Christophe Ginisty

Grèves, mobilisations citoyennes : le phénomène de brèche fatal au gouvernement


Rédigé le Mardi 24 Mai 2016



Si vous voulez mon avis (de toute manière, si vous ne le voulez pas, je vous le donne quand même), le gouvernement est dans une sacrée galère. La séquence des appels à la grève générale dans les transports, les opérations de blocage des raffineries, l’aérien qui s’en mêle, sans oublier les différentes mobilisations ‘citoyennes’ comme Nuit Debout sont en train de transformer la dernière année du quinquennat de François Hollande en véritable cauchemar.

La faute à qui ? A sa politique ? A son impopularité ? A la loi Travail ? Que nenni !

Même si ces éléments de fonds sont évidemment déterminants, ils ne constituent pas à eux seuls une motivation pour produire des événements en cascade.

Un pouvoir impopulaire n’est pas véritablement une surprise en France, même si nous sommes là à des niveaux rarement atteints. Non, ce à quoi nous assistons aujourd’hui est le résultat de ce que j’appelle un phénomène de brèche.

Le gouvernement s’est montré très hésitant et faible lors de la formation du mouvement Nuit Debout et tout le monde y a vu une opportunité, une sorte de permis de foutre le bordel. Les casseurs se sont sentis pousser des ailes, les jeunes, véritables zadistes en plein Paris ont fait le tour du monde et ont été grisés par une extravagante exposition médiatique. Du coup, les syndicats se sont dits que c’était le bon moment pour asséner le coup de grâce et de renverser la table.

Comme je l’ai écrit il y quelques, la tristement célèbre Loi El Khomri n’est qu’un prétexte. Les rares qui se sont intéressés à sa lecture peuvent comprendre facilement qu’elle n’a non seulement rien de révolutionnaire mais qu’elle ne porte pas atteinte aux chers acquis d’une population qui a légitimement une conscience fébrile de sa propre précarité.

La communication publique est une lutte. L’action d’un gouvernement, quel qu’il soit, provoque mécaniquement et automatiquement la confrontation d’intérêts contradictoires et divergents qui se combattent chacun pour la préservation de leurs intérêts. C’est la mécanique de base du lobbying : le fait qu’une mesure soit portée sur la place publique génère une opposition et les décisions sont le résultat du rapport de force dans cette opposition.

En temps normaux, le pouvoir dispose d’un avantage majeur du fait de sa légitimité électorale, de son assise sur une majorité parlementaire et d’une primauté dans le lancement des débats dans l’opinion.

Lorsque cet avantage est mis à mal, une brèche s’entrouvre dans laquelle se jettent à pieds joints tous les opposants.

Et c’est ce qui s’est passé lorsque le pouvoir exécutif a affiché son infinie perplexité face aux premières mobilisations lycéennes et étudiantes.

Aujourd’hui, il est coincé dans une situation assez délicate et, toujours selon moi, il ne pourra pas s’en sortir que par un sacrifice pour certes perdre la bataille mais pas la guerre. C’est dommage mais cela me paraît assez inévitable.

A suivre…

               Partager Partager
Notez


Lu 1877 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Il y a un an... - 22/03/2017

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4 5

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé https://t.co/8oiFG0JBSe via @LeParisienMonde
Dimanche 26 Mars - 18:09
Wow... worth reading ! https://t.co/vhSvMM7que
Dimanche 26 Mars - 12:09
#Fillon sur écoute ? Bien oui, y'a des millions de français qui attendent qu'il dise quelque chose de censé depuis des mois !
Samedi 25 Mars - 20:16
Non, #Fillon n'est pas mis en cause par la presse mais par des juges, la presse ne se contentant de relayer
Samedi 25 Mars - 20:07
Ce que l'on ne sait pas, par contre, c'est si #Fillon fait aussi de beaux cadeaux à ses amis #costumes #montres #quandonaimeonnecomptepas
Samedi 25 Mars - 20:06
RT @NatachaQS: Sur les réseaux, on fait davantage confiance à la personne qui partage qu’à la source de l’information https://t.co/QtPUjMDb…
Samedi 25 Mars - 19:26

Recherche