Christophe Ginisty

Ce que révèle la censure des comptes Twitter parodiques de Nicolas Sarkozy


Rédigé le Mardi 21 Février 2012



Ce que révèle la censure des comptes Twitter parodiques de Nicolas Sarkozy
Cette histoire a fait le buzz depuis quelques jours : les équipes de campagne de Nicolas Sarkozy ont entamé des actions coup de poing auprès de Twitter pour faire fermer des comptes sur le réseau de microblogging qui pariodiaient la campagne ou la personnalité du chef de l'état devenu candidat.

Cet épisode m'inspire trois commentaires.

Le premier c'est évidemment le fait éclairant que l'UMP est bien un censeur du web et qu'il s'essuie les pieds sur la liberté d'expression, pourtant liberté fondamentale telle que définie par l'article 19 de la Délcaration Universelle des Droits de l'Homme. Même si ce n'est pas franchement une révélation pour une famille politique qui n'a eu de cesse pendant 5 ans de brider et réglementer Internet pour instaurer un arsenal législatif et règlementaire de nature à filtrer Internet, c'est choquant de constater qu'il s'agit là d'un des tous premiers actes de campagne.

Et tout cela s'organise avec la bénédiction complice de NKM, ancienne secrétaire d'état à l'économie numérique qui tenta il y a quelques années de devenir la muse politique de Twitter en faisant croire aux internautes qu'elle avait pris la mesure de ces nouvelles formes d'expression.

Il faut bien que les électeurs en soient persuadés, voter pour Sarkozy, c'est voter pour des individus qui pronent une censure active et massive du web et qui l'installent au niveau de l'expression citoyenne, c'est-à-dire précisément là ou l'expression devrait être la plus libre, conformément aux principes démocratiques.

La deuxième réflexion est que les gens qui dirigent Twitter (et autres réseaux sociaux) sont tout de même étrangement conciliants vis à vis du pouvoir en place. On les imagine globaux, internationaux, dépassant toutes les frontières géopolitiques, au-dessus des contigences intérieures, ils ne sont en réalité que des opérateurs locaux qui ont besoin des faveurs de l'autorité politique nationale pour continuer de se développer.

Pour la plupart des comptes incriminés par l'UMP, les dirigeants deTwitter auraient dû purement et simplement envoyer promener tous ces censeurs en leur faisant valoir le fait que les internautes en question ne violaient en rien les conditions générales d'utilisation du réseau.

En opérant une censure immédiate et en faisant acte d'une telle docilité, les dirigeants de Twitter en France ont été en dessous de tout, comme comme ceux de Facebook d'ailleurs qui ont aidé les équipes du président à bénéficer des dernières innovations avant tout le monde.

La troisième réflexion enfin est que tout ceci est révèlateur de la très grande fébrilité du camp UMP au moment de l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy. Nous ne sommes pas dans la configuration de la campagne de 2007 avec un candidat sûr de lui qui déroule et écrase tout sur son passage mais dans le cadre du campagne à très haut risque que personne ne croit gagnée d'avance.

Il faut donc redoubler de vigilance et s'intéresser sans tarder à tout ce qui pourrait nuir à l'image d'un chef de l'état historiquement très bas dans les sondages.

Alors que tout est fait pour nous donner le sentiment d'une France (Forte ?) heureuse de voir son poulain entrer dans l'arène sous les ovations délirantes de ses supporters par milliers, l'état d'esprit des équipes de campagne est d'une très grande fébrilité, comme en témoigne cet épisode Twitter. 

Ceci étant dit, les soldats de l'UMP pourront toujours censurer le web, Twitter pourra toujours se montrer complice, rien n'arrêtera les internautes d'epxrimer ce qu'ils pensent de Nicolas Sarkozy et de son bilan.

C'est une chimère de croire qu'ils arriveront à faire taire les voix qui espèrent continuer de s'exprimer librement et je dirais même que plus ils mèneront de telles campagnes de censure, plus ils suciteront des vocations chez les internaures.

A bon entendeur...

Ce que révèle la censure des comptes Twitter parodiques de Nicolas Sarkozy

One more thing...

Pour mieux comprendre les années Sarkozy et le style inimitable de notre président, je vous invite à découvrir mon tout dernier livre, Rendormez-vous ! Un essai satirique sur le premier quinquennat de Nicolas Sarkozy. J'espère qu'il ne sera pas censuré.
Disponible sur Amazon
Disponible sur Lulu.com

               Partager Partager
Notez


Lu 2156 fois

Commentaires articles
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Coup de gueule contre Economie Matin: Il faut que je partage avec vous un truc qui m’est... https://t.co/K7d6tOOO8s https://t.co/ZMwhgXANoa
Lundi 23 Janvier - 20:33
Tellement ridicule ! https://t.co/AcMqTFXpkr
Lundi 23 Janvier - 13:42
Excellent ! J'y serai ;-) https://t.co/yPdI1BSzv8
Lundi 23 Janvier - 13:31
RT @Alyssa_Milano: Fact noun [fakt] A truth known by actual experience or observation; something known to be true. cc @KellyannePolls
Lundi 23 Janvier - 12:55
Et #TF1 qui programme "Bienvenue chez les ch'tis" après la primaire de la gauche... un clin d'œil à Martine Aubry?
Dimanche 22 Janvier - 21:17
RT @quatremer: Vous êtes trop jeune pour le savoir @EmmanuelMacron, mais @AlainMinc est le porte-poisse absolu: dès qu'il soutient une caus…
Dimanche 22 Janvier - 12:55

Recherche