Christophe Ginisty

Ce que nous révèle le choix de Time Magazine pour "le Manifestant"


Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2011



Mère de Mohamme Bouazizi (Tunisie)
Mère de Mohamme Bouazizi (Tunisie)
Comme chaque année, le célèbre magazine américain Time fait sa couverture sur l'Homme de l'année et rend ainsi hommage à la personnalité qui aura marqué de son empreinte l'année qui s'achève.

Pour 2011, c'est "le manifestant" (the protester) qui reçoit les faveurs de la rédaction.

A première vue, on pense que ce choix est judicieux, presque évident. Un an après le début des événements qui ont marqué le Printemps arabe (Mohammed Bouazizi s'est immolé par le feux le 17 décembre 2010) et qui ont été suivis par la révolte des égyptiens puis des libiens, on se dit que les manifestants ont écrit une nouvelle page dans l'histoire du monde.

Et puis, ils ne sont pas les seuls à avoir fait bouger les choses. On pense alors au peuple grec qui s'est mobilisé en masse, puis aux indignés qui ont occupé le centre de Madrid, avant que le mouvement ne se répande dans quelques autres grandes villes du monde, et notamment à New York devant Wall Street.

Mais ce qui me frappe le plus dans ce choix du magazine Time, c'est qu'elle vient en écho à la couverture de decembre 2006.

Souvenez vous, il y a tout juste 5 ans, la rédaction avait surpris en affirmant que l'Homme de l'année, c'était "Nous" via une couverture miroir dont vous avez la reproduction ci-dessous.

Ce que nous révèle le choix de Time Magazine pour "le Manifestant"
Sous la photo figurait cette phrase quasi prophétique : "You control the Information Age. Welcome to your world" (vous contrôlez l'âge de l'information, bienvenue dans votre monde).

Je trouve pour ma part que le raccourci est saisissant.

En cinq années seulement, les hommes ont pris le contrôle de la société de l'information et ils sont devenus des manifestants capables de renverser des régimes totalitaires.

Evidemment, le lien de causalité n'est pas aussi direct que cela et je ne suis pas de ceux qui baptisent les révoltes des peuples des "révolutions Facebook" mais réfléchissez tout de même à ces deux images distantes seulement de cinq petites années, symboles de la société dans laquelle nous vivons désormais.

C'est à la fois troublant et réjouissant.

               Partager Partager
Notez


Lu 1253 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche