Christophe Ginisty

Le flûtiste invisible de Philippe Labro - Note de lecture


Rédigé le Vendredi 3 Mai 2013



Le flûtiste invisible de Philippe Labro - Note de lecture
Les voyages forment la jeunesse dit le proverbe. C’est aussi souvent pour moi l’occasion de lire autre chose que la presse et les sites d’information qui sont ma nourriture rédactionnelle principale. L'occasion aussi de démarrer une toute nouvelle rubrique sur ce blog consacrée à mes lectures. 
 
Ayant une admiration toute particulière pour Philippe Labro en tant qu’homme et professionnel, c’est assez naturellement que je me suis précipité sur l’achat de son dernier bouquin, Le flutiste invisible paru récemment chez Gallimard.
 
Je l’ai dévoré d’une seule traite dans ce voyage à Lausanne qui m’a conduit à prendre la parole dans une conférence sur la déontologie dans les RP à l’heure du numérique.
 
C’est quoi ce flûtiste invisible ? Philippe Labro le précise en préambule par cette citation de Albert Einstein : « Tout est déterminé par des forces sur lesquelles nous n’exerçons aucun contrôle. Ceci vaut pour l’insecte autant que pour l’étoile. Les êtres humains, les légumes, la poussière cosmique — nous dansons tous au son d’une musique mystérieuse, jouée à distance par un flûtiste invisible.»
 
Au fil des pages, l’auteur nous promène au coeur du fascinant mystère de ces événements qui changent notre vie à jamais.
 
Volées à des moments anodins, tirées de circonstances de vie apparemment banales dans lesquelles nous prenons des décisions presque instinctives et sans y accorder forcément de l’importance sur le moment, des situations deviennent des pivots aussi fondamentaux que notre propre naissance, comme si nous renaissions à la vie à chaque fois que ces instants particuliers croisent notre route et heurtent notre avenir au point de le devier. 
 
Philippe Labro nous raconte trois histoires, celle d’une traversée de l’Atlantique haletante et furieusement sensuelle d’un jeune adolescent vers l’Amérique au son d’un standard du jazz oublié, celle d’un tireur d’élite repenti qui refusa de prendre une vie et se retrouvera presque malgré lui moteur dans la rencontre d’une autre vie et enfin celle d’un jeune garçon épargné des camps de la mort à la suite d’un orage providentiel.
 
Dans chacun de ces trop courts récits (j’aurais tant aimé que le premier des trois dure plus longtemps et connaisse de multiples rebondissements), il y a la fascination de l’auteur pour ce que d’aucuns appelleraient avec un peu de facilité le hasard. On devine qu’il est lui-même en proie à ce questionnement permanent, sans doute amplifié par l'effet des années qui offrent un promontoire plus évident sur le passé.
 
Mais ce qui m’a plu dans cette lecture, c’est que le fil conducteur n’est pas tant le hasard que la Vie avec un grand V. Je devrais même dire l’amour de la vie.
 
C’est cet amour de la vie dont il fait le terreau de la sagesse à la fin du livre qui est selon moi le principal personnage de ce livre.
 
Contrairement à ce qui est écrit en couverture, ce bouquin est moins un roman que le récit habile et ému de trois témoignages superbes au centre duquel l’auteur se met singulièrement en scène.
 
Le destin est une énigme pour beaucoup d’entre nous. Même si nous sommes – comme ce qui est mon cas – plutôt moteurs dans la construction de nos vies, nous ignorons tout des forces qui nous propulsent dans une direction plutôt que dans une autre et ce, de manière irréversible.
 
Car tous les instants ne se valent pas et n’ont pas la même relation au destin.
 
Il y a parmi eux ces moments rares et déterminants où le destin nous fait un signe avec une malice invisible. Ce livre est consacré à ce mystère et Philippe Labro le traite de manière infiniment poétique.
 
J’ai aimé ce livre car c’est un livre positif, émerveillé, naïf même. On y retrouve un fil conducteur dans la carrière de Philippe Labro, cette passion assumée pour les êtres et les destins d’exception. C’est le livre d’un auteur qui aime les gens et qui veut comprendre leur route.
 
Ce livre m’a aussi invité à réfléchir à ma propre vie et me proposant finalement d’aller rechercher dans ma mémoire la plus récente et la plus lointaine s’il m’était aussi arrivé de croiser la mélodie fulgurante de ce flûtiste invisible. Et si oui, ce que cela avait changé dans ma propre vie.
 
Je ne vous donnerai pas la réponse à cette question (je ne suis pas sûr de l'avoir trouvée moi-même encore), c’est finalement assez intime mais je vous invite à le rechercher à votre tour.
 
A suivre… 

               Partager Partager
Notez


Lu 3895 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Lectures



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé https://t.co/8oiFG0JBSe via @LeParisienMonde
Dimanche 26 Mars - 18:09
Wow... worth reading ! https://t.co/vhSvMM7que
Dimanche 26 Mars - 12:09
#Fillon sur écoute ? Bien oui, y'a des millions de français qui attendent qu'il dise quelque chose de censé depuis des mois !
Samedi 25 Mars - 20:16
Non, #Fillon n'est pas mis en cause par la presse mais par des juges, la presse ne se contentant de relayer
Samedi 25 Mars - 20:07
Ce que l'on ne sait pas, par contre, c'est si #Fillon fait aussi de beaux cadeaux à ses amis #costumes #montres #quandonaimeonnecomptepas
Samedi 25 Mars - 20:06
RT @NatachaQS: Sur les réseaux, on fait davantage confiance à la personne qui partage qu’à la source de l’information https://t.co/QtPUjMDb…
Samedi 25 Mars - 19:26

Recherche