Christophe Ginisty

Conseil National du Numérique : la danseuse de Sarkozy n'a toujours accouché d'aucune ambition


Rédigé le Jeudi 5 Avril 2012



Conseil National du Numérique : la danseuse de Sarkozy n'a toujours accouché d'aucune ambition
Alors que l'on apprend que le Conseil National du Numérique voulu par Nicolas Sarkozy en avril 2011 va déjà "fêter" sa première année d'existence et qu'il a élu un nouveau président, on est obligé de se rendre à l'évidence : cette institution installée en grandes pompes dans les salons d'honneur de l'Elysée n'a rien produit en un an d'existence.

Un tel bilan est tout de même accablant au moment où les technologies du numérique n'ont jamais été aussi décisives pour la compétitivité de notre pays.

Oh, il y a bien eu cette tentative désespérée de taxer les géants de l'Internet au mépris des règles de libre circulation de l'Union Européenne mais non seulement il s'agit d'une mesure de protectionnisme qui ne va pas dans le sens de l'histoire de la révolution numérique, il est relativement peu reluisant par ailleurs de n'avoir à son bilan d'un projet de nouvel impôt destiné à masquer la non attracivité du territoire français.

Je n'accable pas les membres du cette institution qui ont certainement manqué de moyens et qui n'ont pas été dépositaires de l'autorité qu'on leur avait promise.

Mais que n'ont-ils pas démissionné lorsqu'ils se sont rendus compte qu'ils n'étaient en fait qu'un jouet médiatique jetable dans les mains d'un président inculte des choses du numériques mais avide de se parer des attributs du dirigeant attentif à ces bouleversements ?

Lorsque l'on accepte une mission, on accepte l'idée d'en être responsable devant celui qui vous l'a confiée mais aussi devant le peuple français lorsqu'il s'agit d'une mission de cette nature, censée participer à l'intérêt général.

Que Nicolas Sarkozy arrête de nous sortir à longueur de journée que la France est dans une situation de crise exceptionnelle et que ce n'est pas sa faute.

Le mépris pour le numérique, pourtant générateur d'une partie significative de la croissance des économies du monde entier comme l'a révélé il y a un an une étude de MacKinsey est pour beaucoup dans la mauvaise santé de notre économie.

Finalement, sur la question du numérique, Nicolas Sarkozy restera à jamais celui qui s'est battu contre, pourchassant sans relâche les internautes pour tenter de les amputer de leurs libertés fondamentales, celui qui a vu des terroristes et des pédophiles partout, celui qui n'a compris cette révolution que comme un danger pour notre civilisation au lieu d'en favoriser l'opportunité.

C'est ça son vrai bilan en la matière.

               Partager Partager
Notez


Lu 1356 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche