Christophe Ginisty

Le premier Parti de France est bien plus fort que ça !


Rédigé le Mercredi 28 Mai 2014



Rassurez-vous, je ne vais pas replonger dans le grand bain infesté de piranhas de la politique française, je n'ai pas l'intention non plus de créer un parti politique comme j'ai pu en avoir la tentation il y a quelques années quand j'avais esquissé "Poléthique" mais, que voulez-vous, mon sang n'a fait qu'un tour lorsque j'ai vu dimanche dernier la Présidente du Front National faire sa déclaration devant des posters affirmant que le FN était devenu le premier parti de France. 

Je n'ai pas pu tenir en place, il fallait que je fasse quelque chose. 

Je vous passe les calculs savants que n'ont pas manqué de faire les journalistes, les blogueurs, les influenceurs pour commenter, chiffres à l'appui, la victoire du FN aux élections européennes et prouver qu'elle était due à la seule capacité d'avoir su mobiliser fortement son propre électorat. Dès que j'ai su pour la victoire de ce parti d'extrême droite et que j'ai surmonté la douleur d'assister à ce spectacle, j'ai acheté et bloqué l'adresse Internet premierpartidefrance.fr  et j'y ai rédigé et mis en ligne un premier manifeste que je vous invite à découvrir. 

Encore une fois, mon propos n'est pas de donner naissance à un parti politique. Je n'en ai ni l'ambition, ni les moyens et puis, de vous à moi, je ne crois pas une seule seconde dans l'avenir des formations de ce type. Ce n'est pas en leur sein qu'on change la société.

Ce que je veux ou plutôt j'espère, c'est que des gens se retrouvent autour de cette initiative et se mettent en marche collectivement pour rénover la démocratie française et peser de tout leur poids afin que nous puissions tous, à l'horizon 2017, être confrontés à un choix qui élèvera la société française plutôt que de l'enfoncer encore un peu plus vers le vide sidéral que nous promettent les hommes et les femmes politiques qui constituent l'essentiel du personnel gouvernant actuel. 

Ce n'est pas un combat uniquement contre le Front National, mais contre la classe politique française dans son ensemble et dont je fustigeai déjà la nullité dans une note rédigée la semaine dernière. 

Il faut que nous puissions faire entendre non seulement à nos concitoyens mais au monde entier qui nous regarde avec stupeur (croyez moi, je suis en déplacement cette semaine et c'est sur toutes les lèvres), que la France est malade, que sa classe dirigeante est gangrénée, et surtout que la majorité des français n'ont pas succombé aux appels des sirènes hurlantes de Marine Le Pen et sa horde de fachos "canada-dry-isés" en quête d'une nouvelle respectabilité républicaine. 

Après la délirante affaire Cahuzac, le feuilleton Copé/Bygmalion qui nous a tenu en haleine toute la journée d'hier et qui s'est conclue par une pathétique invitation au 20h de TF1 (il faudra qu'on m'explique pourquoi on accorde tant d'honneur médiatique à une personnalité politique dans cette situation) doit nous faire réagir. D'autant plus que Copé n'est que le fusible destiné à protéger Sarkozy dont les délires pharaoniques sont sans doute à l'origine de ces malversations contraintes. 

Bref, si vous aussi vous avez envie de faire cesser tout ça, si vous aussi vous avez envie d'éviter que la France ne sombre un peu plus, emparez vous de cette initiative et donnez lui de la consistance auprès de tous les membres bienveillants de votre réseau. 

Je l'ai dit et je le répète : je ne veux pas créer un parti et je ne veux être le chef de rien, je suis juste un lanceur d'alerte préoccupé qui lance cette initiative dans l'espoir que le plus grand nombre de personnes se l'approprieront et taperont du poing sur la table pour montrer qu'ils ont compris le message désespérant de ces élections européennes. 

Concrètement, cela prendra la forme d'une association, d'un think tank ou de ce que vous voudrez en faire. Vous êtes le premier parti de France et vous êtes les plus nombreux. Faites le savoir et prenez votre destin en main ! Ce n'est pas une entreprise politique. Au regard de la situation actuelle de la démocratie française, c'est une mission humanitaire. Et c'est important.  

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 1688 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche