Christophe Ginisty

Et maintenant, on fait quoi ?


Rédigé le Mardi 16 Juin 2009



Et maintenant, on fait quoi ?
Il y a une semaine, j'écrivais ici que j'allais lancer une initiative forte et déterminée suite au score que le Mouvement Démocrate a réalisé lors de cette campagne. Beaucoup d'entre vous m'ont contacté pour me demander de quoi il s'agissait. Encore quelques heures de patience, je vous dévoile tout jeudi matin à la première heure et j'ai hâte de le partager avec vous. Si j'en fais des mystères aujourd'hui, ce n'est pas par malice mais parce que je veux peaufiner le projet.

Si je suis si convaincu qu'il faut entreprendre, c'est que je crois le plus sincèrement du monde dans les valeurs et les idées du Mouvement Démocrate. Si je veux changer les choses, c'est avant tout les choses que j'aime. Je ne suis pas quelqu'un d'inconstant et je pense avoir prouvé à de nombreuses reprises que j'aimais aller au bout de mes démarches. J'ai écrit un jour une note qui disait que l'engagement politique, c'était pas comme aller au Gymnase Club, c'est pas un truc qu'on fait 6 semaines plein de bonnes intentions pour abandonner à la première crise de motivation venue. Car Dieu sait si elles peuvent être nombreuses les crises de motivation.  

Dimanche 7 juin après 20h00, nombre d'entre nous ont dû en éprouver une. On peut toujours parader et faire comme si de rien n'était, reconnaître du bout des lèvres quelques erreurs que l'on jette en pâture aux amis compatissants, se lancer avec autodérision dans un gigantesque "même pas mal" à l'endroit de nos opposants, moi qui vous parle écrit, j'ai eu les boules de soir là. Vraiment.

Nous ne sommes pas égaux face à ce type d'épreuves. Il y en a qui baissent les bras, moi je suis plutôt du genre à me retrousser les manches et à créer. Je ne sais pas ce que ça donnera mais on n'a pas le droit d'abandonner sans avoir tout tenté.

               Partager Partager
Notez


Lu 2191 fois

Commentaires articles

1.Posté par luciolebrune le 16/06/2009 20:14
Tout à fait d'accord avec toi, Christophe. Aujourd'hui j'ai tancé 2 militants MoDem pessimistes qui croyaient que la fin du parti était arrivée avec la déception des dernières élections. Tous les partis politiques, tous les leaders ont connu cela avant d'arriver au but.
Je leur ai donc expliqué que, voici presque 8 ans, les médecins m'avaient condamnée à rester grabataire. Je n'ai pas accepté cela : j'avais un bébé de quelques mois. Ce bébé, voici son histoire, plus tard :
Mon fils autiste, à 5 ans, ne parlait pas, ne se nourrissait que d'aliments liquides et portait des langes jour et nuit. On m'a dit de le placer en hôpital de jour.
à force d'efforts, de volonté, de travail, j'ai dansé à mon mariage, en octobre dernier.
à force d'efforts, de volonté, de travail, mon fils, 8 ans à présent est le 1er de sa classe, et en avance d'un an sur le programme scolaire.
J'avais un bébé à m'occuper, le MoDem, par son jeune âge, est aussi un bébé.
Et qu'on ne vienne pas me dire que ses militants ont moins de courage qu'un enfant de 5 ans.
Jeune fille, j'ai eu un professeur extraordinaire :
Elle nous donnait à faire un jour en avance les devoirs de la leçon qu'on devait étudier par la suite.
Forcément, nous commettions des erreurs.
Mais, plus d'un quart de siècle plus tard, je m'en rappelle encore : elles sont gravées dans ma mémoire, comme leurs corrections et la leçon suivante.
Nous apprenons bien mieux par nos erreurs ; le manque d'intelligence, c'est de commettre les mêmes.
Nous avons la chance de repartir sur de bonnes bases.
Amitiés,
luciolebrune


2.Posté par Silvere Say le 16/06/2009 23:33
Bravo pour cette force de proposition. J'attends avec impatience le résultat de ta cogitation.
Cordialement,

3.Posté par Luc (La Tour d'Orange) le 17/06/2009 08:26
Voila un éta d'esprit que j'apprécie, c'est devant la difficulté qu'on vois les personnes de valeur.

4.Posté par Voltaire le 17/06/2009 10:05
La déception de nombreux militants et sympahisants du Modem est compréhensible. Mais il me semble que beaucoup manquent de recul par rapport à cette élection. La très forte abstention, des éléments inpondérables (débat, film home...) sont venus faire basculer une proportion importante de son électorat, qui n'a jamais été stabilisé. Pour autant, contrairement à ce que de nombreux commentateurs ont suggéré, François Bayrou demeure incontournable et le MoDem une voie déterminante.

Contrairement au PS, qui ne dispose ni de leader ni de doctrine identifiée, le MoDem possède ces atouts déterminants. Parmis ses électeurs potentiels, il existe une approbation massive pour la vision de la société défendue par Bayrou dans son livre, en opposition avec celle défendue par le pouvoir actuel. Et les Verts ne représentent pas en France une alternative crédible.

Cela ne signifie pas que le MoDem et son président ne doivent pas se remettre en question après cet échec relatif, mais le potentiel demeure intact. Il me semble que le mea culpa prononcé par Bayrou et l'analyse de cet échec par les dirigeants du MoDem sont largement justes, ce qui laisse augurer des modifications positives.
Je ne commenterai pas ici le fonctionnement interne du MoDem, mais voici quelques éléments entendus de la part d'électeurs proches, qui méritent d'être pris en compte:

- Bayrou doit demeurer au dessus de la mélée, sans pencher ni à droite ni à gauche
- Bayrou doit coupler ses critiques à des propositions, et approuver plus clairement ce qui est positif dans la politique du gouvernement parallèlement à ses critiques
- Bayrou devrait renforcer/concentrer ses interventions dans les domaines régaliens (vision de la société, politique étrangère etc...) et déléguer à d'autres les interventions plus techniques, par domaines (portes paroles, "shadow ministers" etc..)

Il ne fait aucun doute que le MoDem enter dans une période délicate, où il va être la cible renfiorcée des attaques de ses rivaux. Ses militants serait bien inspirés de limiter leurs critiques à la sphère interne et à la période estivale. Les elections régionales qui approchent constitueront le second et dernier test de sa crédibilité, et une lutte interne se poursuivant à l'automne lui serait fatale. Il ne fait aucun doute que ses élections vont atiser l'appétit de nombreux candidats... Le MoDem serait bien inspiré de désigner très rapidemment ses têtes de liste et de lancer sa réflexion interne sur son projet, plutôt que de se lancer dans des luttes sans fins de candidatures. A ce titre, ce qui inspirerait sans doute ses militants serait une politique de limite du cumul de mandats claire (le seul mandat réellement cumulable semble être celui de conseiller municipal/maire-adjoint/maire de ville petite ou moyenne avec un autre mandat) de façon à renouveler un peu ses cadres.

Quant à ses alliances, il est évident qu'il faudra au MoDem présenter des listes autonomes au premier tour, et s'allier sous condition à l'opposition au second. S'il était vraiment malin, le MoDem proposerait à Europe écologie (et non aux Verts) de s'allier 50/50 au premier tour, afin de peser à égalité avec le PS au second, mais mon petit doigt me dit que cela est improbable des deux côtés. Et pourtant...

Le cas de l'Ile de France sera ici emblématique: il est urgent qu'un travail de fond débute, étant donné l'enjeu pour ses habitants. Et le MoDem est déjà en retard par rapport à ses concurents (qui connait sa position sur le grand Paris... ?).

Cher Christophe, si je peux vous suggérer une initiative concrète, c'est bien dans le domaine de la réflexion de fond, programmatique, qui permet d'associer vos militants, qu'elle devrait se produire, avec une procédure qui n'exclue pas ceux qui ont réfléchis du dialogue avec les candidats et du choix final, comme cela semble s'être passé pour ces élections européennes...

5.Posté par jpm le 17/06/2009 14:03
Au risque de resoulever un lièvre que certains pensaient avoir dépecé il faut dire que la lutte fratricide pour le contrôle du modem dans les départements entre cap21, anciens UDF frileux, et tout simplement nouveaux démocrates a eu des répercussions jusque dans les élections européennes.

Car comment expliquer autrement l'absence d'appropriation du discours sur le développement durable ici et là si ce n'est qu'en comprenant la réaction de protection du modem face à l'OPA hostile de Cap21 ?

s'il y a bien une chose qui doit être réglée avant toute autre c'est la structure du parti et l'adhésion pleine et entière de cap21 ou son départ définitif.

Tant que la sitution actuelle perdurera les querelles de personnes et d'appareil, bien loin du débat de fond idéal, prendront le pas sur le message du mouvement démocrate.

6.Posté par Hubert le 17/06/2009 14:48
D'accord avec beaucoup du commentaire de ce cher François (Arouet bien sûr, ci-dessus et ci-devant)

Pour que le programme du Modem soit le reflet des adhérents qui le composent, image des électeurs qui désirent le rejoindre, il faut qu'il soit élaboré, piloté et adopté de façon collégiale.
Je suis assez confiant car François, l'autre, a rapidement écouté ceux qui comme Corinne, Jean-François, Sylvie... ont maintenu leur confiance et appelé à tirer les enseignements de l'épisode.

Je ne suis moi-même ni ex Cap21, ni ex UDF, ni ex Verts, ni ex PS et je suis assez stupéfait u commentaire de commissaires politiques que je lis plus haut. Quand on en est à compter les petites cuillères et à inoculer la rage à son chien ...

Mon cher Christophe, coutumier du teasing ;-), je suis sûr que ton initiative ira dans le sens souhaité.

7.Posté par Jean-Marc le 17/06/2009 15:02
Vivement jeudi matin.
Deus jours après le 7 juin, j'ai été interpelé par des personnes sympathisantes (dont j'ignorais leur motivation pour le MoDem) et qui ont voté Modem.
Ils nous ont vu agir localement, seul le MoDem était présent m'ont-ils dit en me souhaitant bon courage pour l'avenir.
Cela me donne envie de continuer de plus belle car c'est aussi un travail de long terme qui portera ses fruits. Si nous devons revoir notre façon de faire de la politique (en tant que militant) je suis preneur. C'est avec impatience que j’attends ce projet.
Après "avoir eu les boules" dimanche soir, transmet-on les vite à qui les voudront et retroussons-nous les manches.
Jean-Marc

8.Posté par Fotini le 17/06/2009 15:05
@Christophe

Personnellement je n'ai pas eu de crise de motivation dimanche, je m'y attendais malheureusement. Mais ça ne m'a pas empêché de participer à la campagne, tout simplement parce que je me disais que je défendais le pluralisme et que poussais les gens à aller voter en les informant de la date des élections.

La crise de motivation je l'ai eue cet automne-hiver, en m'apercevant que la langue de bois commençait à prévaloir ainsi que l'auto-célébration coupée de la réalité. Mais le dire en public passait pour faire du mauvais esprit (ce qui ne m'a pas empêché de le faire dans ma section).

Quelque part, cela nous a libérés. A nous de repartir du bon pied. Il nous reste encore pas mal de compétences.
Ne les gaspillons pas celles-là dans des chasses aux sorcières, des mises au pas... voire pire, en les ignorant une fois de plus.

9.Posté par sebastien delgado le 17/06/2009 19:04
Je suis bien content de la claque reçue par le MoDem aux Européennes, à force de trop de prétention ... On tombe de haut !
On a aussi bien rigolé quand on a entendu "mon père est député dans le 92 pour le MoDem"
Il me semble que vous avez perdu aussi là-bas, n'est-ce pas ?
Ce blog est rongé par la facilité, on a l'impression de toujours lire la même chose : "mauvaise action de Nicolas Sarkozy " "je suis en désaccord" "je ne l'aime pas"
Laissez notre bon Président travailler en paix !!!

10.Posté par forveille le 17/06/2009 21:41
Pour moi le MODEM est un mouvement pour lequel nous défendons des valeurs et qui doit proposer une autre façon de faire la politique . On en est loin actuellement car certains veulent en faire leur outil électorial.
revenons vers les militants de 2007(qui ne sont pas forcément de cap 21) et construisons une force d'innovation autour des idées de la démocratie - humanisme et nouveau développement durable et solidaire.
Nous avons besoin d'un leader pour animer le mouvement et non seulement d'un présidentiable président du Modem.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche