Christophe Ginisty

En France on a Zemmour, au Canada, ils ont Trudeau


Rédigé le Vendredi 24 Octobre 2014



Autant ne pas vous le cacher à vous qui me suivez et venez me lire, je suis très mal à l'aise en ce moment par l'ambiance qui règne en France. Ce mélange de névrose, de pessimisme et surtout cet esprit morbide qui faire dire à certains que la France est au bord du chaos m'exaspère et me pèse dans la vie de tous les jours.

Cette semaine, je passais devant la vitrine d'une librairie qui affichait fièrement et bien en évidence ses deux "meilleures ventes" et faisait se côtoyer dans une proximité navrante le livre de Valérie Trierweiler et celui d'Eric Zemmour. Je n'ai pas pu m'empêcher d'y voir là une photographie préoccupante de l'état d'esprit de mes chers concitoyens. 

Pour la plus grande clarté de mon propos, je précise tout de suite que je n'ai lu ni l'un ni l'autre et que je n'ai pas l'intention de le faire. Ce que je trouve étonnant dans ces succès "littéraires", c'est qu'ils sont tous deux conçus avec le projet de détruire. Détruire un homme dans le premier cas, détruire le modèle républicain français dans l'autre. Détruire par vengeance ou par idéologie, mais détruire avant tout. Si chacun peut avoir un avis sur le bienfondé de cette ligne éditoriale, je regrette que ça plaise tant. 

Finalement, si des milliers de lecteurs se pressent pour découvrir le pamphlet de Zemmour — il parait que 15.000 exemplaires de son livre sont vendus chaque jour — ou celui de Trierweiler, c'est un élément d'information auquel nous devons prêter attention. 

Je le pense depuis des années, ceux qui nous gouvernent n'ont eu de cesse de nous diviser les uns les autres pour mieux recueillir les suffrages d'une partie des électeurs. Ils ont radicalisé les clivages dans l'espoir de rassembler un camp, ils ont développé une stratégie de communication reposant principalement sur la culture du bouc-émissaire successivement représenté sous les traits de l'arabe, du rom, de l'homo, du juif, du catho, du jeune de banlieue, du fonctionnaire, du chômeur,... Incapables de pondre un projet rassembleur, un truc qui fasse vibrer et se lever le matin avec la banane, ils ont abandonné cette ambition au profit de la politique court-termiste du mépris et de la suspicion et ont créé de toutes pièces des responsables au sein de la population pour mieux dissimuler leur vraie responsabilité de dirigeants incapables. 

Résultat des courses, nous ne ressemblons plus à ce que nous sommes fondamentalement, nous ne sommes que l'ombre de nous mêmes, viscéralement divisés et, pour le coup, persuadés que les responsables de la situation dans laquelle nous sommes sont nos voisins, les membres de nos communautés.

Nous nous trompons de colère. 

Cette semaine, des fous s'en sont pris au Parlement du Canada et ont tenté de tuer le maximum de personnes à Ottawa. Les images ont fait le tour du monde, nous alertant encore une fois sur le danger que représentent ces fanatiques croyant faire le Jihad et qui sont à nos portes et désormais dans nos villes. A la suite de ce drame, l'un des leaders politiques canadiens, un certain Justin Trudeau que je ne connaissais pas, a fait une intervention télévisée pour exprimer tout son désarroi. La vidéo a été postée sur Youtube et, en la visionnant, j'ai pris une grande claque. 

Non seulement cette intervention est sublime de justesse, de clarté et de bon sens, mais elle porte en elle un formidable message, celui d'un peuple uni, soudé par une histoire et des valeurs communes, un peuple solidaire et déterminé. C'est un discours magnifique, positif, constructif, un propos qui rassemble et inspire la paix. 

Morceaux choisis (et librement traduits par votre serviteur) : 

"Nous perdre et nous laisser aller à la peur et la spéculation est précisément ce que veulent ceux qui ont commis cet acte. Ils veulent nous secouer. Nous resterons résolus. Ils veulent que nous nous oublions nous-mêmes. Au contraire, nous allons nous souvenir. Nous allons nous souvenir de qui nous sommes. Nous sommes une démocratie fière, une nation accueillante et pacifique, le pays des bras ouverts et des coeurs ouverts. Nous sommes une nation d'équité, de justice,... Nous ne nous laisserons pas intimider pour changer cela... Ce sont les principes et les valeurs auxquelles nous devons nous attacher encore plus serrés. Notre attachement à la démocratie et aux institutions que nous avons construites sont les fondations de notre société. Et la constante croyance dans ces deux fondations nous guidera vers le bon chemin.

Rester fidèle à nos valeurs en temps de crise fera de nous un exemple pour le monde. Les criminels ne peuvent pas et ne doivent pas nous dicter la manière avec laquelle nous nous gouvernons et nous nous traitons les uns les autres. Ils ne peuvent pas et ne pourront pas nous dicter nos valeurs.

(...) Et à l'intention de nos amis et concitoyens de la communauté musulmane, les canadiens savent que de tels actes commis au nom de l'Islam sont une aberration dans votre foi (...) Nous continuerons à avancer ensemble, pas séparément. 

(...) Dans les jours qui viennent, nous allons être inondés de photos et de vidéos sur ce qui s'est passé aujourd'hui. Mais il y en a une en particulier que nous devrons garder en mémoire, l'image de canadiens aidant et protégeant d'autres canadiens. C'est ce que nous sommes vraiment. Et c'est ce que nous devons continuer à être." 

Au-delà de la performance que cette prise de parole représente en termes de qualité de communication, la beauté de ce message est qu'il est tourné vers le haut, qu'il inspire à la paix, l'unité, la fidélité, le respect. C'est un message consistant, impliqué et impliquant. 

C'est ça que doit incarner le message politique. C'est cela que nous devons essayer de retrouver en France, unis dans cette république indivisible. Ne nous laissons pas tenter par le caniveau et retrouvons le goût des valeurs qui nous unissent et nous tirent vers le haut. 

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 3619 fois

Commentaires articles

1.Posté par MoxFolder le 24/10/2014 22:38
Pour faire une comparaison pertinente, il faudrait comparer Zemmour à Richard Martineau ou n'importe quel réac du réseau media de Québecor, et tu t'apercevras que le Canada et le Quebec en particulier n'ont pas grand chose a envier à la France à ce niveau là.

Justin est le fils de l'ancien premièr ministre Pierre Elliot Trudeau et il est le chef actuel du parti libéral… et donc peut-être - croisons les doigts - le prochain 1er ministre du Canada. Son problème: Il doit faire face à un gros déficit d'image et de crédibilité, tant pour lui que pour son parti qui part de très loin. Il n'est pas réellement pris au sérieux, les conservateurs en jouent d'ailleurs beaucoup.

Il n'y a réellement aucun point de comparaison valable avec un personnage comme Zemmour.

2.Posté par Christophe Ginisty le 24/10/2014 23:02
Je ne compare pas les deux, je compare les situations et, encore une fois, l'actualité qui nous fait parfois des pieds de nez malicieux pour nous aider à comprendre ce que nous vivons. Au moment où une certaine France se passionne pour Zemmour, je trouve intéressant de tomber sur cette vidéo de Trudeau qui propose une vision tellement plus intéressante.

Nulle comparaison, juste la collision de deux actualités qui m'ont fait réfléchir.

3.Posté par Laurent Gloaguen le 25/10/2014 10:36
Comme nous vivons dans un pays bilingue, il y a aussi la version en français : https://www.youtube.com/watch?v=ClGdlqNmvCM&feature=youtu.be&t=5m17s

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche