Christophe Ginisty

Investitures dans le Nord pas de Calais : c'est fait !


Rédigé le Jeudi 1 Octobre 2009



Investitures dans le Nord pas de Calais : c'est fait !
Quand je pense que certains me reprochent parfois de faire des effets d'annonce, d'utiliser les médias, de critiquer sans fondement le fonctionnement non démocratique du Mouvement Démocrate, je reste songeur.

Il y a quelques jours à peine, le 25 septembre pour être précis, tous les adhérents du Mouvement Démocrate recevaient "un appel à candidatures à tous les adhérents", étant précisé que les candidatures étaient "recevables jusqu'au 31 octobre 2009". C'est écrit noir sur blanc.

Et voici que ce matin la Voix de Nord nous annonce les deux têtes de liste pour la région Nord-Pas de Calais : Olivier Henno et Frédéric Leturque.

La légende de la photo ne laisse aucune place au conditionnel.



Investitures dans le Nord pas de Calais : c'est fait !
Circulez, il n'y a rien à voir ! Si vous êtes dans cette région et que vous aviez l'intention de déposer votre candidature, inutile de dépenser un timbre.

Et puis il y a cette phrase terrible qui en dit tellement long sur notre fonctionnement interne :

Ce choix doit être validé par les militants courant octobre mais aucun candidat ne s'est manifesté.

Ca me laisse songeur encore une fois... Comment peuvent-ils affirmer le 30 septembre par voie de presse que personne ne s'est manifesté alors que l'appel à candidature court jusqu'au 31 octobre ?

Et comment peuvent-ils savoir qu'aucun autre candidat ne s'est manifesté ? La commission électorale du MoDem les tiendrait-ils informés des candidatures reçues, sous prétexte que l'un est l'adjoint au Maire d'Arras, lequel maire d'Arras n'est autre que le Président de la commission .... d'investiture ? Ou est-ce le fait que l'autre est membre d'un Bureau Exécutif qui devra proposer les investitures?

Vous savez ce que l'on dit : on n'est jamais si bien servi que par soi-même.

Je trouve cela particulièrement choquant et j'aimerais comprendre le message que l'on envoie aux militants quand on leur propose de faire acte de candidature. Combien de temps vont-ils tolérer ce type de situation ?

Jean-Marie Vanlerenberghe est président de la commission d'investiture. C'est lui qui signe l'e-mail adressé à tous les adhérents du mouvement et c'est son premier adjoint, son plus proche collaborateur, qui se déclare investi en convoquant la presse et en méprisant ainsi la procédure.

               Partager Partager
Notez


Lu 9811 fois

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

129.Posté par David78 le 08/10/2009 17:18
@JF,

Merci pour votre réponse. Il n'y a plus qu'à "wait and see". On véra bien ce qu'il en sera du modem dans 6 mois, et un peu plus tard la liste des chevaux qui seront dans les box de départ pour 2012.

128.Posté par JF le démocrate le 08/10/2009 02:14
@ Tartempion

Le mode de désignation des candidats aux élections a déjà fait l'objet de nombreux débats sur le net. Et la démocratie totale en ce domaine me semble loin de faire l'unanimité, même parmi de fervents démocrates. Il y a deux solutions possibles: soit une autorité exécutive fait une sélection au départ et soumet ensuite les candidatures aux adhérents, soit l'autorité exécutive se garde un droit de veto et de correction au finale, pour des intérêts qu'elle estime avoir été sous-évalués. Mais c'est un peu comme pour l'élection présidentielle, n'importe qui ne peut pas se présenter, il faut au moins qu'il y ait 500 signatures de maires pour cautionner la candidature...

Très honnêtement, je ne sais pas quelles sont les pratiques de notre département (le 59) en ce domaine, bien que j'y habite depuis plusieurs mois et que j'en suis originaire (tiens, ça donnera des arguments au vénitien de service, celui qui traite quiconque ose prendre la défense du MoDem de "courtisan").

Je suis personnellement plutôt partisan de la première méthode: qu'on retienne quelques candidatures sérieuses, et qu'ensuite projet contre projet, personnalité contre personnalité aussi, les adhérents décident.

@ CK

Si vous rayez Sarkozy et DSK dans ma prédiction des principaux candidats au premier tour en 2012, il ne reste plus que Bayrou! Je le rappelle, ce n'est qu'une prédiction, elle vaut ce qu'elle vaut, c'est à dire pas plus qu'un horoscope tant les choses peuvent encore changer d'ici là.

Néanmoins, je verrais bien DSK surgir et mettre tout le monde d'accord lors de primaires aux PS; Sarkozy s'il ne pense plus à l'élection présidentielle en se rasant, c'est peut-être parce qu'il y pense tout le temps, et je suis persuadé que Bayrou doit y penser au minimum 20 fois par jour...

@ David78

Je ne crois pas en N. Hulot (manque de carrure), ni en M. Valls (trop conformiste, trop politique à l'ancienne. Il sait tirer sur son parti, mais lorsqu'il s'agit de s'exprimer sur des sujets de fond, je crois redécouvrir chez un quadra l'art de la langue de bois et du bottage en touche, tels qu'ils m'énervent le plus chez les plus anciens... Sauf quand il parle de "sa" ville d'Evry, dont il parle constamment d'ailleurs).

Je ne veux pas "faire bouffer de la politique à nos concitoyens". Je voudrais simplement qu'ils se réapproprient ce qui leur appartient, c'est à dire "la vie de la cité". Je crois qu'il s'agit du fondement même de la démocratie. Quand dans une élection, on constate des taux d'abstention de l'ordre, voire supérieurs à 50% (60% lors des dernières européennes, 51% pour le premier sondage réalisé pour les Régionales), je crois qu'il y a un réel problème de démocratie. Ce n'est plus le peuple qui s'exprime dans les urnes, visiblement on l'a tout simplement dégouté, et c'est seulement une minorité qui vote. Que vaut le résultat du scrutin dans ce cas là? D'autant plus qu'il peut y avoir des raisons tactiques, purement politiciennes, de vouloir éloigner les citoyens des urnes. Alors, bien sûr, point n'est question d'aller forcer quiconque à voter, ni de s'intéresser à la politique, mais je trouve qu'on fait beaucoup (tous partis confondus) pour nous écoeurer de la politique. Et les taux d'abstention vont en augmentant... Je me souviens de Sarkozy criant à tue-tête qu'il avait réconcilié les Français avec la politique juste après le taux de participation record aux présidentielles de 2007. Tu parles... Il avait tellement cristallisé de passions sur sa personne que c'est ce qui a provoqué ce vote massif. Mais on a vu les élections suivantes... Pour moi "faire de la politique autrement", même si c'est indéfinissable instantanément (puisqu'il s'agit de la négation d'un fait actuel), ça doit avoir au moins pour but d'éviter l'écoeurement que l'on rencontre à chaque scrutin... Les politiques en sont responsables, et les médias aussi je crois.

Alors bien sûr, je vous rejoins totalement quand il s'agit de dire que faire de la politique autrement revient à mettre l'ancienne à la poubelle! Mais dans la pratique, je ne crois pas que ça puisse se faire du jour au lendemain, et en 2007 il y avait des adhérents qui soient voulaient tout du jour au lendemain (par idéologie), soit qui pour certains autres voulaient obtenir une part du gâteau alors qu'il n'existait pas encore (par ambition)...

Les chiffres de l'abstention se sont progressivement dégradés, je crois personnellement que c'est dans une tendance continue mais pas instantanée, qu'ils pourront s'améliorer. Car je ne crois pas qu'on puisse brutalement tout changer du jour au lendemain à l'échelle de notre pays. Les résistances se montreraient bien vite plus fortes que les bonnes volontés (cf les difficultés d'Obama à faire changer certaines choses aux Etats-Unis par exemple). Et si c'est pour se retrouver d'emblée avec toute une classe politique sur le dos, dont le carriérisme est devenu pour beaucoup la raison d'être...). Mais là encore, je crois que le MoDem est le plus à même de faire évoluer les choses (tant pis pour le vénitien de service, il va me maudire!).

"JF soyez donc un peu efficace et au lieu de tirer dans le tas, bousculez donc notre poulain quand il piétine son mouvement! "

Mais je l'ai fait croyez-moi! Juste après la déroute des européennes. Et je l'ai fait sans complaisance aucune, sans doute de façon plus dure que les Promoteurs. Je sais que F. Bayrou me lit puisque qu'il m'a déjà répondu plusieurs fois (quand j'étais sympa avec lui certes), alors sachez que je lui ai envoyé ma contribution personnelle pour des changements radicaux au MoDem juste après les européennes, à peu près dans le même temps que les Promoteurs. Et j'espère qu'il l'a au moins lue. Vous pourrez trouver cette contribution sur mon blog en 7 ou 8 articles, rédigés juste après les européennes (tant pis pour le vénitien de service s'il se plante, car il m'a déjà traité tout comme l'Hérétique de "courtisan"). Je ne peux pas faire mieux, car je n'ai pas de connexion directe avec FB, ni avec aucun membre de son entourage.

Enfin, pour ce qui est de l'épisode FB-DCB, je crois qu'il s'agit simplement d'un règlement de compte qui a mal tourné entre deux hommes, deux égos surdimensionnés. Un règlement de compte personnel admirablement orchestré par A. Chabot, qui sur le coup mériterait une mutation au service des sports de France 2, en charge de la rubrique "boxe".

127.Posté par Fotini le 07/10/2009 00:35
@Hubert

Ce qui m'importe c'est que le MoDem ne soit pas brûlé sur l'autel des vanités de quelques uns, c'est tout.

126.Posté par David78 le 07/10/2009 00:26
Bonsoir JF,

Merci pour votre réponse circonstanciée. Je salue avec plaisir votre ton et vos intentions. Je me permets de rebondir sur certains éléments de votre message très riche:

En 2012 sur le tiercé que vous annoncez il y aura au départ Bayrou, mais peut-être aussi un Nicolas Hulot (qui cartonne et pèse déjà potentiellement bien plus que Bayrou dans les urnes) ainsi qu'un poulain du PS un peu rajeuni comme Valls (qui creuse un excellent sillon même si il ne perce pas assez médiatiquement à mon avis). Pour moi notre cheval de 2007 a perdu de son fard, et si on refaisait le fameux sondage de second tour aujourd'hui entre sarko et bayrou, je sais pas si il regagnerait.
Je ne vous rejoins pas sur le fait de vouloir faire bouffer de la politique à nos concitoyens. Ils sont déjà les premiers bouffeurs d'antidépresseurs au monde, et je veux leur épargner les discours de politicards qui sortent de belles écoles, mais sont profondément déprimants. Je ne vous rejoins pas non plus sur le fait que ce soit via le politique qu'on fait le plus changer les choses. Prenez Nicolas Hulot: son pacte écolo a été ratifié par tous les candidats en 2007: c'est lui qui était supérieur, et les politiques n'ont été que des exécutants. Personnellement je crois au pouvoirs informels que sont les médias nationaux, ou tous les réseaux informatisés ou non qui relient nos concitoyens entre eux et forment ce qu'on appelle l'"opinion". Les politiques essaient de peser dessus via les médias, mais ils sont impuissants fasse au "bon sens populaire" qui se nourrit des innombrables discussions entre mères de famille devant les écoles.

Vous cherchez une nouvelle façon de faire de la politique; et si ça commençait pas foutre l'ancienne façon à la poubelle, puisque c'est elle qui donne la nausée à nos aimés concitoyens? Je suggère qu'on utilise simplement notre bon sens pour inventer pas à pas la nouvelle politique, en agissant peu, mais en agissant en tout point en conformité avec nos mots; et en aucun point en incohérence avec eux. En tout point ça veut dire dans notre parti, donc je m'inscrit totalement en faux quand vous regrettez l'excès d'idéalisme de certains adhérents de 2007.

Je vous rejoins tout à fait, et je vais même encore plus loin que vous, sur le point qu'il y a trop de chefs au Modem. Non seulement il y a ceux qui ont trop de pouvoir (le "microcosme") mais aussi tous les titulaires de hochets honorifiques qui font perdre du temps à tout le monde. Pour moi les chefs c'est complètement dépassé. Ce n'est pas de présidents dont nous avons besoin, mais de secrétaires pour servir de plumes à la parole collective des adhérents du Mouvement, et de porte parole à l'occasion d'actions médiatiques ou à l'occasion d'élections - on parle alors de "candidats". Avec ses statuts ringardissimes le Modem est complètement à côté de l'image qu'il voudrait avoir de renouvelleur de la vie politique. Par son comportement, c'est Bayrou qui tient ce "microcosme" à bout de bras: JF soyez donc un peu efficace et au lieu de tirer dans le tas, bousculez donc notre poulain quand il piétine son mouvement!

Au Modem on commet l'erreur de parler trop, et d'agir trop aussi. On parle trop car on ne fait pas tout ce qu'on dit; et on agit trop car on en vient à faire des choses incohérentes avec certains points du discours.

Pour moi les incohérences entre paroles et actes c'est éliminatoire. A la veille des Européennes, Bayrou et Cohn Bendit étaient très proches dans le regard des électeurs car tous deux ils étaient très attachés à l'idéal européen, et faisaient figure d'électrons libres; mais Bayrou nous a fait le parfait numéro du politicard qui se dispute avec son voisin juste parce qu'il est en concurrence pour un fauteuil, et non pour des idées. Il a été le contraire de ce qu'il représentait. Il a été incohérent, ça s'est vu, les électeurs sont partis et ne reviendront pas. Il n'y a rien de pire que de décevoir. La nouvelle politique, comme c'était déjà le cas de l'ancienne, doit s'interdire de décevoir. Les anciens appelaient ça la dignité, l'honneur, ou l'intégrité. Moi je pense que la nouvelle politique doit renouer avec ces belles exigences.

125.Posté par CK le 06/10/2009 23:05
@JF Le Démocrate
J'avoue que je me sens plutôt en phase avec votre commentaire (le 123) et, qui plus est, avez fait l'effort d'être plutôt complet.

Bien sûr j'ai quelques différences (pour moi par exemple, je raye DSK et bien sûr Sarko comme "président" mais je ne vois pas l'obligation absolue que FB soit Président dans une Vraie Alternance Différente, du moment que lui et le Modem jouent un grand rôle rôle, et puis aussi cela ne fait pas peur des discussions avec la Gauche de la Gauche - Si quelqu'accords bien prédéterminés je ne crois pas à leur félonie et illégalité soudaine ).

Et puis du blanc, même avec un peu de gris, cela fait plaisir parmi tant de noires complaintes !!

124.Posté par tartempion le 06/10/2009 21:56
@JF le démocrate: Tout compte fait je me retrouve assez bien dans tes propos, présentés de façon très pédagogique. J'accepte comme toi qu'il puisse subsister quelques zones d'ombre pour un jeune mouvement et que n'importe qui ne peut prétendre revendiquer la tête de liste pour les régionales. Toute ton argumentation est recevable. Mais dire qu'"il ne faut pas s'étonner si la candidature de Monsieur X ou Madame Y est rejetée d'office...," reste ambigu. Encore faut-il qu'il y ait appel à candidatures pour la tête de liste et que ce soient les adhérents qui décident si Monsieur X ou Madame Y fait le poids... Je crois que les adhérents sont assez grands pour le faire et qu'il existe de fait d'autres candidats potentiels valables.

Si le MoDem ne pratique pas lui-même la démocratie interne, comment peut-il se prévaloir de changer les choses au niveau de la société, et à défaut de faire de la politique autrement (ce qui reste à définir), au moins de faire de la politique honnêtement ? Il faut un minimum de cohérence en direction de la société, des électeurs, et des militants. Ce n'est pas de l'idéalisme que d'appliquer la démocratie pour un mouvement démocrate, et les militants ne se font pas particulièrement d'illusions. Il y a un "attendu" logique quand on se dit démocrate, d'autant que si tu regardes les autres mouvements, avec qui nous souhaitons d'ailleurs faire quelque chose de durable, les têtes de liste sont élues. Alors bien entendu, pas d'angélisme. Si tu prends les Verts, dont moi je viens (et dont j'ai été près de 10 ans responsable local), Jean-François Caron dans le Pas-de-Calais a été élu haut la main contre 6 autres prétendants qui n'étaient pas considérés d'office comme ennemis. Mais au moins ils n'ont pas donné l'impression d'avoir peur du verdict des militants.

Sans doute y a-t-il notre propre histoire qui entre en ligne de compte dans nos jugements. Personnellement encore, je suis habitué à ces pratiques démocratiques qui me semblent normales. J'ignore tout de l'histoire UDF/CDS encore prédominante dans notre département, j'y décèle quand même la préférence de privilégier une sorte de cooptation des candidats plutôt qu'une désignation démocratique par vote des adhérents, de même que la prime au sortant. C'est une sorte de choc des cultures, comme la conception du parti-mouvement ressenti comme parti d'élus reconduits systématiquement plutôt que comme parti d'adhérents pouvant et devant avoir des élus. J'avoue qu'il s'agit d'un raccourci, d'une schématisation, mais pas si éloignée de la réalité. La vérité doit se situer dans un juste milieu mais pour l'instant, ça n'est pas le cas. Et les histoires de chacun ne nous prédispose pas forcément à cette vision de "gris clair" que tu décris comme l'objectif réaliste à atteindre pour le MoDem. D'autres y sont déjà depuis longtemps... mais ils sont critiquables sur bien d'autres aspects.

123.Posté par JF le démocrate le 06/10/2009 20:31
@ David78

J'ai relu le message d'Hervé Pruvot, très lyrique et très bien écrit. Et je l'ai lu sans faire appel à aucun prisme manichéen déformant, c'est à dire sans chercher à tout casser ni à tout voir de façon angélique. Parce que je l'ai déjà écrit plusieurs fois, plutôt que le blanc ou le noir, je préfère voir des nuances de gris, en espérant ou à mon très humble niveau en essayant de faire en sorte qu'on puisse s'approcher le plus possible du gris clair...

Alors, voilà en toute sincérité ce que je pense de tout ça et pourquoi je reste au MoDem:

- d'abord parce que je suis un pragmatique de nature, et que quitte à faire des prédictions comme Nostradamus, il faudra choisir en 2012 entre Sarkozy, Strauss-Kahn et Bayrou. Et parmi les 3, mon choix est fait depuis longtemps,

- les idées, contrairement à ce qu'écrit HP, on va se retrouver en plein dedans. Moi, l'idée du parlement de l'alternance, ça me plait bien, parce que ça devrait amener au moins le MoDem, une partie du PS et Europe-Ecologie à discuter entre eux. Les discussions avec l'UMP, vous aurez remarqué que c'est pour le moment impossible, car ses deux chefs de file possèdent chacun leur particularité: l'un veut inféoder tout le monde (avez-vous envie de faire partie d'un Nouveau Centre bis?), l'autre, celui avec qui il aurait été possible de discuter est en ce moment trop occupé au Palais de Justice de Paris... Ceci dit, l'ouverture vers les idées des autres, elle est bien là. Et tant mieux. Parce que depuis deux ans, il ne se passait rien au MoDem. Aujourd'hui, enfin ça bouge, et enfin les lignes politiques peuvent bouger,

- il y a bien un microcosme décisionnel au sein du MoDem, je crois que c'est assez normal car un parti politique ce n'est pas la réplique en miniature d'une démocratie. Il y a d'ailleurs, comme l'a écrit Christophe dans un billet précédent, trop de "responsables" relativement au nombre d'adhérents. C'est absolument grotesque. Tout le monde ne peut pas décider de tout toutefois, sans quoi ce n'est même plus une démocratie illusoire, c'est l'anarchie totale. Mais effectivement, le microcosme de décision est trop limité selon moi, et j'espère d'ailleurs qu'aujourd'hui il s'est élargi. Si ce n'est pas le cas, F. Bayrou qui est réputé pour certains aspects autocratiques, méritera bien une piqûre de rappel,

- je crois que beaucoup d'adhérents se sont faits trop d'illusions en 2007, pour certains par excès d'idéalisme, pour d'autres parce qu'ils pensaient qu'on pouvait dans un parti politique nouveau devenir très facilement calife à la place du calife. Pour accéder au pouvoir en politique, il faut passer devant les urnes et il faut gagner, il n'y a pas d'autres choix. Il faut aussi être conscient que n'importe qui ne peut pas se présenter à n'importe quel type d'élection: les régionales, c'est gros, et pour être remboursé des frais de campagne il faut au moins faire 5%. Alors chacun peut se dire "tiens, je vais postuler pour être tête de liste aux Régionales", et d'ailleurs, d'après ce que j'ai cru lire, c'est permis au MoDem. Mais il ne faut pas s'étonner si la candidature de Monsieur X ou Madame Y est rejetée d'office...,

- le non-cumul des mandats, on y revient toujours. Je sais très bien que c'est contraire au programme de Bayrou en 2007 mais qu'ensuite celui-ci a dû dire quelque chose du genre "on ne joue pas au football avec les règles du rugby", ou l'inverse. Vous voulez savoir? Je suis également pour le non-cumul des mandats, contre la professionnalisation à outrance de la politique. Et si Bayrou inscrit (et normalement il devrait le faire) à nouveau cela dans son programme présidentiel de 2012, alors il sera bien obligé de l'appliquer...,

- les "coups médiatiques" tels que HP les cite, franchement, ça ne me plait pas. Je crois qu'il se trompe complètement. Aurait-il oublié la main-mise de notre omni-président sur les médias? L'influence très ténue des blogs - même de celui-ci, ce n'est sans doute d'ailleurs pas un hasard si les Promoteurs sont passés par la voie médiatique "classique" pour se faire entendre -, la presse régionale qui parle beaucoup plus de foot que de politique. Pour appliquer ses idées, il faut accéder au pouvoir. Pour accéder au pouvoir, il faut se faire connaître et reconnaître médiatiquement. Et quand tout semble verrouillé, il faut faire des "coups" afin de profiter de la faiblesse des médias, leur soif d'audimat,

- les militants ne sont-ils bons qu'à tracter? Les militants peut-être, ceux qui voient tout en blanc. D'autres adhérents, non, pas forcément. Croyez-vous que personnellement j'irais tracter pour un candidat qui ne me convient pas, au risque de le regretter après? Pfff... Il faut aussi savoir dire non, et si on n'est pas d'accord laisser à certains le soin d'aller coller leurs affiches eux-mêmes. C'est juste une question de liberté...,

- enfin, bien sûr qu'on peut s'engager dans des organisations dites "non politiques" et essayer de faire valoir ses idées. On peut même essayer de les faire valoir par soi-même. Mais ce n'est pas ainsi qu'on va changer en profondeur la société. Car seul le politique en a les moyens.

Au-delà, il y a un réel besoin de réconcilier nos concitoyens avec la politique. De faire en sorte qu'ils s'y intéressent plutôt que de se consacrer uniquement aux pages "foot" ou "tiercé" dans les quotidiens locaux. S'il n'y a quasiment pas de politique dans ces quotidiens, c'est parce qu'il n'y a pas de demande, et s'il n'y a pas de demande c'est aussi sans doute parce qu'il n'y a à la fois pas assez d'offre et trop d'écoeurement (triste cercle vicieux). Alors bien sûr, il faut réussir à faire de la politique autrement, sans ces cumuls excessifs, sans ces parachutages à la noix, sans ces retournements de vestes soudains (j'ai découvert avec stupeur récemment qu'il paraîtrait que J. Lang était prêt à retourner son pantalon dès 1995, en faveur de Balladur, ... mauvais choix).

Il reste aussi à définir exactement ce que c'est que de faire de la politique autrement, et surtout comment y arriver (car ça ne peut pas se faire d'un coup de baguette magique). Et la tâche est rude, bien que l'objectif soit clair: ramener nos concitoyens vers les urnes. Je rappelle que le 1er sondage en vue des Régionales prévoit un taux d'abstention de 51%.

122.Posté par Fotini le 06/10/2009 18:34
@David78

Les forces vives de 2007 ont déjà quitté le navire, emportant avec elles l'esprit de Seignosse.
Restent les ambitieux, les adhérents naïfs pas impliqués dans l'infrastructure, les croyants, et ceux qui ont du mal à lâcher le morceau :-)

121.Posté par Hubert le 06/10/2009 18:32
J'ai cru entendre aussi que M. Lehideux chercherait à caser son épouse sur une liste PS, ceci expliquant aussi cela ?

Madame Lehideux a-t-elle le droit de se présenter sur une liste PS ou faut-il qu'elle soit brulée sur le bûcher de Bernard Lehideux à son décès ?

120.Posté par David78 le 06/10/2009 17:22
@JF
Les gesticulations de nos collègues du Nord m'importent peu, et importent encore moins aux électeurs. D'ailleurs n'étant pas de cette région, ne contestant à quiconque le droit de se présenter à une élection, et ayant constaté sur le terrain que les "désertions" vers le Nouveau Centre sont souvent le fruit de l'immense médiocrité des cadres du Modem, je préfère m'abstenir.

Ce qui était fondamental pour moi, était le contenu du message relayé par Tartempion, celui de Hervé Pruvot, qui met le doigt sur la contradiction entre les paroles du départ, qui ont enflammé les foules, et les actes qui ont suivi, qui n'ont pas été à la hauteur. Quand on ne fait pas ce qu'on dit, on ment: c'est grave car ça ruine la confiance. Or n'était-ce pas au service de la confiance des français en leur capacité à affronter l'avenir de façon démocratique que nous nous sommes réunis en 2007?

Ce Mouvement a été détourné de son objectif; pour moi il faut prendre d'assaut la cabine de pilotage pour le remettre dans la bonne trajectoire, ou, ce qui me semble plus efficace mais, combattre cet appareil qui n'est plus qu'un destructeur de confiance.

119.Posté par JF le démocrate le 06/10/2009 16:16
@ David78

Si on parle de fond dans le Nord-Pas-de-Calais, alors, il faut lire ça qui date d'aujourd'hui:

http://www.nordeclair.fr/Actualite/2009/10/06/nouveau-centre-valerie-letard-et-les-deu.shtml

Une séparation du groupe centriste bien prévisible. Car eût-il été raisonnable de composer avec le Nouveau Centre, totalement absorbé par l'UMP?! Je pense personnellement que non, mais j'admets tout à fait qu'il puisse y avoir débat sur la question. Et même que le vrai débat de fond se situe là. Si on peut reprocher quelque chose à O. Henno et F. Leturche, c'est peut-être d'avoir précipité cette scission du groupe centriste (en annonçant une candidature indépendante du MoDem), sans vraiment passer par l'approbation des adhérents.

Personnellement, je vois donc l'annonce de la probable candidature d'O. Henno et F. Leturche (qui reste à faire valider par les adhérents, et d'ailleurs il y a toujours possibilité de présenter une liste concurrente), plutôt comme un mouvement vis-à-vis de l'externe que de l'interne.

118.Posté par David78 le 06/10/2009 15:01
@JF
BonjourJF,
Parmi les anciens passagers du Titanic, certains ont peut-être débattu des années pour savoir si l'orchestre y jouait juste ou pas...
Tartempion est assez maladroit et assez approximatif dans ses propos OK.

Mais si vous parliez du fond, avant que notre Mouvement qui prend déjà l'eau, n'y gisse définitivement?

Bref je vous confirme que notre ami Tartempion chante faux, mais ses paroles sont vraies et mériteraient à mon avis que vous dépassiez votre vilaine habitude de défendre le Modem d'une façon si effarouchée.

117.Posté par JF le démocrate le 06/10/2009 13:43
@ David78

Cher David,
Visiblement vous avez très mal lu mon commentaire à Tartempion, c'est le moins que l'on puisse dire...
Que des adhérents ne soient pas en phase avec la ligne officielle, c'est tout à fait leur droit, nous sommes en démocratie n'est-ce pas. Mais laisser penser que si certains ne se manifestent pas négativement serait le fait de la "peur", c'est tout simplement absurde et grotesque.
Ou alors, il faudra réécrire les contes de Perrault avec Bayrou dans le rôle du grand méchant loup...
Si Bayrou fait peur à ce point aux adhérents (a t-il une milice privée?) et si le braver revient à faire preuve d'un courage exemplaire, que dire alors de ceux qui maltraitent N. Sarkozy? Des héros?! :)

Vous pouvez critiquer mes propos, mais merci au moins de les lire correctement et de ne pas les interpréter à votre sauce.

Bien cordialement.

116.Posté par Fotini le 06/10/2009 12:45
@David78

D'un certain point de vue elle ne méritait pas d'être publiée, d'un autre oui (secret de polichinelle, apparemment).

C'est en effet des petits détails qui éclairent souvent de prétendues stratégies drapées dans de grands principes...


115.Posté par David78 le 06/10/2009 11:29
@Fotini

Je ne sais vraiment pas si cette dernière info vallait la peine d'être publiée; mais puisque ça mange pas de pain, et qu'en plus on est pour la transparence!

Ma seule réserve c'est que toute cette histoire est d'un dérisoire assez décadent et preque indigne et indécente. Mais à part ça je suis pour la clarté car c'est souvent en éclairant dans les endroits obscurs et insignifiants qu'on voit les traces de la réalité vraie.

C'est la méthode d'analyse des asiatiques: ils voient un détail et le généralisent. Alors que nous autres en Europe nous nous plaisons à prendre de la hauteur, quite à nous faire berner dans la grande longeur.

114.Posté par Fotini le 06/10/2009 10:24
@David78

J'ai cru entendre aussi que M. Lehideux chercherait à caser son épouse sur une liste PS, ceci expliquant aussi cela ?

113.Posté par Fotini le 06/10/2009 10:20
@Nostradamus

Pas besoin d'être bon en prédictions : c'est déjà réalité :-)

112.Posté par David78 le 06/10/2009 10:15
Hubert,

Je suis désolé de te rappeler que le mail récent de la fédé 78 fait suite à plusieurs mois de silence radio vis à vis des adhérents, durant lesquels tu devrais le savoir les discussions d'arrière boutique n'ont pas cessé.

Mon analyse du récent message de la fédé 78 diffère donc de la tienne, qui me semble ne sélectionner que les arguments à la décharge de la hiérarchie.

Ma lecture de l'actualité récente est que:
1. Un des objectifs de la démarche proposée est de préserver quelques apparences de démocratie interne, pour donner un argument aux adhérents comme toi, qui en sont friands. Et à peu de frais car cette élection est très mal engagée pour le Modem je te le rappelle, et que de se voir bombarder candidat, se révèle être une aventure assez risquée en terme de pognon et de crédibilité.
2. Le côté tardif de la démarche et la non candidature de Bernard le Hideux, me font déduire que cette démarche fait suite au diagnostic fait par les "têtes pensantes" du mouvement que les perspectives de fusion au second tour seraient très compromises si le Modem présentait ses sortants qui ont élus la dernière fois sous la banière de Copé.

C'est donc sous la contrainte provenant des Verts et du PS, et après avoir épuisé tous les autres scénarii, que la porte s'ouvre à des non-anciens. Tout ça ne repose pas sur des bases saines, et pour moi déclarer forfait serait une sage décision: on éviterait ainsi le drame d'une déroute électorale, et on se donnerait le temps de vraiment construire un mouvement efficace pour 2012.

111.Posté par Nostradamus le 06/10/2009 09:59
A ceux qui m'ont gentiment demandé une petite prédiction.


La ligne de fracture au sein du MoDem passe actuellement entre ceux qui veulent sauver le parti et ceux qui veulent sauver leur place de conseiller régional.

Parmi ceux qui veulent sauver leur place, je compte un certain nombre de conseillers régionaux sortants (mais pas forcément tous) et ceux qui en espèrent une et intriguent pour l'obtenir, avec plus ou moins de lucidité sur leurs capacités réelles à assumer la fonction qu'ils briguent.

Parmi ceux qui veulent sauver le parti, je compte un nombre important de militants venus au MoDem dans l'esprit de Seignosse et qui ne désespèrent pas (pas encore) de voir cet esprit ressusciter. Je compte aussi certains cadres du parti ; et même des conseillers sortants.

Les premiers raisonnent "appareil" et "politique à l'ancienne" ; les seconds raisonnent "affinités" et "nouvelles façons de faire".

Donc, fort logiquement, les premiers vont chercher à se raccrocher à d'autres appareils et à s'allier à d'autres vieux briscards de la politique. Selon les régions, cela se fera plutôt avec le PS (en IDF par exemple) ou avec l'Alliance centriste (dans les Pays de Loire et la Bretagne), voire éventuellement avec l'UMP (dans la région Aquitaine ou en Alsace). Les apparatchiks locaux s'assiéront joyeusement sur les attentes des militants (les choix de têtes de listes se feront sans leur demander leur avis, cf. ce qui se passe dans le Nord) comme, le cas échéant, sur les instructions du national.

Comme FB et MdS se soucient avant tout de 2012 et que leur préoccupation n°1 est de ne pas se fâcher avec leurs apparatchiks, il n'y aura d'ailleurs pas d'instructions nationales.

Quant aux militants, ils seront majoritairement en faveur d'une alliance avec Europe Ecologie, si possible au premier tour. Il y aura donc conflit entre eux et les apparatchiks. Ce conflit prendra deux formes :
- soit les militants estimeront le combat perdu et s'en iront ailleurs ;
- soit ils seront capables de s'organiser et nous verrons pousser des "listes dissidentes" ouvertes à une alliance avec EE.

Cela dépendra des régions, de la capacité d'organisation des militants locaux et, aussi, de la capacité de certains cadres nationaux plus préoccupés du parti que de places à soutenir ces éventuelles listes dissidentes... ou à y participer.

Dans tous les cas, l’avenir du MoDem se jouera à ces élections ; non pas en fonction des résultats mais déjà en fonction de la constitution des listes.

110.Posté par Ch. Romain (Nanterre) le 06/10/2009 09:23
@ Hubert

Info intéressante. Mais comment, quand et par qui sera constitué le groupe de travail piloté par Bernard Lehideux ?

109.Posté par Hubert le 05/10/2009 23:56
Mail reçu ce matin de la Fédé78



Accès à la candidature
- auprès du National ou l’Union Régionale : avant le 31 octobre,( CV et une photo) après envoi
aux adhérents par l'UR d'un courrier de 3 pages assorti de 3 annexes (fiches région, dossier de candidature, questionnaire).
-Examen des dossiers de candidature par un groupe Ile de France, composé de 2 voire 3 personnes de chaque département, et non candidats eux-mêmes, piloté par Bernard Le Hideux (non candidat).

Mieux vaut donc attendre les infos officielles. A priori en IDF ça semble bien se passer

108.Posté par David78 le 05/10/2009 23:53
Cher jean françois "démocrate" très anonyme,

Mais franchement qui êtes vous pour ne pas regarder vos pieds avec humilité quand quelqu'un se fait le porteur de propos fondés et graves pour notre mouvement?

Je vous accorde que Tartempion aurait mieux fait de s'abstenir de généraliser, car apparemment il y aura toujours une minorité (devenue majoritaire?) pour trouver que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au Modem! Mais de grâce ne jetez pas ces arguments à la poubelle.

Vous défendez le modem comme un chien défend sa niche: contribuez donc à faire du modem une maison ouverte!

Moi je trouve que le meilleur moyen de défendre le modem en ce moment c'est de se désolidariser tout à fait de ses caporaux et de la mascarade dans laquelle ils veulent entrainer notre mouvement à l'occasion des régionales. Le mieux est de rester cloîtré chez soi en disant tout le mal qu'on en pense via internet et le téléphone. Ou accessoirement au bistro avec de bons amis.

107.Posté par JF le démocrate le 05/10/2009 23:18
@ Tartempion

"qui exprime de façon admirable ce que nous ressentons tous en ce moment, (même, sans doute, ceux qui n'osent pas encore le dire)"

Non, mais franchement vous vous croyez où? Au pays des Soviets? A part les quelques élus du MoDem, qui pourrait avoir sincèrement peur de dire ce qu'il pense du MoDem?! Essayez simplement de réfléchir à cette question, si toutefois vos capacités de réflexion vous le permettent. Il faudrait peut-être arrêter un peu la paranoïa... et de se monter le haricot entre quelques-uns!

106.Posté par tartempion le 05/10/2009 20:51
Avec l'autorisation d'Hervé, je vous transmets sa lettre ouverte, qui met le doigt sur le malaise ressenti actuellement par les militants MoDem et qui exprime de façon admirable ce que nous ressentons tous en ce moment, (même, sans doute, ceux qui n'osent pas encore le dire). Je crois que l'article de La Voix Du Nord a mis le feu aux poudres et qu'il n'y a plus d'ambiguïté quant aux intentions réelles de nos leaders régionaux.

Le MoDem doit devenir un vrai mouvement d'adhérents souverains et pas un club de supporters. Ce sont les principes démocrates qui sont bafoués. Il est encore temps de rectifier ce mauvais lancement des régionales. On a le droit de se tromper. Personne ne remet en cause la validité ou la pertinence de la candidature de nos leaders départementaux en têtes de listes. Mais qu'ils la soumettent au vote des adhérents, en même temps que d'autres éventuelles candidatures. Et qu'il y ait un appel à candidatures spécifique pour les têtes de liste. C'est le processus démocratique normal.

tartempion

***********************************************************

C'était une belle idée au départ

De l’utilité d’être militant MoDem

Une nouvelle année est passée, l’époque du renouvellement de mon adhésion, et soudain, le doute… Je me souviens des paroles de François Bayrou, celles qui m’ont incité à m’engager au sein du MoDem : des mots qui appelaient à une autre politique, pleine d’espoirs, une ouverture vers les autres, mieux, vers les idées des autres, et une démocratie, LA démocratie, ni de droite, ni de gauche, ou comme j’aime à le dire : autant de droite que de gauche.

C’était décidé, après les présidentielles, je sortais de l’armée de l’électorat flottant. Je m’engageais pour cette belle et grande idée.

Quel plus beau combat que celui qu’on mène pour des idées !

* 3 années plus tard, que sont devenues ces belles paroles ? Quelle autre politique propose le MoDem ?

En guise d’ouverture, j’ai découvert un microcosme décisionnaire central et hermétique : les responsables sont nommés, les candidats désignés et soumis au vote de principe pour accord, les appels à candidature sont tronqués, les prises de position centralisées, non concertées et systématiquement en opposition avec les autres formations politiques, de droite comme de gauche.

En guise d’idées nouvelles, en dehors du discours électoral contredit maintes fois des présidentielles, plus rien… dans les positions officielles, tout n’est plus qu’expressions et résultats d’ambitions des uns et des autres. Alors que les militants demandent un non cumul des mandats et des primaires, le microcosme central ignore ces requêtes, il refuse de voir les groupes d’opposition qui se forment sur la toile et au sein même du mouvement.

En guise de renouvellement politique, le MoDem tend vers la pire des politiques, la plus politicienne, celle qui ne vise qu’à servir des carrières, celle qui mène à la démagogie, aux cumuls de mandats, aux parachutages, aux alliances calculées sur un potentiel d’électeurs, aux coups médiatiques, puis… au populisme.

Le MoDem le fait avec comme seule explication que les autres le font, aucune innovation politique. Il en ressort finalement que le mouvement n’a plus de démocratique que son nom. Des idées de départ, il ne reste rien ! Un mouvement qui a des idées a-t-il besoin de cet agglomérat de manœuvres malsaines ? Je ne le crois toujours pas…

* Quel engagement pour un militant ?

Au début je caressais l’idée de me présenter sur les listes régionales car j’ai des idées à défendre pour ma région et j’étais persuadé d’appartenir à un mouvement qui représente un renouveau de la politique. Aujourd’hui, même s’il m’était proposé d’être en position éligible, je n’en voudrais pas, du moins pas au sein du MoDem tel qu’il est devenu.

D’ailleurs, pour être candidat éligible, il faut être déjà élu ou une célébrité… un militant, doit rester à sa place, je ne suis donc pas concerné, tant mieux !

Des réunions mensuelles, des cafés politiques sont bien sûr organisés pour lui donner l’illusion de parole, des forums de discussion et pseudo commissions sur Internet sont mis en place. Il n’en sort rien… Toutes les positions sont centralisées et ne reprennent rien de ce qu’émettent les militants. Cependant, il faut bien entretenir le fan club : le militant doit avoir l’impression qu’on l’écoute. Mais les seules choses qui comptent sont sa cotisation et qu’il soit présent pour tracter, coller des affiches, faire le barman lors des campagnes électorales afin d’assurer les carrières des lieutenants désignés.

* Faut-il être au sein d’un parti pour être engagé ? Assurément, non !

J’ai toujours mené des combats, individuellement et souvent avec succès.

Ma nouvelle expérience au sein du MoDem me démontre qu’il est plus facile de se faire entendre individuellement, avec les moyens de communication actuels, qu’à l’intérieur d’une organisation sourde aux idées de ses membres dans une guerre permanente des égos des « ténors » ou des « tronches » du mouvement.

Quel plus beau combat que celui qu’on mène pour des idées ! Mais pour gagner un tel combat, il ne faut avoir d’ambition que pour les idées.

* Une question se pose alors au sujet de mon engagement au sein du MoDem : vais-je signer mon chèque d’adhésion ?

M’engager pour des idées, je sais le faire et volontiers, mais m’engager pour assurer des carrières d’hommes prêts à tout et n’importe quoi pour assurer leur succès, je le refuse.

Qu’est-ce que j’attends du MoDem alors ?

Dans la voie qu’il prend, rien ! J’ai même repris l’habitude de défendre mes idées seul pour les faire valoir, il suffit souvent de les adresser aux personnalités les plus concernées : une bonne idée est souvent bien accueillie… je n’ai malheureusement pas ressenti cela au sein du MoDem.

Je garde donc mon chèque, temporairement, et le fais savoir avec espoir que le microcosme s’ouvre enfin… pour l’instant, il m’est difficile de persister dans une voie qui s’est tant éloignée des raisons initiales de mon engagement.

En attendant, je retourne à l’électorat flottant.

C’était quand même une belle idée au départ !


Hervé Pruvot
--------------------



105.Posté par tartempion le 05/10/2009 17:07
@blanchard: oui je sais bien, et loin de moi l'idée d'attaquer les communistes ou même le PCF. Je me suis sans doute mal exprimé, je visais le "centralisme démocratique", qui me semble être devenu le nouveau (?) modèle du MoDem dans certains endroits.
J'aurais dû dire "les anciennes méthodes communistes". Ce qui est encore pire pour le MoDem...

104.Posté par blanchard le 05/10/2009 16:40
@tartenpion

Vous ecrivez à propos des designations de candidats : "Mais le droit divin ou les méthodes communistes, , ça me plaît pas du tout"

Juste pour votre information et independamment de ce que je pense , d'après ce que je sais, il y a deja quelques années qu'au PCF, il y a appel à candidatures et vote des adherents à bulletins secret (reservé aux seuls adherents qui cotisent)

103.Posté par CK le 04/10/2009 16:59
@Fletcher

"Politique autrement" est pour moi une formule de super marché.

Il y a surtout l'acceptation de faire de la politique avec l'éthique 0, comme Sarkosy ou Aubry,
ou non (ces 2 là, sans qu'il faille exiger d'être des petits saints, sont bien en dessous de la limite où la politique garde un sens).

Dans l'acceptation de la politique "UltraDégueu" outre que c'est pénible, F. Bayrou et le Modem n'arriveront à rien sinon au mieux à ce que le Modem devienne un nouveau centre bis (certains en seraient d'ailleurs très content apparemment).

La politique Pas trop dégueu suppose que l'on range d'abord les problèmes par ordre d'importance et qu'on les résolve alors que c'est très possible.

- et pour cet article, Christophe,
je ne suis pas d'accord avec vous, jeter des foudres tout azimut sur le manque de pureté démocratique du Modem, sans respecter l'ordre d'importance,
en mêlant petits et gros péchés qui nous plombent, c'est noyer le poisson.

1) Ces Sénateurs Modem doivent être institutionnellement et individuellement réglos. Point final. Je ne resterai pas au Modem 2 mois de plus dans un Parti où on se fout de ma poire pareillement.

Le mieux est que cela ne leur coûterait rien aux sénateurs, d'autre part je sais parfaitement que leur exemple est trés encourageant pour d'autres bidouillages au Modem.
Le seul contre argument que j'ai eu sur ce point a été dans le style de Sarkosy : j'aurais la haine des sénateurs (Sarkosy parle souvent de la haine de F. Bayrou).

Ce que je sais c'est que ce comportement sénatorial avec d'autre bidouillages est très ressenti par les électeurs, quoiqu'en pense nos stratèges politiques avec leurs courbes.
On ne fera jamais décoller le Modem, on s'en fera jamais un parti plus populaire si on ne comprend pas qu'il faut maintenant (il serait temps) ne plus admettre les méthodes à la Santini ou à la Mercier. Il faut choisir.
Ou alors c'est que F. Bayrou est effectivement un "Mou". Parce que c'est effectivement le genre d'appellation qu'il doit à "ses amis" précités et on vote peu pour le parti d'un Mou (surtout quand il donne des leçons de Morale).

2) Je suis d'accord avec vous, On est contre le cumul des mandats alors maintenant il faut l'appliquer, point final. Quelques inconvénients pour le court terme, mais on le regagnera en moyen terme.

3) Je suis toujours étonné d'entendre au Modem, des raisonnements et développements politiques sur la base des informations des grands médias, alors qu'elles sont très dirigées.
Ne pas avoir conscience que pour maintenant il faut admettre que le pouvoir a un avantage sensible en contrôlant les médias et ne pas en tenir compte (ne serai-ce qu'en n'avalant pas tout et n'importe quoi et en s'informant un peu par "soi-même") est la garantie que l'on a perdu d'avance.

Par exemple pour les alliances avec le PS, on nous shématise ce PS actuellement comme un mouvement Unitaire avec sa Chef Martine Aubry et les Socialistes éternels avec le désir d'application des idées "de gauche" en étant démagogue ou non.
Et l'on a le droit à de magnifiques développements, raisonnement, indignations et prises de positions couperets à partir d'un shéma grossier et complètement faux.

Moi je pense que Marielle de Sarnez Marseille a parfaitement raison et qu'il faut la suivre, dans la même optique que Peillon Ségo ou DCB.

A savoir il y un PS Aubry (même pas légitime dans l'imbroglio de ses motions, avec ses énormes bourrages d'Urne quasiment avérés qui l'on fait trés trés certainement injustement gagner) complètement mouillé avec le pouvoir (Lang Koutchner etc...,M. Aubry Sciemment Pomponnée par les Médias de Sarkosy),
.
et un autre PS Valls Ségo Blanco Peillon etc ., avec des défauts certes qui a toujours été clair dans son opposition à Sarkozy, et qui a toujours été ouvert au Modem.

Et j'approuve totalement les vues de Daniel Cohn Bendit, Il faut savoir ce que l'on veut, si c'est une alternance, Les sympathisants de ces 3 tendances se sentant beaucoup de points communs, PS Non Aubry, Europe Ecologie, et Modem ont tout intérêt à être bienveillant l'un envers l'autres. Il y en complètement marre des Cadres Politiques bornés, avec des arrières pensées qui avec des formules politicienne à la Sarkosy qui ne veulent rien dire (Remorque,
"Roulé ans la farine, à la traine) prçechent la prétention et le dénigrement automatiques des autres , en les connaissant trés mal eux-même.
Ras le Bol de la politique prétentieuse et éructive.













.

102.Posté par fletcher le 04/10/2009 16:46
@Yves Delahaie,

Evidemment qu'ils auraient du attendre pour se déclarer, et pas par une conférence de presse médiatique mais un simple communiqué... histoire que les chances soient égales pour tout le monde.
Là si quelqu'un d'autre veut se présenter jusqu'au 31 octobre, il sait déjà que des personnes sont mises largement en avant, et qu'en plus elles sont membres du bureau éxecutif & chargées des investitures , donc ça pose peut être un problème éthique, non ?

à mon sens, les candidatures sont faussées. Autre chose pour que les débats internes, n'aient pas lieu sur la place publique, il eut fallu que le Modem se dote d'un outil de communication privée, ce qui n'est pas le cas.. donc on fait le débat où l'on peut, et même si je n'aime pas tout ce que dit Christophe, il faut reconnaitre que c'est ici qu'on trouve de l'échange et du dialogue.

Je vous rejoins par contre sur la nécessité urgente de définir un programme pour le Modem, sinon clairement celui ci servira de force d'appoint dans les calculs électoraux, dans des jeux d'alliances néfastes..

101.Posté par Dom le 04/10/2009 15:56
@ Yves Delahaie

Qualifier la contradiction de terrosrisme, c'est la spécialité des didactures. Vous avez une autre lecçon de démocratie à nous donner ?

100.Posté par tartempion le 04/10/2009 14:09
@yves: Militant MoDem à Calais, je n'ai jamais entendu parler d'un appel à candidatures pour la tête de liste. Il n'y en a pas eu. Pourquoi ? Parce que ça n'a pas été prévu par nos dirigeants qui vont proposer des "tickets" uniquement décidés par eux-mêmes, et qui seront proposés aux adhérents. Ce fonctionnement-là a un nom, c'est le "centralisme démocratique". Il y a un postulat: reconduire les sortants et ne pas mettre en avant des tartempions inconnus du grand public (nous c'est l'explication qu'on nous donne). Mais Frédéric Leturque (je ne conteste pas qu'il soit tête de liste, je l'apprécie et je sais que c'est un bosseur) est aussi un illustre inconnu pour tous les autres territoires de la région, en dehors d'Arras. Ce n'est donc pas un critère pertinent. Et heureusement, d'"illustres inconnus" sont parfois élus.
Je le répète, moi dans le Pas-de-Calais je suis prêt à désigner Frédéric Leturque comme tête de liste si on me donne un choix. Mais le droit divin ou les méthodes communistes, ça me plaît pas du tout. Il n'y a pas d'adhérents de 2ème zone, et sur ce coup-là on est pire que tous les autres partis. Et après on va vouloir incarner la démocratie, le renouveau, et une autre façon de faire de la politique. C'est très décevant. En quoi sommes-nous démocrates, si nos éventuels chefs de file ont peur de la démocratie ? Les partis réellement démocratiques élisent leur tête de file (voir Europe Ecologie où il y avait 5 ou 6 candidats et où Jean-François Caron l'a emporté haut la main). Même si Frédéric était le seul candidat (parce qu'il n'y a pas eu d'appel à candidature sur ce sujet), ça ne nous dispense pas d'un vote des adhérents. Yves, est-ce que tu veux dire que si d'autres militants se proposent qu'ils seront pris en compte et qu'il y aura un vote ? Alors il faut le dire clairement, car il y aura des candidatures, même de ceux et celles qui ne sont pas contre Frédéric ou Olivier, mais qui veulent faire vivre la démocratie au sein du MoDem.

La question subsidiaire c'est aussi de savoir sur quoi (sur quel projet) s'engagent nos autoproclamés. De même on rate le renouvellement. Le Modem a tout intérêt à s'ouvrir fortement géographiquement et politiquement. Nos sortants et nos têtes de listes sont issus de l'ancienne UDF, et plus particulièrement du CDS. Nous nous devons de prendre en compte l'ensemble des composantes de la famille Modem en donnant une place significative aux autres courants de pensée du mouvement, aux militants venus de la société civile, de gauche et de l'écologie.

Inutile de se voiler la face, on ne fait pas une conférence de presse pour annoncer de "probables" têtes de liste, on fait une conférence de presse pour annoncer les têtes de liste.

Que se passerait-il si demain je convoquais la presse locale et régionale (avec un groupe d'amis pour donner corps et faire sens) pour annoncer ma candidature à la tête de liste pour le Pas-de-Calais ? Déjà, ce serait un échec pour le MoDem et son image, qui devrait reconnaître l'existence de courants, d'écuries, et les dirigeants locaux en seraient seuls responsables parce qu'ils refusent le verdict démocratique interne. Ce serait catastrophique, non ?

Je propose au MoDem du Pas-de-Calais et du Nord d'annoncer et d'organiser l'élection de nos têtes de liste par les adhérents et ensuite seulement de nous proposer les "tickets" de début de liste. On s'en sortirait indemnes à mon avis. Ne faisons pas pire que les autres. Ou alors c'est quoi être démocrate ?

99.Posté par Yves Delahaie le 04/10/2009 14:04
Ca veut dire quoi : qu'ils auraient dû attendre le dernier jour pour se déclarer ?
Vous êtes les premiers à parler de démocratie et vous voulez faire des élus des militants différents...

Et puis le problème est ailleurs. On peut avoir des idées divergentes et en parler. Mais jeter ainsi un tel débat dans le domaine public est à mon sens anti-productif. Et ce n'est pas la première fois Christophe. Mettre en scène nos débats internes est contraire à nos principes.

Ou alors n'hésitez pas au prochain Bureau d'inviter Martine Aubry et Xavier Bertrand pendant que vous y êtes...
C'est surtout sur ce point de ton post me gêne, me choque, m'exaspère...

98.Posté par Christophe Ginisty le 04/10/2009 13:59 (depuis mobile)
Yves -> ils ont les mêmes droit que tout le monde et ils en usent. Tres bien ! Mais encore une fois : un membre du BurEx, membre de l'UR, chargé des investitures est-il un candidat à l'investiture comme tout le monde ?

That is the question !

97.Posté par Yves Delahaie le 04/10/2009 13:22
Vous avez la partie facile. Vu que personne ne veut présenter d'autre tandem pour l'instant. Bref vous êtes gagnants à tous les coups.
Je me sens lucide et je ne vais à aucune soupe.

Vos interventions relèvent du terrorisme de pensée et de la mauvaise foi absolue. Je vous laisse entre vous.
"Démocratement",
Yves.

96.Posté par Dom le 04/10/2009 13:05
@ Yves Delahaie

Ce que disent les gens honnètes et/ou lucides, et/ou qui n'ont aucune soupe à vendre, c'est que les jeux sont faits. L'avenir le prouvera.

95.Posté par Yves Delahaie le 04/10/2009 12:49
Donc tu sous-entends qu'ils n'ont pas le droit d'annoncer leur candidature comme tout autre militant MoDem... Bravo ! C'est de la démocratie.

94.Posté par Christophe Ginisty le 04/10/2009 12:23 (depuis mobile)
Yves -> Quelle mauvaise foi !!! Les gens ont jusqu'au 31 octobre pour se présenter, ils n'ont pas besoin de vous pour le faire... Mais présenter une alternative face à un membre du BurEx et de l'Union régionale doublement en charge des investitures, ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple. Inviter les gens à se présenter dans ce contexte, c'est peu les prendre pour des cons.

93.Posté par Yves Delahaie le 04/10/2009 12:03
Mais qu'est ce qui empeche quiconque d'en faire autant ? Evidemment s'il n'y a qu'un seul tandem déclaré les jeux sont faits ! C'est mathématique ! Et non de la manipulation ! Mais enfin !

Mais bon sang allez-y présentez-vous, faites des candidatures pour la tete de liste, proposez des idées une ébauche de programme !!!!
C'est trop facile de crier que la démocratie est morte quand on refuse de se retrousser les manches pour aller au combat.
Ce débat est d'une tristesse !

92.Posté par Dom le 04/10/2009 11:56
@ Yves Delahaie

Ce qui est d'une mauvaise foi crasse, c'est de faire semblant de croire que ces personnalités locale du modem ont convoqué la presse pour annoncer leur candidature (à la candidature) sans avoir reçu la bénédiction, et donc l'intronisation de Bayrou. Les jeux sont faits.

On prend les paris ?

91.Posté par Delahaie Yves le 04/10/2009 11:38
Ce billet est de la pire mauvaise foi que je n'ai jamais vu notamment avec un expert en communication qui croit ce que disent les journalistes sans recul.
Que le journalise de la VDN dise que c'est le probable tandem n'engage que lui.
En revanche dans l'état actuel des chose, AUCUN AUTRE TANDEM ne s'est manifesté. Qui empêche les intéressés de le faire ? QUI ?

Comme tu dis il reste du temps ! Que les courageux se présentent. On fera le compte des voix après !

Mais cessez de vous emballer pour n'importe quoi. Vous faites gratuitement mal au parti Christophe. Pire vous transformez la vérité comme vous le fîtes cet été avec l'ubuesque pacte Huchon/De Sarnez...

De toute évidence votre heure de grâce est passée. Mais il est pathétique de se réfugier dans une stratégie de terre brûlée.

Yves Delahaie, membre du Bureau Departemental du MoDem-Nord, membre du Bureau Lillois.

90.Posté par fletcher le 04/10/2009 03:34
JF,

Je ne connais pas non plus Marc Migraine et ses positions passées, mais comme Géraldine, j'ai trouvé que ses mots résument bien l'esprit ce ceux qui actuellement sont déçus avec le Modem, jusqu'à envisager d'en partir.
D'autre part, avec vous lu attentivement son billet ? J'ai l'impression que non, parce qu'il n'y parle pas du tout de démocratie interne, mais de l'orientation politique du Modem (rapprochement à gauche), ce qui n'est pas le même sujet. Et c'est de là que découle sa décision de congé du Modem, pas de problèmes de fonctionnement.

89.Posté par fletcher le 04/10/2009 03:23
@CK,

Sur les sénateurs Modem c'est à n'y plus rien comprendre. Ils votaient de façon dispersée, une bonne partie d'entre eux en faveur de la majorité ou s'abstenant de prendre position, et de toute façon sans ligne directrice représentant le Modem.
Et on apprend vendredi dernier que Nicolas About, confirme qu'il fait partie du Modem mais qu'au sénat il fait en même temps partie de la majorité présidentielle...
Dans le même temps le nouveau centre vient de se déclarer incapable de travailler avec les sénateurs Modem, et estimant qu'ils sont dans l'opposition (vu le rapprochement du Modem à gauche) attend une clarification... c'est quoi ce binz ?

voir là: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090926.OBS2582/?xtmc=francois_bayrou&xtcr=4

Pour le reste, ce n'est pas le cas Bayrou qui m'interesse, 2012 ça n'est pas d'actualité et ça ne le sera pas sans programme et redéfinition du Modem. moi ça serait plutôt des actes concrets que j'attends du Modem. Par exemple le non cumul des mandats qui est à mettre en place, la limitation des mandats exécutifs locaux, tels que le PS va apparemment le faire après consultation. ça n'est pas ça faire de la politique autrement ?

Je rappelle les mots de F.Bayrou, qui avaient de la flamme, mais qui finalement s'accordent mal au quotidien actuel:
"la nouvelle politique est en train de naître, cette espérance est grande et juste, et personne, vraiment personne ne l’arrêtera.”
Total, ce qui pourrait rendre moderne la politique française n'est même pas mis en pratique en interne au sein du Modem; et du coup c'est le PS qui va donner l'exemple à tous les partis, un comble... depuis le temps que tout le monde parle de non cumul sans jamais le faire (à vérifier plus tard évidemment), et de plus le Modem se rapprochant du PS part sur un nouveau schéma de gauche plurielle élargie et d'alliances, oubliant de se présenter entre la gauche et la droite avec un projet différent.
Je sais, les adhérents pour la première fois comme moi, ayant l'espoir de quelque chose de neuf en politique, avions cru à ce que disait F.Bayrou, mais là...


88.Posté par JF le démocrate le 03/10/2009 21:36
Je peux confirmer après relecture de mes mails archivés que durant les municipales, la tenue de primaires dans des villes qui posaient problème telles que Caen ou Nantes, ne semblait pas constituer digne d'intérêt pour Marc Migraine... Je n'ai pas de mail qui relate le cas de Rouen, mais j'ai cru comprendre que la solidarité s'arrêtait au Havre.

Alors, à l'attention de tous ceux qui pensent qu'il y a "les gardiens du temple" et les autres, je ne peux que recommander de prendre un peu de hauteur, de recul et parfois savoir faire preuve d'un peu d'humilité.

87.Posté par Géraldine le 03/10/2009 21:30
@JF
Je ne le connais pas et je ne peux donc pas juger de sa sincérité. Il se trouve que ce qu'il dit résume bien ce que j'entends de la part de ceux qui quittent le MD actuellement.

86.Posté par JF le démocrate le 03/10/2009 19:59
Je crois qu'il faut arrêter de prendre en exemple Marc Migraine, qui est adjoint au maire UMP du Havre (A. Rufenacht) et qui à ma connaissance lorsqu'il s'agissait de se pencher sur la démocratie interne du MoDem en Seine-Maritime, ne semblait pas spécialement intéressé (en particulier les primaires aux municipales si ma mémoire est bonne, il faudrait que je retrouve un ou deux mails sur le sujet)... Pas de remou, car sa place était bien assurée dans l'ombre d'A. Rufenacht.

Marc Migraine fait-il et a t-il seulement fait un jour de la politique autrement?

85.Posté par CK le 03/10/2009 15:40
@Fletcher

Tout cela ressemble à une prière, une profession de foi.
d'ailleurs vous terminez par "s'attaquer au problèmes des gens".

Or le Modem est justement perçu comme le Mouvement le moins social qui soit.

Un parti qui veut rester propre sur lui qui s'offusque avec force d'"horribles pensées"
d'il y a 30 ans.
Et aussi Ah cachez cette gauche que je ne saurais voir et en même temps ses sénateurs
copinent avec Sarkosy, mais ça il parait que c'est normal.
Un parti qui s'imagine qu'il y avait des boulevards. Ah si on avait su....
Un parti jeune qui est déjà vieux.
Un parti Tartuffe.
Ah cette illusion de garder son F. Bayrou au congélateur et de le ressortir en 2012 !!
Tout neuf, protégé des microbes des gens de Gauche.
Parce que le mieux dans l'histoire c'est que la majorité des sympathisants du Modem qui en fomaient le peuple avait le coeur à gauche.
Qu'est-ce que vous croyez ceux qui restent encore n'en ont pas complètement marre de
servir de "pauvres" pour flatter l'esprit de service genre boy scout de Militants Impliqués qui
se déclarent auto méritants d'apporter leur "lumière".
Ma parole bientôt vous allez leur proposer des chaussettes, des chemises à ces pauvres de Gauche.
Vous savez, j'allais partir du Modem, Marielle à Marseille approuvée par Bayrou à l'UR,
c'est cela qui m'a fait rester pour savoir si le Modem se décoincerait enfin pour devenir un mouvement populaire !!.

Si c'était du pipeau hé bien ce sera basta, continuez votre culurisme moral sans moi,
mettez une glace devant vous-mêmes et applaudissez vous, ce sera le seul public qui vous restera.


84.Posté par fletcher le 03/10/2009 12:31
@CK

Le Modem n'aurait pas besoin de faire d'accords s'il avait un programme attractif à lui, capable d'attirer naturellement les électeurs, de façon à être indépendant, ni droite ni gauche mais quelque chose qui n'avait jamais existé.... C'était ça l'essence du Modem au départ.

Je n'ai jamais compris les alliances variables, je ne comprendrais pas plus les alliances qui affichent le Modem comme étant de gauche... l'idée d'une politique différente s'est perdue, et avec l'espoir de sortir enfin du jeu politique traditionnel pour obtenir du pouvoir, au lieu de s'attaquer enfin aux problèmes des gens.

83.Posté par fletcher le 03/10/2009 12:19
Géraldine,

qt[@ flechter
"Le Modem est bien mal parti... Je vais finir par le quitter à force, comme beaucoup... "

Marc Migraine :
http://www.auhavre.com/blog/index.php?2009/09/29/391-je-prends-conge-du-modem qt[

J'ai vu que vous avez remarqué mon désarroi face aux errements du modem, merci pour le lien que vous avez mis à la suite. Les justifications que Marc Migraine expose pour expliquer sa mise en congé du Modem, résument bien ce que pensent beaucoup de militants, je pense.

à savoir que l'idée d'une politique différente est en train de disparaître, le Modem étant ramené par ses mauvais scores successifs à faire de mauvais calculs techniques pour continuer à exister. la 3ième voie, certes certainement difficile à bâtir, était ce qu'attendaient les nombreux électeurs de 2007... Où en est t' on aujourd'hui ?

Les commentaires en réponse à l'article de Marc Migraine sont d'ailleurs éloquents, notamment celui de Mezerette (n°4).


82.Posté par David78 le 02/10/2009 23:30
Tout ça pour quoi déjà?
Pour perdre!!!

Un battement d'aile en 2007 aurait pu se transformer en tsunami en 2012; mais j'ai bien l'impression que le papillon se brulera les ailes en 2010 en jouant les gros bras à ces élections perdues d'avance. Oui les français aiment les poulidors, mais les loosers non.

Je ne suis pas du tout opposé à ce que ces messieurs du Nord dont les noms m'échappent se présentent à cette élection.

Par contre je trouve complètement ridicule qu'ils le fassent au nom du Modem. En effet IL EST CERTAIN QUE NI LES CANDIDATS NI LES PROGRAMMES NE FERONT L'UNANIMITÉ PARMI LES ADHÉRENTS.
Parceque je sens mal le choix des têtes de listes de faire de façon transparente et consensuelle par la commission qui fera sa soupe dans son coin
Parcequ'au niveau du programme, ce sera forcément un copier/coller du programme du PS, à qui le Modem sera obligé de mendier qq fauteuils pour le second tour.

Bref participer à cette élection revient à inféoder le Modem au PS (et donc une baffe de plus sur les idéaux de 2007), et en plus ça va encore éparpiller les adhérents.
Donc des adhérents du modem candidats: OUI (car ils sont libres)
Mais des candidats modem: NON!

81.Posté par CK le 02/10/2009 21:53
@Thierry

Avec l'habitude d'"esprit large" un choix parait comme une difficulté.

Mais bon le remettre à plus tard semblerait vouloir dire que l'on jouerait "F. Bayrou Président"
plutôt que L''Alternance d'abord" ,

et alors là je trouve que ce serait un truc de certains cadres Modem ou Militants Impliqués plutôt illusoire et sans intérêt pour nombre de sympathisants.

En tout cas, j'espère quand même que les gens du Modem ont assez de personnalité
pour en cas d'accords bien déterminés avec des autres mouvements de l'opposition, ce que
je souhaite très fortement, pour s'effrayer trop et éviter que le Modem devienne une "Remorque".


80.Posté par Thierry P. le 02/10/2009 21:19
@ CK (suite)
J'avais oublié ce morceau !

Si le Modem ne décolle jamais c'est en fait que les gens pensent, à juste titre, qu'il navigue constamment entre deux eaux. C'est sa géométrie variable et je serais heureux qu'elle soit enfin complètement abandonnée. ​
​​
=> Beaucoup ont surestimé la capacité d'attraction du Modem. 2007 a été un instant T de covergence, qu'en a-t-il été dans la durée ? Au jour le jour, le Modem s'est surtout illustré par ses problèmes de gouvernance interne. Les citoyens s'en contreficheraient tandis que le sablier électoral s'écoule inexorablement.




1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche