Christophe Ginisty

L'affaire du Médiator est révélatrice de la mauvaise santé de notre démocratie


Rédigé le Mardi 18 Janvier 2011



L'affaire du Médiator est révélatrice de la mauvaise santé de notre démocratie
Ce qui est frappant avec la sinistre affaire du Médiator des laboratoires Servier, c'est la manière avec laquelle les médias et la classe politique traitent ou plutôt instruisent l'affaire. Tout est fait pour pointer du doigt l'abominable Servier et son patriarche si méprisant de la nature humaine au point de relativiser sa responsabilité en ne s'attribuant "que trois morts".

Certes, la "Servier connection" était aux commandes toutes ces années mais pourquoi ne pas rechercher à traduire devant la justice ses innombrables complices consentants dans toute la chaîne politique et ce, pendant plusieurs décennies ?

Les ministres qui nous donnent des leçons aujourd'hui, qui semblent tout découvrir avec effroi, qui promettent avec détermination des mesures immédiates pour réformer truc ou supprimer machin sont les mêmes qui étaient aux affaires lorsque le fameux médicament tuait par dizaines.

On nous explique aujourd'hui ce que tout le monde savait, que Servier menait un lobbying implacable dès les bancs de la faculté de médecine, qu'ils noyautait les organes de certification et les cabinets ministériels et l'on a l'outrance de nous dire aujourd'hui qu'il n'y aurait que le vieux Servier de coupable !

C'est beaucoup trop facile.

Nous vivons dans un pays qui ne s'est pas affranchi des innombrables conflits d'intérêt qui emprisonnent l'action politique. C'est vrai dans le cas de Servier, mais c'est aussi vrai dans d'autres domaines, l'aéronautique, le pétrole, l'automobile, le nucléaire,... toutes ces industries que les différents gouvernements qualifient de stratégiques et qui bénéficient d'une impunité totale. Qui peuvent faire à peu près n'importe quoi au regard du poids économique qu'elles représentent. Qui mettent les politiques à genoux, écrasés par la puissance de l'enjeu.

Ce sont malheureusement les Servier de tous les secteurs qui contraignent l'action publique. Les ministres ne sont que des pantins interchangeables dans ce type de saga meurtrière. Dans le meilleur des cas, ils ne savaient rien. 

Nous vivons dans un vieux pays prisonnier de son oligarchie, otage de ses élites politiques et industrielles qui laissent se répandre des dizaines d'affaires Servier. Il ne faudrait pas, sous prétexte de nous indigner des méfaits du Médiator, que celui-ci nous détourne de la nécessité de traiter le problème de manière beaucoup plus globale.

               Partager Partager
Notez


Lu 3439 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche