Christophe Ginisty

Deux ou trois réponses personnelles aux critiques sur l'initiative "Les Promoteurs"


Rédigé le Vendredi 19 Juin 2009



Deux ou trois réponses personnelles aux critiques sur l'initiative "Les Promoteurs"
Ma vie est intense depuis hier matin, moment du lancement public de l'initiative "Les Promoteurs". Beaucoup de réactions, la plupart sympathiques et encourageantes mais aussi des critiques auxquelles il me semble important de répondre ici.

Tu risques d'affaiblir le Mouvement Démocrate en le divisant
D'abord une remarque préalable, il ne m'est pas apparu de façon criante que le Mouvement Démocrate était en forme au lendemain de l'élection européenne et, très franchement, s'il a été affaibli, ce n'est pas à cause de moi. Quant à la critique de la division, je la récuse. Les Promoteurs, ce n'est pas un courant, ce n'est pas une institution dans l'institution, c'est une initiative militante, une supplique pour une meilleure organisation. Je ne vois pas en quoi le faire de réclamer une meilleure organisation peut être source de division. Et, croyez, mon voeu le plus cher serait que les dirigeants du MoDem prennent des décisions mettre en place une meilleure organisation. A le seconde où ils le feraient, "Les Promoteurs" disparaîtrait.

Tu n'aurais pas dû rendre public cette initiative, on doit laver notre linge sale en famille
Cela a donné quoi jusqu'à présent de la laver en famille ce linge sale ? Permettez-moi d'être un peu critique sur l'efficacité de la discrétion. J'ai pour ma part le sentiment qu'un nombre considérable de propositions ont été faites par les "canaux autorisés". Cela n'a pas fait bouger les choses.

En mettant cette initiative en place, tu cherches à te mettre en avant personnellement
Définitivement non ! Je ne suis pas le sujet et je ne fais pas cela pour moi, je le fais pour un mouvement auquel je crois et des idées auxquelles je veux donner une chance de triompher. Les Promoteurs, ce n'est pas la "bande à Ginisty". S'il y a des gens qui refusent de rejoindre Les Promoteurs parce que j'en suis l'instigateur, qu'ils se rassurent, je n'ai plus aucune ambition personnelle au sein du Mouvement Démocrate. Et, de toute manière, même si j'en avais, vous pouvez aisément penser que je me suis carbonisé avec cette initiative.

Il faut laisser nos structures organiser la remontée d'information
Sans doute est-ce plus "statutairement correct" mais je pense que nous n'avons malheureusement pas le temps. Il y a urgence à sauver notre maison commune. Organiser un Conseil National un mois seulement après l'élection et à quelques jours de la grande transhumance estivale, ce n'était pas une bonne décision. Il fallait, j'en suis convaincu, bouger avant.

Voilà, pour que le débat continue et se nourrisse de sa propre vitalité, je vous invite à aller sur le site des Promoteurs : http://www.lespromoteurs.com

               Partager Partager
Notez


Lu 4903 fois

Commentaires articles

1.Posté par force_hyeres le 19/06/2009 15:31
On s'est donnés le mot Christophe ! J'ai aussi publié un billet en réponse à toutes les questions qu'on ne manque pas de me poser depuis hier : http://modemvarois.over-blog.com/article-32846671.html
Décidément...on est en phase !;-))

2.Posté par sebastien delgado le 19/06/2009 16:27
Ah Ah ! Vous êtes en train de vous tirer dans les pattes, vous, les membres d'un même parti, et bien... ça promet ! On se croirait presque au parti socialiste ! Je prévoie la fn du MoDem pour bientôt, les prochaines éléctions seront pour vous une catastrophe MONUMENTALE !!! Et je pèse mes mots.

3.Posté par David Andriana le 19/06/2009 16:31
Je ne regarde pas l'initiative « Les Promoteurs » de près, mais m'intéresse à ton blog de temps en temps. Les critiques que tu exposes suscitent ma réaction :

Affaiblir le Modem [en le divisant] ? « Les Promoteurs » m'apparaissaient comme une initiative militante de débats et de propositions, et ce sur la place publique (internet). En général ce type d'action apporte au contraire un air frais et consolide ce qui doit l'être dans une organisation. C'est pour cela qu'on ouvre des wikis dans les entreprises, qu'on promeut la libre parole dans les groupes de travail, etc. Si un péril doit en émerger, cela signifie le plus souvent que l'organisation n'était pas viable au départ (pas de délégation, monolithisme...). Cela se voit effectivement dans certaines structures.

Ne pas rendre publique l'initiative ? Son caractère public est à mon sens ce qu'elle apporte de plus positif. Nous sommes au XXIe siècle, on sait tous avoir le droit de se tromper quand on parle et débat, et que la force qui résulte de décisions prises honnêtement à l'issue d'un large débat est incommensurablement plus importante que ce qui découle du charisme d'un seul individu ou de la cohésion d'un petit groupe. Cela plus, effectivement, la relative difficulté de cacher les réflexions (libérer au sens de rendre publiques) quand on les désire libres (libérer au sens de ne pas contraindre).

Tu cherches à te mettre en avant personnellement ? Certainement. Quand bien même il s'agit d'avancer, et le cas individuel Ginisty me semble minuscule en comparaison du besoin du Modem à faire vivre ce genre d'initiative. Tant au niveau structurel que de son image à l'extérieur.

Les structures doivent organiser la remontée d'information ? Ouch. À l'ère d'internet, des wikis et des blogs, d'autre part précisément au moment où la prise en main par les citoyens de leur positionnement politique, donc de leur réflexion et de leur expression, est cruciale, ce genre de principe a de quoi heurter. Par ailleurs c'était un message très clair de Bayrou en 2007 que de replacer les citoyens au centre.

Il y aurait certainement des critiques à faire sur « Les Promoteurs » : maturité ? relais ? moyens ? objectifs mesurables ? Mais le procès en légitimité me semble déplacé.

Voilà, bon courage et bonne journée.

4.Posté par Danielle de Fanal Safran le 19/06/2009 16:54
Bonjour Christophe,

Je ne critique pas... j'attendais cependant pour savoir si j'allais signer ou non.
Dans un premier temps j'ai fait un article dans Fanal pour saluer l'initative de vouloir "faire " avancer...

Mais la presse, franchement, en présente une autre facette. Sincèrement je n'aime pas ce qui se dit et le fait qu'on passe pour mourants... ce qui est loin d'être le cas, même si tu n'as pas l'impression que l'on aille bien.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-modem-les-cadres-se-rebiffent_768768.html

Je continue à hésiter...
Peut-être à plus tard sur ta liste... je ne sais pas encore., de plus, à quoi puis-je servir avec mon petit blog ?

Amicalement,
Danielle

5.Posté par Fotini le 19/06/2009 16:55
@sebastien delgado

Vous faites dans la voyance :-) ?

6.Posté par Max le 19/06/2009 17:09
C'est vrai que la salle n'était pas à la fête le soir des élections mais le linge quant à lui est sale...
pas salle...

7.Posté par Fotini le 19/06/2009 17:24
@Danielle de Fanal Safran

La presse interprète effectivement comme ça l'arrange les propos de Corinne Lepage comme notre initiative, pour faire sensation.

Nous le savons bien. Devons-nous pour autant nous taire ?

8.Posté par François le 19/06/2009 18:00
Bonjour M. Ginisty,

Les propositions de fond sont bonnes. Mais c'est la méthode qui me semble étrange. La "lettre ouverte" est une méthode de pression sociale, politique, pas organisationnelle.

L'impression que vous donnez est de vouloir mettre F. Bayrou sous pression médiatique, comme s'il était le seul moteur de rénovation démocratique de notre mouvement.

Bref, attendre que M. Bayrou ou Mme de Sarnez réagissent montre bien l'impasse de la méthode utilisée: ils resteraient les seuls moteurs.

Bayrou avait demandé, il y a 18 mois environ, que nous devenions des "auto-moteurs", pas des demandeurs.; et il a raison.

Cessons de nous sentir créanciers d'actions de la Présidence, en leur passant nos messages par des blogs; agissons.

Les statuts fourmillent de possibilités:

- que les présidents départementaux démissionnent, réorganisent des élections, mobilisent les adhérents départementaux.

- que les différents "cadres" (cette dénomination est vraiment mal choisie) créent cette plateforme numérique sans mélanger tout entre edemocrates, le forum etc...,

- que les membres des commissions thématiques produisent des documents, qu'ils les envoient à la presse directement... Cessons d'être des enfants.

Ensuite seulement viendra la régularisation juridique de ces initatives par la modification des statuts. L'UE ne s'est pas faite par les textes qui affirmaient son existence, elle s'est créée "à petits pas", l'un entraînant l'autre. L'Euro a été crée sans constitution: le droit ne crée pas, il encadre.

Créons directement, et la Présidence nous accompagnera, car elle est intelligente et qu'au fond c'est ce qu'elle souhaite, que nous agissions, pas que nous nous fassions mousser par des lettres ouvertes qui ne servent quasi-exclusivement qu'à créer un petit buzz autour de ses intiateurs (qui par ailleurs font un boulot de fou).



.

9.Posté par Martine le 19/06/2009 18:42
@Christophe,
Là se pose toute la problématique de débattre sur le net, ou le role des médias, fatalement récupéré et déformé.
Bon, j'ai du travail à peaufiner.

10.Posté par Christophe Ginisty le 19/06/2009 19:01
Pour ce qui est de la méthode, je vous invite à méditer cette analogie : lorsque quelqu'un tombe à l'eau, qu'il ne sait pas encore très bien nagé, croyez-vous qu'il murmure ? Non, il peut arriver qu'il crie pour appeler à l'aide, en sentant ses dernières forces le lacher.

Le côté public de la démarche n'est rien d'autre que guidée par la nécessité d'éviter la noyade car il est possible de nous sortir de là où nous sommes par une volonté organisationnelle déterminée.

Alors on peut débattre des heures et des jours pour savoir si nous sommes loin de ça ou pas. J'ai, pour ma part, le sentiment (mais je me trompe peut-être) que 8,4% aux Européennes n'est pas précisément un signe de bonne santé... et j'en ai un peu assez de murmurer.

11.Posté par libre le 19/06/2009 19:48
Je soutiens cette initiative car après le gadin des européennes il me semble qu'il y a quand même 2 ou 3 choses à corriger.

Je ne vois cette initiative que comme une démarche constructive et pas dirigée contre qui que ce soit, y compris contre François Bayrou.

Après, que certains médias interprètent cette démarche de travers, peu importe. Ce qui compte est de redresser la barre pour pouvoir affronter dans les meilleures conditions les échéances futures.

12.Posté par Nemo le 19/06/2009 19:54
Bon, j'avais moi-même commenté sur mon blog l'initiative.
http://uniqueetcommun.blogspot.com/2009/06/ca-promeut-et-ca-promet.html

Personnellement, à partir du moment où il s'agit d'exprimer des idées, je ne vois pas ce qu'il y a de si terrible. Je suis contre le fait que l'expression des idées ne se fasse que par le prisme institutionnel, c'est la meilleure façon de terminer comme au PS, coupé de sa base militante ou sympathisante...bon en attendant, il ne faut pas non plus terminer comme les Verts, hein...la cacophonie, très peu pour moi.

A partir du moment où les Promoteurs rappellent (et appliquent) le respect des institutions et des décisions du Mouvement Démocrate, (qui devront être de leur côté légitime), j'approuve.

13.Posté par Jean-Denis le 19/06/2009 21:22
Puisque je t'ai adressé une de ces remarques, permets-moi de te répondre sur ta dernière analogie du noyé. Si le noyé est le MoDem, de qui penses-tu qu'il peut attendre de l'aide? De l'UMP, du PS, des Verts? des médias? Je crois que les Promoteurs risquent de fournir plutôt la position GPS du noyé et de longs bâtons qui permettent de bien lui maintenir la tête sous l'eau.

Les wikis des entreprises et autres outils destinés à faciliter le dialogue sont-ils ouverts au public? j'en doute fortement.

Ce sera mon seul commentaire public.

14.Posté par Jean-Baptiste BOURNISIEN le 19/06/2009 22:37
Je suis bien triste car le simple fait de critiquer ce genre d'initiative me semble pitoyable... C'est pas ça qui me donne envie de revenir au modem.

On est d'accord avec Christophe ou pas, mais il a le droit de faire entendre sa voix et celle de ceux qui sont d'accord avec lui...

Quand bien même cela donne l'impression que le modem est affaiblit... C'est le cas et il faut être aveugle ou profondément stupide pour ne pas s'en rendre compte. Le temps que les prochains échéances électorales arrivent et tout le monde aura oublié les promoteurs. Que les dirigeants écoutent les voix de tous le monde, quelque soit la manière, tant qu'il est temps. Mieux vaut que cela arrive maintenant qu'à l'aube des régionales.

15.Posté par Max le 19/06/2009 23:36
De rien... (ah pardon j'ai cru que vous aviez dit merci pour la relecture des "fôtes")

16.Posté par Oaz le 20/06/2009 00:17
"Il fallait, j'en suis convaincu, bouger avant. "

Tout à fait d'accord.
Il y a 2 ans, ou même 1 an et demi, ça aurait été un timing parfait ! :-)

17.Posté par Fotini le 20/06/2009 00:49
@Oaz

"Il y a 2 ans, ou même 1 an et demi, ça aurait été un timing parfait !"

On pensait à l'époque que ces idées feraient leur chemin progressivement, qu'il ne fallait pas brusquer les gens (avec leur passé, leurs habitudes...), que cette prise de conscience sur l'organisation se ferait naturellement, de manière pragmatique, en vue de la préparation des campagnes... ça n'a pas été le cas, puisqu'on justifie toujours les erreurs après coup par des arguments éculés.

18.Posté par Danielle de Fanal Safran le 20/06/2009 11:05
"Les gens qui tombent à l'eau.". Ahhhh.... tout de suite j'ai pensé à Eric Tabarly qui, semble-t-il, n'a pas cessé d'hurler "au secour" en tombant de son bateau... sans que ses amis puissent le récupérer.

Je suis en train de me demander (avec humour, faut bien rire un peu) qu'un marin, un soldat, .. etc...doit apprendre à se sauver seul et ne pas perdre son énergie à crier.

Allez, je me décide dans la soirée, et si je signe, promis ce sera sans hurler à la mort ! ! car nous ne sommes pas morts, et François Bayrou non plus.... screugneugneu !
Amicalement à tous
Danielle

19.Posté par Danièle Douet le 20/06/2009 12:57
Merci Christophe, de repréciser, comme l'a fait d'ailleurs Chantal sur son blog: http://modemvarois.over-blog.com/article-32846671.html

Je souris en lisant la contribution 8. Posté par François le 19/06/2009 18:00 qui ne s'identifie que par son prénom.

Il semble ignorer beaucoup de choses ou ne pas avoir voulu les voir... Je cite:
Bayrou avait demandé, il y a 18 mois environ, que nous devenions des "auto-moteurs", pas des demandeurs.; et il a raison.


J'admire tout d'abord l'appellation de notre Président...

Ensuite la mention des "auto-moteurs"... j'aurais bien aimé que Monsieur François nous indique sa participation en tant qu"'auto-moteur" depuis novembre 2007.

Certains ont mis en pratique cet appel, comme Christophe d'ailleurs et Chantal Portuese, ou moi-même, ce qui peut se vérifier aisément.

Seulement ces fameux "auto-moteurs" se sont heurtés à un grand trou noir qui a absorbé tous les efforts entrepris par des centaines de personnes - pour ne pas dire des milliers. Le trou noir du vide, de l'ignorance, de la non-réaction...

Quand quelqu'un appelle des bénévoles - les "auto-moteurs" qui ont produit en toute bonne foi suite à cet appel - la moindre des choses serait de signifier par un petit retour "Votre initiative d'auto-moteur va dans le bon sens" ou bien "Votre initiative ne va pas dans le bon sens pour telle raison..." pour ne pas laisser toute cette énergie se répandre dans le vide ou comme l'eau qui s'écoule dans le sable sec et disparaît...

Ce n'est pas un reproche à la personne de François Bayrou, mais cela montre le déficit d'ORGANISATION qui a été mentionné à maintes reprises par les spécialistes de l'organisation.

Une bonne organisation décèle et réagit par ses structures créées à bon escient à de telles initiatives, tout simplement pour ne pas perdre cette immense énergie et ce faisceau de compétences qui s'y manifestait. Et pour les fédérer, créer des synergies, éviter les doublons, etc...

Cessons de nous sentir créanciers d'actions de la Présidence, en leur passant nos messages par des blogs; agissons.


Cette utilisation de l'impératif à la 2ème personne a quelque chose qui me rappelle les cercles fermés, religieux souvent ou les scouts...

Désolée de vous le dire, le Mouvement Démocrate, rassemble des gens de tout le pays, dont beaucoup de la société civile, non encartés auparavant, souvent eux-mêmes responsables d'entreprise, comme Christophe ou actifs dans des associations, et ils n'ont pas besoin de leçons de "morale".

Car ils peuvent vite identifier les carences, les nommer, non pas pour détruire, mais pour y apporter un remède.

En cela l'appel argumenté de Christophe est exemplaire En tout cas, les spécialistes en organisation ont depuis longtemps tiré la sonnette d'alarme et se sont heurtés à une mentalité "restons bien entre nous" comme vous la décrivez, ce qui implique un frein à toute évolution.

Vous écrivez ensuite:

- que les présidents départementaux démissionnent, réorganisent des élections, mobilisent les adhérents départementaux.

Je me demande si vous avez bien suivi les "élections" départementales sur le terrain, du moins en tant que nouvel adhérent depuis 2007... il me semble que non, sinon vous ne pourriez pas écrire ce que vous avez écrit. Il y a eu tellement de pression pour se faire "élire" à ces petits postes, des appels téléphoniques, des lettres, des insinuations, etc... que cela faisait pitié et les gens qui ont utilisé de telles méthodes, ne démissionneront certainement pas, tout fiers qu'ils sont d'avoir été "élus"... (par environ 10% des adhérents ou 20% au plus, les autres ayant été découragés d'avance de participer...)

Ce n'est pas la faute de François Bayrou, mais de gens qui se servent de son nom pour capter ce qui leur semble du "pouvoir". Ils se recommandent de lui pour museler toute tentative de faire bouger les choses... C'est parfois tellement ridicule qu'il vaut mieux en rire... Ce sont souvent des gens qui n'ont que la politique pour se "faire valoir". Triste, mais c'est une réalité vécue partout dans le pays.

La lettre ouverte de Christophe et sa réponse sur ce fil sont donc les bienvenues...

- que les différents "cadres" (cette dénomination est vraiment mal choisie) créent cette plateforme numérique sans mélanger tout entre edemocrates, le forum etc...,


Il faudrait pour cela qu'ils aient une vue d'ensemble et une compétence en la matière. Le fait d'être "cadre" ou "élu" ne donne pas cette science infuse.

Ce sont des spécialistes en organisation (et informatique - en l'occurence) qui peuvent faire le diagnostic compétent et proposer des solutions pertinentes. S'ils avaient été consultés, respectés et écoutés dans un dialogue commun, il y a longtemps que les choses auraient bougé.

- que les membres des commissions thématiques produisent des documents, qu'ils les envoient à la presse directement... Cessons d'être des enfants.


On voit bien à vous lire que vous n'avez pas participé à ces commissions thématiques :-( ou alors très peu... Les sujets s'imbriquent les uns dans les autres pour former un projet et ce n'est pas aux différents "membres" des commissions à envoyer des extraits à la presse...

Le Mouvement Démocrate a besoin d'un projet structuré de manière cohérente qui se construit de manière organisée dans le dialogue avec les adhérents - membres - qui participent, les experts des différents sujets, pour éviter le style "Café du commerce", le tout dans le dialogue respectueux des deux parties. Car les "membres" ont leur expertise propre, les experts leur vue scientifique, le tout étant de relier les deux, sujet après sujet. Pour avoir participé activement aux commissions thématiques sous la direction de Corinne Lepage (686 contributions à ce jour) , je connais l'ampleur de la tâche et les étapes qui devraient être franchies pour que ce travail soit efficace... A voir si les décisions en ce sens sont prises, en attendant de les voir, je me suis retirée (le trou noir)...

Au plaisir de faire votre connaissance...

20.Posté par Ghislain le 20/06/2009 15:46
@ François

Cette réflexion est exactement celle qui bride le parti dans ces initiatives. Et je peux me revendiquer d'être auto-moteur.

Je me place pas en interne mais en externe au parti dans ma réflexion. Nous avons le temps ? des avancés à petit pas ??

J'ai honte de cette réflexion car elle est un danger pour notre société de l'hyperconsommation qui en 100 ans a fait autant de dégâts qu'en 10000 ans. Quand on nous dis que dans 15 ans les dégâts sur l'environnement seront irréversibles, on a le temps ???

Vous n'avez point conscience de ce qu'attendent les gens de la politique, et j'affirme que vous faites fausse route, encore une erreur qui sera fatal pour les prochaines échéances. Mais vous êtes tellement persuadé d'avoir raison. Nous professionnels de la com, on n'y connait rien, nous sommes des gamins !!!

Christophe Ginisty passer au conseil de discipline ??? Il faudra compter avec moi aussi et je ne serais pas tendre. Mais quelle est donc cette démocratie que vous proposez au français que vous n'êtes même pas capable d'appliquer au sein du parti.

Nous n'avons pas le temps, il faut des risques et surtout commencer par la com dès maintenant.

Je suis venu en tant que personne libre, et j'apporte plus de valeur à la vie associative qui pour moi est beaucoup plus utile que le modem qui n'apporte rien dans la vie de nos concitoyens, et encore moins au sein du parti ce qui est pour moi un scandale... répété...

Je reste imprégné de la droiture et de la vraie vision de Quitterie Delmas qui je l'avais toujours espérer avait tord. Mais elle a raison comme les nombreux élus et cadres qui ont aussi quitté le parti. Cette vision que vous défendez est un danger pour le parti, et le sera pour la France.

21.Posté par P-O le 20/06/2009 17:15
@Christophe et Chantal

est-ce qu'il serait possible de demander de mettre en place un intranet accessible
uniquement aux adhérents ?
autant le débat d'idées doit bien entendu avoir lieu sur la place publique puisque nous avons pour objectif de mettre en place un programme politique,
autant les dissensions internes devraient être débattues uniquement sur un intranet.
sur le plan professionnel, toute organisation publique ou privée d'une certaine taille, administration, entreprise, association a toujours un espace d'échanges d'infos en interne.
pourquoi cela ne s'appliquerait pas à un mouvement politique ?

même, en équipe locale du Modem, nous avons un forum public, pas d'intranet bien entendu,
par contre, toute discussion "sensible" se fait sur le principe d'une liste de diffusion entre nous.
ça n'empêche en aucun cas le débat d'idées.
par exemple, le débat qui a lieu sur votre initiative n'est pas étalé sur la place publique.

rien que par la méthode employée : la mise sur la place publique de problèmes internes m'empêche et plusieurs personnes de mon entourage Modem de signer votre initiative, combien même nous sommes d'accord sur le fond.




22.Posté par Fotini le 20/06/2009 19:45
@P-O

L'étape des débats sur internet en vase clos a déjà eu lieu. Elle n'a pas abouti à grand chose de concret, à part occuper les militants (et aiguiser leur sens de l'analyse, ce qui est tout de même un acquis non négligeable, en plus des amitiés qui ont pu se nouer ainsi)... ces militants sont désormais peu disposés à recommencer à donner de leur temps et de leur énergie sans objectifs et engagements précis quant aux résultats. On ne les y reprendra pas une seconde fois.

23.Posté par Orange pressé le 20/06/2009 19:47
A ceux qui nous critiquent dans cette démarche, je répondrais ceci.
L'initiative de Christophe a pour but d'unifier et de réunir les propositions pour nous remettre sur les rails. Nombreux sont les militants qui veulent que les choses changent. Mais voilà, on a beau utiliser les canaux internes, on est pas toujours entendu.

A titre personnel, j'ai tiré le signal d'alarme plus de 4 mois avant le scrutin en insistant sur le fait que nous devions mettre l'écologie au centre de notre projet et parler d'Europe et de développement durable à fond. Malgré mes multiples tentatives pour faire que cela se produise, je n'ai pas été entendu.

Autre exemple, 2 mois avant le scrutin, je signale que notre site Internet n'est pas adapté à cette campagne et que le site des verts est mieux fait, que si nous ne prenions pas en compte cet aspect et que si nous ne prenions pas en main notre communication nationale, nous allions droit à la catastrophe.

Tout cela a été signalé largement et plusieurs en interne via les canaux habituels.
Le problème est que maintenant, nous n'avons plus le loisir de nous permettre de pouvoir perdre du temps à palabrer. Nous devons agir et vite !

Le signal que nous envoyons avec les promoteurs est fort et montre que nous voulons nous mettre au travail car le projet que défendons en vaut la peine.

Nous sommes pas contre François Bayrou et Marielle de Sarnez, nous sommes derrière eux car ce sont eux qui ont initié le MoDem mais nous insistons pour changer ce qui ne va pas. Notre vocation n'est pas d'exister par rapport à d'autres, notre vocation est de disparaitre. Disparaitre car à ce moment, cela signifiera que nous aurons réussi à faire changer le MoDem.

24.Posté par Fotini le 20/06/2009 19:54
@Orange pressé

"Notre vocation n'est pas d'exister par rapport à d'autres, notre vocation est de disparaitre. Disparaitre car à ce moment, cela signifiera que nous aurons réussi à faire changer le MoDem."

Je n'aurais pas dit mieux !

25.Posté par Mirabelle le 20/06/2009 20:03
Quoiqu'on fasse on s'expose toujours aux critiques. L'initiative n'est pas simplement bonne, elle est nécessaire. On nous avait promis un mouvement "démocrate" qui écoute sa base, or ce n'est pas le cas, il est donc normal de vouloir se faire entendre. On n'affaiblit rien, bien au contraire, on démontre qu'au Modem, il y a des énergies, des personnes réactives, de la créativité et une volonté farouche de parvenir à faire passer l'idée d'une autre politique.

26.Posté par Hubert le 21/06/2009 08:27
@ françois
"que les membres des commissions thématiques produisent des documents, qu'ils les envoient à la presse directement... Cessons d'être des enfants."

Je ne sais pas quelle est votre expérience de la presse, voici la mienne.
Si vous envoyez un communiqué à l'AFP, sur l'actualité du jour, du jour au sens littéral du terme, et que vous êtes un citoyen lambda, comme l'est un animateur d'une commission du Modem, les chances qu'il soit repris sont de 0 sur 1 000 000. Si vous êtes un cadre connu du Modem, elles sont de une sur 100, si vous êtes vice-président de 1 sur 10, si vous vous appelez Marielle de Sarnez ou Corinne Lepage ou JFK de 2 sur 3 et si vous étiez François Bayrou de 8 sur 10.
Je ne partage donc pas votre optimisme.
D'autant que fonctionner par communiqué de presse, condamne à rester dans l'actualité donc à réagir par opposition puisque ce n'est pas nous qui faisons l'actualité.
Or l'objectif des commissions n'est pas celui-là ;c'est le lieu de l'expression démocratique des militants où s'élabore une corpus devant servir de base au programme de notre mouvement. Leur efficacité suppose donc un soutien actif, confiant du Comex dans son ensemble y compris son Président, qui doivent montrer ce soutien en s'appropriant leur production

27.Posté par François le 22/06/2009 13:32
Chers tous,

Merci de ces réactions à mon petit commentaire qui ne se voulait ni "père la morale", encore moins négatif à l'égard de M. Ginisty qui, comme je l'indique, "fait un boulot de fou" et qui me semble être un pilier de la reconstruction du MoDem. J'ai même commencé par dire que les idées et propositions étaient bonnes.

Très franchement, je ne suis pas un expert des discussions par commentaires, ni par blogs interposés; mon ton a donc pu sembler décalé. Je regrette seulement une légère agressivité dans certains commentaires à un message dont je pensais que le contenu était assez banal et ne susciterait pas de réactions si vives.

Bref, mon idée était assez simple: explorons (Danielle, je suis désolé d'utiliser la 1ere personne du pluriel - et non la deuxième- mais c'est un style - moyen- comme un autre, et la France est faite de personnes aux styles différents ;-)) les autres voies de rénovation dont François Bayrou ne serait pas nécessairement le coeur décisionnel. Je pense qu'il est sonné et donc je pense que nous devons l'aider, nous aider, sans trop le solliciter.

Mes propositions sont un peu légères, rapides sûrement, mais il est vrai que ce n'était qu'un commentaire à un billet, que je n'ai pas épluché les statuts, que je n'ai pas fait d'études de "reprise de communiqués de presse"...

Enfin, il est vrai, je n'ai pas été actif du tout de puis 18 mois étant à l'étranger. J'ai bien proposé mon aide à Christophe pour son blog sur les élections européennes mais le projet n'a pas abouti. Ceci explique peut-être un optimisme et une énergie encore intacts.

Danielle, nous nous connaissons déjà, si j'osais, je dirais même que j'ai été votre premier contact à l'UDF-Modem, et d'ailleurs ce contact avait été excellent (de mon point de vue du moins :-)).

Bref, ce commentaire m'a permis de me remettre dans le bain (je suis rentré la semaine dernière) et je compte bien devenir un auto-moteur.

Bon courage pour la suite et à très bientôt, peut-être aux universités de rentrée!



28.Posté par Ghislain le 22/06/2009 14:33
@françois

Merci pour votre réponse. Vous savez que les espaces de commentaires comme sur ce blog sont parfois assujetti à un certain "défouloir". Et ce n'est absolument pas dans mes habitudes, mais je retrouve de l'espoir, notamment dans la démarche de Christophe. Et j'ose espérer que sa démarche soit prise en considération.

Mais je tenais à vous dire que votre message m'a beaucoup fais réfléchir pour ma part. Et je suis prêt à vous accompagner pour que nous soyons ensemble des auto moteurs. Plus que jamais, je suis convaincu que nous avons une énergie 'citoyenne" exceptionnelle au sein du parti peut nous emmener loin.

J'espère vous rencontrer à l'université de rentrée.

Merci

29.Posté par Frédéric Gisbert le 22/06/2009 14:35
Les critiques sont généralement des gens qui auraient été poètes, historiens, biographes, s'ils avaient pu ; ils ont essayé leurs talents d'une façon ou d'une autre, et n'ont pas réussi ; en conséquence, ils se sont faits critiques.
[Samuel Taylor Coleridge]

30.Posté par misol le 23/06/2009 17:17
malgré les "bonnes intentions désinteressées" de C.Ginisty, , lorsqu'on cherche sur le net le nom de C.Genisty, on lit "C.Ginisty : directeur de rumeur publique", et ça, ça me dérange. .. auriez vous une explication ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche