Et si on parlait argent à 6 mois des régionales ?


Rédigé le Mardi 29 Septembre 2009


Et si on parlait argent à 6 mois des régionales ?
On évoque à longueur de tribune ou de blog la question des alliances, de l'indépendance, de la ligne politique, à gauche, à droite, au centre, ailleurs, mais assez rarement la question des finances. Et, croyez-moi, cette question n'est pas si éloignée d'un certain nombre de considérations purement politiques.

Le financement des partis politiques et des campagnes électorales est très réglementé en France (j'en sais quelque chose, croyez moi). Pour chaque élection, un plafond de dépenses est défini par la loi, il correspond à un coéfficient du nombre d'habitants dans chaque circonscription électorale. Cette somme est le maximum que l'on soit autorisé à dépenser, région par région. Pour vous donner un ordre d'idée, lors des précédents élections régionales de 2004, le plafond de la région la moins peuplée, le Limousin, était de l'ordre de 220.000€ alors que celui de l'Ile de France était de plus de 760.000€.

L'état rembourse jusqu'à 50% de ce plafond (sous réserve de l'examen des dépenses réellement engagées et après approbation des comptes de campagne) aux listes qui ont fait un score supérieur à 5% lors du premier tour de l'élection.

La question que l'on peut dès lors de poser avant d'aller au combat dans une bataille électorale est : avons-nous les moyens de financer des listes autonomes dans les 22 régions métropolitaines et sommes-nous certains de pouvoir faire partout plus de 5% des voix ? Ne croyez pas cette interrogation stupide, c'est une vraie question.

Bien qu'il soit prévu dans nos textes fondateurs que le Conseil National approuve le budget du Mouvement Démocrate, il n'en a jamais été question et je ne suis pas en mesure d'apprécier la situation financière du MoDem. Pourtant, en tant que conseiller national, je devrais le savoir, comme le prévoit l'article 12 de nos statuts :

Après la clôture de chaque exercice, le trésorier présente au Conseil national le bilan et le compte de résultat. Ceux-ci doivent être certifiés par deux commissaires aux comptes, désignés par le Conseil national.

Ceci n'a jamais été fait.

Alors je suis dans l'incapacité (et vous également) de répondre à la question posée par cette note : le mouvement a-t-il tout simplement les moyens financiers de son indépendance politique ? Est-il en mesure d'anticiper un score supérieur à 5% partout en France s'il se présente seul ? Les finances du MoDem peuvent-ils soutenir ce pari et rembourser les dépenses des éventuels perdants sans risque pour l'avenir ? Rien n'est moins sûr.

Quoiqu'il en soit, cette question pourrait être à l'origine des décisions d'alliance au premier tour.


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles

1.Posté par Cath37 le 29/09/2009 12:01
A CAP21, le trésorier présente, tous les ans, le bilan et le compte de résultat .

2.Posté par Dom le 29/09/2009 12:11
Je pense que les finances du Modem conditionnent les manoeuvres d'alliances déjà engagées : d'où l'état d'urgence et les incohérences de positionnement... L'enjeu est la survie du mouvement.

Je doute que le Modem soit en mesure de présenter des candidats dans les 22 régions. Les décisions prises en ce domaine seront édifiantes.

Pour ce qui concerne les comptes certifiés, s'ils ne sont pas accessibles à ceux qui devraient pouvoir les consulter, je pense que votre remarque va énerver très, très, très fort. Vous touchez sans doute là le point le plus sensible...



3.Posté par Antonin le 29/09/2009 12:39
Il est clair qu'il y a un malaise avec les comptes du MoDem...

Normalement les patis politiques doivent rendre des comptes publiquement. Ceci n'est pas fait au Mouvement Démocrate et il n'est pas fait dans les autres grand partis.

4.Posté par SmS le 29/09/2009 12:57
A propos de finances il y'a aussi la situation du 133bis. Qui appartient par morceaux à des partis politiques encore existants dans les textes mais morts dans les faits.


5.Posté par Serge Brière le 29/09/2009 13:00
"rembourser les dépenses des éventuels perdants" ?

On a toujours dit très clairement aux candidats MoDem qui se présentaient aux municipales, que le MoDem ne pourrait rien leur rembourser en cas de pépin.

Nous en sommes donc toujours à ce stade, et ce n'est pas nouveau.

Les comptes, qui n'ont jamais été votés par le CN - si ce n'est par plébiscite rapide, mais je n'en ai pas le souvenir -, n'ont pas été présentés non plus en Bureau exécutif.

S.B.

6.Posté par Thierry P. le 29/09/2009 13:50
Je communique tois axes que j'ai trouvés en navigant quelques minutes sur internet.
A ceux qui le souhaite de les creuser s'il le souhaitent.

1. Sur les locaux de la rue de l'Université
référence : SCI 133 BIS RUE DE L UNIVERSITE (422 810 242 R.C.S. PARIS).
L'UDF dans le rapport 2007 de la CNCCFP assure la posséder (Cf point 1.1)
http://www.cnccfp.fr/docs/partis/comptes/cnccfp_comptes_2007.pdf

=> Question à se poser : qui sont au jour d'aujourd'hui les gérants de cette SCI ?

2. Sur les "effectifs salariés",
La situation 2007 pourrait constituer un point de comparaison initial.
En effet le dernier rapport public actuellement disponible concerne l'exercice 2007, comptes déposés au nom de l'UDF et du Modem (le Modem s'est engagé à reprendre la grestion des personnels salariés de l'UDF (Cf. point 2 page 173 du pdf)
http://www.cnccfp.fr/docs/partis/comptes/cnccfp_comptes_2007.pdf
On y lit que sont déclarés en 2007 : 16 employés et 13 cadres pour un montant total de 1.452.039 € (salaires) + 776.202 € (charges sociales)
=> Question possible portant sur le salaire moyen brut d'un pemanent toutes catégories confondues (hors charges sociales) ?
Calcul rapide : 1.452.039 divisé par 29 = 50.070,31 € annuel soit 4172,53 € brut mensuel.

=> La question subsidiaire à se poser : à combien s'élèvent les effectifs salariés actuellement ? Ne pas y répondre est pure temporisation, car tôt ou tard l'information sera publique ! Au 31 décembre de cette année, nous devrions connaître la situation pour 2008 qui sera une année "100% Modem".

3. Sur le financement public reçu par le Modem en 2008 et 2009 :
- UDF - Mouvement démocrate : 2009 : 2 777 012,51 €
référence : JORF n° 0023 du 28 janvier 2009 page 1597 texte n° 37 (NOR : IOCA0901614D) :
Décret n° 2009-92 du 27 janvier 2009 pris pour l'application des articles 9 et 9-1 de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique.

- UDF - Mouvement démocrate : 2008 : 2 763 146,68 €
référence : JORF n° 0116 du 20 mai 2008 page 8153 texte n° 7 (NOR : IOCA0811362D) :
Décret n° 2008-465 du 15 mai 2008 pris pour l'application des articles 9 et 9-1 de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique.

7.Posté par Thierry P. le 29/09/2009 13:56
oups
lire : A ceux qui le souhaitent de les creuser.

8.Posté par Arthur le 29/09/2009 14:03
En conférence régionale des Pays de Loire, ce samedi 26 septembre à ANGERS, Eric Azière, (l'homme du Président et des investitures) a affirmé devant une salle comble des adhérents des 5 départements de notre région: "le Mouvement se portera caution des emprunts des listes de candidats".
Nous l'avons tous entendu le dire et le confirmer...faut il le croire? S'est engagé à la lègère?
A suivre!

9.Posté par Fotini le 29/09/2009 14:05
@Thierry P.

Merci encore et toujours pour ta rigueur.

10.Posté par Christophe Ginisty le 29/09/2009 15:46
Thierry P. -> Merci pour ce commentaire particulièrement précieux à ce stade de nos échanges.

Sur le point 2 qui concerne les effectifs salariés, je doute qu'il faille diviser le sommes par 12, un nombre de CDD important a dû être signé à l'occasion de la campagne.

11.Posté par Fantomette le 29/09/2009 16:30
Un grand merci Christophe de (re)soulever cette question des comptes... (question qui risque encore une fois d'être épineuse...)

C'est quand-même assez surprenant que jamais en deux ans la dite question n'ait été évoquée en Conseil National ou Burex...

On nous dit sans cesse que le MoDem "n'est pas riche", au point que les mouvements départementaux n'ont pas de budget de fonctionnement, que les Conseillers Nationaux n'ont pas leurs frais de transport remboursés, que les commissions n'ont pas non plus un petit écu pour fonctionner... mais où vont donc les sous?
Si tout est clair, que nous sommes réellement un parti pauvre, pourquoi ne pas nous présenter les comptes tels qu'ils sont en Conseil National, entre autres...
Il y a certes eu l'épisode Mercier, mais il est maintenant important de clarifier la situation, deux ans dans le plus grand bazar, c'est suffisant non?
Il en va aussi de la crédibilité de notre mouvement, et comme dirait Danièle, si nous ne sommes pas fichus de gérer les cotisations de quelques milliers d'adhérents et le financement public reçu par le parti, nous ne sommes pas prêts pour gérer le budget une nation...
De la transparence c'est ce qu'il manque à notre parti et à notre société...

12.Posté par Thierry P. le 29/09/2009 17:02
@ Christophe
La communication d'un tableau des effectifs (avec mention de la répartition des effectifs par type de contrats) éviterait d'avoir à se poser de telles questions !

Au fait, il y a aussi une mention relative à une SCI "Yvelines DémocratIe" (Cf page 172 du pdf de la CNCCFP 2007)
L'adresse mentionnée par Infogreffe est : 11 BOULEVARD DU ROI 78000 VERSAILLES
Siren 494 913 650 - Siret 494 913 650 00011



13.Posté par Christophe Rabiet le 29/09/2009 17:18
Le CNCCFP ne rembourse effectivement que 50 % du plafond. Cette somme de 50 % du plafond est en pratique largement suffisante pour couvrir une campagne électorale, et être donc remboursé à 100% des frais de campagne... à condition de faire plus de 5% (et de respecter la légalité des comptes de campagne).

cf. guide du candidat aux régionales :
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/les_candidatures/memento-candidat/downloadFile/attachedFile_7/guideregionales.pdf

14.Posté par Martine le 29/09/2009 17:46
@Christophe,
J'ai de la peine, ne savez-vous donc pas observer?
Et tirer des enseignements du passé?
@+

15.Posté par Christophe Ginisty le 29/09/2009 17:52
Martine -> Je ne comprends pas votre allusion.

16.Posté par Danièle Douet le 29/09/2009 18:01
Dès que j'aurai le temps, je répondrai en détail à Arthur qui écrit:

En conférence régionale des Pays de Loire, ce samedi 26 septembre à ANGERS, Eric Azière, (l'homme du Président et des investitures) a affirmé devant une salle comble des adhérents des 5 départements de notre région: "le Mouvement se portera caution des emprunts des listes de candidats".
Nous l'avons tous entendu le dire et le confirmer...faut il le croire? S'est engagé à la lègère?


et lui raconterai en détail mon expérience à ce sujet.

Christophe, Chantal Portuese, Gilles Artigues et d'autres proches ont suivi les choses car je les ai informés en désespoir de cause... Juste en résumé: J'ai pris un crédit de 31.000 € à mon nom dans une banque française pour couvrir les frais de campagne pour les législatives, justement en donnant foi à la promesse d'Eric Azières, Bernard Lehideux et Nathalie Griesbeck que je ne "risquais rien financièrement"... J'ai dû dépenser 19.000 €, le plus cher étant les affiches et les tracts, j'ai dépassé les 5%, mais l'Etat n'a pas tout remboursé pour diverses raisons début 2008. Il restait un montant de plus de 5.000 €.

Je me suis heurtée à un mur de silence suite à toutes mes demandes d'aide pour ce remboursement de juin 2008 au 2 mars 2009 où j'ai reçu un chèque pour couvrir ce montant. Tout d'abord le responsable au siège a essayé de m'expliquer que le MoDem ne remboursait que ceux qui n'avait pas dépassé les 5%...

J'en aurais donc été pour plus de 5.000 € juste pour un engagement bénévole pour un parti politique auquel - il faut l'ajouter - chaque voix récoltée apporte un certain montant que je n'ai plus en tête...

Je me suis battue sans relâche auprès de toutes les instances pour obtenir le règlement de ce montant restant et vous raconterai ce film incroyable un de ces jours...

17.Posté par Martine le 29/09/2009 18:10
Serai certainement à Arras, j'espère que vous aussi.
Deux, trois petites choses à vous raconter de vive voix, mieux.
@+

18.Posté par Thierry P. le 29/09/2009 18:18
@ Danièle
un électeur aux législatives = 1,70 € par an jusqu'à la prochaine élection législative.
Tu avais fait combien de voix ?
http://www.senat.fr/role/fiche/financ_vie_pol.html

19.Posté par uthar le 29/09/2009 19:40
le même Eric Azière a déclaré a la même union régionale de samedi dernier qu'il ne fallait pas compter sur le siège pour financer le moindre tract.
le plafond en région est en moyenne de 400000 Euros
donc chaque tête de liste peut emprunter raisonnablement 200000 euros en moyenne sous reserve qu'il atteigne 5%
c'est là que la caution mentionnée entre en ligne de compte : la banque ne vous accordera le crédit que si vous avez une caution. votre maison ..... ou la caution du siège :))
quand on voit les résultats des dernières élections partielles il y a de quoi être inquiet pour ceux qui mouilleront leur chemise.
la stratégie nationale depuis deux ans nous a mené dans cette situation groupusculaire ou nous ne sommes même pas sur de faire 5% des voix dans certaines régions....
alors effectivement les alliances de premier tour sont un vrai sujet.
Quand on pense que le modem avait un boulevard devant lui en 2007 c'est à pleurer.
Je comprends finalement ceux qui en veulent à Bayrou...
le modem est mort...R.I.P


20.Posté par Fantomette le 29/09/2009 20:39
Le boulevard s'est malheureusement transformé en ruelle coupe-gorge :-((

21.Posté par CK le 29/09/2009 20:44
@uthar
Blessé seulement.

22.Posté par Martine le 29/09/2009 20:54
@Fantomette,
Bonne nuit.

23.Posté par Fantomette le 29/09/2009 21:13

Merci Martine, je m'en vais de ce pas quitter cette ruelle obscure et retrouver mon lit douillet...

24.Posté par JF le démocrate le 29/09/2009 21:22
Allez, quitte à faire à nouveau, dans ce qui ne plait pas:

- Une élection ne se joue pas que sur l'appartenance à un parti, mais aussi et avant tout sur la personne qui se présente. Car certains commentaires me font trop penser à une professionnalisation de la politique: on se lance sans risque, car l'étiquette nous permettra de dépasser les fameux 5% qui permettent le remboursement des frais de campagne. Il est trop facile de dire que c'est la faute aux autres si jamais on n'atteint pas ces 5% (le MoDem a fait 8,5% aux européennes, ça laisse un petit de marge, non?). Après, c'est à chacun de savoir en âme et conscience s'il a l'étoffe pour ça. Personnellement, je ne m'en sens pas capable, alors je laisse la place à d'autres.

- Il devrait y avoir transparence sur les comptes du MoDem, tout comme sur celui des autres partis politiques. Ca me parait être une évidence en soi. Mais sans toutefois vouloir descendre jusqu'à l'ultime échelon qui consiste à savoir qui est mieux payé qu'untel. Ca ne se fait pas dans les entreprises. Pourquoi est-ce que ça devrait se faire au MoDem? Pourquoi tant qu'on y est ne pas aller comptabiliser les frais de bouffe et de transport de Bayrou? C'est ça le but?

- Si au-delà de 5%, il y a des problèmes de remboursement, c'est clair qu'il y a un problème, car il me semble que le discours a toujours été clair...

- Enfin, je ne crois nullement que ce sont les aspects financiers qui vont guider les éventuelles (car on n'en sait rien aujourd'hui) alliances de 1er tour aux Régionales. Bayrou n'a qu'une idée en tête, c'est 2012, ne l'oubliez pas quand même.

25.Posté par Martine le 29/09/2009 21:25
Bonne nuit JF

26.Posté par Danièle Douet le 29/09/2009 21:42
@ Thierry:

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/LG2007/057/circons05.html

pour 15 jours de campagne après arrivée des affiches et tracts...

Ce qui fait 16.804,50 € sur 5 ans...

Je raconterai un jour où j'aurai plus de temps comment les choses se sont passées, cela évitera à d'autres de se retrouver dans la même situation.

Par contre, j'ai trouvé excellente la protestation de F. Bayrou contre la nomination du nouveau patron d'EDF.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/economie/20090929.OBS3001/nomination_de_proglio__francois_bayrou_monte_au_creneau.html

Dommage que le MoDem ne soit présent que pour dire NON à Sarkozy.

J'aurais préféré qu'il avance avec un projet de société clairement identifié. Ce n'est pas par manque de propositions compétentes et de demande de structuration de l'ensemble...

On attend donc de voir ce qui sera fait de l'immense travail des commissions thématiques sous la présidence de C. Lepage...

27.Posté par FrédéricLN le 29/09/2009 21:59
Bien sûr que ces questions financières sont importantes. Bien sûr qu'on n'est pas certains de dépasser 5%, surtout s'il y a plusieurs listes concurrentes (Verts, PS...) et que le suspense porte d'abord sur qui arrivera en tête et pourra donc être président de région. Bien sûr que si nos listes font un peu partout moins de 5%, le siège n'aurait pas les moyens de rembourser.

Et bien sûr qu'on a, encore maintenant, un boulevard, car on a, entre l'ex-UDF et Cap21, l'identité, les valeurs, les personnes les mieux en mesure de gouverner des Régions, c'est-à-dire de faire du développement durable sur les territoires.

et bien sûr que dans l'exécutif, ils pensent à tout ça, et heureusement, c'est pour ça qu'ils sont à ces fonctions.

28.Posté par JF le démocrate le 29/09/2009 22:02
Bonne nuit Martine.

29.Posté par CK le 29/09/2009 23:10
@JF Le Démocrate

"F. Bayrou n'a qu'une idée en tête, c'est 2012".

J'espère vraiment et je commence à avoir confiance que non.


30.Posté par Dom le 29/09/2009 23:55
@ JF le démocrate

Vous écrivez : "Pourquoi tant qu'on y est ne pas aller comptabiliser les frais de bouffe et de transport de Bayrou? C'est ça le but? "

>> Je vous rappelle que les "frais de bouche" des époux Chirac à la Mairie de Paris ont fait l'objet d'une procédure judiciaire, finalement refermée par la Cour de cassation. Ce n'est pas le coeur du dossier, mais on ne peut balayer d'un revers de la main aucun volet de la gestion du budget du Modem - pas même les frais de représentation.

Vous écrivez : "Enfin, je ne crois nullement que ce sont les aspects financiers qui vont guider les éventuelles (car on n'en sait rien aujourd'hui) alliances de 1er tour aux Régionales. Bayrou n'a qu'une idée en tête, c'est 2012, ne l'oubliez pas quand même. "

>> L'argent est le nerf de la guerre. C'est parce que François Bayrou est uniquement préoccupé de 2012 que les aspects financiers vont tenir une place prépondérante - quitte à ce que ce soit en creux, si vous m'autorisez ce trait d'humour.




31.Posté par Fotini le 30/09/2009 10:11
@Dom

François Bayrou aura effectivement besoin d'argent pour financer sa mega campagne en 2012.

32.Posté par Arthur le 30/09/2009 10:17
@JF je ne te connais que par tes publications mais j'ai souri en lisant que tu n'irai pas aux régionales!? je pense vraiement que des gens comme toi doivent y aller!
Pour les remboursements: au dessus de 5% tout est remboursé! sauf les bêtises et erreurs, je suis désolé!!
Pardon de vous vexer, mais le compte a été "accepté après réformation", c'est à dire rejet d'une partie des dépenses du compte: mal justifiées mal comptabilisées, arvenues hors délais etc...c'est donc à nous de faire attention et ce n'est pas le pire , le compte peut être rejeté totalement comme Mme Ollivro de Rennes ou Mr Izorce à St Nazaire: c'est plus grave que Danielle!
Dans ce cas les candidats ont fait un appel aux dons (qui a très peu donné) et c'est tout...et il ne s'agissait pas de 5000euros mais plutot de 80000 euros et 30000...Après je n'ai pas la suite vis à vis du national.
il faut mettre en place partout des informations-formations des mandataires financiers et candidats qui ne doivent se jeter à l'eau sans savoir nager!! c'est de la compétence des départements et du siège. soyons un peu plus pros!
Pour les personnalités (UDF à CAP21), JF, nous avons en pays de Loire Jean arthuis qui fait un gros travail de récup (la main sur le coeur "ma famille a éclaté"....) récup des modem avec des promesses de postes: mais il ne s'agit pas de prendre quelques centristes de AC sur notre liste Modem ce que nous accepterions(?), mais il nous est demandé de faire de la figuration sur une liste unique AC!!!!!!!!!!!!!!!!!! J Arthuis ayant décidé d'accepter de prendre la tête de liste, de former une liste centre droite (seulement)! et ira au 2eme tour vers le NC et l'UMP!! (interviews TV fr3 samedi dernier 11h30)
Dernier argument; Arthuis (que les militants modem ne connaissent presque pas et trouvent assez has been, aurait lui des sous et les reins solides pour engager 400000 euros!
Donc, je ne serai pas surpris qu'il n'y ait PAS de LISTE MODEM aux régionales en PAYS de LOIRE!! le grand souci des adhérents est de savoir si FB le sait et le couvre!

33.Posté par uthar le 30/09/2009 10:47
@arthur
le problème ne serait pas tant qu'il n'y pas de liste en PDL car finalement ça serait un moindre mal et éviterait de nous prende un gadin de plus et d'exploser :
-hypothèse 1 : nous partons avec JA => deuxième tour UMP, le modem régional éclate et nous sommes en décalage avec Bayrou qui a dit que c'était une option fermée.
-hypothèse 2 : nous partons seuls (position actée par l'union régionale ) => une fois qu'on a fait nos 8 % que se passe t'il ? vu le leadership actuel de l'ensemble des départements c'est soit on se retire sans bruit et alors on a fait tout ça pour rien, soit => UMP et on éclate (cf h1).
-hypothèse 3 : nous partons avec le PS => on éclate car la majorité des leaders départementaux sont de sensibilité centredroit et n'accepteront pas l'alliance avec le PS
Faut il vraiment s'engager et travailler pour une élection perdue d'avance ou nous n'avons que la possibilité de nous faire oublier faute de quoi il y a éclatement du parti obligatoirement ?
Bayrou a dit à O.Deschanel (loire atlantique) qu'il était d'accord pour l'alliance avec Arthuis si maintien aux deux tours. Il aurait préféré une alliance avec les verts qui ne veulent pas du modem.
Mais Arthuis ne le fera pas d'autant plus que C.Bechu sera tête de liste.
Nous soldons aujourd'hui les derniers comptes d'une stratégie nationale des municipales catastrophique, mal perçue de l'électorat, qui a brouillé l'image du modem.
Et je dis ceci sans juger les stratégies locales qui étaient fondées. Mais bien en critiquant l'absence de stratégie nationale.
La seule alternative est donc l'indépendance, ce qui est en soit une bonne chose, mais cette indépendance arrive trop tard sur le mauvais scrutin et ceci sans parler de la qualité de la futur campagne au regard des précédentes....
Alors peut être faut il passer par cet éclatement mais quid de l'identité du Modem ?
la question qui reste en suspend et qui peut elle seule déterminer la stratégie et a cohésion du mouvement c'est bien sur : Au deuxième tour que fera la tête de liste ?
Maintenant si vous avez une façon différente de voir les choses je suis preneur car là il y a comme une impasse signe que la question n'est pas forcement posée dans les bons termes ou que les présupposés ne sont pas bon.

34.Posté par Arthur le 30/09/2009 11:45
Si je comprends bien on est voisins...et on vient papoter sur le blog de Christophe! merci Christophe!
une alternative serait que nous soyons "interessants" (si on arrive aux 8%) pour d'autres par ex les verts avec lesquels nous avons une vraie proximité de programme en PDL(NDL et Bretagne), que nous soyons avec eux plus forts que les 17 ou 18% annoncés au PS... et là ils ne fusionneraient pas forcément avec Auxiette!
D'autant qu'en 44 il n'y a pas de souci de cohérence avec les verts (sauf à la Région :o)...c'est le 49 qui les gêne à cause de Béchu/Gérault aux municipales: liste commune avec l'UMP: il faut pas pousser qd même :o)
Autre remarque l'éclatement n'attendra pas le second tour, il est probable qu'il se produira si Arthuis prend la tête de liste: les cadres sont UDF- centre droit mais les adhérents sont modem et démocrates surtout!
Et on a oublié une autre Hypothèse si Arthuis monte sa liste avec des transfuges de chez nous ...une liste vrai MODEM, un plan B quoi!

35.Posté par uthar le 30/09/2009 15:09
hmm..tu mentionnes un point de clivage : la bretagne ;)) ben oui je suis du 49....
Bon. Arthuis ne partira pas à la région avec seulement des modems...aucune chance ^^
vu l'aéropage autour de lui c'est une hypothèse exclue.
Quand aux verts ils ont déjà annoncé qu'ils rejoindront le PS donc c'est mort de ce coté là.
reste une seule solution...
mais on en parle dans quelques jours ;)

36.Posté par David78 le 30/09/2009 20:10
Christophe je ne sais pas comment tu fais pour soutenir la vue de cette immense imposture, et en détailler chaque parcelle avec une patience de fakir...

Le traitement des adhérents, les stratégies électorales à courte vue, le brouillage du message, et en plus des finances opaques...

Ca me fait penser aux rameurs du marchand Phénicien, dans Astérix, qui n'avaient pas bien lu les clauses écrites en petits caractères!!!

37.Posté par JF le démocrate le 30/09/2009 23:06
@ Arthur

J'ai parlé d'élections en général, et pas seulement des régionales. Et même pour de simples municipales, dans un patelin quelconque, je le dis et je le redis, je ne me sens pas d'y aller, ni aujourd'hui, ni dans le futur. Par pragmatisme. Parce que d'autres sont plus doués pour ça que moi. Vous savez, moi, je ne suis qu'un simple blogueur qui de temps en temps participe à telle ou telle initiative... Et au moins, ma conscience, même si elle blesse mon amour-propre, me permet de le reconnaître...

Au-delà d'une formation aux principes de financement d'une campagne, je crois que c'est aux candidats eux-mêmes à ne pas se "jeter dans le vide", bref à garder les pieds sur Terre. C'est comme lorsqu'on crée une entreprise, on ne doit pas investir sans avoir une idée précise de où ça nous mènera, sans quoi dans 9 cas sur 10, c'est dépôt de bilan au bout d'un an.
Les Pays de la Loire me sont bien étrangers, et sans doute que J. Arthuis a décidé de s'y implanter en force avec les moyens financiers correspondants.

Oserais-je toutefois vous rappeler que J. Arthuis, ce n'est pas que de l'argent, c'est aussi une personnalité reconnue, sénateur et président de la commission des finances au Sénat?
Quel candidat crédible mettre en face de cet "éléphant"?!
Il me semble qu'il est quand même bien trop aisé de se défausser sur des problèmes de financement.

38.Posté par Arthur le 02/10/2009 00:01
@JF non je ne voulais parler que d'argent (même si Arthuis sera solvable auprès des banques et que ça se dit autour de lui); le candidat Arthuis est une gros cumulard et pour les gens de la vraie vie un peu inconnu! chez les nouveaux venus en politique (modem ) c'est souvent un inconnu et un homme du passé, à sa dialectique, ses idées..

39.Posté par UP to 49 le 28/11/2009 18:58
Je viens de lire tous vos propos! une vraie cour de récréation! J'ai lu votre approche financière de campagne et autre... j'ai également entendu vos problèmes d'alliance éventuelle, de dimension de candidat médiatique. Pensez vous que seuls ces aspects soient de nature à vous rendre compétents en matière de gestion régionale? aucun n'a approché la valeur et la compétence! Serait-ce encore une approche de carte de visite que vous feriez?
Aucun ne s'est penché sur les critères qui pourraient les rendre crédibles auprès des électeurs!
Que je sache, seule cette approche permettrait de considérer un éventuel score donc un remboursement de frais de campagne. En outre, je me suis laissé dire qu'en pays de Loire le national Modem a désigné Géraut tête de liste lequel a manifesté son désir de rejoindre Béchu au second tour! Un seul point d'accord avec vous Bayrou reste focalisé sur 2012.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique