Christophe Ginisty

Exposition personnelle sur les réseaux sociaux : dispersion ou convergence d'identités ?


Rédigé le Vendredi 5 Octobre 2012



Exposition personnelle sur les réseaux sociaux : dispersion ou convergence d'identités ?
Voilà bien un sujet lancinant auquel je n’ai pas arrêté de réfléchir depuis que je me suis exposé personnellement sur les réseaux sociaux en 2004. D’ailleurs, si je ne m’étais pas posé la question spontanément, d’autres l’auraient fait à ma place, tant les remarques ont été nombreuses dans mon entourage pour commenter mes pas sur la toile.

Lorsque l’on s’engage publiquement sur les réseaux sociaux, qui est-on ? Le professionnel ou l’individu dans sa sphère privée ? L’un ou l’autre ? Les deux à la fois ?

Mon expérience personnelle m’inciterait aujourd’hui à répondre une seule personne aux attributs multiples. 

Vous ne pouvez pas savoir le nombre de fois où mon entourage professionnel a eu peur de la portée de mes déclarations publiques abruptes, m’invitant à plus de modération dans l’intérêt exclusif supposé des organisations pour lesquelles je travaillais. Comme si une prise de position politique individuelle pouvait mettre en péril une relation commerciale scellée entre deux entreprises.

Je connais des gens qui croient avoir réglé le problème en se créant deux profils, l’un personnel et l’autre professionnel, et en imaginant que l’on pourrait ainsi faire la part des choses autour d’eux.

Or, ce n’est pas ainsi que les choses se passent.

Les identités ne se dupliquent pas dans une sorte de séparation symbolique et hermétique. Non, les éléments constitutifs d’une personnalité convergent au contraire vers un seul et même ensemble qui s’enrichit de ses différentes facettes.

A ma très grande surprise, lorsque j’ai commencé à faire de la politique en 2007 et à en parler sur mon blog, mes clients n’ont pas eu de réaction de rejet. Ils ne m’ont pas sanctionné pour avoir exprimé des idées qui n’étaient pas les leurs.

Les retours que j’ai eu à ce moment-là étaient tous positifs sur le thème : chapeau, on aime les gens qui s’engagent et qui vont jusqu’au bout.

Je comprenais alors que cet engagement politique permettait en fait à ceux qui ne me connaissaient que par le boulot de découvrir une facette inédite de ma personnalité. Et j’irais même jusqu’à affirmer que cela les rassurait dans ma capacité à me battre pour eux à la défense de leurs intérêts.

C’est là que j’ai compris que la diversité de mes expressions jouaient comme autant d’attributs de marque permettant de connaître une seule et même personne.

Mais puisque c’est de la convergence d’identité, que faut-il en comprendre et en quoi cela peut-il nous inspirer pour conseiller nos clients ou nos collègues qui seraient tentés de s’aventurer dans une exposition personnelle active sur les réseaux sociaux ?

Je crois qu’il y a un maître mot : la cohérence.

Découvrir que l’entrepreneur que j’étais, publiquement passionné par la révolution numérique depuis toujours, entrait en politique pour défendre la liberté d’expression sur Internet et une vision nouvelle du numérique, cela ne choquait personne car je crois que c’était cohérent.

Et puis la cohérence était même élargie. Dans l’image que l’on se fait de l’entrepreneur, il y a le combattant, celui qui va se battre pour faire fructifier son entreprise. C’était assez cohérent avec l’idée que l’on se fait de l’activiste.

Enfin, dans ce que l’on comprend du métier des RP, quelqu’un qui va tenter d’influencer en portant des idées, il y avait aussi de la cohérence avec mon engagement.

La grande leçon que je retire de cette exposition personnelle parfois outrancière et à la périphérie de mon activité professionnelle, c’est que l’on peut tout faire sans risquer d’en pâtir, à condition que cela soit cohérent et consistant avec les choses que les gens pensent de vous.

A l’heure des médias sociaux, notre réputation à tous se forge sur ces attributs d’image. Nous dispersons volontairement et involontairement les pièces d’un puzzle privé que nos « followers » essayent en permanence de reconstituer.

Et tout comme les pièces d’un puzzle, il faut tout assembler pour avoir l’image complète.

               Partager Partager
Notez


Lu 1034 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Boulot | Web 2.0 | Analyse | Coups de com | Nouveautés | Chiffres clés | Communication de crise



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@CChaffanjon et Bayrou, ne l'oublions pas
Vendredi 24 Février - 12:44
Alliance Macron Bayrou : le bricolage improbable dont les élécteurs ne veulent plus:... https://t.co/Omku8mI39M https://t.co/2j9yfr4lOa
Vendredi 24 Février - 11:49
RT @SenSanders: The attacks against transgender people are part of a bigotry which has got to end. To young transgender people I say: We st…
Jeudi 23 Février - 21:52
Soit #Macron met un vent à #Bayrou et reste anti système, fidèle à son début de campagne, soit il accepte et se désintègre. À suivre...
Mercredi 22 Février - 18:34
Turning point? https://t.co/IQvpHwdgwp
Vendredi 17 Février - 19:23
Et voilà l'élément viral qui va faire le buzz et se répandre partout en France ;-) https://t.co/Ju16TZqe5S
Vendredi 17 Février - 19:22

Recherche