Christophe Ginisty

Herman Van Rompuy n'est pas l'homme de la situation mais ce n'est pas sa faute


Rédigé le Dimanche 14 Août 2011



Herman Van Rompuy n'est pas l'homme de la situation mais ce n'est pas sa faute
Souvenez-vous. Lorsqu'il a été choisi en novembre 2009 par l'ensemble des chefs d'état de l'Union Européenne pour en devenir le premier président permanent, Herman Van Rompuy a été présenté comme un homme suffisamment transparent et inodore pour ne faire d'ombre à personne. Un gentil diplomate, connu pour son amour de la poésie et son sens du consensus, voilà ce qui émanait de cet homme au demeurant parfaitement respectable.

Casting judicieux ? J'en doute.

Dans les temps mouvementés que nous traversons où l'Union Européenne doit jouer un rôle moteur essentiel dans la réassurance des opérateurs sur les marchés financiers, et alors que certains de ses membres sont menacés de faillite, l'UE aurait besoin d'une autorité forte à sa tête et pas de quelqu'un que l'on a placé ici comme on place un pantin à sa botte. Et je ne parle pas du légendaire couple "franco-allemand" à qui l'on accorde, selon moi, un peu trop d'importance.


Herman Van Rompuy n'est pas critiquable. Ce n'est pas lui qui est à blâmer dans cet épisode mais ceux qui l'ont élu afin qu'il n'en fasse pas trop.

Herman Van Rompuy est d'une certaine manière le symbole de la façon avec laquelle les gouvernants nationaux intègrent la dimension européenne. Ils savent en leur fort intérieur qu'elle est essentielle mais ils ne sont pas prêts à lui donner du crédit et l'importance qu'elle mérite dans l'opinion publique, afin de ne pas se laisser déposséder de l'initiative politique.

Il est temps de changer notre logiciel sur l'Europe. La crise que nous traversons est une épreuve de vérité pour la construction européenne. Plus d'un demi siècle d'efforts pour bâtir une organisation qui assure la paix et la stabilité écononomique de notre espace commun risque de partir en fumée si nous ne parvenons pas collectivement à renforcer les pouvoirs de l'Union Européenne.

Certes, un homme ou une femme de poigne aurait pu faire de l'ombre aux égos nationaux qui se débattent misérablement à l'aune de leur réélection potentielle mais une personnalité forte et motrice pourrait sauver l'Europe et croyez bien que c'est un enjeu majeur.

               Partager Partager
Notez


Lu 1130 fois

Commentaires articles

1.Posté par FrédéricLN le 15/08/2011 01:07
Toi qui es motard, tu sais que la poigne ne sert qu'avec une poignée.

Le président du Conseil européen a pour seul pouvoir son éventuel talent pour mettre d'accord les Etats européens. Un homme ou une femme cherchant la bagarre, genre de notre chef d'Etat national, échouerait dès la première minute de son mandat.

2.Posté par Danièle le 21/08/2011 00:33
Exact, Frédéric.

Mais ce n'est pas d'homme providentiel "à poigne" dont l'Europe a besoin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Lettre ouverte à Emmanuel Macron de la part d'un supporter confiant mais fébrile https://t.co/3Zob7OVHnx
Jeudi 27 Avril - 15:26
Lettre ouverte à Emmanuel Macron de la part d'un supporter confiant mais fébrile: Cher... https://t.co/nhYv5suKqi https://t.co/90vY3vDPBN
Jeudi 27 Avril - 10:19
@jomcdowell @ipraofficial @BDliveSA Wow, I need to be there
Mercredi 26 Avril - 22:55
@BGriveaux n'employez pas Le futur, de grâce, mais le conditionnel... Et ne lâchez rien
Mercredi 26 Avril - 20:36
RT @ReputationTime: PART II of @ReputationTime: What to do with a reputation crisis? Speakers @cginisty, @geocan & @axellelemaire. More: ht…
Mercredi 26 Avril - 15:47
Fait ch... ! Après la Rotonde, le silence de lundi et le coup de Whirlpool aujourd'hui, ça fait 3-0 pour #LePen... Faut se réveiller là !
Mercredi 26 Avril - 15:02

Recherche