Christophe Ginisty

Et si on parlait des critiques contre François Bayrou


Rédigé le Dimanche 3 Mai 2009

Depuis la sortie du livre de François Bayrou, les critiques des membres du gouvernement fusent contre le leader du Mouvement Démocrate. Toujours les mêmes d'ailleurs. Et si on en parlait, nous aussi, ouvertement ?



Et si on parlait des critiques contre François Bayrou
Voilà désormais les membres du gouvernement qui font de la résistance. Contre qui ? Contre François Bayrou qui est en train de s'imposer comme un opposant de tout premier plan dans le paysage politique français. Le mot d'ordre est lancé : il faut combattre et critiquer le président du MoDem. Pour cela, on utilise un arsenal de "piques" que j'aimerais passer en revue aujourd'hui.

"C'est facile de critiquer !"
Oui François Bayrou critique la politique du gouvernement et Nicolas Sarkozy en particulier. Mais la question n'est pas tant de savoir si c'est facile ou non de critiquer mais si c'est utile. Nous vivons dans un régime où, jusqu'à preuve du contraire, on a le droit d'exprimer ses idées. Le gouvernement gouverne et il est du ressort de tous les citoyens, leaders politiques ou non, d'apprécier sa politique. Espérons que nous aurons encore longtemps la possibilité de critiquer et ainsi de faire vivre la démocratie. Quel que soit le régime, la critique est indispensable, elle est salutaire car elle propose aux citoyens la confrontation des points de vue et l'opportunité de débattre. Et que ceux qui trouvent la critique insupportable fassent preuve d'humilité : on passe plus tôt qu'on ne le pense dans l'opposition.

"François Bayrou ne propose rien"
C'est l'une des choses les plus inexactes que l'on puisse entendre sur François Bayrou. Non seulement François Bayrou a proposé et détaillé un programme de gouvernement lors de sa campagne présidentielle (programme toujours en ligne et consultable en partie sur Internet (http://www.bayrou.fr/opencms/opencms/propositions/) mais à l'heure des élections européennes, le Mouvement Démocrate a été le premier à présenter ses engagements et ses propositions (toujours consultables en ligne : http://europe.lesdemocrates.fr/thematiques/). Evidemment, on peut être en accord ou non avec les propositions du Mouvement Démocrate mais il est ridicule de penser que le fond est absent de notre quotidien. La caricature de l'opposant qui critique sans jamais rien proposer est en grande partie alimentée par les médias et leur façon de travailler : ils tendent leurs micros pour avoir des réactions, c'est leur première motivation éditoriale. On aimerait proposer, détailler, argumenter, mais on est souvent piégé dans ce jeu du commentaire qui ne laisse que peu la porte ouverte à la proposition.

"François Bayrou est seul"
Si l'on considère que d'avoir recueilli près de 19% des voix des français à l'élection présidentielle, que d'être soutenu par une force politique qui compte 60.000 adhérents, que d'être toujours dans le peloton de tête des personnalités politiques préférées des français, que d'avoir plus de 2.000 élus et d'avoir réalisé en moyenne 16% des voix aux dernières élections municipales dans les plus grandes villes de France, bref si l'on considère que c'est cela être seul, alors je veux bien revoir toutes mes définitions. Non, François Bayrou n'est pas seul et loin de là. Il est certes souvent le seul à s'exprimer au nom du MoDem mais n'oublions pas que cette formation politique a moins de deux ans et qu'il faut une certaine maturité pour former et faire émerger un état major pluriel et représentatif. Il faut aussi que l'opinion l'accepte.

"François Bayrou est un objet politique non identifié"
J'ai entendu ça ce matin dans la bouche de Patrick Devedjian au micro de Jean-Pierre Elkabbach et je dois dire que ce qui se voulait une critique acerbe, le signe d'une infréquentabilité ultime, m'a plutôt plu. Si le fait d'avoir refusé le clivage droite/gauche et les traditionnels ralliements au sein de l'UMP ou du PS fait de vous quelqu'un de non indentifiable, alors je trouve cette appréciation plutôt valorisante et constituante. Imaginons deux secondes ce que serait devenu François Bayrou s'il avait décidé de rentrer dans le rang UMP à l'issue du premier tour de la présidentielle, à l'instar de ses anciens compagnons d'arme. Il serait devenu aussi insipide que ces pantins du Nouveau Centre qui pèsent autant sur la politique gouvernementale que les propos de Geneviève de Fontenay sur la balance commerciale Sénégalaise.

"François Bayrou ne pense qu'à la présidentielle"
On vit dans un pays où l'ambition est malheureusement un vilain défaut. C'est affligeant. Non, mais soyons sérieux deux secondes; A quoi peut bien penser un homme comme François Bayrou qui se bat depuis des décennies pour son pays et qui s'est présenté à deux reprises à l'élection présidentielle ? S'il pense à son destin et à la prochaine présidentielle, moi je ne vois rien de plus normal. Et que ses détracteurs balayent devant leur porte avant de mettre au pilori l'ambition présidentielle. Non seulement on peut le comprendre mais on peut se réjouir que cette ambition soit clairement exprimée et clairement revendiquée. Arrêtons l'hypocrisie. D'ailleurs, je croyais que c'était un leitmotiv de l'actuel président de la république que d'en finir avec l'hypocrisie.

Evidemment, François Bayrou n'a pas besoin de moi pour prendre sa défense mais je pense qu'il était utile de passer quelques minutes sur ces critiques.

               Partager Partager
Notez


Lu 4003 fois

Commentaires articles

1.Posté par Jérôme le 03/05/2009 20:33
Entièrement d'accord avec ton analyse.
Mais peut-être qu'on pourrait se réjouir finalement de toutes ces attaques. En effet elles ont le mérite d'attirer les médias sur le phénomène Bayrou, en même temps que la sortie de son livre.
On n'attaque un adversaire que si on le juge dangereux !

2.Posté par Hervé Balle le 03/05/2009 20:40
Je suis parfaitement d'accord et en phase avec ce que françois bayrou dit dans son livre que je trouve vraiment bien écrit.
Ce livre a le mérite de dire les choses.
Personnellement je regrette d'avoir quitter le modem pour rejoindre le PS à la suite de quelques petits soucis avec certaines personnes.
J'aimerai bien revenir mais je ne sais pas vraiment comment faire.

3.Posté par Courrier Danemark le 03/05/2009 20:54
Et oui la traversée du désert est terminée...Certains commencent à comprendre leurs erreurs d'appréciation sur un personnage et un mouvement qui montent en puissance.

4.Posté par Jérôme le 03/05/2009 21:14
@ Hervé : c'est simple : tu jettes ta carte du PS et tu (ré)adhères au Modem ! Welcome back !

5.Posté par olivier le 03/05/2009 21:19
60000 ??? avant les élections internes alors !!! aujourd'hui les présents aux réunions de circo se comptent sur une main et les participants aux cafdem sur deux. Que dire de la mobilisation d'une cinquantaine de personnes à Paris le 1 Mai (j'y étais). De plus ce n'était vraiment pas le moment opportun pour sortir ce livre, du coup...

6.Posté par Jérôme le 03/05/2009 21:31
@Olivier :
Oui tu as bien lu : 60000 !
Mais comme tu le constates, il est bien difficile de mobiliser les adhérents. Effectivement nos réunions locales et cafés démocrates peinent à rassembler. Ceci vient peut-être aussi du fait qu'on a du mal à toucher nos adhérents. En effet, en tant que co-animateur d'une section, je déplore qu'on ne puisse pas obtenir une liste fiable des adhérents de notre secteur pour pouvoir les contacter efficacement. Peut-être que Christophe pourra nous répondre sur ce point...

7.Posté par Christophe Ginisty le 03/05/2009 21:34
Olivier -> Je pense participer à plus de cafés démocrates que vous, à plus de tractages que vous, à plus de réunions et je peux vous assurer qu'il y a beaucoup plus de monde que vous voulez bien l'écrire.

Et je vous confirme que le nombre d'adhérents est supérieur 60.000. A l'heure où je vous écris.

8.Posté par Olivier le 03/05/2009 21:39
@ christophe : Comment pouvez vous penser cela, on se connait ???

9.Posté par Christophe Ginisty le 03/05/2009 21:58
Olivier -> Non, en tout cas je ne crois pas. Je ne sais pas qui vous êtes, n'ayant aucune autre information que votre prénom. L'avantage de l'anonymat...

10.Posté par Patricia Gallerneau le 03/05/2009 23:12
Bravo Christophe très bon billet ! et re-bienvenue à Hervé balle!
Par contre oui il faut améliorer les liens avec les adhérents avec des fichiers fiables: c'est coton pour le moment, Christophe, plaidez pour nous ce progrès la haut!
Pour info: sur nos marchés et durant les tractages on sent une sacrée différence avec les municipales! les gens prenne, notre François désormais très au sérieux!
L'accueil est très bon et prometteur.

11.Posté par Léon le 04/05/2009 08:10
Ces critiques sont e effet récurrentes. Vos réponses me semblent incomplètes ; voici ma contribution...
La critique systématique ? Le pb de fond est hélas que la plupart des actions de ce gouvernement sont dramatiquement critiquables, et même quand les objectifs sont estimables, il gâche tout par la méthode en passant en force et en voulant s'approprier les mérites
L'absence de proposition ? les médias ne les répercutent jamais. Il faut que le modem trouve le moyen d'adresser directement les citoyens. Un effort est nécessaire
La solitude ? Les fait lui ont donné raison mais j'avoue que je suis troublé par ces disputes en cascade. Tout ne s'explique pas par l'intérêt personnel de types qui n'étaient pas si mal. Bayrou est surement un grand inspirateur mais pas un grand manager et il aurait intérêt à trouver un binome...
Le positionnement atypique : il faut rappeler en boucle que la France doit être gouverné au centre pour avancer, entre la fracture fasciste à droite et la facture gauchiste à gauche. La dualité gauche droite n'apporte jamais la solution
L'ambition présidentielle : hélas, les pouvoirs sont tellement verrouillés en France que c'est la seule solution pour changer les choses en France !
Amicalement




12.Posté par jean-pierre B le 04/05/2009 14:37
Rien à voir avec ton article.

J'ai fait un petit détour chez Spinnaker. Il est très en verve en ce moment. On le suppose en forme. Je m'en réjouis pleinement.

Il parle de Dieu comme personne.

A très bientôt.

13.Posté par Céline le 04/05/2009 18:57
Très belle photo, très bien choisie

14.Posté par Pino le 05/05/2009 21:30
Bayrou n'est ni de doite, ni de gauche, ni du centre , c'est un imposteur. Il est passé en quelques années du centrisme à l'ego-centrisme. Son pari est égocratique: seul Bayrou décide. Son programme se résume à critiquer les faits et gestes de Nicolas Sarkozy. Il était contre la dette publique, il propose désormais d'endetter l'Europe. Il est contre le cumul des mandats, mais n'a aucun scrupule à cumuler. Pas de Pau, les palois n'en n'ont même pas voulu pour maire!

15.Posté par PB le 06/05/2009 16:02
Hé, Pino ! es tu des Charentes pour ainsi divaguer ? Ta critique excessive et à l'emporte pièces te discrédite !
Si NSarkozy est ton idole, tu pourras lui retourner le compliment !
Si, c'est la PS, c'est de même !

NB: je te signale que nous avons encore le droit de critiquer les actions de notre président et qu'il n'ya pas de mal à celà; c'est m^me à celà que l'on reconnait une démocratie;
Au fait lit le livre de F.Batrou ou va voir son programme, tu te sentiras mieux.

16.Posté par blanchard le 06/05/2009 18:59
Bayrou a fait toute sa carriere a droite notamment comme ministre (plusieurs fois) dans les gouvernements de droite ! A Strasbourg , les députes amis de Bayrou sont dans le groupe le plus ultra liberal , à droite de l'UMP !
En avril 2005 il declarait :" En vérité, en vérité, je vous le dit si le NON l'emporte, il pleuvra plus de quarante jour "On connait la suite ......mais a un mois des elections européennes 2009, Bayrou ne parle plus d'Europe ! C'est silence sur le sujet ! Au lieu de sortir un livre sur l'Europe , il le sort contre Sarko ! Les francais souffrent en 2009 mais il ne pense qu'à 2012 !
Lamentable !

17.Posté par PB le 07/05/2009 11:06
Comment pouvez dire que F.Bayrou ne parle pas d'Europe, alors que lui et le Modem sont ceux qui en parle le plus depuis déjà un certain temps; Dites que vous ne partagez pas ses opinions sur l'Europe, mais pas qu'il n'en parle pas.

le groupe de l'ADLE n'est pas "à droite de l'UMP ": renseignez vous !
Le livre sur sarko est utile, mais il n 'épuise pas la parole de FB !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche