Christophe Ginisty

Elle a bon dos, la crise !


Rédigé le Mardi 27 Décembre 2011



Elle a bon dos, la crise !
S'il y a vraiment un truc qui m'agace, c'est lorsque la dirigeants nous prennent pour des abrutis et s'abritent derrière de faux prétextes pour tenter de dissimuler leur incompétence !

C'est ce que je ressens avec Xavier Bertrand qui réagit en ce moment aux chiffres catastrophiques du chômage du mois dernier et qui nous chante sous tous les toits la chanson de "la faute à la crise la plus grave depuis 1929."

Bien sûr qu'il y a une crise majeure qui a éclaté à l'été 2008 mais il y a deux ou trois petites choses qu'il est utile de préciser.

D'abord, ceux qui nous gouvernent sont aux affaires depuis près de 10 ans. Xavier Bertrand lui-même est membre de l'équipe gouvernementale depuis 2004 et même s'il ne m'a pas échappé que Nicolas Sarkozy a succédé à Jacques Chirac en 2007, l'UMP est aux commnandes sans discontinuer bien avant que n'éclate cette fameuse crise.

Deuxièmement, il ne faut pas oublier que cette crise n'est rien d'autre que l'enfant des politiques dominantes qui ont érigé la spéculation financière et boursière au rang de religion et auxquelles ont pris part les gouvernements de la France depuis des décennies sur fond de déficits chroniques.

Certes, ce n'est pas la responsabilité de la seule UMP mais il serait agréable que nos gouvernants arrêtent de traiter cette crise comme une sorte d'OVNI venu de nulle part.

Cette crise est leur bilan, collectivement et c'est nous qui payons l'addition. 

Quand un politique au pouvoir depuis une décennie vient pleurer pour regretter la violence de la crise, j'aimerais qu'il prenne sa part de responsabilité dans cette catastrophe planétaire plutôt que de tenter de nous expliquer que tout ça n'est pas sa faute.

Je me souviens un jour où Jean-François Kahn avait poussé une gueulante contre tous ces journalistes économiques qui nous faisaient des analyses de sortie de crise alors qu'ils avaient, quelques semaines plus tôt, vanté les vertus d'un système économique et financier qui nous avait finalement conduit dans le mur.

Eh bien je ressens à peu près la même chose en écoutant Xavier Bertrand ce soir : une vraie colère face à ses mensonges, ses fausses excuses et la référence à la crise. Une vraie colère aussi devant tant d'incompétence et une incapacité chronique à résourdre un problème aussi dramatique que celui du chômage en France.

Il faut vraiment foutre ces gens dehors, leur bilan est indécent.

               Partager Partager
Notez


Lu 1557 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche