Christophe Ginisty

L'insupportable pêché d'orgueil de Vincent Peillon


Rédigé le Vendredi 15 Janvier 2010



L'insupportable pêché d'orgueil de Vincent Peillon
On peut parfaitement comprendre qu'il refuse de participer à une émission de télévision mais il est inacceptable qu'il se soit défilé ainsi au nom du collectif.

Oui, l'émission était très orientée, oui, il était très compliqué d'intervenir après une longue demie heure de présentation très personnelle de l'invité principal qui faisait plus penser aux vieux ressorts de Sacrée Soirée qu'à une émission politique digne de ce nom. Oui, il était insultant pour le PS, deuxième formation politique de France, d'être reléguée après le Front National et sa vice-présidente toutes griffes dehors. Mais en se décommandant après le début de l'émission, Vincent Peillon a rendu totalement impossible la participation d'un autre socialiste que lui. Et ça, je trouve que c'est une faute.

S'il avait décliné dans la journée ou avant, la direction de l'information de France Télévision se serait immédiatement mise à la recherche d'un autre intervenant socialiste. N'ayons aucun doute à ce égard, un remplaçant aurait été trouvé et ça, Vincent Peillon le sait parfaitement.

Note publiée également sur Le Post.fr
En adoptant une stratégie de terre brûlée, "c'est moi ou personne d'autre", Peillon a commis un gigantesque pêché d'orgueil qui n'a pas permis à sa famille politique d'être représentée dans le débat.

La sympathie que j'avais pour ce leader socialiste d'apparence ouvert s'est envolée définitivement en fumée hier soir avec l'immense déception de voir un quadra adopter lui aussi une attitude de dinosaure de la vie politique.


               Partager Partager
Notez


Lu 6207 fois

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

59.Posté par Lucn le 18/01/2010 15:27
@Caroline

Mais c'est légalement depuis janvier 2009 que l'Elysée a tout pouvoir sur le télévisuel.
Nicolas Sakosy n'a jamais caché qu'il visait à renforcer continuellement sa main mise sur les médias, en particulier sur les télés qui, selon lui, ont encore de loin le plus d'influence.

D'autre part il me semblait m'apercevoir que le point de vue politique y était, ressassé aux bons moments, celui un Duel entre un leader de Droite et un ou une meneuse de "Gauche" raisonnable (raisonnable pour se laisser aider lui ou elle même par le pouvoir, en ayant de toute façon des attaches fortes avec ce pouvoir).

Qu'opposer à qui vous dit : "Mais c'est ridicule !!"

Moi j'avais pensé, comme me semble-t-il l'avait suggéré DCB, qu'il était important que les Vraies oppositions (Je ne parle pas bien sûr du PS côté Aubry) soient bien démarquées du Pouvoir, tout en gardant leur bonne humeur d'ailleurs c'est mieux, et n'hésitent pas à avoir des Accords Solides et bien Déterminés et à se montrent ensemble.

Il faut aussi comprendre un peu les journalistes et les électeurs :
Pour ceux qui sont contre l'UMPS qu'y a t il à opposer ? Trop de Personnes ou d'appareils qui la jouent trop Perso, chacune ou chacun croyant trop détenir la Vérité ou cédant trop à la tentation d'être complaisant avec le Pouvoir.

C'est quand les vrais opposants se parlent et s'accordent au lieu de faire des coups ou dire constamment dans deux mois "on rasera loyalement gratis pour l'instant on vous ignore ou on vous tape dessus", qu'il y a de vrai évènements et des choses intéressantes à raconter.

58.Posté par Voltaire le 18/01/2010 13:57
Je partage largement l'opinion de Sibemol83, et dans une certaine mesure aussi celle de l'auteur.

Que les emissions politiques de Mme Chabot soient orientées, ce n'est pas nouveau.
Que ce débat fut inopportun, et destiné à remettre en selle un ministre fragilisé, c'est une évidence.
Mais...
Mais, quelles que soient ces bonnes raisons, on a le devoir, quand on est un responsable politique, d'un minimum de courtoisie.
Mais, quand on est un responsable digne de ce nom, on ne dissimule pas ses intentions pour un coup politique, même si nombreux sont ceux qui pratiques ainsi.
Bien sûr, ce faux pas n'a rien d'équivalent au faux enlèvement d'un certain François Mitterand, mis en scène pour se faire de la publicité.
Mais toute communication ne justifie pas les moyens les plus indignes.

Mr Peillon aurait pu, aurait dû, s'élever contre cette mise en scène, indiquer combien un tel débat était éloigné des préoccupations des français, qu'il biaisait la vision que nous avons tous de ce qu'est notre pays, dénonçer cette mise en scène grossière pour refaire une virginité à un ministre, et puis partir. Dignement.

57.Posté par Caroline le 18/01/2010 09:29
@ Lucn

"Certes oui, mais Vincent Peillon sait parfaitement que tant que le Service Public Télé sera sous la coupe de l'Elysée, une bonne et objective information y est impossible."

Je rêve ! mais vous vivez dans quel monde ! Je ne pensais pas qu'il y avait encore des gens pour penser des inepties pareilles.

56.Posté par Danièle Douet le 18/01/2010 07:57
Merci Sylvie de tes deux commentaires. Je suis atterrée de lire la plupart de ceux qui font suite à cet article que je n'approuve pas non plus. Je m'aperçois qu'il est pratiquement impossible aux Français - à part quelques-uns - de voir ce qui se passe dans leur pays.

Ils sont comme dans une nasse dont ils ne peuvent sortir, prisonniers de pratiques qu'ils ont intégrées comme étant "normales" - ceux qui défendent A. Chabot ou la TV me sidèrent - et ils ne peuvent s'imaginer d'autres formes de "débats" que ces soirées people manipulatrices. Ne pas y participer est pour eux un sacrilège.

Terrible, je me demande s'il y a un espoir quelconque que la France quitte sa 43ème place dans la liste des pays respectant la liberté de la presse, elle est juste derrière la Bosnie-Herzégovine, le Chili, la Guyane et le Surinam...

Hé, réveillez-vous, il est possible d'avoir une autre QUALITE de "débat"... un autre RESPECT des valeurs de la démocratie. D'autres pays le démontrent tous les jours, comme la Norvège, la Suède, la Finlande, le Danemark, l'Irlande, les Pays-Bas, notre voisin la Belgique, l'Allemangne, etc.. etc. etc... C'est comme la nuit et le jour avec la France.

Réveillez-vous !!!

55.Posté par Sibemol83 le 17/01/2010 22:27
Chabot s'est "payé" Bayrou puis Peillon ... À qui le tour ?

Incroyable que Peillon ait été aussi maladroit en pensant être très subtil !

La relève pour le grand virage nécessaire ne montre pas son nez.

Le pays est exsangue en ressource humaine compétente, correcte, structurée, fiable.
Résultat d'une longue dégradation insidieuse qui, pour l'instant, est loin d'être stoppée.
On n'est pas prêts de remonter la pente.

De plus, Besson dans un rôle des plus difficiles a été excellent ...
... ce qui ne fait qu’ajouter une louche au grand gâchis !

Peillon a été très mal inspiré de ne pas se rendre sur le plateau pour y exposer en cinq minutes son point de vue, à savoir que l’émission n'était nullement produite dans un but de fournir une information ni une quelconque matière à réflexion.

Elle est érigée et dirigée par une talentueuse animatrice/marionnettiste qui ne peut se confondre avec une journaliste.

Ensuite il devait quitter le plateau ... et ... demander à J.F.K. de l’aider pour la suite ...

Bref, là comme ailleurs (chez nous : Orange Pâlichonne ...), ce qui s’est passé est atterrant et contre-productif.

Sibemol83

54.Posté par Lucn le 17/01/2010 21:10
@Sylvie Tiger

Certes oui, mais Vincent Peillon sait parfaitement que tant que le Service Public Télé sera sous la coupe de l'Elysée, une bonne et objective information y est impossible.

Par exemple sur Le Modem en Charente Poitou aux infos de l'A2 , Aujourd'hui qui a-t-on vu ?
Royale, Blanc, Bayrou ?
Non pas du tout mais Martine Aubry présentée comme d'habitude en Sage Discoureuse .

l'UMPS Médiatique est une réalité agissante et on peut douter que Vincent Peillon choisisse la bonne méthode pour y remédier.

Mais bon, je sais que pour qui n'y croit pas ou fait semblant de ne pas y croire il suffit de dire
"c'est ridicule !!". (c'est ce que répond Sarko si on l'interroge sur les médias dirigés !!).


53.Posté par Dave96 le 17/01/2010 21:02
Bonne annee tt le monde!!!

Christophe decoince toi donc un peu!!!

Cela t'a pas fait rigoler de voir l'emission de chabot tourner au debat besson-lepen???

Les socialistes s'epoumonent depuis des mois a dire que ce debat sent des pieds, et chabot en invite un precisement sur cette question, et apres tu t'etonnes???

En tout cas bravo peillon: en allant diner avec des potes il a gagne plus de points qu'en allant se farcir des ahuris dans ce qui promettait d'etre plus un spectacle accablant qu'un reel debat.

J'ai lu dans Le Monde que Peillon avait consulte Aubry avant son coup, et a priori elle etait OK, donc Christophe je ne crois pas que cela ait nui a un autre porte parole du PS.

Il est temps que les francais arretent de lambiner devant chabot pour aller sur internet ou chez leur marchand de journaux.

52.Posté par Sylvie Tiger le 17/01/2010 20:24
Bonsoir,

Moi je trouve ça très très bien qu'il ait renvoyé le FN et le l'UMPS-fn (Besson) en face à face!

Parce que les pseudos débats télévisés à la mode "trach et sentiments", on en a plus qu'assez, il serait temps que Dame Chabot améliore son système de pseudo-débats!

J'approuve Peillon, la qualité des débats dans les médias, c'est ce qu'il faudrait (entre autre chose) pour que les citoyens reprennent confiance en la politique.
Résister, c'est aussi savoir dire "non", même au dernier moment, même si ce "non" était prémédité!

51.Posté par stephanie le 17/01/2010 19:19
franchement, je suis abassourdie par l'attitude de Vincent Peillon, qui démontre encore une fois le sectarisme du PS....Je pensais cet homme bien, juste et intelligent, encore une fois, je me suis trompée, et il faut des actions comme celle qu'il vient d'effectuer lors du débat qu'il a refusé, avec la demande de démission d'Arlette Chabot (c'est un comble, mais pour qui se prend t'il ?) pour se rendre compte que le PS tel qu'il est ,ne pourra plus être crédible aux yeux des gens de gauche qui n'espère qu'une chose c'est retrouver un vrai parti honnête (mais existe t'il ce parti là, aujourd'hui?) démocratique, laïque ....je suis une femme de gauche mais aujourd'hui je ne milite plus tellement toute cette politique telle qu'elle est pratiquée m'écoeure ! et je ne suis pas la seule ! mais je reste une femme de gauche

50.Posté par Lucn le 17/01/2010 15:10
@Martine

Je voulais dire qu'ici dans ce coup artificiel de Peillon a été mêlé deux problèmes,
celui de la partialité du service public et celui disons simplement de la nationalité.
Les Instances officielles du PS étaient au courant du coup depuis 48 h.
Le résultat comme c'était prévisible est qu'il en devient plus difficile de parler objectivement
d'une chose ou de l'autre.

Je parlais bien sûr des manières artificielles de M. Aubry et de la plupart ses éléphants.
Ma conviction est que de toute de toute façon l'important est qu'à la base le Pouvoir de M. Aubry au PS est artificiel (Injuste) et donc ne m'y intéresse pas beaucoup.



49.Posté par Dom le 17/01/2010 14:31
@ Danièle Douet

Cette étude montre que les citoyens français (que vous prenez pour des veaux) n'ont confiance ni dans les politiques (dont Peillon) ni dans les médias (dont France 2). Bien loin de valider vos démonstrations, elle les fait s'écrouler comme un chateau de sable.

48.Posté par Danièle Douet le 17/01/2010 14:25
Article intéressant qui montre que Peillon a eu raison de mettre le pied dans cette immonde fourmilière:

http://www.rue89.com/2010/01/17/partis-politiques-et-journalistes-au-plus-bas-du-barometre-de-la-confiance-134120

Dommage que certains citoyens français soient si aveugles... mais il semble que de plus en plus d'entre eux commencent à comprendre...

47.Posté par Caroline le 17/01/2010 10:37
@ Ghislain
Mais qui êtes-vous pour dire que le débat sur l'IN n'apportera rien ! Qu'en savez-vous ?

46.Posté par lemarteau le 17/01/2010 10:33
Tout a fait d'accord avec Daniele Douet qui est celle qui analyse , à mon avis, le mieux le problème des débats sur France 2 et à la télévision francaise en général
Vous avez tendance ici a ne parler que de la non venue de Peillon alors que le vrai scandale est qu'Arlette chabot organise un débat autour d'un thème qui ne peut que diviser les francais entre un ministre qui fait du zèle pour expulser les immigrés pauvres (y compris les afgans dans un pays en guerre) et une raciste ! et en plus en période electorale !!!

45.Posté par Martine le 16/01/2010 23:41
@Lucn,
Rien compris, com d'hab à vos coms...Les manières à qui de quoi???

44.Posté par Lucn le 16/01/2010 22:58
@JF le démocrate

Je suis bien d'accord que le vrai débat est la nullité et la partialité de la présentation de l'information (laquelle par parenthèse présente constamment le PS comme un tout avec une chef légitime M. Aubry, ce qui est très loin d'être le cas).

Mais faut-il rappeler que l'information Télévisuelle publique est maintenant depuis début 2009 sous la coupe de l'Elysée, qu'il y avait eu avant un an pour en débattre, et que la motivation de M. Aubry (qui était "à moitié" au courant et qui approuve "à moitié" Peillon) et de Peillon pour le faire m'ont paru alors bien modeste (sauf à la fin peut-être quand les jeux étaient faits).

Permettez moi d'y voir plutôt un Raté d'un coup Artificiel qui serait bien dans
leurs manières !!

43.Posté par Ghislain le 16/01/2010 22:30
Je pense que cette méthode est intéressante et pose les limites des coups d'éclats possibles face au monde télévisuel et médiatique en général.
Bien sur que le temps de débat politique consacré par les chaines dites "publiques" (mais aussi en général malheureusement) est plutôt minime, et ne permet pas de concerner une majorité de citoyens aux différents sujets d'autant plus considérables que l'identité nationale.
Ceci dit, là était le seul moyen de casser la mécanique de scénario télévisuel qui a pour but, au final, d'imposer un fil conducteur global au cible de masse "populaire".
Finalement, j'ai plutôt apprécié cette attitude qui rompt avec le "bien entendu" qui se "fabrique" habituellement sur la scène médiatique et social. L'erreur grossière aura été d'utiliser le moyen du mensonge et de la fourberie, ce qui n'est pas pardonnable.
Mais la manière dont a été mis en exergue le débat sur l'identité national, sur une chaine publique, à une heure de grande écoute, est totalement ridicule face à des sujets d'autant plus chaud que l'identité nationale qui n'apportera rien de fait à la vie de tous les jours des français.

42.Posté par JF le démocrate le 16/01/2010 22:02
@ Dom

Ce n'est pas du tout ce que j'ai écrit.

41.Posté par Caroline le 16/01/2010 20:03
Vraiment désolée pour cette erreur Monsieur Ginisty.



40.Posté par Dom le 16/01/2010 19:50
@ JF le démocrate

Contrairement à vous, je ne trouve pas particulièrement rassurant que Vincent Peillon, soutenu par Martine Aubry et toute la direction du PS, s'autoproclame seul compétent pour organiser un débat télévisé sur "le débat sur l'identité nationale", et que mécontent des modalités de l'émission dont il était l'un des trois invités, il exige la démission immédiate de la DG adjointe de l'information de France Télévisions. Désolée, mais je ne vois pas là une manifestation de la démocratie.

39.Posté par JF le démocrate le 16/01/2010 19:42
@ Dom

V. Peillon a accepté l'invitation à l'émission pour pouvoir la "flinguer" justement... C'est ce qui me semble en tout cas. Après, son avenir personnel ne m'intéresse pas plus que ça. Mais son coup d'éclat a le mérite d'ouvrir un nouveau débat bien plus intéressant que la réhabilitation d'E. Besson: celui de la TV et de la politique.

38.Posté par Christophe Ginisty le 16/01/2010 18:58
Caroline, je vous en prie.
(mais mon nom s'écrit "Ginisty")

37.Posté par Caroline le 16/01/2010 18:46
Au passage, merci à C. Ginesty pour ce lieu d'expression

36.Posté par Dom le 16/01/2010 18:45
Au lieu de "flinguer l'émission", comme vous dites, Peillon s'est tiré une balle dans le pied. S'il jugeait l'émission tellement nulle, pourquoi a-t-il accepté l'invitation ? Vous aurez beaucoup de peine, malgré l'aide précieuse de cocobe et de Danièle Douet, à nous faire avaler la pillule...

35.Posté par JF le démocrate le 16/01/2010 18:40
Peillon a eu bien raison de ne pas venir pour les motifs que certains ont très bien exprimés (Cocobe, Danièle Douet notamment). Les émissions politiques sont en effet pitoyablement organisées en France, et on peut se demander s'il n'y a pas en place une espèce de machinerie politico-médiatique destinée à détourner l'électeur des urnes: au passage, le débat sur l'identité nationale qui n'est ni plus ni moins qu'un leurre, n'intéresse quasiment personne.

Personnellement, je trouve que Peillon a fait preuve de courage, car il a pris seul les risques inhérents à ce qui a été très probablement une tactique de groupe. Peillon est en première ligne, Aubry reste en back-up. Le bénéfice étant très incertain suite à un tel coup d'éclat. En attendant il a "flingué" l'émission, en détournant ce qu'on en retiendra de son objectif initial (mais cet objectif était-il vraiment important si ce n'est réhabiliter monsieur Besson?), et permis d'ouvrir un débat sur les lacunes de nos déjà très rares émissions politiques télévisées.

34.Posté par Dom le 16/01/2010 18:18
@ Annie Keszey

J'ai moi aussi trouvé excellent le dessin de Plantu, comme souvent... Le PS est à la dérive, et sur un radeau voisin, le Modem l'est également.

33.Posté par KESZEY ANNIE le 16/01/2010 18:02
Le journal Le Monde du dimanche 17/01/2010 publie le regard de Plantu: des débris de la rose socialiste, cassés, jonchent le sol, un seul petit morceau reste fixé au mur et les deux ouvriers (casseurs) présents, dialoguent:
-Oh, regarde, il en reste encore un petit morceau!
-Demande à Peillon, il fera ça très bien!
Comment un instituteur, un professeur, un Principal peuvent-ils justifier, auprès des jeunes générations, l'attitude de cet agrégé qu' est M Peillon?
C'est un menteur.
N'est-il pas, de plus, prétentieux, en pensant que les " masses populaires" auraient besoin de politiques, se croyant éclairés, pour juger la qualité des médias, la qualité des débats?
Vers quel avenir éthique va le parti socialiste?

32.Posté par Dom le 16/01/2010 16:48
Ce qui est rassurant, c'est que pas grand monde n'est dupe :

Vincent Peillon continue à se faire étriller
LEMONDE.FR avec AFP | 16.01.10 | 11h53 • Mis à jour le 16.01.10 | 12h14

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2010/01/16/vincent-peillon-continue-a-se-faire-etriller_1292480_823448.html

31.Posté par Dom le 16/01/2010 16:38
@ Caroline

Entièrement d'accord avec vous.

La liberté d'expression a bon dos, quand on prétend comme Peillon ou Bayrou ne pas en disposer, alors qu'on est un habitué de toutes les rédactions parisiennes, et qu'on ne sait rien faire d'autre que déclencher des polémiques creuses... aussi creuses que les programmes politiques de leurs auteurs.

30.Posté par Caroline le 16/01/2010 16:29
La qualité des débats relève d'abord de la qualité des interventions des politiques qui sont invités. Pour reprendre un exemple cité auparavant, rien n'obligeait FB à attaquer DCB sur ce mauvais sujets sur France 2. On se serait attendu à entendre sa vision de l'Europe par exemple, ce qu'il attendait, ses espérances...
Trop facile d'attaquer la forme quand c'est le fond qui fait défaut.

29.Posté par Danièle Douet le 16/01/2010 14:55
Et ABSOLUMENT d'accord avec PB qui écrit:
.les débats de france 2 n'en sont pas : exemple DCB-F.Bayrou, et celui d'avant hier;
Et A.Chabot (celle qui embrassait NS avant une émission) fait mal (ou trop bien ) son travail: sa partialité crève l'écran;

le JT sont devenus des monuments de propagande, dans le corps même du journal (choix et ordre des sujets , sujets omis , temps de parole etc..)

Qu'est prévu pour contre-balancer l'intervention de N.Sarkozy le 25/01 sur TF1?
Ce type d'émission ne me parait pas être possible comme celà chez nos pays voisins


C'est exact, il n'y a PAS de débats sur France 2. C'est du cinéma arrangé, du spectable bien monté, qui n'a RIEN à voir avec un vrai débat de fond sur des problèmes qui touchent la société.

Rien, nada...

Dire que certains appellent cela "débat" !!!

28.Posté par Danièle Douet le 16/01/2010 14:52
D'accord avec cocobe...

27.Posté par Martine le 16/01/2010 13:23
Merci de votre commentaire Cocobe, vous m' avez oté les mots des lèvres.
Belle journée

26.Posté par Dom le 16/01/2010 12:45
@ Cocobe

Le problème n'est pas que Peillon ait refusé un débat qu'il jugeait déloyal, c'est que Peillon, s'il jugeait ce débat déloyal, ou indigne, ne l'ait pas dit en direct sur France 2, dans une émission où il était invité et avait tout le loisir de le faire. Et qu'il ait volontairement prévenu la chaine après le début de l'émission. Et qu'il ait, à l'unisson des syndicats de France Télévision, qui appelaient à l'annulation de l'émission, demandé la démission de Chabot. Je vous rappelle que le sujet de l'émission était "le débat sur l'identité nationale" et que le PS assure avoir mille choses passionnantes à dire sur le sujet, et n'avoir fait ce coup médiatique que parce que Peillon n'aurait pas été en bonne position sur le plateau. Le hic, c'est que depuis la reculade de Peillon, on parle de tout sauf des supposées convictions du PS sur le débat sur l'identité nationale. C'est une fois de plus, tout comme au Modem, vous avez raison de le souligner, le degré zéro de la politique. Je plains Moscovici et Valls, qui se sont désolidarisés de cette misérable manoeuvre, d'avoir à poursuivre la route avec cet attelage socialiste de bras cassés.

25.Posté par cocobe le 16/01/2010 11:08
Péché d'orgueil pour péché d'orgueil, souviens-toi d'un certain président du MoDem qui était venu "se farcir" Daniel COHN-BENDIT et qui est reparti "la queue entre les jambes" et a flingué une élection où son parti aurait du figurer honorablement, tu étais aux premières loges pour assister au naufrage.

On ne peut en vouloir à Vincent PEILLON d'avoir du flair et d'éviter de tomber dans un piège identique à celui où BAYROU s'est laissé enfermer face à la même Marine LE PEN instrumentalisée par la grande professionnelle qu'est Arlette CHABOT.

Un débat sur l'Identité nationale en direct sur un plateau de télé, c'était pour Arlette CHABOT le scoop assuré: "Peillon pète un câble", ce qui arrangeait d'un côté la majorité et règlait son compte à un petit prétentieux qui osait jouer les "premiers rôles" au PS face à Ségolène et Martine.

Contrairement à toi, je pense que Vincent PEILLON a remis dans le marigot les crocodiles qui vont devoir se bouffer entre eux et a préservé son capital confiance en refusant un combat déloyal. Tu as payé cher ton courage emprunt de naïveté face à des professionnels de la politique qui n'ont eu de cesse de te pousser à la faute, certains que la meute hurlerait avec eux, ce qui s'est passé. J'entends comme toi ceux qui disent: "Christophe avait raison, on aurait du faire comme lui" sauf qu'ils t'ont laissé y aller tout seul en te cisaillant la branche.

Un homme averti en vaut deux!

Bises.

Bernard

24.Posté par Caroline le 16/01/2010 10:43
Désolée Danièle, pas convaincue.

23.Posté par PB le 16/01/2010 09:17
Ce que dit Danièle est fondamental: la liberté d'information en france se réduit à vue d'oeil.

les débats de france 2 n'en sont pas : exemple DCB-F.Bayrou, et celui d'avant hier;
Et A.Chabot (celle qui embrassait NS avant une émission) fait mal (ou trop bien ) son travail: sa partialité crève l'écran;

le JT sont devenus des monuments de propagande, dans le corps même du journal (choix et ordre des sujets , sujets omis , temps de parole etc..)

Qu'est prévu pour contre-balancer l'intervention de N.Sarkozy le 25/01 sur TF1?
Ce type d'émission ne me parait pas être possible comme celà chez nos pays voisins ; N'est-ce pas Danièle ?

22.Posté par Danièle Douet le 15/01/2010 23:40
Je rajouterais cet excellent tour d'horizon sur les médias:

http://www.mediapart.fr/club/edition/association-des-lecteurs-de-mediapart-alm/article/280209/contre-la-concentration-des-me

je vous recommande la lecture des commentaires...

Et vous renvoie à ce site qui compare l'état des médias au niveau international:
[http://www.kidon.com/media-link/index.php?lng=fr]http://www.kidon.com/media-link/index.php?lng=fr

Vous y remarquerez par exemple la différence entre la Norvège, la Suède, la Finlande, l'Allemagne... et la France... si vous comparez avec la taille de leur population...

La France occupant la 43ème place derrière le Surinam pour la liberté de la presse dans le classement de RSF, les pays la respectant le plus étant ceux d'Europe du Nord, classés en 1ère position
http://www.rsf.org/fr-classement1001-2009.html

Il n'y a plus grand chose à discuter sur les "débats" à la française dans les médias... qui ne sont que des simulacres manipulatifs.

21.Posté par Danièle Douet le 15/01/2010 23:11
@ Caroline:

Tout simplement parce que ce genre d'émission n'a RIEN d'un "débat". C'est une mise en scène sans aucune valeur politique.

Un vrai débat a lieu avec plusieurs responsables politiques autour d'un/une journaliste qui parle très peu et laisse les intervenants débattre entre eux, échanger des arguments sans leur couper sans cesse la parole pour qu'ils puissent développer leurs positions et idées.

Ce qui est appelé "débat" en France est une mascarade et n'a absolument rien à voir avec un vrai débat, comme celui qui a lieu par exemple dans l'excellente émissions "Esprit public" sur France Culture, où les intervenants développent leurs idées, bien articulées, sans que qui que ce soit leur coupe la parole. En voici les archives, vous pouvez les réécouter:
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/esprit_public/archives.php

C'est ce genre de débat qui a lieu à la TV dans les démocraties dignes de ce nom, dans toute l'Europe du Nord, pour permettre aux citoyens adultes de se forger une opinion. Ce à quoi les Français se sont habitués est du cinéma, le prochain étant le Président face à "des citoyens" sur TF1, émission inacceptable de démagogie.

Mais où sont les vrais démocrates qui protestent contre ces manipulations de citoyens peu formés à la démocratie par une Ecole qui fabrique des citoyens dociles, leur demandant d'apprendre par coeur et de "respecter l'autorité" avant de penser et de critiquer ?

Je vis dans un pays où toutes les chaînes diffusent des émissions politiques plusieurs fois par semaine, et où les journalistes laissent les gens parler et émettre deux ou trois idées de suite sans qu'ils soient interrompus. (Si vous le souhaitez, je vous en ferai la liste cliquable pour que vous puissiez vérifier)

Et surtout où il n'a y pas cette mise en scène ridicule avec des invités de premier plan et d'autres, les "petits", bien classés et humiliés par les médias pour suggérer aux "bons citoyens" de "bien voter"... On leur mâche bien toute pensée à l'avance...

Terrible enfermement que vous semblez ne même pas percevoir.

20.Posté par Caroline le 15/01/2010 21:59
@ Danièle Douet
Votre argument est un peu court ! Expliquez un peu en quoi un débat entre un ministre et une représentante de parti est anti-démocratique ! Vous aurez du mal à m'en persuader !

19.Posté par Caroline le 15/01/2010 21:57
Quand je pense que ces gens prétendent gouverner la France ! Ils sont complètement totalitaristes et ne s'en rendent même pas compte.
Martine Aubry, en réponse à une lettre de P. de Carolis va voir avec lui comment organiser les débats ! Imaginons un peu que Xavier Bertrand disent ceci, quel tremblement !

18.Posté par Danièle Douet le 15/01/2010 20:30
Peillon a eu totalement raison, car cette émission "A vous de juger" est indigne d'une vraie démocratie. C'est tout son concept qui est un vaste enfumage.

Dans les pays du Nord de l'Europe, on ne verrait jamais une telle mascarade.

Les journalistes n'y font pas la "cour" et ne coupent pas les personnes qui parlent, leur laissent finir leurs phrases.

Toutes les composantes de la société sont invitées à débattre, non pas dans une seule émission, mais dans des émissions régulières, et toutes sont face à face et parlent ensemble.

Dans cette émission, "a vous de juger", il n'y a AUCUN dialogue, mais une confrontation par journaliste interposé, entre des personnes choisies pour être mises en scène, puis les "2èmes couteaux", les "plus petits", comme l'a dit un jour A. Chabot, en 2ème partie, de manière tout à fait humiliante et manipulatrice.

Que toi Christophe, qui prônes la liberté d'expression avec ton "internet sans frontières", ne voies pas ces caricatures de débat, me rend perplexe...


17.Posté par JC75 le 15/01/2010 18:54
Sans remonter très loin, il y a longtemps que je n'avais plus la moindre sympathie pour Vincent Peillon. C'est lui qui ne trouvait rien à redire au soutien accordé à Goeorges Frêche, le 2eme cas de psychiatrie lourde du PS, dont les odeurs rances des déclarations arrivent jusqu'à Paris.. Peillon est un pauvre type, petit, tout petit.. et quand je lis les déclarations d'Aubry, decidement, le PS, déjà au fond du gouffre, a refermé le couvercle, qu'il y reste, avec Peillon et Aubry bien au fond...

16.Posté par Dom le 15/01/2010 18:50
@ Christophe Ginisty

Voici deux papiers qui vous oteront vos dernières illusions...
-------------------------------------------------------------------------
Vincent Peillon avait prévenu Martine Aubry qui le soutient «pleinement»
Créé le 15.01.10 à 08h59

POLITIQUE - Il avait prévu son coup «depuis longtemps»...
La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a déclaré ce vendredi qu'elle soutenait «pleinement» la décision de Vincent Peillon de ne pas participer au débat sur l'identité nationale sur France 2 jeudi soir, reconnaissant qu'elle en avait été informée. Martine Aubry répond donc à la question, posée un peu tard par le PDG de France Télévisions Patrick de Carolis, de savoir si elle et le PS «cautionnaient l'appel à la démission» lancé jeudi par Vincent Peillon à l'encontre notamment d'Arlette Chabot.

Vincent Peillon a affirmé plus tôt qu'il avait prévenu «il y a 48 heures, par correction» Martine Aubry de son intention de ne pas participer à l'émission. «Je voulais l'informer de ce que j'allais faire, ce qui me semblait normal», a-t-il déclaré sur France Info. (...)

http://www.20minutes.fr/article/376652/France-Vincent-Peillon-avait-prevenu-Martine-Aubry-qui-le-soutient-pleinement.php
-----------------------------------------------------------------------------

Le coup d'éclat de Vincent Peillon était prémédité
LEMONDE.FR avec AFP | 15.01.10 | 10h29 • Mis à jour le 15.01.10 | 10h32

Vincent Peillon affirme, vendredi 15 janvier, que son faux bond au débat sur France 2, jeudi soir, où il devait affronter le ministre de l'immigration, Eric Besson, n'a pas été décidé au dernier moment mais préparé "depuis longtemps", pour "faire un incident". "J'avais pris ma décision depuis plusieurs jours. C'était préparé avec quelques-uns. Je voulais qu'il y ait un incident. Il fallait que ça fasse un peu scandale", a déclaré M. Peillon au site Internet Rue89. (...)

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2010/01/15/le-coup-d-eclat-de-vincent-peillon-etait-premeditee_1291962_823448.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20100115-[zonea]
-------------------------------------------------------------------------


15.Posté par Lucn le 15/01/2010 18:07
Tout ça est compliqué, car les médias publiques l'A2 et Arlette Chabaud, sont pour l'information, à la demande, des "soumis" qui influent sensiblement la politique de manière partiale (à mon avis dans le sens du SarkAubrysme justement). Beaucoup s'en lamentent, mais que faire ?
Alors ici un coup d'éclat de Peillon, qui se déclare opposant à M. Aubry dans le PS, et avec sa complicité.
En réalité le PS Officiel a bien de la chance que le citoyen moyen en connaisse peu l'avènement et les dessous actuel, on y voit tout au moins ici un peu le côté mécanique et immoral.




14.Posté par lcdm le 15/01/2010 17:23
Je pensais que tu allais dire que c'était bien joué car en com l'essentiel est de faire parler non ? ah oui en fait c'est Lancelot qui écrivait ça, je ne sais pas si tu penses comme lui
cdt

13.Posté par Dom le 15/01/2010 17:14
Vous n'avez aucune raison de douter de la concertation entre Aubry et Peillon, puisqu'ils la revendiquent tous les deux, que personne ne la conteste, et que la liaison avec les syndicats de France Télévision, qui avaient fait monter la mayonnaise les jours précédents en demandant l'annulation de l'émission, est grosse comme une maison. Il n'est pas nécessaire qu'un communiqué soit adressé par le parti pour que le parti soit engagé quand un de ses dirigeants s'exprime - nous ne sommes pas en Union Soviétique.

Dans mon post précédent, j'évoquais les réserves bienvenues de Moscovici, depuis j'ai eu connaissance de celles de Valls. Ils sont très minoritaires, la direction du PS est ravie de ce qu'elle croit être un bon coup, et qui n'est qu'une preuve supplémentaire de l'incapacité de ce parti à (re)faire de la politique.

12.Posté par Christophe Ginisty le 15/01/2010 17:03
Oui bien sûr qu'elle confirme. Mais pourquoi alors le communiqué n'a-t-il pas été un communiqué officiel du PS ?

11.Posté par Caroline le 15/01/2010 17:02
@ CG
Si Martine Aubry confirme

10.Posté par Christophe Ginisty le 15/01/2010 16:52
Je ne suis pas convaincu par la version "vu avec Aubry".
Car si tel avait été vraiment le cas, le communiqué envoyé pendant l'émission aurait dû être envoyé par le PS de manière officielle et non par Peillon tout seul.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche