Christophe Ginisty

Le blanc n'est pas nul !


Rédigé le Mardi 2 Juin 2009



Le blanc n'est pas nul !
Les sondages se suivent et se ressemblent et j'ai envie de pousser un coup de gueule en cette fin de journée, coup de gueule en forme de supplique et/ou de plaidoyer : Messieurs les sondeurs, arrêtez de nous mettre dans le même sac les bulletins blancs, les bulletins nuls et les abstentionnistes ! C'est agaçant et franchement malhonnête.

Car dans une démocratie saine, je vois une énorme différence entre une personne qui se déplace pour aller voter et qui s'exprime en mettant un bulletin blanc et une autre qui ne se déplace même pas. Un bulletin blanc, c'est un vote exprimé et il n'est pas normal qu'on le foute dans le même sac qu'une absence de bulletin.

J'aimerais d'ailleurs qu'on donne plus d'importance au vote blanc dans ce pays et j'aimerais notamment que les quotients de certaines élections les prennent en compte systématiquement. Je faisais dernièrement une note sur l'abstention en disant que je ne la comprenais pas. Je peux vous dire que non seulement je comprends qu'on puisse voter blanc pour marquer sa désapprobation ou son hésitation mais je salue vraiment celles et ceux qui se déplacent pour effectuer ce geste citoyen qui est très loin d'être nul.

               Partager Partager
Notez


Lu 2957 fois

Commentaires articles

1.Posté par aude nectar le 02/06/2009 21:44
Moi qui ai parfois fait l'effort de me déplacer et d'exprimer une opinion par le blanc, c'est à dire pas un nom ou un parti, mais un vote désabusé, désenchanté, qui signifie que je ne trouve personne assez crédible pour nous gouverner, pour avancer, en qui je crois réellement, j'aimerais depuis longtemps que ce genre d'expression soit prise en compte. Sinon je reste chez moi, et je n'exprime plus rien du tout.
Ca va tous les faire réagir ça.

2.Posté par jj le 02/06/2009 23:40
L'ORANGE, SI ;-)

3.Posté par CedricA le 03/06/2009 00:27
La reconnaissance du vote blanc est INDISPENSABLE si l'on veut revitaliser notre démocratie
http://www.cedric-augustin.eu/index.php?post/2007/04/15/171-vote-blanc

4.Posté par cocobe le 03/06/2009 08:16
Hi Christophe,

Tu as raison, mais le bulletin blanc prendrait tout son sens si le vote était obligatoire comme en Belgique par exemple.On pourrait imaginer qu'il y ait une majorité de bulletins blancs qui sonneraient comme un avertissement solennel à la classe politique et l'obligeraient à tenir compte de ce vote de défiance.

Pour revenir à la situation actuelle , 25% de 45% = 11,25 % réels, peut-on encore parler de parti majoritaire et doit-on accepter une telle hégémonie quand on fait partie des 89,75% qui ne se reconnaissent pas dans le gouvernement actuel?

Qu'en penses-tu et que réponds-tu en tant que candidat?

5.Posté par Phil le 03/06/2009 08:27
C'est même pire que ça:
Le vote blanc est considéré comme un con alors que le gars qui va à la pêche est un héro de la démocratie.

Ce n'est clairement pas normal et ça devrait être l'inverse.

Dans une élection, il faudrait comptabiliser le bulletin blanc dans les résultats (genre A:40%, B:30% bulletin Blanc: 30%)

6.Posté par OC le 03/06/2009 10:18
La revalorisation des votes blancs par les médias permettrait une meilleure prise en compte de cette population concernée, par les hommes politiques. Un homme politique pourrait alors aller rencontrer ces personnes et écouter ce qu'il ont à dire. Cela générerait probablement des informations et attentes pertinentes, à prendre en compte ou pas, mais au moins arrêter de s'en foutre.
Existence média = existence politique = progrès

PS : un meeting ou l'on inviterai tous ceux qui se déclarent votants "blancs" serait assez intéressant et de mémoire serait une première... en terme d'image pour le parti organisant cela pourrait être un signe fort d'ouverture d'esprit. J'espère que ce sera le Modem.

7.Posté par Lancelot le 03/06/2009 13:01
Oui c'est là tout le problème : on s'exprime plus en ne votant pas qu'en votant blanc, vu que tout le monde s'en fout du bulletin blanc ...

Alors quand rien ne nous satisfait, à quoi bon voter ? Par "devoir citoyen" et "respect pour ceux qui etc etc" et blablabla, non merci ...

On fait à longueur de temps la morale à ceux qui ne votent pas et ne souhaitent pas appeler à voter (je remarque qu'il y a une différence entre le fait de dire qu'on n'appelle pas à voter pour une liste et que l'on indique que l'on s'abstiendra avec le fait de dire qu'on appelle à l'abstention), mais que ceux-là (bien souvent impliqués en politique voire élus) s'engagent et plaident pour la reconnaissance du vote blanc ...

8.Posté par Beaumont nadine le 03/06/2009 23:19
LA VOIX D U L U X E M B O U R G Edition de Samedi 9 et DIMANCHE 2009




France: le retour de la vignette auto
OLIVIER POSTAL

C hut! C'est un secret. Bon, je vous le dis mais vous me promettezde ne pas
le répéter. Du moins, pasavant les élections européennes. NicolasSarkozy et
les cadres de l'UMP insistent. Ils ne veulent pas que cela s'ébruite pour
éviter de se tirer une balle dans le pied avant le 7 juin: il est plus que
vraisemblable que la vignette automobile sera en France dès le 1er janvier
2010. François Fillon l'a déjà dit à maintes reprises: les caisses de l'Etat
sont vides. Elles doivent vraiment l'être pour que le chef de l'Etat ait été
poussé à accepter la proposition de Christine Lagarde, ministre de
l'Economie (eh oui! C'est son idée). Cela fait des mois, cherchant par tous
les moyens à redonner un peu d'oxygène au budget national qu'elle fait le
pied de grue à l'Elysée, pour que ce projet trouve l'aval de son patron.
Nicolas Sarkozy, en bon animal politique, a toujours refusé cette mesure
qu'il sait extrêmement impopulaire. Il faut dire que cela ne va pas être
évident de jouer au président du pouvoir d'achat en rétablissant une taxe
supprimée en 2001 par... Laurent Fabius, alors ministre de l'Economie de
Lionel Jospin. C'est visiblement au début du mois de mars, lors d'une
réunion à l'Elysée en présence du Premier ministre et des ministres
concernés, que le président a cédé, mais il aurait, selon certains cadres de
l'UMP, émis ses conditions: qu'il n'y ait aucune fuite avant les élections
européennes et que la taxe ne soit rétablie que pour une durée limitée, le
temps que le pays se remette quelque peu de la crise économique mondiale.
Pas sûr que cela rassure beaucoup les Français: la première fois qu'elle
avait été instaurée, cela ne devait durer que quelques années et elle est
restée en vigueur durant quarante-cinq ans. En 1956, les finances publiques
françaises sont à sec, mais Guy Mollet veut trouver une nouvelle source de
financement pour garantir un revenu minimum à toutes les personnes âgées de
plus de 65 ans, via un nouveau Fonds national de solidarité. Le choix se
porte sur l'automobile, produit considéré comme luxueux à l'époque. Cette
fois, la taxe aura clairement un caractère écologique: le but sera de taxer
les véhicules selon la règle du pollueur-payeur. Jean-Louis Borloo, ministre
de l'Environnement, aurait d'ailleurs obtenu que les véhicules propres en
soient exemptés. Du moins ceux achetés à compter du 1er juin 2009. Le texte
devrait être promulgué par décret lors de la deuxième quinzaine de juin,
juste avant les premiers départs en vacances, une période connue pour ne pas
être très propice aux manifestations. Si ce calendrier est habile, il n'en
demeure pas moins que le nouveau gouvernement (un remaniement ministériel
est imminent et sera de toute façon obligatoire à partir du 8 juin) devra se
préparer à payer cette mesure au prix fort car il est plus que probable que
les vacances n'effaceront pas tout.

LA VOIX D U L U X E M B O U R G Samedi 9 et DIMANCHE 2009



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche