Christophe Ginisty

La montée du Front National est aussi une conséquence des dérives de la classe politique


Rédigé le Jeudi 10 Mars 2011



La montée du Front National est aussi une conséquence des dérives de la classe politique
Alors que Marlne Le Pen s'affiche partout comme la "gagnante" du premier tour de l'élection présidentielle, portée aux nues par des sondages plutôt douteux et dont l'abondance pousse à la nausée, une partie de la classe politique et médiatique y voit les conséquences du débat sur l'identité nationale de l'année dernière qui aurait réveillé les instincts les plus sombres de nos concitoyens. D'autres remarquent la dérive droitière du Président de la République qui aurait eu pour effet de banaliser les thèses frontistes et rendre ainsi acceptable le vote FN.

Mais personne ou presque ne rattache la percée de la présidente du Front National au spectacle calamiteux des conflits d'intérêts qui ont pollué l'actualité depuis plus d'un an, voire plus.

Et pourtant, depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, l'actualité a été marquée par des affaires plus ou moins sérieuses où ceux qui nous gouvernent se sont retrouvés exposés de manière assez grossière dans tout un tas d'abus et de dérives. Qu'il se soit agit de vols en jet privé, d'achat de cigares, de népotisme, de largesses accordées par des dictateurs, tout cela dans une séquence où l'argent semble être brusquement devenu la valeur dominante, très loin devant la morale, les "faiblesses" de la classe dirigeante dans son ensemble ont occupé toutes les unes des magazines depuis plus de trois ans.

Cette surexposition n'a pas touché que les gens de droite, loin de là. Même s'ils ont été moins nombreux à se prendre les pieds dans le tapis, les leaders de gauche ont subi les dommages collatéraux de ces campagnes médiatiques, l'opinion publique étant persuadée que "cela a toujours existé", comme le plaident ceux qui sont pris en flagrant délit.

A l'heure de la révolution numérique et de la prolifération des conversations sur les réseaux sociaux, cette médiatisation excessive des dérives politiques, reprise en chœur par tous les internautes, a permis aux populistes de tout poils de se développer sur la thèse du "tous pourris". Et c'est ainsi que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon — même s'ils ne pensent pas la même chose et ne portent pas le même programme — sont devenus les symboles médiatiques et iconiques d'une volonté massive des citoyens de sanctionner la classe politique dans son ensemble.

Alors, si nous ne voulons pas que ce pays soit un jour dirigé par des extrémistes, il est urgent que la classe politique prenne la mesure de cette exigence populaire et réforme ses pratiques en retrouvant le chemin de l'éthique.

C'est pour y parvenir de manière constructive et pacifique que nous sommes quelques uns à avoir créé [Poléthique]urlblank:http://www.polethique.fr . C'est un chantier fondamental qui va bien au-delà de nos clivages traditionnels et qu'il urgent d'entamer pour régénérer notre démocratie.


               Partager Partager
Notez


Lu 3375 fois

Commentaires articles

1.Posté par JF le démocrate le 11/03/2011 00:06
Tu es complètement dans le vrai de mon point de vue. Rien à ajouter.

2.Posté par valentini le 13/03/2011 12:33
Femme nouvelle, en grande saucisse esseulée

(à la France au bord de la crise d'identité)

Perrette, en tenue de gala, au galop, monte
à la lucarne: haro! Sur la poule à l'impôt.
La Terre et l'Art rabibochés, sous le flambeau
de la Culture, éduquent le coq à la ponte.

(lire la suite sur instants-fugaces.net)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche