Christophe Ginisty

La semaine la plus importante de l'année politique


Rédigé le Lundi 22 Mars 2010

Au lendemain des régionales, ce qui va se passer dans les prochains jours est d'une importance capitale pour la suite, et notamment les prochaines élections présidentielles. Voici, selon moi, une revue des situations en termes de communication politique.



La semaine la plus importante de l'année politique

Le Parti Socialiste et le challenge de l'unité

Honneur au grand vainqueur de ces régionales. Le PS a fait très fort en remportant 21 régions métropolitaines sur 22. Mais cette victoire n'est pas forcément un cadeau pour le parti.

Car le fait de dominer à ce point l'échiquier politique donne des ailes à tous les présidentiables. Les scores d'hier leur laissent imaginer qu'une victoire en 2012 est possible et c'est là que les choses se compliquent. Car on va voir ressurgir les vieux démons du passé et comme en 2004, les prétendants à l'investiture vont commencer à faire campagne.

D'ailleurs et comme on pouvait s'y attendre, Ségolène Royal a tiré la première en prenant la parole très tôt dans la soirée électorale, une demie heure avant Martine Aubry et n'a pas caché son entrée en campagne pour les primaires.

Cela ne fait aucun doute. Si le Parti Socialiste se remet à se disperser, la belle et nette victoire d'hier pourrait lui être fatale.

L'UMP à l'épreuve des règlements de comptes

Le plus grosse erreur de la semaine dernière fut l'incapacité des membres de la majorité gouvernementale à admettre qu'ils avaient perdu. En récusant la défaite, ils se sont éloignés des électeurs qui n'ont pas manqué de leur dire une nouvelle fois.

François Fillon s'est tellement impliqué personnellement dans la dernière semaine que son leadership en a pris un coup. Il s'est montré mal à l'aise, hésitant, il n'a pas pu éviter les bourdes et il avait vraiment l'intention de présenter sa démission au Président de la République lorsqu'il a fait son intervention hier soir.

On le sait désormais, le remaniement sera technique et assez cosmétique.

Il n'en demeure pas moins vrai que cette débâcle électorale va fragiliser le parti présidentiel au sein duquel des députés (soucieux de se faire réélire dans deux ans) pourraient se laisser séduire par le message que Dominique de Villepin va adresser aux français jeudi prochain.

Europe Ecologie et son appel du 22 mars

En lançant ce matin un appel solennel dans Libération, Daniel Cohn Bendit met les pieds dans le plat et bouscule violemment les Verts. Il joue une partie de poker et il fait "tapis".

Fort de ses deux succès électoraux, il ne veut pas attendre que les uns et les autres aient le temps de se retourner pour réfléchir sereinement à la suite, il veut battre le fer pendant qu'il est encore chaud et son objectif de communication est de mobiliser sans tarder. C'est un peu la stratégie de création du MoDem qui, on s'en souvient, s'est virtuellement constitué au soir de la présidentielle de 2007.

Il va devoir affronter une difficulté de taille : son appel va donner l'impression qu'il crache dans la soupe qui l'a nourri et que ses attaques contre l'organisation des Verts vont être ressentis comme autant d'ingratitudes chez les militants qui se sont mobilisés et dont le parti écologiste a fourni l'essentiel des bataillons.

Le FN et le moment dynastique

Ces élections ont fait la démonstration que le parti de Jean-Marie Le Pen n'était pas mort et que le réveil de la bête n'était qu'à une portée de débat sur l'identité nationale. Mais une autre démonstration a été faite, et c'est Marine Le Pen qui a profité : preuve est établie dans les urnes que la fille peut désormais se montrer à la hauteur de l'héritage du père.

En réalisant un score incroyable, les deux Le Pen bénéficient d'une situation favorable inespérée en termes de communication. Le père peut partir la tête haute, sur un plus haut historique. La fille peut arriver, légitimée par un succès électoral incontestable.

Ironie de l'histoire politique récente. Sarkozy qui avait réussi le tour de force de marginaliser le FN est le même qui l'a fait renaître de ses presque cendres, moins de trois ans après.

Le MoDem a disparu

Ce qui frappait hier, c'est que le MoDem était muet. Par la force des choses, me direz-vous, et vous aurez raison. Il n'y avait pas matière à le solliciter au plan national puisqu'il n'était présent que dans une seule élection, l'Acquitaine. Mais c'est la première fois depuis des décennies que le centre ne joue aucun rôle dans un second tour d'élection.

En communication, on dit qu'il est sorti du radar.

C'est un point très important. Pour exister politiquement parlant, il faut être dans le radar, comprenez qu'il faut être dans le cercle qui compte et à l'intérieur duquel il se passe des choses. Si vous y êtes, c'est très bien car on vous sollicite pour votre avis. Si vous n'y êtes pas, vous n'êtes plus rien et on peut dire que vous disparaissez.

C'est ce qui s'est passé hier soir au plan national. Le parti de François Bayrou a purement et simplement disparu.

Cette semaine, ça va bouger

Cette semaine est très intéressante à observer pour voir comment toutes ces situations vont évoluer. Il faut que ça bouge rapidement pour que les français comprennent que nous sommes toujours dans la même séquence.

Et je crois qu'on aura rapidement une petite idée sur ce qui devrait se jouer pour 2012.

               Partager Partager
Notez


Lu 2105 fois

Commentaires articles

1.Posté par Jean-Baptiste le 22/03/2010 11:03
Personnellement, j'envisage sérieusement de prendre ma carte au PS afin de voter pour DSK lors des primaires, seul homme politique du paysage actuel auquel je crois sincèrement, et qui est, il me semble accompagné de personnes d'un certain acabit (Moscovici notamment). En plus, il a déjà des histoires de fesses, dans la droite ligne de Mitterand, Chirac et Sarkozy : il a vraiment tout d'un homme d'état :-) Le problème c'est que, si DSK a la préférence des français, le fond militant du PS penche plutôt pour un innéligible comme Martine Aubry ou François Hollande.
Sinon, le Modem est mort je doute qu'il puisse renaitre de ces cendres là... Qu'en penses-tu ? Enfin quand je dis Modem, je veux dire surtout François Bayrou, mais tu seras d'accord avec moi pour dire que les deux noms sont facilement interchangeables...

2.Posté par Bao le 22/03/2010 13:56
Je suis assez d'accord avec ton analyse. J'ai hâte de voir comment chacun des protagonistes des différents partis saura sortir son épingle du jeu... Ces prochains mois vont être intéressants :)

3.Posté par Danièle Douet le 23/03/2010 15:21
Contrairement à Bao, je ne trouve RIEN d'intéressant dans ce qui se passe en France. Le pays est englué dans le "chacun pour soi" porté à son paroxysme.

Le pays est incapable d'un élan collectif pour avancer dans la cohésion sociale, les gens sont sous-informés politiquement, n'ont aucune information sur les vrais enjeux ni sur les rouages qui forment ce qu'ils appellent "L'Etat" dont ils attendent tout sans se poser la question de savoir qui il est ni comment il est financé.

C'est à désespérer...

Les cigales chantent jusqu'à ce qu'elles n'aient plus rien à se mettre sous la dent...
Comme la Grèce... et viennent, après, se lamenter auprès de ceux qui ont bossé comme des fourmis... et qui ont géré leurs affaires dans le consensus au niveau de tout un pays, avec toutes les informations objectives pour décider... car la presse fait son travail...

Alors qu'en France, la presse est soit inféodée au pouvoir en place - national ou local - ou bien sans aucun revenu lui permettant son indépendance d'esprit. On assiste au bal des courtisans, dans tous les médias...

Je n'ai plus d'espoir pour ce pays. J'ai vu les comportements dans les commissions thématiques et dans les échanges avec les autres partis. Aucune chance de parvenir à un consensus national permettant d'avancer en emmenant tous les citoyens qui habitent ce pays par une véritable information et formation à la démocratie. Aucune chance... on se couche devant ses "élites" que l'on gave à coup de subventions de l'Etat-super-papa...

Les politiques ont échoué sur toute la ligne, tant Sarkozy qu'Aubry, Royal, DSK qui ne sert que lui-même, Bayrou qui refuse de prendre des décisions qui s'imposaient, C. Lepage qui ne sert que ses ambitions, DCB qui vient faire son cirque en France devant les micros que lui tendent les anciens soixante-huitards devenus journalistes, alors qu'il ne représente plus rien dans son propre pays, etc. etc...

Rien à espérer de cette caste, ni des journalistes, ni des citoyens qui se battent en combats de coqs les uns contre les autres...

4.Posté par Lorraine le 23/03/2010 16:13
Danièle Douet

Ce que vous écrivez est intéressant et vous avez raison en partie, en partie seulement .Car en ce qui concerne votre jugement sur l'inaction de Bayrou, ma réponse à votre appréciation amènerait de ma part une réponse qui serait trop longue à développer sur un site que je considère "privé".
Mais à la lecture de certaines des contributions de ce site, je me dis que ces gens ont bien fait de partir .Ils n'avaient pas leur place dans un mouvement démocrate.
Comme pour l'auteur de ce blog, comme pour les couples qui se déchirent, il est grand temps de tourner la page et d’arrêter de prendre la France entière à témoin de leur inforturne. La France survivra sans le Modem. Le Modem survivra, je l’espère sans eux. Si le mouvement démocrate retrouve sa vitalité, ce sera sans eux .Et sans doute grâce à de nouveaux adhérents qui viendront en toute connaissance de cause .Qui vivra verra.
Corinne Lepage a bien réussi ses basses œuvres .Une ambitieuse qui ne travaille que pour elle.
Vous terminez souvent par " terrible "
Je terminerai par "quelle tristesse "


5.Posté par Papysurf le 23/03/2010 19:36
Pour quelqu'un qui avait des ambitions politiques, écrire que le MoDem a disparu me paraît imprudent, surtout après avoir constaté un peu avant que le FN était ressuscité. En politique rien n'est acquis et il faut surmonter ses sentiments et ressentiments pour juger sereinement.
Les aigris qui sévissent sur leurs blogs à visage découvert ou non, sont rarement constructifs et souvent nombrilistes. Mais ce doit être l'air du temps et le modèle sarkozystze qui a déteint.

6.Posté par Voltaire le 23/03/2010 20:31
L'auteur a raison, ces élections régionales ont eu l'effet du coup de pied dans la fourmilière... passionnant !
A droite, l'échec de l'UMP a ouvert les vannes: de Villepin en profite pour transformer son club en parti, Borloo réfléchit à quitter l'UMP pour recréer un parti centriste et écologiste, le Nouveau Centre a une poussée de fièvre... et Sarkozy tente de limiter les dégâts par la tactique classique de donner des hochets à ses adversaires les plus directs: chiraquiens et villepinistes
A gauche, DCB joue son rôle habituel de trublion et retente de prendre la main dans un Europe Ecologie en ébulition, Cap21 suit et Duflot freine, Royal tente de reprendre contact et Aubry verrouille...

Quant au MoDem, et au centre plus généralement, mes informations suggèrent que des transformation profondes sont en marche. Il faut dire qu'à côté de la marque MoDem qui s'est révélée peu vendeuse, un énorme électorat orphelin attise les convoitises, et qu'une réunion des forces éclatées s'impose.

Oui, vraiment, nous vivons une époque passionnante (si on est commentateur de politique, parce que côté société, c'est plutôt l'amertume, mais il faut bien s'amuser !).

7.Posté par Hugues Débotte le 25/03/2010 15:45
Pour le MoDem, une date, et une seule permettra de penser qu'on pourra repartir sur des bases saines : mai 2012.

Une fois cette date passée, il faudra tout reprendre à zéro, et de préférence sans aucun élu. Ca sera beaucoup mieux pour constituer des troupes neuves et saines, mises à l'épreuve de l'action au près des citoyens, entre les élections, et non pas à distance dans un parti, allant vers les votants qu'aux moments des élections.

Donc, tel un Chevalier Jedi, je dis : patience, patience ...

8.Posté par Bruno le 27/03/2010 14:00
"Le PS a fait très fort en remportant 21 régions métropolitaines sur 22.": Frèche est DVG, et non Ps, cela fait donc 20 sur 22. Un détail, qui a son importance...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche