Christophe Ginisty

François Baroin et le déni de démocratie


Rédigé le Mercredi 9 Novembre 2011



François Baroin et le déni de démocratie
En accusant les députés socialistes d'avoir pris le "pouvoir par effraction", François Baroin a commis une faute qui est bien plus gravce que la tempête dans un verre d'eau que certains voudraient y voir.

Le mot effraction renvoie à deux choses : le fait de briser un système de fermeture d'une part et l'intention de comettre un délit d'autre part. S'agissant d'une élection au suffrage universel, c'est particulièrement choquant de prétendre l'un ou l'autre.

N'oublions pas que c'est Dominique de Villepin qui avait eu cette brillante idée de dissoudre l'Assemblée Nationale pour tenter de renforcer la légitimité populaire du Président de la République et de son gouvernement, suite à de très importantes manifestations.

Cela s'est passé en 1997 et les socialistes ont assez largement remporté l'élection, s'installant à l'Assemblée Nationale confortés par une majorité absolue qui accordera sa confiance à Lionnel Jospin pour diriger l'action du gouvernement.

On peut être de droite ou de gauche, trouver les années qui suivirent comme positives ou négatives, là n'est pas la question. On doit respecter le vote du peuple et ceux qui en sont issus.

Il n'est pas nécessaire d'être un grand spécialiste de la chose publique pour reconnaître que cette élection au suffrage universel  a non seulement été régulière mais qu'il est insultant pour la démocratie de qualifier cela d'effraction.

En réalité, derrière les mots de François Baroin (qui n'ont pas dépassé sa pensée puisqu'il a répété deux fois le mot effraction), il y a toute l'arrogance de la droite française qui se considère propriétaire du pouvoir supprême et qui n'arrive pas à concevoir une présidence socialiste autrement que comme un accident de l'histoire.

C'est une bande de sales gosses jaloux de leurs jouets qui éructent que le pouvoir est à eux !

C'est grave d'avoir cet état d'esprit et Baroin comet deux fautes lourdes. La première est de le dire en tant que Ministre, alors même qu'un Ministre est responsable devant l'Assemblée Nationale et tient sa légitimité d'un vote de confiance des députés. La deuxième est de le dire là où il l'a dit, c'est-à-dire dans une maison qui est par nature la maison du peuple, souverain et garant du fonctionnement de la démocratie.

Mais d'une certaine manière, cet épisode est aussi très éclairant sur l'état d'esprit de ceux qui nous dirigent depuis 2002 et sur la place qu'ils accordent à la démocratie.

               Partager Partager
Notez


Lu 2222 fois

Commentaires articles

1.Posté par JF le démocrate le 10/11/2011 23:03
Baroin ferait un très bon présentateur de J.T, sa diction étant parfaite et le bonhomme présentant plutôt bien. Son passé de journaliste y serait en outre valorisé, bien plus que dans le poste qu'il occupe aujourd'hui, pour lequel je ne vois pas quelles sont les compétences particulières qui ont pu l'y amener.

Peut-être d'ailleurs que ce poste est trop technique pour lui, ce qui peut provoquer énervement...

Qui sait, un jour dira t-il que les Sénatoriales ont été gagnées par effraction par la gauche, puisque de notoriété publique le Sénat est toujours à droite dans la Vème République?

2.Posté par bmalaguti le 11/11/2011 14:15
Tu as raison de rappeler que le pouvoir rend arrogant et le pouvoir absolu rend absolument arrogant, mais malheureusement ces mauvaises habitudes ne remontent pas à 2002, en 1981 un certain André LAIGNEL, député PS de l’Indre avait déclaré à Jean FOYER au sujet des nationalisations: « il a juridiquement tort car il est politiquement minoritaire »" c'est dire que mal est profond et le mépris la règle.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche