Christophe Ginisty

Comment avons-nous perdu notre capacité insurrectionnelle ?


Rédigé le Lundi 12 Octobre 2009



Comment avons-nous perdu notre capacité insurrectionnelle ?
Quand je pense à l'époque que nous vivons, je me demande souvent comment nous, les citoyens, nous avons fait pour perdre collectivement notre capacité à nous soulever contre le pouvoir en place et ses dérives inacceptables. Depuis des mois (ou des années ?), nous vivons de scandales en scandales, d'abus de pouvoir en abus de pouvoir et rien ne se passe dans l'opinion, aucune force de résistance suffisamment solide pour faire plier ceux qui nous gouvernent et qui abusent de leurs prérogatives.

Bernard Tapie reçoit des centaines de millions d'euros au terme d'une procédure illégale, encéphalogramme plat dans l'opinion publique. On bafoue les règles de déontologie les plus élémentaires en nommant François Pérol à la tête de l'ensemble Caisses d'Epargne / Banque Populaire, un non-événement. Dans quelques jours, Jean Sarkozy accèdera à 23 ans la présidence de l'EPAD et le citoyen désabusé détournera son regard alors que cela devrait constituer l'un des plus évidents motifs de mobilisation contre le népotisme. Nous devrions nous enflammer et ne pas nous résigner.

Il y a des jours comme ça, ce n'est pas tant Sarkozy et sa bande que j'ai envie d'engueuler mais le citoyen impassible qui laisse faire et dont le silence complice conforte nos dirigeants sur la validité de leur outrance. Car après tout, pourquoi se gêneraient-ils ?.

Je ne sais ni pourquoi ni comment mais nous devons admettre que nous avons perdu cette fibre insurrectionnelle qui pouvait pourtant symboliser le dernier rempart contre le totalitarisme. Peut-être parce que le discours politique a perdu de sa force et de susbtance à force de n'être que des mots.

A quelques jours du vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin, cela vaudrait le coup que nous réfléchissions collectivement au danger de notre apathie.


               Partager Partager
Notez


Lu 3025 fois

Commentaires articles

1.Posté par hubert le 12/10/2009 14:46
Si vous n'êtes pas dans l'humeur aujourd'hui de descendre dans la rue avec un tromblon, vous pouvez toujours aller signer la pétition
http://www.mesopinions.com/Jean-Sarkozy--renoncez-a-postuler-au-poste-de-president-de-l-EPAD-petition-petitions-fdc75d89c604d782a5b2198681c67f26.html

Même Danièle ;-)

2.Posté par Thierry le 12/10/2009 14:59
Par la récupération politique de nos mouvements citoyens !

3.Posté par Géraldine le 12/10/2009 15:00

@Hervé
Oui.
(Et c'est une initiative assez bonne pour que Danièle fasse une exception, en effet.)

Plusieurs articles intéresants , ici :
http://www.monputeaux.com/

4.Posté par sunnie le 12/10/2009 15:31
Oui, je suis complètement d'accord !! Je trouve que le Modem est par trop frileux et ne fait pas assez entendre sa voix. A l'exception de Christophe Grébert qui est le plus combatif et a parfaitement raison de s'élever contre la nomination de J.Sarkozy. C'est le seul qui ose prendre position de manière audible.

5.Posté par Christophe Rabiet le 12/10/2009 16:00
Et oui ! «Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genou.» disait déjà La Boëtie.

ci-dessous un petit "jeu" amusant :



ou à télécharger ici s'il ne s'affiche pas ci-dessus :
http://www.lesdemocrates35.fr/images/divers/jeu_s_depereenfils.jpg

6.Posté par Mirabelle le 12/10/2009 16:12
méfies toi de l'eau qui dort !


7.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 18:07
En effet, je réfléchis à signer la pétition contre la nomination de Jean Sarkozy, mais je pense que ce n'est pas avec des pétitions sur le papier que les choses changeront.

Il n'existe pas d'esprit solidaire dans le pays du "chacun pour soi", pays le moins syndiqué de tous les pays dits "développés", pays où chacun est son propre roi et les autres de potentiels concurrents...

Ces divisions en "chacun pour soi" ont permis l'avènement d'une presse au service du pouvoir sans que le pays ne s'en aperçoive car il n'y a pas d'éducation aux médias depuis la maternelle...

Nous discutions ici hier soir avec des amis arrivés de Charente-Maritime qui s'étonnaient d'entendre qu'en Allemagne personne ne prenait Sarkozy au sérieux, qu'il passait pour infatué et ridicule. Ils parlait de Cohn-Bendit et nous leur disions que dans son pays, puisqu'il est allemand et vit à Francfort, personne n'en parle, que dans la rue personne ne le connaît mais qu'il vient faire son cirque en France, adulé par les médias qui n'informent pas du tout la population...

Nous leur avons démontré comment - à la frontière - on peut comparer les informations et ils étaient héberlués de voir comment le lavage de cerveau fonctionne en France, quand on ne peut comparer...

Ce qui a fait tomber le mur de Berlin, c'est un fort ras-le-bol, et une incroyable SOLIDARITE dans le danger, car les gens qui manifestaient à Leipzig risquaient gros. Un couple d'amis que j'ai connus à Hambourg a été expulsé de son propre pays en pleine nuit, avec leurs trois enfants, parce qu'ils avaient manifesté à Leipzig parmi les premiers courageux...
Ils n'ont eu droit à emporter que trois valises qu'ils ont dû faire en quelques minutes sous l'oeil des officiers de la Stasi, ... expulsés vers un pays où ils ne connaissaient personne...

Que risquent ceux qui signent une pétition devant leur PC ? Rien...

Pour renverser un régime inique, il faut un autre degré de solidarité et de courage !



8.Posté par Virgile le 12/10/2009 18:33
Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 18:07

Concrètement , vous proposez quoi ? c'est bien de faire des constats et de comparer les différents comportements , allemands, français et les autres ...
Et quand vous avez dit ça , je vous redemande :

on fait quoi ?


9.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 18:43
Puisque tout se passe à Paris en France, il faudrait organiser d'immenses manifestations non pas une seule fois, mais par exemple tous les lundi soir, ou mardi soir, en un lieu précis. Sans relâche, avec organisation de boissons et repas pour que les gens viennent et restent, nouer des liens, créer des associations et fondations, rassembler de l'argent pour agir et surtout déployer des trésors d'imagination.

Tout le pouvoir est à Paris, toutes les manipulations aussi, c'est LÀ le lieu pour agir.

Mais pensez-vous que les gens le veuillent vraiment ?

10.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 18:45
Pour info, voici ce qui a fait tomber le mur de Berlin:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestations_du_lundi

Se rassembler dans les Eglises avec boissons et casse-croûtes organisés, était une possibilité qu'ils ont choisie... et le feu s'est répandu dans le pays...

11.Posté par Nelly le 12/10/2009 18:48
On manque de coordination. Et tous ceux qui organisent la révolte et pourraient insuffler l'insurrection ont malheureusement cette fâcheuse tendance à servir des intérêts qui sont très partisans... Et qui voudrait se laisser emprisonner de nouveau dans une autre forme de pouvoir?

Le MoDem a promis de dépasser les clivages et de proposer un projet Démocrate, alors qu'est-ce qu'on fout?... On a toute la place pour accomplir notre destin transpartisan... Sauf que nous n'avons pas encore déterminé comment... L'insurrection, c'est pas le genre de la maison, mais les discours ne suffisent pas.

A suivre

12.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 19:22

Par exemple, ici...

ou

ou

ou là (70.000 personnes)

et il y a plein de vidéos sur le net... comme celle-ci de l'INA...

13.Posté par cocobe le 12/10/2009 19:58
Christophe,

Fais un rapide feed back d'une instance de contrôle dans un mouvement de citoyens engagés que tu connais et tu comprendras que si le militant ne peut rien ou pas grand chose, le citoyen n'est pas "impassible", mais seulement désarmé devant les turpitudes des acteurs politiques de tous bords qui continuent à se gaver sur leur dos en leur faisant croire que c'est pour leur bien.

Il n'est jamais trop tard pour réagir, Talleyrand disait: "Si les gens savaient par quels petits hommes ils sont gouvernés, ils se révolteraient vite".

14.Posté par Jarodd le 12/10/2009 20:37
Peut-être tout simplement parce que le citoyen lambda se préoccupe plutôt ou ce qu'il y a à la tv ce soir... A force de lui servir de la politique dans des émissions aneuroniques, il finit par penser qu'il ne sert à rien de réfléchir, et donc de s'insurger...

15.Posté par Géraldine le 12/10/2009 20:42
@Danièle
Ce qui est intéréssant, c'est que le nombre de signatures grimpe tellement que les médias en parlent

16.Posté par CK le 12/10/2009 20:54
Christophe, justement, je trouve que la réponse la plus efficace à moyen et long terme est politique.
Et c'est de commencer à la construire le plus vite possible cette foutue alternance,
(Au lieu que d'avoir des réflexes et habiletés d'égoisme des Mvts d'oppositions qui la retarderait ou la remettrait aux calendes grecques).

17.Posté par Gaffarel le 12/10/2009 20:58
Excellente question en effet.

En regardant le résultat de la dernière partielle à Poissy, je me dis qu'on pourrait prendre un âne, lui mettre le logo UMP dessus pour qu'il soit élu.

Tous ces scandales, ce pouvoir partisan et monarchique, ces dérives me laissent penser que la France, sans aucune réaction autre qu'une vague protestation, est comme la grenouille plongée dans l'eau que l'on chauffe progressivement...

18.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 22:13
Et alors, on fait QUOI ???

19.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 22:37
Quand je revois toutes ces manifestations, lundi après lundi, avec ces dizaines de milliers de personnes, de tout âge, je me dis qu'ils ne se demandaient pas de quel parti ils étaient, ni si les uns avaient des problèmes avec tel ou tel parti... c'était tellement sans importance...

Ils se serraient les coudes, manifestaient ensemble pour faire enfin tomber ce régime...

Avaient-ils tort ?

20.Posté par Jourdan le 12/10/2009 22:43
@Christophe,

Le peuple français semble avoir perdu de sa singularité politique et de sa capacité de résistance aux excès de pouvoir car il a subi des mutations technologiques, sociétales et culturelles de très grande envergure depuis moins de trente ans (l'apparition d'internet et de la famille mononucléaire, la proportion de plus en plus faible des vrais "lisants"). On ne peut pas lui jeter la pierre. J'ai personnellement signé la pétition contre la nomination prévisible de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD. Si tu connais une formule magique pour susciter une conscience politique, quelle qu'elle soit, chez nos concitoyens et les encourager à faire preuve de plus de distance critique, surtout, fais moi signe !
Pierre.

21.Posté par Danièle Douet le 12/10/2009 23:17
@ Jourdan:
Outre signer depuis votre pc, vous pourriez peut-être organiser une manifestation à Paris tous les lundis soirs pendant tout l'automne et l'hiver en invitant tous les citoyens à y participer, en organisant les repas etc... en commençant juste avec quelques bénévoles... C'est sur la durée que les choses bougent...

22.Posté par Martine le 12/10/2009 23:40

Bah!!! Danièle on envoie des sms et mails à tout va!!! Un bon début non ?
:)

23.Posté par arnaud le 12/10/2009 23:45
Christophe, c'est une vraie question que tu poses. Pour ma part, je ne suis pas expert en communication mais j'ai le sentiment que depuis 30 ans, il y a un morcellement volontaire de la contestation. La gauche a fait monter le Pen, Sarkozy a phagocyté une partie de ses électeurs par ses dérives droitières. Lui-même, rend service à Besancenot, qui lui rend la pareille (c'est à priori la thèse de Renaud Dely dans son livre "Besancenot l'idiot utile du sarkozysme"). Il n'y a plus d'espérance en un autre système puisque nous avons fonctionné pendant 50 ans en système bipolaire et que l'un des deux s'est effondré il y a 20 ans et que le second vit des heures bien difficiles. Donc, on fait quoi?
Les gens, et j'en fais partie, sont plus préoccupés par la peur du chômage, de leur avenir, que par l'EPAD ou Tapie (qui a même plutôt l'indulgence de beaucoup de gens malgré toutes ses casseroles) et il y aurait surement beaucoup à dire sur l'entreprise de déconstruction intellectuelle que les médias, les partis, les communicants ont entrepris afin que le pouvoir réussisse à nous faire accepter l'innaceptable. Je ne suis pas de son bord mais j'apprécie Mélenchon qui a une capacité d'indignation et de faire passer des messages forts (je vous conseille la dernière émission de Schneidermann sur arrêtsurimages.net et qui est passionnante). François Bayrou, à sa manière, dénonce ces abus de pouvoir. Si son livre s'est bien vendu, il y a quand même une raison. Pour moi, les gens voient bien ce qui se passe. Ils ne sont pas dupes mais ils sont écoeurés pour certains, fatalistes pour d'autres. Bayrou reste celui qui à mon avis, comprend le mieux ce qui se passe. Il a aussi compris qu'il va falloir s'organiser et je pense qu'il rêve d'une refonte totale du système avec tout les acteurs politiques de la droite modérée jusqu'au communistes comme le programme du Conseil National de la Résistance, qui fut adopté à l'unanimité en 1945. C'est ce contrat que Sarkozy met en pièce en ce moment sans que personne ne s'élève. Alors c'est à nous, citoyens engagés, de reconstruire ce nouveau contrat social.

24.Posté par fletcher le 13/10/2009 10:07
déjà plus de 42 000 signatures sur la pétition contre Jean Sarkozy à l'EPAD.... dont la mienne :-) Voila un exemple de mobilisation, mais qui n'est pas assez satisfaisant, pas à cause du nombre qui me surprend, mais du moyen.. Dans les commentaires précédents on propose de manifester et de s'organiser de façon à ce que ça cela soit répété et attractif pour les gens, jusqu'à obtention d'un résultat.

ç'est sur que ça montrerait certainement plus la détermination des habitants du quartier de la défense, et au delà de tous les français qui se sentent outrés de voir ce que produit le favoritisme accordé au nom de papa, et qui sont écœurés par les dérives, que pour le coup on relate partout dans les journaux étrangers nous rendant ridicules.

25.Posté par Mirabelle le 13/10/2009 10:11
D'accord avec Fletcher ( d'ailleurs je n'arrive pas à la mettre en lien sur mon blog, je ne sais pas ce qui se passe) ... je crois que de bonnes manifs à la défense seraient appropriées à la situation ... de la Défense à la Bastille un beau symbole !!!! ( et une belle trotte :))) )

26.Posté par fletcher le 13/10/2009 10:26
Merci Mirabelle,

Si j'étais sur Paris, je le ferais bien sur sans hésiter, d'autant plus que je me suis rendu compte que la Défense est apparemment le 1er quartier d'affaires européen, donc on ne peut le laisser à gérer à quelqu'un d'inexpérimenté, fut il le fils du Président.


27.Posté par Eric le 13/10/2009 11:19
D'accord avec Mirabelle.
Des manifs à la Défense ! C'est ça LA solution.

C'est aux responsables du MoDem,des Verts,et d'autres partis de gauche de les organiser.Car ils savent gérer ce genre d'évènement,et ont la maitrise de l'intendance et des moyens humains.

28.Posté par passage le 13/10/2009 12:05
Bah, nous ne l'avons pas perdue cette capacité. Tout le monde passe son temps à s'insurger tout le temps. Il y a d'autres choses à faire. Par exemple agir sans se plier à ce qui nous révolte...

C'est un peu comme sur un blog, quand on ne tient pas compte d'un commentaire qui dérange et on le laisse s'éteindre tout seul... Sans le relever

Le pouvoir contre lequel on s'insurge, c'est comme le verre que l'on peint sur la toile, il n'existe pas tout seul, en tant que verre. Il ne se révèle que grâce aux reflets de ce qui l'entoure...

29.Posté par David Andriana le 13/10/2009 13:23
C'est-à-dire qu'on a inventé un cocktail pervers, composé d'ingrédients à la base inoffensifs et même vertueux quand ils sont pris de façon indépendante :
1. la notion de légitimité,
2. les médias.

Le constat c'est que tant que celui qui croit que les médias apportent la légitimité, n'entend pas parler de révolution à la radio, il ne se sent pas légitime à faire la révolution.

Regardez : vous parlez sans arrêt de représentations du pouvoir, pas du pouvoir lui-même.

30.Posté par passage le 13/10/2009 14:48
Exactement. La représentation n'est pas le pouvoir...
Et les critères de légitimité sont à revoir... Bonne occasion avec ces régionales qui pointent... Qu'est-ce qui donne de la légitimité à une candidature plutôt qu'à une autre aujourd'hui... Même dans l'esprit des adhérents Modem, les pionniers de la nouvelle politique, qui ne laissent aucune chance à un adhérent de bon sens s'il n'a pas un minimum de notoriété.

Qu'est-ce qui fait qu'ils vont supporter telle ou telle personne qui collera à l'air du temps (Le Modem doit finalement faire de la politique autrement) à l'intérieur même du parti pour ces régionales?

Qu'est-ce qui va les convaincre que ces groupes internes qui dénoncent et promettent( juste avant la campagne) ne les manipulent pas à leur tour pour leur seul profit ?

Le pouvoir de chacun sera une fois de plus déposé entre les mains d'une figure de proue qui leur semblera capable de faire les choses à leur place.

Il sera toujours temps de s'insurger de nouveau ensuite.

31.Posté par Nemo le 13/10/2009 15:26
J'avais fait un billet à l'époque sur les raisons de l'absence de réactions de la part des Français.

Panem et circenses !

32.Posté par Danièle Douet le 13/10/2009 18:11
Ces réactions me désolent...
Il n'y a donc rien à faire, sinon les "yaca focon".

Ce n'est pas devant un PC que les choses changeront, juste DANS LA RUE...

Le pouvoir quel qu'il soit, ne comprend pas d'autre message.

33.Posté par Martine le 13/10/2009 18:16
@Danièle,
Pas tout à fait d'accord, les plateaux télé mieux :)

34.Posté par passage le 13/10/2009 19:45
@ Daniele Douet
On se demande quelles réactions vous désolent puisque pour le yaca focon je vous trouve assez spécialiste depuis toutes ces années...

35.Posté par Mirabelle le 13/10/2009 20:07
Bon, les filles, vous n'allez pas vous eng.... soyons solidaires dans ces moments de républicide, soyons inventifs, imaginatifs ... il y a des tas de choses à faire, que ce soit Danièle ou Françoise, vous ne manquez pas d'idées, non ??? alors ????

36.Posté par Jim le 13/10/2009 23:07
Manifestation contre les privilèges du pouvoir sur le parvis de l'Arche de la Défense samedi de 14h à 16h.
Voici le lien: http://www.facebook.com/event.php/?eid=151003504265

37.Posté par christophehumbert le 22/10/2009 22:33
@à tous

Jean Sarkozy renonce à l'EPAD.

Tout ce qui s'est passé sur internet notamment n'est donc pas vain. Le vent de protestation était bien réél.

La capacité insurrectionnelle n'a donc pas totalement disparue.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche