Christophe Ginisty

Garde à vue de Nicolas Sarkozy : Quelles conséquences en termes de communication ?


Rédigé le Mardi 1 Juillet 2014



Vous le savez tous, depuis ce matin, l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy est en garde à vue à Nanterre (chef lieu du département sur lequel il a régné sans partage pendant des années).

Désormais réduit au rang de justiciable comme les autres, il va être pressé de répondre aux faits qui lui sont reprochés de trafic d'influence et de corruption. S'il n'est pas banal qu'un ancien chef de l'état soit dans cette situation, j'aimerais évoquer non pas l'affaire judiciaire en elle-même, mais les conséquences de cette séquence en termes de communication. Quel impact cela peut-il avoir sur la suite ?

Selon moi, il y a trois aspects à considérer pour la suite potentielle des événements. 

L'implication d'un politique dans une affaire de cet ordre n'est pas une surprise
Quand vous espérez provoquer un électrochoc dans l'esprit du public, il faut que créer la surprise, être en situation d'amener une info à laquelle les gens ne s'attendaient pas. C'est ce que les américains appellent le "Waouh effect." Or, en l'espèce, c'est franchement pas le cas.

Dans une démocratie qui s'est accommodée depuis des années à ce que ses élus accumulent les casseroles, les mises en examen, les condamnations, où les électeurs vont malgré tout voter massivement pour ces parrains en col blanc, offrant aux premiers Balkany venus des scores de république bananière, comment voulez-vous que les gens soient indignés par un type comme Sarkozy qui a essayé d'avoir des infos confidentielles sur une affaire l'impliquant directement ? J'irais même jusqu'à dire que c'est le contraire qui étonnerait les français, venant d'un personnage qui s'était fait renommer à l'intérieur en 2005 en partie pour mieux contrôler les flux d'information sur une Cécila partie trouver le bonheur avec un autre homme à New York. 

L'opportunité de victimisation 
Conséquence de ce que je viens d'écrire, puisque les gens ne sont pas émus plus que ça de voir un homme politique de premier plan passer 48 heures en garde à vue et être ainsi cuisiné sur la réalité des faits qui lui sont reprochés, les événements offrent au principal intéressé et à ses supporters l'opportunité de faire monter la théorie de l'acharnement et de présenter Sarkozy comme la victime d'un pouvoir judiciaire partisan et revanchard. 

En termes de communication, c'est à la fois une opportunité et une aubaine.

Puisque les gens ne considèrent pas les faits reprochés comme étant particulièrement graves, ils vont spontanément se laisser aller à l'idée que le traitement réservé à l'ancien Président de la République est disproportionné, dégradant, humainement et politiquement, volontairement humiliant,...

On ne va pas tarder à voir les amis de l'ancien président déployer leurs éléments de langage sur ce thème. C'est basique et enfantin mais, lorsque les faits ne provoquent pas l'indignation, on ne comprend pas les sanctions. On se laisse alors entraîner vers un théorie alternative qui nous sert d'explication plausible. 

Encore un coup d'accélérateur pour le FN 
Ça me déchire de le dire mais c'est pourtant la pire des conséquences en termes de communication. Les critiques incessantes de la famille Le Pen contre ce qu'ils appellent "la mafia UMPS" trouvent là une nouvelle illustration. Entre un pouvoir en place qui évolue dans les catacombes de la popularité et une opposition républicaine engluée dans les affaires Bygmalion, Sarkozy, Karachi, Tapie,... le parti d'extrême droite se délecte d'un spectacle qui lui apporte de très nombreux suffrages.

Même si les puristes de la politique répugnent à utiliser ce mot, c'est du marketing — la science des marchés — où les consommateurs comparent les offres entre elles et se déplacent d'une offre à l'autre au gré de l'attractivité d'un choix ou de la médiocrité d'un autre. Le FN est en phase ascendante de conquête de parts de marché, pas tant parce qu'il est performant que parce que les autres sont désespérants. 

Alors tous ces leaders politiques qui se demandent benoîtement et en feignant de ne pas connaître la réponse "Comment combattre le FN," j'ai envie de leur répondre : en commençant par être exemplaires vous-mêmes et en chassant de vos rangs toutes ces brebis galeuses qui contribuent à faire grossir ces armées déchaînées de populistes désormais prêts à tout pour vous prendre les rennes d'un pouvoir que vous avez confisqué pendant des décennies !

Vous voyez, j'en reviens toujours à cette intuition que j'avais formulée lorsque j'ai débuté en politique en 2007 pour deux petites années actives au centre : la seule solution pour éviter la victoire du FN aux prochaines élections est de renouveler en profondeur le personnel politique à droite comme à gauche. Car celles et ceux qui occupent le pouvoir depuis toujours, en dehors de leur incompétence à le gérer dans de bonnes conditions, ne font que favoriser la montée du pire des populismes dont ils sont les seuls et uniques géniteurs, complices dans la fécondation de ce monstre prêt à dévorer notre belle république. 

Ce qu'il y a de pire dans cette histoire est de réaliser que ce ne sont pas les citoyens qui détiennent la clé mais les hommes et les femmes politiques eux-mêmes. D'une certaine manière, ils doivent s'auto-détruire dans ce qu'ils sont de plus vils pour que la démocratie survive. 

Ce que nous vivons aujourd'hui avec la mise en examen de Nicolas Sarkozy n'est qu'un des épisodes de ce long feuilleton dont l'issue pourrait bien être désastreuse. 

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 3060 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @jjdeleeuw: Des Experts très animés demain à 12h30 mvanhees @doulkeridis @cginisty @JulieTestAchats @Karimfadoul @chauchau60 https://t…
Vendredi 9 Décembre - 18:39
Ne manquez pas demain Les Experts sur @BX1Officiel autour de @jjdeleeuw @JulieTestAchats @Karimfadoul @Marco_VanHees @doulkeridis et moi
Vendredi 9 Décembre - 17:58
Très bonne tribune de @FaljaouiAmid dans @redacTendances de cette semaine "Comment les réseaux sociaux nous ramènent à la préhistoire"
Vendredi 9 Décembre - 13:55
#FFback and a great week-end to you too @berteloot @Orange_conseil @ACF_France
Vendredi 9 Décembre - 11:59
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? https://t.co/FE48EdlskW
Vendredi 9 Décembre - 10:25
"E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?" https://t.co/gQSIrx3J3D Décryptage perso de quelques événements clés via @Emarketing_fr
Vendredi 9 Décembre - 10:20

Recherche