Christophe Ginisty

La contestation actuelle est-elle une crise de la démocratie ?


Rédigé le Vendredi 15 Octobre 2010



La contestation actuelle est-elle une crise de la démocratie ?
Ne cherchez pas dans le texte sur les retraites les ressorts de la contestation qui est en train de se mettre en place. Ne cherchez pas non plus dans l'anti-sarkozisme (primaire ou non) le fondement de la colère. Non, si les gens se rebellent aujourd'hui, c'est avant tout à mettre sur le terrain de la détestable communication de l'exécutif.

La communication, c'est l'art de faire passer un message de l'émetteur au récepteur mais c'est aussi l'art de créer les conditions d'une interaction. Dans le mot de communication, il y a l'idée d'un échange, d'une conversation, d'une dynamique bidirectionnelle. Or, depuis le début du quinquennat, le style Sarkozy est un style "en force" qui s'appuie sur la légitimité électorale pour ne pas échanger : "j'ai été élu pour faire ce que je fais, je n'ai pas à en discuter."

Je ne remets pas une seule seconde en cause la légitimité du président (ou celle des parlementaires qui sont eux aussi régulièrement élus), mais je voudrais dire que si les gens sont aujourd'hui dans la rue, c'est qu'ils en ont assez que, sur les retraites ou sur d'autres sujets brûlants, le pouvoir ait interdit le dialogue.

Prenez d'autres réformes du quinquennat, du bouclier fiscal à la réforme de la carte judiciaire et j'en passe, toutes ont été imposées de manière dogmatique sans véritable concertation. D'une certaine manière, Nicolas Sarkozy a poussé à l'extrême la démocratie représentative en se mettant dans la posture d'un pouvoir absolu et sans partage, du fait de l'élection initiale.

C'est très exactement ce qu'il fait encore et toujours aujourd'hui avec la réforme des retraites. Et même s'il n'a pas été élu pour la faire, il use de son autorité pour fermer la porte à tout type de dialogue, affichant même avec mépris l'attitude de quelqu'un qui est déjà passé à autre chose.

Nous vivons certes sous le régime d'une démocratie représentative (qui repose sur le fait de donner un mandat à des élus pour nous représenter et nous diriger) mais nous vivons dans un monde infiniment participatif, et qui l'est de plus en plus à la faveur du développement des nouvelles technologies et de l'Internet citoyen.

Je crois donc que ce qui est en train de se passer en France est la collision entre ces deux modèles, portées par deux logiques différentes, voire opposées, collision d'autant plus violente que le pouvoir de Nicolas Sarkozy a fait sa méthode de l'autorité et du refus obstiné de la communication.

               Partager Partager
Notez


Lu 2515 fois

Commentaires articles

1.Posté par Ludé le 15/10/2010 11:35
Franchement on peut effectivement dire qu'il n'y a pas eu de dialogue (et honnêtement je pense que c'est faux, mais dialogue ou pas, il n'est jamais facile - et jamais accepté de bon gré - de s'entendre dire "il vous faut travailler plus longtemps".

D'ailleurs au début, quand le débat a commencé le socialistes ne mentionnaient jamais cette idée - même s'ils disent aujourd'hui qu'ils ont toujours parlé d'alongement de la durée du travail.



2.Posté par Wildcat le 15/10/2010 16:35
@Ludé

"D'ailleurs au début, quand le débat a commencé le socialistes ne mentionnaient jamais cette idée - même s'ils disent aujourd'hui qu'ils ont toujours parlé d'alongement de la durée du travail"

Je m'inscris en faux dans ce que vous dites !!
Jamais les socialistes ne se sont prononcés sur l’allongement de la durée du travail, mais sur l'allongement des cotisations. Ce qui est particulièrement fourbe et dénoncé par FB.

Entrée sur le marché du travail à 25 ans + 41,5 ans de cotisations = retraite à 66.5 ans !!!
Maintenant, si vous avez commencé votre vie active à 17 ans ... faites le calcul ... (avec date butoir de toute manière à 60 ans)

Voilà le projet socialiste !!!






3.Posté par Ludé le 15/10/2010 16:44
Ben honnêtement je ne me souviens pas avoir entendu les socialistes mentionner un alongement de la durée du travail, mais effectivement, fort récemment un allongement de la durée de cotisation.

Cela dit, je ne comprends pas pourquoi on n'a pas fait ça. Du coup ceux qui démarrent tôt - en principe ceux qui ont les jobs les plus durs - peuvent partir plus tôt et les cadres partent plus tard.

Je n'ai jamais entendu qqu'un du gouvernement expliquer pourquoi ils ont joué sur l'a^ge et non la durée de la cotisation. Quitte à la porter à 42 ou 43 ans si le système est désiquilibré.

Une idée ?

4.Posté par Georges Fernandes le 15/10/2010 22:06
Mais que l'on arrête de parler pour ne rien dire. Oui, il faut allonger la durée de travail, oui il faut augmenter les cotisations, mais ce n'est pas tout. De plus en plus de personnes à la retraite se trouvent dans l'obligation de reprendre un travail et ce n'est pas par manque d'occupation mais d'argent ! Plus de la moitié des travailleurs en France est payée entre le smic et 50 euros de plus et une fois à la retraite ils ne touchent plus qu'une moyenne de 700 euros !
C'est injuste, c'est anormal pour un pays qui se paye le luxe de "rendre" 30 millions d'euros à l'héritière de l'Oréal... Il faut augmenter les bas salaires, il faut rendre une retraite "normale" tenant en compte de la fortune et de l'infortune de chaque retraité.
Je pense que sarkosy est le plus mauvais président que la France a pu avoir. Dommage de vivre cela...

5.Posté par europium le 16/10/2010 07:17
Jacques Marseille avait fait une démonstration pertinente sur le fait que les institutions de la V ème république sont un frein au développement de la F rance surtout depuis la mondialisation. Ces institutions ont ont été efficaces jusqu'au milieu des années 80 car elles ont apporté de la stabilité politique.

La mondialisation se développant, la dette s'accroissant, l'influence de la France diminuant que ce soit dans le monde ou même au sein de l'UE ( il y a 20 ans la commission se serait-elle permis de "fesser" la france comme elle l'a fait sur le pb des Roms?) qu'il est nécessaire de changer le mode de gouvernance afin que les réformes puissent passées.

le clivage gauche/droite est une hérésie car il cristallise tous les débats. On s'oppose béatement car il est nécessaire de s'opposer pour faire croire que l'on existe!

l'instauration du quinquennat avec inversion du calendrier est une stupidité car cela renforce le coté godillesque de l'assemblée nationale. Les élus de la majorité font comme l'élysée décide alors que bon nombre de député avec un peu plus de courage pourrait tenter de jouant leur rôle de médiateur auprès du GVT, ce qui est leur première fonction.

la france c'est malheureusement le GVT contre la rue .....

6.Posté par Wildcat le 16/10/2010 17:13
@Georges Fernandes

toujours aussi nul de chez nul cher ami !!!

"Mais que l'on arrête de parler pour ne rien dire. Oui, il faut allonger la durée de travail, oui il faut augmenter les cotisations"

NON !!!

Augmenter la DUREE de cotisation n'est pas EGAL à augmenter les cotisations !!!

S'il est concevable de passer de 40 annuités à 41,5 pour pouvoir se prévaloir de sa retraite, il n'est pas concevable d'aller au charbon jusque 65 ans quand on a commencé à 17 ans !!!

17 ans + 41,5 annuités = 58,5 ans !!! Et celui là ? Il doit continuer à payer pour ceux à qui Papa et Maman a payé des études pour user son jean sur un banc de FAC, qui n'a pas cotisé jusque 26 ans, qui n'a jamais rien produit ?

NON.







7.Posté par Georges Fernandes le 16/10/2010 19:48
@Wildcat
Vous commencez mal., je ne suis pas votre ami, d'ailleurs je ne voudrais pas d'un ami qui ce cache derrière un pseudo. Donc permettez-moi de vous baptiser Dorothée et de croire que vous êtes une blonde, cela m'aide à savoir que vous n'êtes pas complètement responsables de vos propos. Donc vous dites que je suis nul, mais ce n'est même pas un avis, ni même une critique constructive, ce n'est juste qu'une minable introduction, faite au moins un minimum d'effort. Ensuite vous utilisez le mot ÉGAL, comme si c'était moi qui l'avais avancé, ce qui est bien entendu faux. Alors soit vous ne savez pas lire, soit afin de paraître aux yeux des lecteurs une sorte de Zorro social vous crée de toutes pièces un différent. De plus vous faite une grossière erreur, ce n'est plus 65 ans mais 67 ans. Donc vous basez votre argumentaire sur un mauvais chiffre, preuve évidente que vous ne connaissez pas votre sujet. Et que dire de votre jalousie contre les étudiants qui ont, oui, la chance, la force, la volonté et le courage de poursuivre de longues études souvent difficiles et qui n'aboutiront pas forcément sur un travail. je ne reproche rien à ceux qui vont à la fac pour travailler, ce qui n'est pas votre cas, vous n'avez pas honte? Et pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, vous êtes vraiment mal tombés, j'ai commencé le travail à l'âge de 14 ans ! Alors vos petits 17 ans me font bien rire. Depuis je me suis rattrapé, j'ai suivi des cours du soir, j'ai étudié et beaucoup ouvert de livre, et je n'ai pas honte de dire que je continue à apprendre encore en ce jour.
Votre chevalier nounet.

8.Posté par Wildcat le 17/10/2010 12:41
@Georges Fernandes

Cher ami, vous êtes décidément très drôle, vous avez commencé a travailler à 14 ans ? pas en France, peut-être en faisant visiter la médina de Marrakech - Car que je sache l'âge légal pour travailler dans notre pays est 16 ans, 15 ans avec un contrat d'apprentissage. (Étiez-vous donc un hors la loi ?)

Maintenant, je maintiens que la retraite à taux plein est à 65 ans et non 67 comme vous le dites.

Je crois que c'est vous qui ne maîtrisez pas votre sujet (où vous précipitez les choses) car à l'heure où je vous écrit ce post, le Sénat n'a pas encore voté la loi ! Et quant à son application, c'est une autre affaire ... nombre de lois n'ont jamais été appliquées.

Seul l'âge légal de la retraite a été porté à 62 ans pour le moment, et encore avec des calcul plus que scabreux.

"Entre 62 et 63 ans, Nicolas Sarkozy a finalement opté pour le changement le moins radical. Mais le rythme du passage à cet âge légal de départ se fera, en revanche, à un rythme plus rapide qu'initialement envisagé : quatre mois par an à partir du 1er juillet 2011, et non pas trois. En pratique, les personnes nées en 1950 seront les dernières à pouvoir partir à la retraite à 60 ans. Celles nées en 1951 devront travailler jusqu'à 60 ans et quatre mois, celles nées en 1952 jusqu'à 60 ans et huit mois, et ainsi de suite jusqu'à la génération née en 1956, pour laquelle l'âge légal de départ à la retraite sera fixé à 62 ans. Ce qui implique que la réforme sera mise en place pour tout le monde en 2018, et non pas en 2020. Parallèlement, l'âge de départ à la retraite qui permet de toucher une pension à taux plein sera porté de 65 à 67 ans"

Le dernier point, n'ayant pas encore été voté.






9.Posté par alternative le 17/10/2010 19:34
Je soutiens une réorganisation du mouvement démocrate, dans le but de créer un parti qui propose une véritable alternative qui soit démocrate, soutenable, républicaine et Européenne.
Pour cela il nous faut affirmer notre autonomie et indépendance vis à vis des deux grands partis que sont l'UMP et le PS en proposant une alternative crédible.
Pour cela être ouvert à la société civile, aux associations et aux autres partis comme CAP 21 ou le CRREA de J.F. Kahn qui sont pour une alternative au PS et à l'UMP, qui soit une alternative démocrate, soutenable, républicaine et Européenne.
Et donc si nous voulons créer cette alternative que n'incarne pas aujourd'hui le modem, il faut se remettre en question sur ce qui nous a conduit droit dans le mur:
. notre grand manque de démocratie interne
. notre organisation interne médiocre
. l'UDF encore ancrée au sein du modem
. le fait de ne pas avoir écouté et inclus dans nos programmes et dans notre philosophie: la soutenabilité valeur essentielle prôné par CAP 21: il faut que la question de la soutenabilité et l'écologie soient au cœur de notre action politique
. notre stratégie des municipales illisible et qui a mis a mal notre autonomie et notre envie d'être le parti de l'alternative
. la censure sur le site du modem
. la centralisation de la campagne des européennes et du modem autour de François Bayrou
. la réorganisation du modem où nous n'avons pas voulu entendre les critiques et les propositions de CAP 21 et de Corinne Lepage, mais aussi des promoteurs et de Christophe Ginisty, ainsi que de Jean François Kahn.
Et qui sont des poids lourds qui font que aujourd'hui le modem ne peut pas gagner les élections et mettre en place cette alternative dont a t'en besoin la France
. la question de la diversité au sein du parti et de ces représentants qui ne reflètent pas cette diversité notamment pour les jeunes, les femmes, les écologistes de Cap 21, et les enfants de l'immigration. La preuve étant dans le choix de nos représentants pour les élections.
. de n'avoir pas parler projet et de faire des propositions d'alternative crédible avant de parler de présidentielle ou de shadow cabinet.

J'arrête là les critiques, maintenant il faut trouver des solutions:

Je propose que soit organiser une réunion entre François Bayrou, Corinne Lepage, Christophe Ginisty, Jean François Kahn, Sylvie goulard, Marielle de Sarnez, Robert Rochefort, Yann Wehrling, Eric Delhaye,Franck Faveur et d'autres.

Dans le but d'établir ou de rétablir un dialogue permettant de trouver un accord pour mettre en place: une alliance, une organisation et un programme qui permette de mettre en place une alternative pour la France et pour l'Europe, face à l'archaïsme du PS et de l'UMP, qui puisse redonner espoir aux Français, à la France et à l'Europe.

Une alternative démocrate, soutenable, républicaine et Européenne.

C'est maintenant où jamais...

L'ampleur de du travail à accomplir pour que cette alternative puisse voir le jour et être adoptée par les Français est énorme...

10.Posté par Fernandes Georges le 17/10/2010 23:18
Oui, Dorothée, pas de soucis, vous avez comme toujours raison.
Et oui j'ai bien commencé à travailler à l'âge de 14 ans et je n'ai aucun compte à rendre à une blonde. C'est trop facile de se rendre ridicule quand on n'a pas la franchise d'écrire avec son vrai nom. Allez, vous n'êtes qu'une troll de plus, je ne perds plus mon temps avec vous.

11.Posté par Wildcat le 17/10/2010 23:39
@Fernandes Georges

Pauvre nul ...

La blonde s'appelle Gilles DIllenseger. Voilà ... tu sais ....

Et s'en fout bien pas mal de donner son nom, et vous prendrait bien volontiers en combat singulier, tellement vous êtes au ras des pâquerettes

http://gilles.dillenseger.free.fr
http://modem36.over-blog.com



12.Posté par Fernandes Georges le 17/10/2010 23:50
Pas de problème Dorothée, c'est vrai que la médecine fait à présent des miracles, mais chut, je me suis promis de ne pas vous répondre, faites comme si je n'étais pas présent.
On peut revenir au sujet ou on discute de la couleur de vos cheveux?

13.Posté par Wildcat le 18/10/2010 00:04
@Fernandes Georges

Môssieur, si vous doutez ...

http://vosdroits.service-public.fr/F1649.xhtml

et la Blonde te salue bien !!!

Elle a du confondre avec Patrick Hernandez

http://www.dailymotion.com/video/xmciz_patrick-hernandez-born-to-be-alive_music


14.Posté par Fernandes Georges le 18/10/2010 00:11
Mais je ne doute pas, et je me moque de toi, mais à un point ...
Mais bon, je ne vais pas te laisser paraître si con, c'est méchant de ma part.
À une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, il existait le préapprentissage pour les 14 ans. J'ai donc débuté à l'âge de 14 ans dans la coiffure et finie à l'âge de 20 ans avec les meilleurs ouvriers de France.
Voilà, ma blonde essaye de ne pas tout oublié en allant dormir.

15.Posté par Wildcat le 18/10/2010 00:15
Bée donc... j'admets ... donc ça ta fait quel age (maintenant que je ne suis plus anonyme ?)

16.Posté par horsparti le 24/10/2010 14:17
La collision entre la démocratie représentative et la société participative peut être évitée par la démocratie semi-directe comme en Suisse : le peuple élit des représentants, mais garde constamment la possibilité de décider en votation populaire sur les sujets importants.

Voir http://horsparti.blogspot.com/2010/10/quand-les-francais-voteront-ils-sur.html


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche