Christophe Ginisty

Interview exclusive de Philippe Spanghero : Twitter m'a permis de préserver la réputation de notre famille


Rédigé le Vendredi 15 Février 2013



Interview exclusive de Philippe Spanghero : Twitter m'a permis de préserver la réputation de notre famille
On prête souvent aux réseaux sociaux tous les défauts du monde, entre ceux qui y voient la fange et le caniveau, ceux qui les décrivent comme « la plus grande saloperie inventée par l’homme » et ceux qui stigmatisent l’outrance qui y règne.
 
Mais ce n’est pas que ça et il serait injuste de s’arrêter à ces caricatures qui, si elles ont une part de vérité, sont tout à fait excessives.
 
Dans l’épisode de la « crise Findus », je me suis intéressé à la famille Spanghero, la mythique famille de rugbymen dont le nom fut souillé dix jours durant par l’évocation du nom d’une société éponyme qu’ils ont certes créée en 1970 mais qu’ils ont cédée en 2009.
 
Or, cette société qui a conservé leur nom est au centre du scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats cuisinés de la marque Findus.
 
J’ai voulu demander à Philippe Spanghero comment il avait vécu cette tornade médiatique et il a eu la gentillesse de m’accorder une interview au cours de laquelle il m’a dit à quel point Twitter lui avait permis de protéger sa réputation.
 
Question : Bonjour Philippe, comment avez-vous vécu cette crise qui a eu pour conséquence de projeter votre nom au cœur de l’actualité médiatique ?
 
Je l’ai vécue en deux temps. Il y a eu d’abord les révélations de l’affaire la semaine dernière puis les déclarations de Benoît Hamon hier soir. Moi qui suis dans la communication désormais et qui conseille des sportifs sur leur image, moi qui leur dis à quel point c'est important d'organiser sa présence sur les réseaux sociaux, je ne m’attendais pourtant pas à un tel déferlement et surtout, je ne m’attendais pas à ce que les réseaux sociaux soient aussi décisifs.

D’ailleurs, je n’ai communiqué que sur Twitter et Facebook cette semaine, la plupart des journalistes n’ayant pas vu l'intérêt informationnel de reprendre les précisions que je leur avais adressées.


Comment ça ?
 
Lorsque la crise a éclaté, nous avons rédigé un communiqué de presse que j'ai envoyé à l'AFP et à quelques contacts pour leur dire que ma famille dont le nom est célèbre dans l'histoire du rugby français n'était pas impliquée dans cette affaire. J'ai aussi communiqué sur Twitter pour repréciser les choses aux gens qui me suivaient.

Interview exclusive de Philippe Spanghero : Twitter m'a permis de préserver la réputation de notre famille
J'ai été très clair et comme j'ai pas mal de journalistes dans mon entourage, j'ai essayé de leur demander de faire la part des choses et de bien préciser à leurs lecteurs que nous n'avions plus rien à voir avec cette entreprise. J'ai souvent essuyé un rejet. En fait, les journalistes n'ont pris conscience des dégâts potentiels sur notre nom que lorsque Benoît Hamon a pointé du doigt hier la société Spanghero.

Et c'est ce que vous avez constaté vous-même que les gens avaient oublié votre nom ?

Non, absolument pas, au contraire ! J'ai été absolument sidéré par l'affection des gens pour le nom de Spanghero, au-delà de la grande famille du rugby toulousain.

En une semaine à peine, mon compte Twitter a gagné 600 followers de plus, mais ce qui est remarquable, c'est la qualité de ces followers. J'ai pu me rendre compte que c'était en grande majorité des personnes qui gravitent dans l'univers des médias et que les gens qui m'ont suivis étaient de très puissants relais d'opinion.


De quelle manière se sont-ils comportés vis à vis de vous ?

Ils nous ont soutenu depuis le début. Je peux citer à titre d'exemple le nageur Amaury Leveaux — @ALeveaux — qui a retweeté chacun de mes tweets sur l'affaire à ses 29.000 followers. Mon associé et champion de Rugby, Vincent Clerc — @VincentClerc —  a fait de même vers ses 72.000 followers. Bref, à chaque fois que j'émettais un Tweet, j'avais le potentiel de pouvoir toucher des dizaines de milliers de personnes et leur passer le message de ma famille.

Twitter fut mon canal de communication principal. Au fil des jours, je me suis rendu compte que c'était devenu le point de rencontre des leaders d'opinion et des journalistes qui, finalement, se sont résolus à prévenir leurs audiences respectives que la famille Spanghero était extérieure à cette affaire.

C'est sur Twitter que j'ai pu oeuvrer pour protéger la réputation du nom de notre famille et cela s'est répandu peu à peu dans toutes les rédactions. Chaque Retweet était important et je remercie sincèrement toutes celles et tous ceux qui ont transmis les messages que j'écrivais.


Le Ministre Benoît Hamon qui a détaillé hier soir les résultats de l'enquête préliminaire qui a pointé des défaillances préoccupantes de l'entreprise Spanghero a même pris soin de précider à la télévision que votre famille n'avait plus rien à voir avec cette société. Comment avez-vous réagi ?

Oui, nous avons tous beaucoup apprécié cette mise au point et tout comme je l'ai fait tout au long de la semaine, je l'ai remercié sur Twitter. Et il m'a répondu... sur Twitter également.

Interview exclusive de Philippe Spanghero : Twitter m'a permis de préserver la réputation de notre famille
Quel bilan dressez-vous de cette affaire ?

Un bilan extrêmement positif. Je savais que les réseaux sociaux étaient importants — j'en ai toujours conseillé l'usage à mes clients — mais je ne mesurais pas à quel point. Twitter m'a permis de construire un canal de communication permanent avec un nombre incroyable de leaders d'opinion et de leur faire passer les messages que je voulais leur faire passer.

Twitter devient la source de toutes les conversations et c'est vraiment impressionnant en de pareilles occasions où la communication s'emballe. Je n'aurais jamais pu parler à autant de personnes sans Twitter et notre nom de famille aurait sans doute été beaucoup plus attaqué qu'il ne l'a été.

Encore une fois, je remercie tous les internautes pour leur soutien. Même si mon père et mon frère qui travaillent toujours dans la viande ont été très affectés par cette affaire, nous avons réussis grâce aux réseaux sociaux à nous prémunir d'une mauvaise réputation.


— Fin de l'entetien —

Ce que je trouve intéressant dans cet épisode, c'est ce que Philippe Spaghero a réussi a faire grâce à Twitter.

Il a créé un canal de communication officiel et parfaitement identifiable dont il maîtrisait totalement le contenu et qu'il a alimenté régulièrement. Il s'est appuyé sur ses proches disposant d'un très grand nombre de followers pour s'assurer d'un écho plus large et a suscité l'adhésion de leaders d'opinion qui lui ont permis de sensibiliser les médias traditionnels.

C'est un exemple vertueux d'utilisation des réseaux sociaux en situation de crise et c'est un exemple à méditer pour tous qui s'intéressent à la gestion d'une crise médiatique.

A suivre...

               Partager Partager
Notez


Lu 9182 fois

Commentaires articles

1.Posté par Listelle le 23/06/2013 18:29
Je connais bien la famille Spanghero à cause du rugby dommage d'associé son nom à cette regrettable affaire.Pour ma part je ne fais aucun rapport et il esr dommage que l'affaire ait gardé ce nom.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Boulot | Web 2.0 | Analyse | Coups de com | Nouveautés | Chiffres clés | Communication de crise



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @RepTimeBXL: #posttruth goes beyond political affairs! @Ryanair using it to their advantage! https://t.co/clWndrTlP8
Vendredi 20 Janvier - 22:16
Pensée du jour... https://t.co/tXEVhEanvP
Vendredi 20 Janvier - 15:49
Bon eh bien ça y est, les "Tuche" arrivent à la Maison Blanche ;-(
Vendredi 20 Janvier - 14:32
Nice image! https://t.co/buXy9ekltX
Vendredi 20 Janvier - 12:12
#FFBack Thanks Stan and have a great week-end @berteloot @MathieuBruc @BerthierGilles
Vendredi 20 Janvier - 11:07
RT @BpifranceHub: 📱Améliorer en continu l'expérience utilisateur via l'#ABtesting + le #marketingautomation 👌🏻Et optimiser votre #contentma…
Vendredi 20 Janvier - 10:10

Recherche