Le remaniement est politicien et c'est un coup de pouce déguisé aux centristes


Rédigé le Lundi 15 Novembre 2010


Le remaniement est politicien et c'est un coup de pouce déguisé aux centristes
Contrairement aux apparences, ce n'est pas le gouvernement qui vient d'être remanié, c'est l'UMP.

On l'attendait depuis 6 mois et voilà qu'il vient d'arriver. Nicolas Sarkozy a fait procéder à l'annonce du remaniement. Mais à la lecture par Claude Guéant des noms des "nouveaux" ministres, deux sentiments s'imposent.

Le premier, c'est la certitude que finalement rien ou presque n'a changé. Et le second, c'est que Président n'a en fait remanié que... l'UMP.

D'abord il y a une part d'indécence à annoncer dans la même séquence le changement de gouvernement et l'arrivée de Jean-François Copé à la tête du parti présidentiel, donnant un peu plus le sentiment que ne sommes pas dirigés par le président de tous les français mais bel est bien par un chef de clan.

Et puis tous les cadres de l'UMP font une entrée en force, du très emblématique Frédéric Lefebvre à Patrick Ollier, Alain Jupé ou Gérard Longuet. Ce n'est une barre à droite, c'est un retour au centre de l'UMP, un isolement politique à contre-courant de l'opinion publique.

En fait, ce remaniement très politique a un objectif : satelliser les centristes afin qu'ils reconstituent un hériter de l'UDF, histoire de disposer le moment venu (2012) d'un réservoir de voies au centre droit, réservoir beaucoup plus facile à exploiter que celui de l'extrême droite.

Car aucune élection ne peut se gagner sans un apport de voies du premier au second tour de l'élection. Ne tombez pas dans le piège qui consiste à voir ce qui vient de se passer comme une exclusion du centre : c'est une mise à l'écart savamment organisée pour mieux les faire exister.

Ce qui déprimant, c'est finalement de réaliser que nous n'avons plus de gouvernement mais une équipe de campagne.


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles

1.Posté par jm le 15/11/2010 11:00
Tout à fait.
Le psychodrame Borloo n'est qu'une mise en scène en réalité.
cf http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100515.OBS3989/borloo-candidat-centriste-de-sarkozy-pour-2012.html

2.Posté par Fabrice_BLR le 15/11/2010 11:09
Bonjour,

je pense que ton analyse est très juste.
Juste une petite correction à apporter: Gérard Longuet ne me semble pas avoir été nommé au gouvernement, même si je pense qu'il aurait particulièrement apprécié.

3.Posté par Fotini le 15/11/2010 15:57
Merci pour cette analyse, j'étais tombée dans le piège, même si la motivation de Borloo à rassembler le centre et à ne pas accepter des postes dans le nouveau gvt Fillon me semblait douteusement excessive pour un type aussi ambitieux et dilettante !

4.Posté par Fotini le 15/11/2010 16:04
Au fait "apport de voies" = lapsus révélateur de tes rêves ;-)?

5.Posté par Xavier Biseul le 15/11/2010 16:24
Facebook
Et le retour de Besson au numérique ! http://pro.01net.com//editorial/523539/besson-2-0-retour-vers-le-futur/

6.Posté par PB le 15/11/2010 19:11
Je ne partage pas votre analyse Christophe, car elle évacue un objectif constant de N.Sarkozy qui est de faire le maximum de voix au 1er tour de la présidentielle, de manière à creuser l'écart et '"aspirer les voix hésitantes "pour le 2ème tour.
Et dans ce cadre, un ou plusieurs candidatures, centristes ou gaullistes, auront comme effet mécanique de faire baisser le niveau de NS au 1er tour (sans doute un peu aussi celui de la gauche, pour être complet).

Par ailleurs, ces candidats, pour avoir des voix (ou s'ouvrir des voies !) auront forcément des discours critiques dont il restera quelque chose au 2ème tour !!

7.Posté par Martine le 15/11/2010 21:34
Vos analyses sont toujours aussi performantes dans le meme style que le cadrage de vos photos du Taj...

8.Posté par tueursnet le 16/11/2010 14:57
Remaniement : Moi c'est moi, lui c'est moi

J’ai rêvé que j’étais dans la peau du Président sur le perron de l’Elysée
Un matin qui ne figure pas sur le calendrier
Ne sachant plus s’il devait se prendre pour le marquis de Sade ou pour Sacher-Masoch.
Ça donne le vertige… de ne pas savoir s’il doit donner la fessée ou la recevoir de ces français qui ne mesurent pas encore l’horreur de la nature… humaine…

http://www.tueursnet.com/index.php?video=Psycause+6



9.Posté par Rolling le 17/11/2010 18:53
A lire : La séquence Borloo, une manipulation de l’Elysée pour 2012 ?

On a du mal à y croire. Comment Sarkozy pourrait du jour au lendemain se mettre à dos des centristes comme Morin et Borloo. Une seule explication, un plan de communication bien préparé. Pourquoi… la présidentielle de 2012 et ses enjeux.

Suite : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-sequence-borloo-une-84550

10.Posté par MaxF le 19/11/2010 22:39
Très bonne analyse visionnaire.
Le dernier sondage vient d'ailleurs confirmer cette analyse.
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/sarkozy-reprendrait-de-l-avance-sur-aubry-au-1er-tour-pour-2012-19-11-2010-1264591_240.php

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique