortir des décombres des régionales et à opter pour une stratégie de hold-up lors de primaires de l'opposition.

24.Posté par CK le 22/08/2009 01:30
@Orange pressé

Je vous cite
"
Son problème ( à F. Bayrou) est qu'il ne parvient pas à laisser exister son PARTI en dehors de lui. Peut-être par passé, peut-être par ses craintes. Quoi qu'il en soit, IL ne pourra s'en sortir
"

Voilà bien la question, ceux qui défendent F. Bayrou le défende lui d'abord et son mouvement
les préoccuppe moins.

Or pour moi et pour d'autres, je pense, ce qui préoccupe bien avant F. Bayrou, ce sont les gens du Modem, Je vois bien que F. Bayrou n'est pas fait pour diriger un mouvement et ne vais pas attendre qu'il ai résolu ses problèmes psychologique pour savoir s'il faut rester au Modem ou non.

Et puis en se centrant sur lui-même il nous isole des autres mouvements, or ce que je prends le plus à coeur c'est de tout de suite bien contrer avec le plus de netteté et de sincérité possible le Sarkosysme qui est vraiment médiocre et dés maintenant, Et vraiment je ne crois pas que je sois le seul au modem dans ce cas, et je n'ai aucun à priori bien au contraire pour les gens d'autres mouvements qui penseraient comme moi.

Pour répondre encore à Christine, ce qui me met mal à l'aise c'est justement cette volonté des
défenseurs de F. Bayrou de s'accrocher au passé.Et quoi que dise Christine, beaucoup ici ont pu s'exprimer et dire des choses intéressantes, ce qui est quand même assez rare dans un blog politique.

25.Posté par cocobe le 22/08/2009 01:41
Chère Christine BELLEGO,

N'ayant jamais eu l'heur, que dis-je, l'honneur de fréquenter votre blog, je me suis permis d'y faire un tour et j'ai noté qu'il est de bonne tenue, je sens confusément que nous ne jouons pas dans la même cour.

Toutefois, j'ai relevé une phrase qui m'a interpelé. Citant la réaction de François BAYROU après les élections européennes, vous dites: "ce qui chez lui m'a fait prendre confiance dans les chances de l'UDF puis du Modem, c'est justement cette capacité de se cabrer, de ruer dans les brancards, cette certitude qu'on a qu'il ne laissera pas faire ce qui le révolte. Non, il ne fera jamais partie de ceux qui regardent et laissent faire."

Effectivement, nous ne sommes pas habités par la même vision onirique de l'homme BAYROU que vous, nous avons hélas des préoccupations plus terre à terre, mais nous nous enorgueillissons de savoir que ce Mouvement auquel nous portons une affection plus plébéienne que la votre, compte de belles âmes comme vous.

Quant au fond, rassurez-vous, nous n’avons aucunement l’intention de nous laisser faire y compris par lui qui disait voilà 2 ans déjà, comme le temps passe : " Nous avons des institutions et une pratique institutionnelle, je le dis devant vous en pesant mes mots, indignes d'un grand pays comme le nôtre, indignes d'une démocratie, qui nous font régresser. " C’est exactement ce que nous disons du fonctionnement interne de notre Mouvement. Je n’ose vous rappeler le titre du dernier ouvrage de notre Président dont, il l’a assez dit, le succès fut une des raisons de la contre performance du 7 juin dernier.

Le blog de Christophe, nous nous y retrouvons comme un salon où l'on cause, certes ce n'est pas celui de Madame RÉCAMIER et nous ne prétendons pas être CHATEAUBRIAND, mais nous nous y plaisons et nous sentons que nous sommes les bienvenus. Connaissant Christophe, vous aussi.

Merci de m’avoir donné l’occasion de vous lire.

Bernard

26.Posté par luciolebrune le 22/08/2009 08:23
Juste un petit mot à Julien Irondelle pour préciser, qu'en fait de savoir déléguer et s'entourer, le général De Gaulle est le seul président qui ait jamais fait signer une lettre de démission en blanc à tous les ministres qui entraient dans son gouvernement.

Tu n'as donc peut-être pas choisi le bon exemple.

Ce que je n'oserais pas m'aventurer à critiquer, l'époque exigeant une poigne de fer, et je suppose qu'il avait des bonnes raisons pour le faire. Aujourd'hui, cela heurterait notre esprit démocratique, mais, quand un ministre ne plaît plus, on le fait toujours démissionner, cela avait le mérite donc d'être un peu moins hypocrite.

Il me semble que l'après 2012 exigera aussi une poigne de fer, vu la situation catastrophique de la France dans laquelle Sarko Ier l'aura laissée. Ce qui n'empêche pas un respect de la démocratie.

Mais nous nous écartons du sujet (le thème de l'article de Christophe), ce qui est inhérent aux commentaires de blogs.

27.Posté par Thierry P. le 22/08/2009 09:26

@ Christine
En réponse à votre remarque, commentaire 19, qui ne manque pas de pertinence, e me permets de me citer (commentaire 7 sur ce fil) :
[...Un rapide surf sur le oueb permet de constater que ce sont toujours peu ou prou les mêmes qui commentent (dont moi). Donc ce n'est qu'un petit panel pour évaluer l'opinion "publique". ..]
Je n'ai pas dit autre chose, le "choeur des aigris" est une image qui me comble d'aise, car je ne pense pas que l'aigreur soit un de mes traits de caractères dominants.
En l'espèce, j'ai pu concevoir de l'amertume teintée (parfois) de colère en observant comment évoluaient les choses en dedans et au dehors pour le Modem.
J'ai proposé bien plus souvent que vous croyez, je vous rassure, mais à quoi bon faire état de mon petit parcours qui n'est qu'une toute petite parcelle de l'histoire de ce parti. De toute façon, j'en suis parti, je porte aussi des "valeurs" (écho d'un de vos billets) qui, au fil du temps, n'ont plus été en phase avec ce qui m'avait fait adhérer. François B, lui-même dans une correspindance privée a convenu que j'étais peut-être "quelqu'un de bien". A la différence de certains, je n'ai jamais recherché à me servir du Modem mais ai essayé de le servir. Mon engagement raisonné fut celui d'un citoyen désireux de proposer à nos concitoyens, cet engagement raisonné n'a jamais été celui d'une groupie irréductible.
Cordialement

28.Posté par Danièle Douet le 22/08/2009 11:35
Aigris ? La bonne blague...

Bien au contraire...

Il suffit de lire nos commentaires sans oeillères :-)))

29.Posté par CK le 22/08/2009 14:54
@Danièle

Je trouve votre commentaire très pertinent.

30.Posté par Frédéric le 22/08/2009 20:43
Juste une question?
Au vu de ce qui s'est passé aujourd'hui, il existe désormais un truc dénommé:"Progressiste pluriel"?

Du coup , le pb des alliances ne se pose plus, c'est déjà ça ;)

31.Posté par Julien le 22/08/2009 23:18
Christophe,

reprends donc cette grande réponse à la question en reprenant en main ce fabuleux festival qui a tenu sur deux numéros.... ! Oui ! Fais le à nouveau ! dans ton fief ! à Issy !
Oui ! vas y ! Refais le !

32.Posté par JF le démocrate le 23/08/2009 00:18
Bien sûr les blogs MoDem ont la particularité d'être en général commentés par des MoDem convaincus. Et c'est un problème, car nous ne nous ouvrons pas de ce fait à l'extérieur.

La question pertinente du jour me semble être: faut-il aller s'attaquer aux idées propagées sur les blogs UMP ou PS? Car ceci me semblerait plus constructif dans un esprit de "conquête".

Je te rends hommage de ne jamais censurer ton blog (même si une fois tu l'as fait me semble t-il vis-à-vis de Q. Delmas). Personnellement, je n'hésite pas à le faire vis-à-vis des personnes qui m'emmerdent... . Même si c'est très rare, voire exceptionnel.

Un blog, c'est je crois avant tout l'envie d'écrire, de s'exprimer politiquement parlant. Mais c'est aussi un domaine privé où l'on ne peut pas accepter d'entendre n'importe quoi de la part de ses interlocuteurs (où alors il faudrait aller en Justice pour exiger réparations parfois), surtout lorsqu'ils sont anonymes et tiennent à tout prix à le rester, ce qui n'est pas mon cas comme tu auras pu le remarquer lorsque je poste un commentaire sur un blog.

Il y a peu, un soit-disant "ex-témoin de Jehovah" m'a menacé de poursuites judiciaires si je dévoilais son identité, chose que je n'avais jamais imaginée faire. Mais j'ai reçu des menaces sur mon blog que je n'ai pas censurées.

Bref, tenir un blog, ce n'est pas facile, surtout si l'on veut s'exprimer librement sur tout sujet...

33.Posté par CK le 23/08/2009 15:56
Je ne sais pourquoi, j'entends dans le vent
les échos de la Marseillaise !!

34.Posté par mry le 24/08/2009 11:51
Merde alors, je suis d'accord avec toi quant à la nature de la connerie d'un militant et de son incompatibilité à comprendre ce qui fait être notre, parfois, notre blog.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Libertés | Télévision | Pouvoir et médias | Presse | Blogosphère



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Très bon papier de @MBecquembois sur les approximations de #VanessaBurggraf dans #ONPC à l'encontre de @najatvb https://t.co/epS7yCazaX
Lundi 22 Mai - 17:45
RT @AndreeaHirica: On the #PostTruth Era: "Fake news is not new, the power of the medium is" https://t.co/MORwbDewYP by @cginisty #Reputat…
Lundi 22 Mai - 17:01
@marcelsel C'est la mère Michel comme dans la chanson?
Lundi 22 Mai - 14:26
@Efkouts Have a great day!
Lundi 22 Mai - 12:57
RT @P_T_MM: "Sharing & curation obsessions are the problem. '#FakeNews' is NOT" @cginisty on #digital newsgathering #EBS2017 https://t.co/u…
Lundi 22 Mai - 12:37
Another pic of my presentation at #EBS2017 about #FakeNews and media challenges https://t.co/sfGojzpCQY
Lundi 22 Mai - 12:22

Recherche