Christophe Ginisty

Et sinon, c'est quoi le rêve français pour 2017 ?


Rédigé le Dimanche 14 Février 2016



Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ça, mais il y a des moments où ce que l'on est en train de vivre à titre personnel entre en collision frontale avec l'actualité, comme si la vie vous envoyait un message pour vous aider à comprendre ce qui se passe autour de vous.

Mon truc à moi, c'est que je suis en train de bosser sur la finalisation de ma conférence ReputationTime - qui, je vous le rappelle, se tiendra à l'Elysée Biarritz le 11 mars prochain - consacrée aux "Transformers", c'est-à-dire à celles et ceux, individus et organisations qui sont de véritables agents de transformation sociétale et, en même temps, j'observe la vie politique française et notamment la course des prétendants à l'élection de 2017. C'est très particulier comme sentiment. 

Il y a quelques minutes, Jean-François Copé vient de se déclarer candidat à la primaire de sa famille politique, emboitant le pas de Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé, Bruno Lemaire,... En face d'une gauche qui s'apprête à proposer François Hollande pour un second tour et Jean-Luc Mélenchon qui se verrait bien y aller un nouvelle fois. 

Vous ne voyez pas le rapport ? 

Bien quand on travaille sur le sujet de la transformation et que l'on contemple ce casting poussiéreux, on a des questions qui viennent à l'esprit. D'un côté, il y a l'évidente urgence de bouger les lignes, d'inventer un nouveau monde et de se mettre à cheminer sur la route qui y mène et, de l'autre, ces anciens, ces "has been" au sens premier du terme (has been voulant dire "avoir été") qui ont grandi dans un système politique qui les a nourris et engraissés, et qui, de droite ou de gauche, ont comme détestable point commun d'avoir échoué dans leurs mandats respectifs quand ils n'ont pas été condamnés par la [trop lente] justice de notre beau pays. 

Comme ce sont des gens dotés d'une certaine forme d'intelligence, ils ont compris là où se situait le drame de la société française, l'urgence de faire de la politique autrement. Du coup et par opportunisme, ils s'en improvisent les apôtres alors qu'ils sont les créatures et les enfants de ce système vicié qui ne mène à rien si ce n'est à siéger quelques années sous les ors de la République. 

La question essentielle est évidemment la suivante : faut-il les croire ? Ont-ils appris de leurs échecs à amener la France vers la sérénité et la croissance ? 

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai franchement un doute. Plus qu'un doute même ! 

Mais bon, faisons fi des considérations politiques. La vraie et la seule question qui vaille est de se demander ce que veulent et feront les français. Ont-ils au moins l'envie de renverser la table, réinventer leur société et de se créer un nouvel avenir ? Auront-ils les c******* d'utiliser leur bulletin de vote pour renvoyer à leurs chères études ces loosers compulsifs ? Oseront-ils ne serait-ce qu'imaginer une nouvelle ère pour eux-mêmes et leurs enfants, et les enfants de leurs enfants,... pour des siècles et des siècles, comme dit l'autre ? 

L'audace n'est pas un défaut et la disruption n'est pas une tare. Bien au contraire ! 

La France (mais pas que) a besoin d'une profonde et décisive transformation. La classe politique sortante est et sera toujours incapable de proposer une alternative à une logique de l'échec et de la stagnation, source implacable de régression. Elle en sera incapable car elle a créé les conditions pour que rien ne change réellement. Elle a tellement à perdre... 

Moi, je continue à travailler sur la transformation et mettre en avant celles et ceux qui changent vraiment le monde. Rendez-vous le 11 mars

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 1904 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche