L'erreur de communication du président est de ne pas avoir viré Christian Blanc et Alain Joyandet


Rédigé le Mardi 29 Juin 2010


L'erreur de communication du président est de ne pas avoir viré Christian Blanc et Alain Joyandet
Quand on observe la stratégie de communication de Nicolas Sarkozy autour de l'affaire Eric Woerth, on se rend compte de l'embarras dans lequel tout l'exécutif se trouve avec cette affaire. L'annonce hier par le Président d'une cure d'austérité (enfin !) pour tous ses ministres n'est qu'une mesure cosmétique destinée à produire un coup de com.

En réalité, ce qu'il aurait fallu faire, c'est virer Christian Blanc et Alain Joyandet. L'un pour avoir fait acheter par son budget 12.000 euros de cigares, ce qui s'appelle un abus de bien social dans le monde de l'entreprise, et l'autre pour avoir obtenu un permis de construire illégal pour sa résidence de vacances. Voilà deux attitudes totalement inacceptables qu'il aurait fallu sanctionner immédiatement.

Si le président l'avait fait, il aurait pu sauver le "soldat Woerth" beaucoup plus facilement, toujours du point de vue de la communication politique.

Il aurait ainsi rappelé que tout ministre couplable d'un acte délictueux est immédiatement démis de ses fonctions, ce qui n'est pas le cas du ministre du travail. Il aurait ainsi mis en perspective l'intégrité de Woerth et la malveillance des deux autres. Et ce sont les deux autres qui auraient ainsi pu donner le signe que l'exécutif est attentif à la morale politique.

En ne sanctionnant personne, le président met Woerth dans le même panier que Blanc ou Joyandet. Et ça, en communication, ce n'est pas la situation la plus aisée car elle crée le sentiment d'amalgame et favorise le détestable "tous pourris".


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles

1.Posté par Julien le 29/06/2010 10:15
de l'économie et communication de pacotille ! Sarkozy c'est bien lui quand il était ministre de l'intérieur, qui a organisé une Garden Party au sein de son ministère ... ! C'est lui qui a claqué l'argent de l' Etat de mauvaise manière hein...

2.Posté par Fil Vert le 29/06/2010 10:42
Oui Christophe mais tu es trop magnanime avec le "chef"...celui qui a passé son temps à produire des contre-exemples en matière morale comme en matière de dépenses "soptuaires" pour ne pas dire plus !
Longue vie à ton blog !
Philippe
http://filvert.blog.lemonde.fr

3.Posté par Yves le 04/07/2010 09:00
Erreur de communication ? Moi je dirais surtout faute politique et morale grave. Ce n'est pas de la "communication" que de savoir sanctionner la prévarication , l'usage du bien public à son propre profit. De se contenter d'avertir que cela ne se renouvelle pas, sans autre sanction, démontre que Sarkozy ne partage pas les valeurs les plus élémentaires de la probité républicaine et cela doit être dénoncé sans complaisance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique