Christophe Ginisty

Décès de Seguin : les blogueurs réagissent encore comme les médias


Rédigé le Jeudi 7 Janvier 2010



Décès de Seguin : les blogueurs réagissent encore comme les médias
C'est une question que je me suis toujours posée depuis que je tiens un blog : quelle est la valeur ajoutée d'un blogueur dans sa propension à singer les médias traditionnels ? Un événement arrive - comme ce matin le décès de Philippe Seguin - et hop, tous les blogueurs politiques emboitent le pas des médias traditionnels pour y aller de leur propre nécrologie.

Je peux évidemment comprendre que nous soyons tentés d'apporter notre pierre à l'édifice d'une information imposante et d'en proposer une lecture toute personnelle en signe de compassion, mais je ne suis pas certain que ce soit vraiment utile dans l'équilibre des conversations entre médias traditionnels et blogs persos. Pourquoi ne pas aller plus loin en affirmant que nous n'apportons aucune valeur à l'information en contribuant ainsi à suivre le flot ?

Moi je crois que la valeur de l'expression des individus sur Internet réside dans leur capacité à proposer collectivement une alternative aux médias traditionnels. C'est d'ailleurs l'un des éléments qui a fait que tant de gens se soient livrés à ce exercice. Même si certains ambitionnent d'être aussi "influents" que les médias dont ils s'inspirent, si nous faisons de nos espaces de mini-gazettes de l'actualité générale, non seulement nous le ferons moins bien que les professionnels de l'information mais nous y perdrons aussi notre singularité.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

               Partager Partager
Notez


Lu 2638 fois

Commentaires articles

1.Posté par Alexandre le 07/01/2010 10:49
Bonjour Christophe,
je te suis à 200 % dans cette analyse. En tant que journaliste, je me suis trouvé dans la position de me demander ce qu'un blog pouvait m'apporter. J'ai tenté l'expérience, probablement y reviendrai-je, mais le mélange des genres est difficile à tenir. Pourquoi irai-je alimenter un blog avec des infos que je peux donner ailleurs ? À part avec un pseudo que j'utiliserais pour blanchir des propos off ou des infos confidentielles, ça n'a finalement aucun intérêt.


2.Posté par christophehumbert le 07/01/2010 11:08
D'accord avec ton analyse.

Sur mon blog (comme ailleurs) je tente la plupart de ne pas réagir à chaud sur les sujets. Je m'astreint à la reflexoin. Et parle aussi de choses qui ne font plus le feu de l'actualité depuis bien longtemps. En fait je poste sur des sujets qui me tiennent à coeur ...

Je ne veux en aucune façon être aussi influent que les "médias" (j'en suis bien incapable d'ailleurs) mais je tente effectivement de proposer une alternative. Modestement. Même, si je n'y arrive pas toujours comme je le souhaite.

Bravo en tout cas pour ce billet

3.Posté par Ch. Romain (Nanterre) le 07/01/2010 12:33
Drôle de question...

On pourrait poser la même d'un journal à l'autre ou de la presse news à la presse quotidienne : quelle est la valeur ajoutée d'un quotidien dans sa propension à suivre ce que vont faire les autres quotidiens ? Quelle est la valeur ajoutée des news dans leur propension à singer ce qu'auront déjà fait tous les quotidiens ?

Après tout, pourquoi Libé fait-il un papier nécrologique sur Philippe Séguin alors que Le Figaro, Le Monde, L'Humanité et autres titres nationaux l'auront fait aussi ?

La réponse est évidente : parce que les journalistes de Libé le feront avec un ton, un angle et un parti-pris qui seront (plus ou moins) originaux.

Et pour les news, en plus de ce qui précède, on pourrait rajouter : et parce qu'ils auront eu (peut-être) le temps de prendre un peu de recul.

Alors, pourquoi en irait-il différemment pour les bloggeurs ? Chacun de ceux qui traitera l'événement en donnera sa vision personnelle, fondée sur sa sensibilité unique. Pourquoi pas ?

La question derrière celle qui est posée me semble être : un bloggeur ne doit-il pas avoir une valeur ajoutée non-journalistique ? Ce qui suppose implicitement que le bloggeur n'est pas aussi "professionnel" que le journaliste et moins bien équipé pour traiter l'info "classique".

Or, c'est cet implicite qui me semble fortement discutable : sur un très grand nombre de sujets, un très grand nombre de journalistes sont à mes yeux totalement discrédités. Ce n'est pas le lieu d'expliquer pourquoi, mais disons que la profession dans son ensemble me paraît aussi peu professionnelle, aussi incompétente et aussi moutonnière que possible. Donc, un bon bloggeur aura à mes yeux autant de valeur qu'un journaliste lambda. et autant de légitimité à s'exprimer ; à charge pour moi, lecteur, de garder en permanence allumée la lampe de la vigilance critique face à ce que je lis.

4.Posté par Christelle le 07/01/2010 14:00
Cher Christophe,
Je rejoins ton analyse sur le fond mais pourquoi alors le titre de ta note reprend l'actualité du jour ,à savoir le decès de Philippe Seguin ???
Apporter notre pierre à l'édificie, quel beau projet de vie. J'en profite pour te souhaiter une belle et douce année ainsi qu'à tes proches.

5.Posté par Christophe Ginisty le 07/01/2010 14:07
Christelle,

Certes, apporter notre pierre est un beau projet de vie, mais quitte à le faire, autant le faire avec toute la liberté et la singularité de nos approches. Ma note n'est pas critique, elle est interrogative sur le fond de la valeur que de simples citoyens apportent à l'information.

Merci pour tes voeux.

Bises à toi.

6.Posté par Fotini le 07/01/2010 14:22
Christophe,

Dans le cadre d'un décès d'une telle importance il est difficile pour certains de faire un billet sans en parler et surtout sans rendre hommage au décédé d'une manière moutonnière (sans oublier qu'on ne crache pas sur les morts sur le moment).

On pourrait s'attendre effectivement à ce qu'un bloggeur ne publie pas le jour même du décès, et fasse quelques jours plus tard un billet en guise d'hommage qui donnerait une approche critique de la carrière ou des actions du personnage ou une analyse de son rôle et de celui de la Cour des Comptes et ce que sa disparition va changer.

Tu as raison sur le fait que les bloggeurs ne peuvent s'empêcher de ne pas réagir sur le moment, comme s'ils se mettraient en-dehors du temps et de la vague s'ils ne le faisaient pas. C'est à regretter, effectivement.

7.Posté par Fotini le 07/01/2010 14:42
En plus cela génère du "bruit" sur internet autour du même sujet alors qu'effectivement l'angle d'approche n'est pas original. D'où la sensation d'inflation et de saturation.

8.Posté par jc75 le 07/01/2010 15:14
A ce moment là, si je lis un peu vos post "politique", "actu", il va falloir faire un peu de ménage, jusqu'à la vidéo de Fillon, que je trouve aussi très touchante, mais qui est partout dans les media, et cela "arrive" juste après votre post de ce matin :-))

Plus sérieusement, c'est une réflexion intéressante à avoir. Parler d'actu, lire des post sur des sujets d'actualité ne me gène pas, ça m'intéresse même, le tout est de ne pas se prendre pour un journaliste. Un blogueur peut avoir une liberté de ton, d'engagement, d'angle partiel que ne peut se permettre un journaliste. Il est de plus libéré des contraintes du métier, ne vérifiant pas forcement ses infos, etc..

Maintenant oui je suis d'accord, pour la mort de Séguin, pour reprendre cet exemple, c'est auprès des media que je suis allé chercher l'information, pas chez les blogueurs. Seule exception, votre blog, preuve que la question était bonne :-)

9.Posté par Dom le 07/01/2010 18:42
Voilà une excellente question.

A première vue, je distingue trois types de blogueurs "utiles" :

1) Les gens qui ont à la fois une expertise et la capacité d'écrire des billets pertinents et bien tournés sur des sujets se rapportant à leur domaine d'activité. Exemple, Me Eolas, avocat qui n'écrit que sur la justice, avec humour, intelligence et à-propos.

2) Les journalistes et autres chroniqueurs qui écrivent sur leur blog des papiers qui prolongent ce qu'ils ont écrit dans leur journal, ou qu'ils n'auraient pas pu publier dans leur journal - faute de place, ou d'adéquation avec la "ligne éditoriale". Exemple, Pierre Assouline, critique littéraire au Monde, à lire avec bonheur sur son blog, La République des livres.

3) Les gens comme vous qui sont capables de lancer et d'alimenter des débats, sur des petits ou grands sujets qui ne brossent pas leurs lecteurs dans le sens du poil.

4) J'ajoute une dernière catégorie de blogueurs pertinents, à laquelle je ne pense pas à chaud mais qui existe surement...

Les autres, notamment les auteurs de mauvaises synthèses de sujets d'actualité, n'ont de mon point de vue aucun intérêt.



10.Posté par l'hérétique le 07/01/2010 18:45
@ Christophe
et tu ne peux pas imaginer un seul instant qu'un blogueur politique ait eu une réelle estime pour l'individu, tout simplement ? Il y a des morts qui passent inaperçues. Pas celle-là, parce que Séguin était un homme fort peu commun au caractère bien trempé.
Je l'ai toujours apprécié et suivi depuis 88. Pourquoi me serais-je privé de le dire ? Les médias disent bien ce qu'ils veulent, et moi je dis ce que je veux. Que cela coïncide ou non, ce n'est pas mon problème.

11.Posté par Danièle Douet le 07/01/2010 18:50
Très bonnes questions, Christophe...
A quoi sert la liberté d'expression si c'est pour singer les médias et suivre le courant qui descend... Il n'y a que les poissons morts qui nagent avec le courant.

Mais tu auras remarqué que lorsqu'un blogueur donne son opinion sur des sujets "chauds" - comme le traitement de Vichy par exemple - il se fait taper à bras raccourci par des tas de gens bien "formatés"...

12.Posté par Christophe Ginisty le 07/01/2010 18:51
L'Hérétique -> Le cas Seguin n'est qu'un prétexte d'actualité pour poser la question. Bien sûr que j'imagine tout le respect que l'on peut avoir pour cet homme. J'en ai moi-même beaucoup.

Et évidemment tu dis ce que tu veux, ce que bon te semble. Ma note pose la question de la valeur de la blogosphère par rapport aux médias traditionnels.

13.Posté par Martine le 07/01/2010 20:03
@Christophe,
Pas le moment , ou alors vous etes un fan d'une certaine Isabelle... :)))))))))))))))
Bye

14.Posté par l'hérétique le 07/01/2010 23:25
@ Christophe
Alors je trouve que le prétexte est mal choisi.
Mais pour répondre à la question que tu poses, je crois qu'il ne faut pas se leurrer : les blogs ne créent que très peu l'information, à l'exception des blogs qui ont un ancrage local. Souvent, ils répercutent et/ou réverbèrent l'actualité. Les blogueurs ne disposent ni d'équipes ni de moyens ni de temps pour fouiller l'actualité.
Les médias traditionnels sont généralement mieux informés et plus solides, disposant, par exemple, du temps nécessaire pour vérifier leurs sources (ils ne le font pas toujours, mais, en tout cas, autrement plus que les blogs).

15.Posté par Dom le 07/01/2010 23:46
@l'hérétique

Le sujet Séguin vaut tous les autres. Le blogueur de talent (cf. # 9 - paragraphes 1 et 2) se reconnait à ce qu'il a quelque chose à dire, et la capacité de le dire. Nul besoin pour cela d'une équipe. Il n'est pas question de "créer" l'information, mais de porter un regard pertinent sur des évènements. Puisque nous baignons dans les tartes à la crème de l'actualité, comment croyez-vous donc que travaillait Camus, dans ses activités d'écrivain ou de journaliste ? Avec une rédéction de 20 personnes ? Non. Tout seul, avec sa tête.

16.Posté par Lucn le 08/01/2010 00:01
Très intéressante question en effet.

Je pense qu'un décès nous dépasse et donc qu'y sied les conventions pour les non proches.

Sinon par parenthèse je dirais que le savoir faire des professionnels de l'information est un savoir avoir de l'audience, ce qui est leur problème, dont je me fiche,
leur savoir écrire des choses intéressantes pouvant aller du pire (souvent) au meilleur.

Les blogs sont si différents, il y aurait tant de choses à dire.

En tout cas au risque de froisser l'amour propre des tenanciers, je ne lis rien du tout
ou l'article et tous les commentaires et c'est eux (les commentaires) qui m'intéressent presque toujours le plus (Dans le fond c'est logique plusieurs personnes finissent très souvent par dire des choses plus intéressantes qu'une seule).

17.Posté par Danièle Douet le 08/01/2010 11:16
c'est eux (les commentaires) qui m'intéressent presque toujours le plus (Dans le fond c'est logique plusieurs personnes finissent très souvent par dire des choses plus intéressantes qu'une seule).

Exact, l'article n'est qu'un départ...

C'est un peu le même système que wikipedia, qui renoue avec l'idée folle, mais maintenant réalisable par les bénévoles, de l'Encyclopédie universelle voulue par Diderot.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Encyclop%C3%A9die_ou_Dictionnaire_raisonn%C3%A9_des_sciences,_des_arts_et_des_m%C3%A9tiers


18.Posté par Fernandes Georges le 08/01/2010 14:59
Bonjour.
En effet, la parole devrait n'être n'offerte qu'à ceux qui ont connu l'homme.

19.Posté par FrédéricLN le 10/01/2010 20:19
« Moi je crois que la valeur de l'expression des individus sur Internet réside dans leur capacité à proposer collectivement une alternative aux médias traditionnels. »

Moi, je crois que cette valeur réside dans le complément qu’apporte, à une information de masse qui se regarde en boucle, la diversité des expériences et des points de vue individuels.

J’ai sur les blogs, sur le décès de Philippe Séguin, des témoignages personnels et anecdotes intéressantes, émouvantes parfois, des billets moins formels que les réactions officielles répertoriées dans les médias. Et j’ai trouvé ça très bien !

20.Posté par lcdm le 11/01/2010 20:59
Tiens le site est bleu^^ Je suis tout à fait d'accord avec toi et d'ailleurs j'en avais parlé avec laure leforestier. On déteste nous deux que les blogueurs collent à l'actu. Les vrais billets sur Seguin seraient ceux écrits bien plus tard, mais comme ils seraient moins lus, les blogueurs ne le font pas
Bien à toi
PS : tu penses à répondre à mon mail ?^^

21.Posté par Domi92 le 13/01/2010 15:50
Votre article est l'exemple-type de ce que vous reprochez aux bloggers.... Vous écrivez pour ne rien dire, mais vous faire lire et flatter votre égo.
N'y voyez-là rien de personnel, mais j'avoue que votre petit texte m'a fait sourire dans le style "faites ce que je dis, pas ce que je fais"

22.Posté par Dom le 15/01/2010 17:59
Pour info :

Selon une étude américaine menée à Baltimore, les médias traditionnels produisent encore la majorité des informations
LE MONDE | 15.01.10 | 15h58 • Mis à jour le 15.01.10 | 15h58

http://abonnes.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/01/15/selon-une-etude-americaine-menee-a-baltimore-les-medias-traditionnels-produisent-encore-la-majorite-des-informations_1292150_3236.html

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Libertés | Télévision | Pouvoir et médias | Presse | Blogosphère



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
I can't realize #Trump is less than 1 mile next to me. I hate to feel him so close in this wonderful city of Brussels he has insulted
Mercredi 24 Mai - 18:10
Polémique Hanouna : retour sur le bad buzz https://t.co/dAHT2R9Muu
Mercredi 24 Mai - 14:04
And after meeting the Pope, did #Trump write "Great white suit, buddy, will never forget! Donald"? https://t.co/7asGu2Q1AS
Mercredi 24 Mai - 13:53
Polémique Hanouna : retour sur le bad buzz: Depuis une semaine, Cyril Hanouna est au... https://t.co/agvKRkR1cz https://t.co/lGi4vWQGK2
Mercredi 24 Mai - 11:58
@peter_otten @holmesreport Congratulations to the whole team! Well deserved
Mercredi 24 Mai - 10:06
RT @PatrickChWeber: It all comes from Manchester (Noel Gallagher) https://t.co/cBnReRddcd
Mercredi 24 Mai - 10:02

Recherche