Christophe Ginisty

Déboires de DSK : Imaginez deux secondes qu'il ait été candidat


Rédigé le Mardi 27 Mars 2012



Déboires de DSK : Imaginez deux secondes qu'il ait été candidat
En apprenant hier la mise en examen de DSK pour proxénétisme en bande organisée, la première chose qui m'est venue à l'esprit est celle réflexion : s'il avait été candidat, cet événement sonnerait la fin de la partie.

Oui, imaginez.

Il ne s'est passé au Sofitel de New York et DSK a remporté la primaire socialiste. Je sais, c'est de la politique fiction mais je vous demande seulement d'imaginer.

Entre temps, la justice se  serait mise en route dans l'affaire du Carlton de Lille et aurait progressé de la même manière.

Nous sommes aujourd'hui à moins d'un mois du premier tour de la présidentielle et ce ne serait pas le citoyen mais le candidat socialiste qui serait mis en examen pour les mêmes faits. Inutile de dire que la campagne serait pliée et que Sarkozy serait élu dans un fauteuil.

Ce qui est finalement assez redoutable dans cette hypothèse est de réaliser que, s'il avait été candidat, DSK aurait pu tomber à quelques mètres de la ligne d'arrivée.

Je sais ce que vous allez me dire, le fait qu'il soit mis en examen aujourd'hui ne signifie pas qu'il est coupable et, comme l'exige la démocratie, il est même présumé innocent. Certes, mais l'électorat aurait tout de même eu du mal à passer outre et faire comme si de rien était.

A observer la tournure des événements pour DSK, j'en viens à me dire qu'il a finalement rendu service au pays en se comportant comme il l'a fait à New York. Il a d'une certaine manière évité aux français sympathisants de gauche le spectacle d'une campagne qui aurait explosé en plein vol en raison de ses affaires de moeurs.

Cela aurait été un drame pour des millions de gens qui auraient porté leur espoir dans le candidat.

Cela aurait également été une non campagne ou plutôt une sorte victoire par K.O. avant même le début du vrai combat.

Oui, même si encore une fois DSK doit être présumé innocent tant qu'il n'est pas condamné, tant à Lille qu'à New-York, il est finalement assez heureux qu'il n'ait pas porté les couleurs de la gauche française pour cette élection présidentielle.

Le fiasco aurait été très douloureux et pas seulement pour le PS mais pour tous ceux qui rêvent d'alternance.

               Partager Partager
Notez


Lu 1045 fois

Commentaires articles
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche