Le score d'Europe-Ecologie apporte la preuve d'un renouvellement de la communication politique


Rédigé le Mercredi 10 Juin 2009


Le score d'Europe-Ecologie apporte la preuve d'un renouvellement de la communication politique
J'ai fait toute cette campagne sur le terrain et à aucun moment je n'ai vu les gens d'Europe Ecologie distribuer des tracts, faire du boîtage, sillonner les marchés. Ne parlons même pas des réunions du type cafés démocrates, notre spécialité "maison" qu'ils n'ont pas organisé ou très peu.

Au moment où nous devons tirer le bilan de cette campagne, nous sommes obligés d'admettre que nos modes de communication sont peut-être obsolètes. Je ne l'affirme pas mais je pose sincèrement la question à la lumière des résultats de dimanche. Car finalement, tous les militants vous diront que les deux grands absents du terrain étaient la majorité présidentielle et Europe écologie, et que ces deux absents sont les deux gagnants de la consultation.

Je crois que les règles de la communication politique sont en train de changer et de façon irréversible. Les contacts traditionnels avec les électeurs n'ont pas permis à ma connaissance d'influer en notre faveur et les différents "points orange" n'ont pas été déterminants, nous sommes obligés de la constater. Je pense que nous avons été les plus nombreux et les plus présents sur le terrain (et les militants doivent en être remerciés très chaleureusement) mais je pense aussi que nous devoir revoir nos stratégies de conquête à l'aube des prochaines élections régionales.


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles

1.Posté par FB le 10/06/2009 11:05
oui
mais cette absence et cette non campagne de l'ump permettait à mon avis de ne pas entrer dans le débat pour ne pas apparaître moins bons sur le coeur de la campagne, ils ont donc fait les 100% de leur électorat sur la tranche des 45-70 qui sont allés voter, soit donc 30% des votants ou 12% environ des inscrits...qui sont allés voter par réflexe; quant à la campagne d'EE nous en sud-est nous les avons vu sur le terrain, le même que nous... aux mêmes endroits, débats et autres cafés.
pour le tractage je n'en sais rien mais en tout cas, comme l'ump aucun affichage, aucun boitage non plus.
tout s'est-il joué sur les prestations télé de "Dany"?
cela dit je suis tout à fait d'accord avec toi; il nous faut une autre stratégie, qui passe aussi par celle de la communication

2.Posté par Eric Bertin le 10/06/2009 11:23
La question de la stratégie de communication mérite en effet d'être posée.
Quels buts souhaitons-nous atteindre, quels messages devons-nous transmettre ?
- Simplement plus de notoriété/visibilité du MoDem sur les marchés ?
- Quelle image, quelles valeurs à projeter ?
- A quel public ?
- Dans quelle stratégie, quel timing ?
- Avec quels moyens (limités) ?

De la même manière que des groupes de travail ont été constitués pour développer des questions de fond, il est urgent de créer des groupes de travail - ouverts à tous les miltants - sur les sujets de forme : communication, actions militants, stratégie électorale, etc...
Et cette fois SVP, pas de paranoïa sur le risque de se faire voler nos idées, notre programme. On a bien vu le résultat de retarder la diffusion de notre programme : finalement inaudible.
A nous d'IMAGINER, d'INNOVER, d'entretenir un mouvement perpétuel, en nous défaisant de la tentation de conserver jalousement nos idées pour nous-mêmes !

3.Posté par Christophe Ginisty le 10/06/2009 11:24
Eric -> Tout à fait d'accord.

Florence -> Bientôt les municipales pour toi ?

4.Posté par jm le 10/06/2009 11:30
je suis d'accord avec toi sur le fait que le tractage, ça ne sert pas à grand chose, à part peut-être quand ça permet de discuter avec les gens.
A part pour les élections municipales, où on vote souvent pour des gens qu'on connaît personnellement.

Ce qui compte le plus, pour les élections non locales, ce sont les messages qui passent à la télé, aux journaux de 20 heures.
Et là, on est coincés, du fait que le pouvoir contrôle tout.

Donc, il faudrait arriver à créer des médias alternatifs, sur Internet.
mais dans tous les cas, ça ne suffirait pas.

Donc, reste le contact direct, qui devient dès lors inévitable, même s'il est peu efficace aujourd'hui.

Pour le rendre plus efficace, je vois une piste : changer le type de contenus.

Dans les tracts, ce qu'on voit, ce sont souvent quelques phrases très "bateau", on n'y a apprend rien.
Donc ça va directement à la poubelle.

Je pense qu'il faudrait renouveler la communication politique en faisant des tracts pédagogiques, des tracts qui expliquent le travail des gens qu'il est question d'élire, des tracts où il y a quelque chose à apprendre pour le lecteur.

Par ailleurs, n'oublions pas quand même que, à la télé, la campagne pour les européennes n'a réellement duré que 3 jours, 3 jours uniquement consacrés à descendre Bayrou pour éliminer l'opposant le plus dangereux. Dans ces circonstances, toute erreur se paie cash, et il est primordial de ne pas finir la campagne cramé et sur un nuage.

Et puis n'oublions pas aussi de discuter de l'utilité des meetings. A quoi ça sert, les meetings ? Est-ce que ça fait vraiment gagner des voix, dans la mesure où on n'y prêche qu'à un public déjà convaincu ?


5.Posté par mry le 10/06/2009 11:46
Pour mémoire, des études pour la campagne de Barrack Obama indiquaient que pour changer un vote il fallait 100 000 tracts... et en plus ce n'est pas très écolo.

Sinon, je crois que JF Kahn va quitter le Modem : http://minurl.fr/lae

6.Posté par Eric Bertin le 10/06/2009 11:47
@ jm
Il faut faire preuve de beaucoup plus d'imagination !!!
Soyons dans l'air du temps, même précurseurs de nouveaux moyens. On ne peut pas incarner une nouvelle offre politique et faire de la politique comme avant ! Créons l'évènement, utilisons davantage la vidéo, faisons des clips drôles, attractifs, émotifs, organisons des évènements modernes et rassembleurs, qui parlent aux gens que nous voulons toucher, et en premier lieu aux jeunes générations !!!

Quant à la couverture médiatique, elle a quand même existé, mais sûrement pas adaptée aux messages que nous aurions dû faire passé. Mais là c'est de notre responsabilité !
On connait parfaitement comment fonctionnent les médias, ce qu'ils peuvent ou non nous apporter, à nous d'en jouer, de les mettre à profit, sans se victimiser perpetuellement.

7.Posté par Orange pressé le 10/06/2009 11:49
Salut Christophe,

On a pu se voir dimanche soir mais je n'ai pas eu l'occasion d'aborder ce sujet avec toi. Mais avec quelques personnes, on l'avait dit il y a 2 mois : notre site de campagne était moche, peu pratique à utiliser et l'ergonomie discutable. Les Verts savaient très bien qu'ils n'avaient pas les moyens de faire une campagne classique, ils ont donc mis le paquet sur le net. Pas nous ! Nous avons beaucoup trop d'outils différents que nous devons rationaliser. Nous devons enfin consacrer de réels budgets au net pour de bons sites internet à la hauteur de nos ambitions. En cela, nous devons beaucoup apprendre de l'excellent site de campagne d'Europe-Écologie et de la manière de communiquer des Verts durant cette campagne.

Orange pressé (http://ffunivers.blogspot.com/)

8.Posté par jm le 10/06/2009 12:05
@EB, c’est vrai que Bayrou s’est excessivement victimisé pendant toute la campagne, qu’il a excessivement dénoncé des complots du pouvoir, et que cela l’a pénalisé.
Mais il ne faut pas pour autant se refuser à analyser ce qui s’est passé ; il y a eu une campagne médiatique destinée à descendre Bayrou et à affaiblir l’opposition, j’en suis intimement convaincu.
Ce qu’il faut faire, c’est analyser ce qui s’est passé, pour en tirer les leçons, et éviter de tomber dans les mêmes pièges.

Il faut aussi faire très attention à tout ce qui est dit, car les journalistes sont à l’affut pour trouver la moindre petite phrase à tirer de son contexte pour faire mouche.

Mais surtout, il faudra, à mon avis, éduquer les gens à ce sujet.
Je verrais bien la création d’un site dont le but serait de montrer à quel point les journalistes déforment la réalité ; tout simplement en donnant aux gens la possibilité de voir les faits originaux, à comparer avec l’interprétation du journaliste.
C’est très facile à faire, pour ce qui concerne les déformations des propos tenus par les hommes politiques.

Dénoncer les manipulations des médias, ce n’est pas un mal en soi ; ce qu’il faut pour que ça ne devienne pas de la victimisation, c’est des preuves concrètes.
Et ces preuves, elles sont là, il suffit de les rassembler et de les organiser.


9.Posté par Pierre Guillery le 10/06/2009 12:09
@ Christophe : tout à fait d'accord. La suite de nos réflexions. Dans le bon sens.

@ mry : je ne comprends pas ce qui, dans ce qu'il dit, permet d'affirmer que JFK va quitter le Modem. Explique nous stp. Bon, évidemment, on verra...

10.Posté par Oaz le 10/06/2009 12:21
La candidature Europe Ecologie, ce n'était pas que les verts.
N'y aurait-il pas eu une influence des réseaux associatifs ?

La communication de masse qu'elle soit traditionnelle ou avec des moyens plus modernes, c'est bien mais cela ne doit pas faire oublier l'impact des liens humains un peu plus individualisés.

11.Posté par BGR le 10/06/2009 12:34
Le même constat a été fait au Pays Basque. Les gagnants de cette élection ont très peu utilisé les méthodes habituelles de tractage et d'affichage. Il faut penser à renouveler nos méthodes et je pense que, parmi d'autres, deux questions doivent trouver une réponse :

Comment convaincre nos adhérents qu'il est nécessaire et utile qu'ils deviennent militants ?
Comment procéder pour que le citoyen ait un meilleur accès à nos idées et à nos propositions ?

La politique me semble reposer sur trois piliers : un projet, une organisation et une communication. J'ai le sentiment que François Bayrou est le meilleur en terme de projet de société, mais qu'il doit infiniment plus mettre à contribution les militants et leurs multiples compétences, quand il s'agit des deux autres piliers.

12.Posté par cocobe le 10/06/2009 12:40
Oui et non,

Que nous apprenions à mieux communiquer, c'est évident, que nous utilisions les nouvelles technologies, c'est indispensable.
A ce sujet, nous pouvons nous inscrire sur au moins quatre outils, n'est-ce pas trop et y a -t-il exploitation des infos?

Pour les reste, Europe Ecologie est le grand gagnant de cette élection et leur prédire des lendemains difficiles est confortable, mais pas avéré. Et quand bien même, cela nous profiterait-il?

81% des 18 -34 ans n'ont pas voté, pas plus pour l'écologie que pour d'autres, c'est là qu'est le vrai problème et nous le savons tous parce que nous manquons dramatiquement de jeunes dans nos sections.
Dans les 50 ans à venir, la population européenne va diminuer de 100 millions, une fois et demi la France!

Le message que porte notre Mouvement est excellent, mais que fait-on dans une entreprise qui affiche des mauvais résultats? On commence par changer de mode de gouvernance et s'il le faut, on change de capitaine pour sauver l'entreprise.

Nous avons entendu un jour un jeune qui demandait au début de la campagne à la Mutualité pourquoi il n'était pas mieux représenté sur les listes et dans les instances, la réponse qui lui a été faite: "je refuse le basisme qui consiste à dire les vieux poussez -vous".

C'est une réponse, est-ce la bonne?

L'écologie a le vent en poupe, nous avons des écologistes et pas des moindres, les avons-nous mis assez en évidence? Si nous en jugeons par ce que dit Corinne, pas sûr!

Nous avions en Ile de France une "star", je pèse mes mots, du judo en la personne de Stéphane TRAINEAU, qui a fait partie pendant quinze ans du gotha mondial du judo (lisez svp son palmarès, c'est éblouissant), il a été relégué loin sur la liste, avons-nous peur des stars ou feraient-elles de l'ombre à des moins stars?

Nous avions la possibilité de faire venir Eva JOLY, qui a beaucoup fait pour la liste Europe Ecologie (toutes leurs réunions faisaient salle comble) qui est une femme d'un courage inouï, d'une probité exceptionnelle, qui plus est originaire d'un pays où le mot démocratie a un sens, pourquoi l'avons-nous snobée? La réponse qu'apporte notre Président sur France inter à cette question est limite et presque désobligeante.

Peut-être ai-je tort, mais ce n'est ni le discours ni le positionnement qu'il faut changer, peut-être est-ce tout simplement l'équipage et le mode de gouvernance.

Dernière question: qu'est -ce qui est plus le important pour nous et pour la France: que François BAYROU soit président en 2012 ou que le système change même si ce n'est pas un des nôtres qui est le premier? Cela (petite provoc) vous gênerait-il qu'Eva JOLY ou Corinne LEPAGE soit notre candidate et si oui pourquoi?

13.Posté par lcdm le 10/06/2009 13:06

14.Posté par Claudio Pirrone le 10/06/2009 13:09
Je ne suis pas d'accord Christophe ...

Chez moi (tu sais, à la campagne, pas de grands élus et en plus moi j'étais sur tout le département ...) on a occupé le terrain à 100% la dernière semaine et on fait de très bons scores.

Je ne pense pas que si on avait été absents on aurait fait pareil.

Ce qui est vrai, à mon avis, c'est la communication doit de plus en plus être variée en relation aux territoires. Il y a une enquête sur un journal italien sur l'influence des médias, je vais la traduire et la partager.

Pour l'anecdote, si tu veux voir nos résultats en local, ils sont ici

http://skeptikos.dremm.net/2009/06/elections-europeennes-resultats-du-canton-de-landivisiau/

http://landi-modem.blogs.letelegramme.com/archive/2009/06/09/merci-aux-electeurs-democrates.html

C'est pas assez, j'en conviens, mais c'est un élément de réflexion

15.Posté par F. Gambiez le 10/06/2009 13:16
Qu'il faille revoir l'ensemble de notre stratégie de communication, j'en suis d'accord.
En fait il faudra revoir les modes et les supports de communication. Mais je ne suis pas convaincue que toutes les méthodes traditionnellles soit à ranger complètement aux oubliettes. Prenons le tractage il a ses vertues tout de même, car sur Issy par ex nous avons fait progresser nos scores dans des quartiers populaires et c'est doute car nous y avons été présents pour tracter.

En revanche, je pense qu'il faudra revoir le contenu de notre message (qui était trop confus), trop centré sur FB. Nous avons cru que notre image "'européenne" était connue alors que dans l'opinion l'image du MoDem se résume à celle de FB.
Quant à la diversification des supports cela doit passer par Internet mais sans doute aussi par d'autres moyens : travail de réseaux, lobbying auprès des leaders d'opinion, du milieu associatif...
Ne nous faisons pas d'illusion notre Mouvement n'a pas deux ans tout est encore à construire.


16.Posté par philbor le 10/06/2009 14:12
les arguments sont justes mais il ne faut pas nous cacher seulement derrière celà pour expliquer notre défaite. Nous nous sommes comportés comme un parti archaïque.De la désignation des candidats ,à la communication de campagne jusqu'au débat final nous étions loin des valeurs annoncées lors de la création du parti démocrate.Dans les militants ,beaucoup comme toi Christophe viennent de la société civile et avaient peu d'apétence à la politique mais une vraie connaissance du monde professionnel ,du monde monde associatif ,du monde syndical.La force de F Bayrou était d'avoir réunit des gens d'univers très différents sous une même ambition .Nous avons un peu l'impression de n'avoir pas été écouté lors de cette campagne.Alors que nous parlions Europe sur le terrain le message national était basé sur l'anti sarkozisme et la campagne de 2012.Pourquoi le seul visage de la campagne Modem a été F Bayrou (dans les médias et sur les affiches) .Pourquoi ne sommes nous pas capable d'envoyer des portes paroles du modem autre que Marielle de Sarnez lors des soirées électorales.J'avoue que j'aurais bien aimé te voir sur une des chaines principales....mais c'est vrai que tu n'es pas un"vrai politique" tu ne mérites que la 6 place sur les listes.

17.Posté par Christophe Ginisty le 10/06/2009 14:30
Vos feed-backs sur l'importance des tractages dans le vote ne sont qu'intuitifs. Rien ne prouve scientfiquement que c'est décisif. Mais alors, vous allez me dire que moi non plus je ne peux pas prouver que cela n'a pas été efficace... Certes... Mais comme Europe Ecologie a fait un score remarquable malgré son absence totale de présence sur le terrain, ma thèse est tout de même assez plausible.

18.Posté par alphonse le 10/06/2009 14:59
Je tenais juste à signaler que jusque samedi matin, j'étais dans la rue, avec des tracts Europe Écologie. Et que je les distribuais. Donc nous n'étions pas totalement absent du terrain.

19.Posté par Maréchal Sophie le 10/06/2009 15:16
Bonjour,
je pense qu' Europe Ecologie a remporté la mise, simplement grâce à ces deux mots. "Europe" et "Ecologie".. c'est simple et efficace.
Pour moi, c'est surtout le discours européen de Cohn Bendit qui m'a convaincu, et ça depuis plusieurs semaines, avant même que les autres partis songent à entrer en campagne.
A Bois Colombes nous avons aussi le vote électronique, mais contrairement à Issy Les Moulineaux, les listes étaient sur deux pages. Elles étaient classées par leur slogan de campagne et leur tête de liste. La liste qui était la plus facile a repéré était justement celle d'Europe Ecologie.. mais bon, c'est un hasard.

20.Posté par Pierre Guillery le 10/06/2009 15:19
@ ceux qui ont voté Europe-Écologie, une question simple : en quelques mots, qu'est ce qui vous a poussé à ce choix ? (programme, personnalités, contrastes, un peu de tout ça, Home, etc...)

21.Posté par Orange Mécanique le 10/06/2009 16:31
Peut être que la présence sur le terrain des militants Modem a été inefficace lors de cette campagne, mais devant la prise en main de celle-ci par le siège, c'est tout ce qui leur restait. Il ne faut pas confondre communication et action politique, ce sont deux choses différentes, complémentaires et surtout pas antagonistes. La campagne d'Obama l'a montré. La communication nationale du Modem sur l'Europe a été nulle, malgré un programme élaboré par 3600 militants qui y ont passé des week-ends et des nuits. Il suffisait de mettre en avant chaque semaine dans les média un thème européen et nous aurions existé. Concernant la communication, où étaient les nouveaux communiquants du Modem qui devaient revolutionner la façon de faire de la politique? Inaudibles et inexistants... Les chiffres le prouvent, les communes qui font un score supérieur au national sont celles où une équipe soudée de militants a occupé le terrain. Le problème de la direction du Modem est qu'elle veut refaire le troisième tour de la présidentielle de 2007 à chaque campagne. C'est inacceptable pour les militants qui vont finir par se lasser. Aux européennes, parlons d'Europe, franchement les électeurs se foutent de qui va bouffer chez Sarkozy... Aux régionales, il faudra parler de région aux électeurs et si l'on veut éviter de se prendre encore une gamelle. Sauf si bien sûr, François Bayrou souhaite faire de la politique à deux dans un bureau avec Marielle de Sarnez...

22.Posté par uncitoyenlambda le 10/06/2009 16:32
Est si la vision bobos consuméristes/suiveur de tendances (de droite bling bling ou gauche caviar/Ipod) était un leurre pas du tout indicatif de la présidentielle de 2012 ? Explication.

les 60% de français qui n'ont pas voté dimanche sont la "clés" de la prochaine présidentielle sachant que les 40% de votants de dimanche étaient majoritairement des OUIistes de deux types :

- classe moyenne urbaine CSP+
- séniors traditionnellement pro européens (souvenir de la guerre) et traditionnel.

Quid des autres ?

les classes moyennes basses, les classes populaires , les Nonistes (majoritaires), la génération revenue de mai 68 et sa récupération marchande de ses rêves de liberté ? (si chère à Cohn Bendit le libérale libértaire surtout neolibérale).

en 2012 nous pourrions bien assister à un retournement de tendance, la cristallisation d'un éléctorat traditionnel déçus par l'UMP bling bling et celui d'un vote "protestataire utile" et anti UMPS. A qui cela profiterait ?

- l'UMP ? il sera en tête au 1er tour mais sans sa base populaire déçu du bling bling et du bouclier fiscal
- le PS ? il ne capte plus la france d'en bas (trop CSP+ et trop faussement populaire)
- les verts ? (leur plate forme bobo urbaine sera engloutie dans une participation forte)
- le front de gauche ? il sera haut mais ratissera surtout le PS, (NPA idem)
- le FN ? il sera haut aussi mais pas au point de 2002 (les français savent que c'est une impasse au second tour)

Qui serait le 1er bénéficiaire ? F.Bayrou évidemment.

indices :

- Le modem pèse mécaniquement de 10 a 13% (score moyen la ou il était présent aux municipales, le 3,5% de la presse était faux puisque calculé sur une moyenne incluant des milliers de communes ou il n'était pas)

- Bayrou pèse entre 17 et 19% en cas de 1er tour
(il démarrera la campagne certainement plus bas vers 14% ou 15%)

un souffle de plus, une bonne campagne (surtout de bonnes, nombreuses et lisibles propositions en phase avec les besoins des citoyens) et il atteint 20% ou 21% en fin de campagne.

score que le PS ne sera pas sure d'atteindre.. grignoté de tout coté.
Bayrou au 2eme tour ? vous connaissez la suite.

référence :
http://www.marianne2.fr/Le-victoire-des-Verts,-un-vote-de-bobos-urbains_a180602.html

23.Posté par uncitoyenlambda le 10/06/2009 16:49

Une précision importante.

Ne décelez aucune animosité ou moquerie dans mes propos sur le Vote Europe Ecologie.
Bien au contraire j'ai moi même une forte amitié envers "les verts" mais je pense qu'un parti Vert n'est pas l'alpha et l'omega de la société de demain, l'écologie doit être partout (économie, sciences, éducation, entreprises) mais en aucun cas "ghethoïsé" dans un parti "gadget".

Je voulais surtout souligner que la "donne" entre une élection Européenne et une présidentielle n'est pas du tout la même, ni en terme de participation ni en terme de profil de l'éléctorat qui se déplace ni en terme de "message" envoyé par les électeurs.

Aux européennes ont vote pour "se faire plaisir", protester, exprimer une préoccupation sociétale ou pour les "militants" (toujours très différents des citoyens non encartés) pour son écurie.

Aux présidentielles on vote pour élire la "politique globale" de son pays... le personnalité, le message de l'homme (le candidat) y est plus important qu'a n'importe qu'elle autre élection, le programme "social" globale aussi.

Il est évident que le programme 2012 du Modem se devra de comporter une forte dose d'écologie (mais c'est dans la génétique du Modem) ce que je veux souligner c'est que la "personnalité" de F Bayrou pourrait bien y rencontrer l'air du temps et l'aspiration de la "majorité silencieuse" celle qui prend si souvent à revers les experts et les médias parisiens.

Bonne journée à tous :)

24.Posté par Eric le 10/06/2009 16:56
Voilà , à mon sens de simple adhérent , les raisons de l'échec du Modem depuis 2 ans:

-Dans la tête des gens , le Modem se résume malheureusement à un seul mot : Bayrou.C'est le parti de Bayrou.C'est tout.

-Pas d'autres "lieutenants" réellement connus et doués d'éloquence qui puissent répondre aux attaques et défendre nos idées avec calme et pugnacité sur les plateaux télévisés lors des débats ou interviews.

-Pas de propositions politiques fortes qui incarnent le Modem aux yeus de l'Opinion,alors que celui-ci a 2 ans d'existence et qu'il a pourtant hérité de la grande vocation européenne de l'UDF.

-Une accumulation de fautes et de maladresses : un certain nombre de départs médiatisés (Christian Saint-Etienne,Quitterie Delmas) , des zizanies internes et de violents combats d'ambition , une semi-dictature des anciens de l'UDF.
Tout ceci tue l'ambition phare du Modem pour laquelle,en partie, il a attiré voilà 2 ans des dizaines de milliers d'adhérents:FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT.

-Un Président et une vice-Présidente (M de S) du Modem un peu trop polarisés sur leur ambition personnelle , qui veulent régner en maitres , écartant sans ménagement ceux qui ne sont pas d'accord avec eux.

-Notre isolement politique : il est grand temps de songer à des alliances politiques possibles,et notamment avec ceux qui partagent nos préoccupations écologiques,sociales et européennes.

25.Posté par Eric le 10/06/2009 17:24
Brillants propos de Corinne Lepage lors d'un chat sur lemonde.fr,qui évoque entre autre chose les raisons de l'échec du Modem (ce dont je parlais aussi lors de mon précedent post) :

http://www.lemonde.fr/elections-europeennes/chat/2009/06/08/europeennes-quelles-lecons-pour-le-modem_1204435_1168667.html

J'espère vraiment que son role au sein du Modem va vraiment prendre une réelle ampleur.

26.Posté par Renaud le 10/06/2009 17:41
Un bon "lip dub" est plus efficace que des milliers de "points oranges"... ça c'est sûr!

27.Posté par OG le 10/06/2009 18:47
Lors de mes derniers tractages sur Issy, le seul militant vert actif tractait comme il pouvait avec ses potes du "PSE" (du ps français quoi). Il tractait quand même.

Dimanche soir, il a dû être content... contrairement à notre dizaine de militants ultra-actifs qui en avaient fait bien plus que lui. Je salue ces derniers pour leur travail collectif, cela malgré le résultat.

28.Posté par Fontaine jean-louis le 10/06/2009 20:02
Bonne analyse Christophe. Merci.
Tu évoques un besoin de changement de méthode de communication ?? je pense surtout que celle-ci n'était pas adaptée à une élection européenne, mais le serait à une élection régionale ou plus locale. Sans "sur-estimer" les effets des cafés démocrates, des réunions ou des tractages : nous avons été plusieurs à constater que partout où il y a eu une (ou plusieurs) de ces opérations notre score est de plusieurs points au dessus du résultat "départemental". Ce qui atteste bien de l'effet de "proximité", de mettre des visages sur "une étiquette".

Loin de vouloir changer de méthodes de communication, je propose que nous continuions au contraire les quelques mois qui viennent.

Nous avons, moins que le PS, été victime d'une liste "populiste" regroupant "l'icone 1968", "l'incarcératrice de B. Tapie", "l'incendiaire de Mac Do" et on peut ajouter un islamiste intégriste (dans le Nord).

Pour ceux qui ont lu leur programme en 10 points : qui peut être contre ? Pris sur leur document, en 10 points : : "Pour une agriculture paysanne et une alimentation saine " (sic), "Pour une énergie 100% propre" (sic), "Pour la prévention des "maladies du mode de vie" (sic), "Pour un bouclier social européen" (sic), "Pour le respect des droits fondamentaux" (sic)....."Pour un nouveau rêve européen" (sic). Le lendemain de la diffusion de "Home", qui ne serait pas tenté par ce programme, surtout quand "on pense" qu'il n'y a pas de réel enjeu.....

Je pense que c'est par cette communication très populiste (allant jusqu'au tutoiement et l'aspect négligé à la télé) que nous avons été battu, comme le PS.

Nous n'avons pas eu l'occasion d'animer de café démocrate ensemble, et je le regrette.... Si on s'en prévoyait un , ou une réunion ? IL NE FAUT PAS SE DEMOTIVER, ni démotiver les nombreuses personnes tout à fait imperméables à ce que l'on peut lire parfois sur le net de "lapidaire" contre F. Bayrou. Nous sommes tous co-responsables de ce résultat; il en a pris sa part, prenons la notre (en amenant la reflexion, par exemple, comme tu fais Christophe). Je remarque que les plus virulents ne sont pas souvent ceux que l'on a le plus vu.....(pour quelques-uns d'entre eux).....

Je crois donc, personnellement, que notre communication lors de cette camapgne est d'actualité......maintenant

Amitiés Christophe
ainsi qu'à vous tous

jean-louis Fontaine, ("ex"-candidat)
jean-louis.fontaine2@wanadoo.fr

29.Posté par jarodd le 10/06/2009 20:14
J'ai hésité sur mon vote jusqu'à la dernière heure, pendant deux mois j'ai cherché beaucoup d'infos sur le net pour me faire mon avis. Les verts n'étaient pas plus présents, en revanche il avaient beaucoup plus de sympathisants/futurs votants qui renvoyaient vers leur site (sur les forums de discussion notamment, ou des articles de blogs) ! Exactement comme les internautes l'ont fait pour le Modem en 2007, avec les résultats que l'on sait.

Les tracts sur les marchés et aux bouches de métro, c'est sympa pour un peu de lecture dans les transport, mais qui y accorde encore du crédit ? Ils se ressemblent tous, et la plupart du temps c'est tellement mièvre et succint qu'il est impossible de se faire un avis dessus. Désormais c'est sur le net que cela se passe si on veut avoir un impact, pour toucher un grand nombre de personnes très rapidement ! Je pensais que c'était la stratégie du Modem (qaui avait de l'avance en 2007 sur les autres), mais cette année ce n'était pas les meilleurs dans ce domaine.

30.Posté par Sylvie Tiger le 10/06/2009 20:33
Je crois comme le dit Jean-Louis à un effet de proximité, mais je doute également du tractage.

Pour info, cela n'est qu'un minuscule échantillon certes mais dans mon quartier (un peu plus de 1000 électeurs), cela fait deux ans que je discute avec mes voisins, je parle aussi avec eux du modem, comme ça tranquillement, sans chercher à les convaincre.
J'ai beaucoup insisté sur le développement durable dans les articles de mon blog et surprise, dimanche dans mon bureau ( circonscription en territoire PS...), nous avons eu 13% des voix (dans ce bureau là uniquement malheureusement), et nous avons obtenu plus de voix que le PS ( mais moins qu'Europe Ecologie)!
Je crois que les cafés démocrates ont aussi joué (2 depuis février dans le quartier), je n'ai participé qu'à un seul tractage la veille de l'élection, et comme il pleuvait , je n'ai quasiment vu aucune connaissance...
Je crois en effet que "tracter et coller" ne suffit plus (pas), trouver la confiance des électeurs nécessite me semble-t-il un travail de proximité "sympathique et naturel" au quotidien...
Ce n'est que mon petit point de vue.

Pour les détails voir
http://politikarts.wordpress.com/2009/06/08/scoop-le-modem-devant-le-ps-aux-europeennes/://
Sylvie

31.Posté par Christophe le 10/06/2009 21:46
Je rejoint l'avis de Jean Louis car sur l'Essonne ou je réside ma circo (4 ) a réalisé des scores à la moyenne national ou départemental avec des villes à 11.60%.Bon j aurai préféré avoir 16% mais moi aussi je me posais la questions le boitage tractage sert il vraiment.
Avec toutes les actions que nous avons mené la réponse est oui.

32.Posté par Odile le 11/06/2009 00:00
Bonsoir,
Moi je ne comprends pas pourquoi, il faut attendre les élections pour être dans la rue. Est ce que la loi nous interdit d'être sur les marchés le dimanche matin et de présenter nos idées aux gens qui passent. Ainsi petit à petit ils feraient attention à nous, car nous serions seuls, quand les media ou les autres politiciens diraient que nous n'avons pas de programmes ils ne les croiraient pas et peut etre qu'à force, cela leur mettrait le doute par rapport à ce qu'ils entendent ou lisent .....
et c'est vrai, j'aime bp F. Bayrou, mais on n'a pas vu Corinne par exemple, oui il faut montrer que le Modem ce n'est pas seulement F. Bayrou.
Et cesser de parler de Sarkozy, car c'est lui donner une force incroyable, il faut parler du Modem, des idées, de nos propositions face à la crise, pourquoi on n'est pas d'accord avec telle ou telle loi (et non contre Sarkozy !) et le démontrer (en ce moment dans notre Société, nous avons un controle fiscal, la personne de Bercy nous dit que le bouclier fiscal est trop difficile à mettre en place qu'il coute beaucoup d'argent à la France ; il nous faut le démontrer facilement et dire ce que nous nous aurions faits ; elle nous a dit également que la France redistribue trop d'argent aux grands groupes plus de 60% des 17 milliards et donc les PME n'en profitent pas..... etc.... )
Bref, faire de la politique autrement, F. Bayrou dit aussi que s'il était élu il gouvernerait avec des gens divers, ..... il doit le démontrer/Prouver dès maintenant qu'il en est capable sinon c'est la fin.
ces élections : bonne chance ? malchance ? qui sait ?????
Odile

33.Posté par CedricA le 11/06/2009 12:47
La campagne de terrain, traditionnelle, à tout son sens dans une démarche de proximité. Rencontrer les électeurs, les regarder dans les yeux, les toucher, les entendre est important, surtout pour les candidats. Dans le cadre d'une campagne municipale ou cantonale, cela à tout son sens.

Pour de plus grand circonscription, cela devient négligeable en regard du poids des autres média (tv, presse et petit à petit internet).

34.Posté par blanchard le 11/06/2009 13:12
une bonne analyse du succés d'Europe écologie sur marianne2 que je partage totalement !

http://www.marianne2.fr/Halte-a-l-ecolomania-!_a180632.html

35.Posté par Géraldine le 11/06/2009 14:11
Peut-être que quelqu'un a déjà signalé cet excellent article d'Arnaud Hoyois. Je n'ai pas eu le temps de tout lire.

QUINDI
http://www.quindiblog.eu/log/2009/06/quindi-campagne-permanente.html

"Une tendance récurrente dans les partis politiques, de même que dans les armées, est celle de s'équiper pour gagner la dernière guerre, et non la guerre à venir[..;]

36.Posté par orangesanguine@gmail.com le 11/06/2009 14:42
Je ne suis pas si certain qu'Europe Ecologie ait changé les méthodes de communication politique. Peu présent sur le terrain, ils ont surtout le mérite d'être parti trés tôt en campagne, dés décembre, et a fait fonctionné le bouche à oreille surtout auprés des réseaux associatifs écolo (15 000 signataires) et auprés des militants PS qui ont pu trouver une autre alternative de vote à l"absence" de projet du PS. Le tout boosté par "Home" et la boulette de François. Surtout, ils ont parlé Europe (avec Mélanchon) et d'écologie, et pas le MoDem. Point de vue site de campagne et blog militants, c'est pas trés différent du MoDem, humour en moins certainement (clip la crise alors qu'en 2007 nous avions le clip de Bayrou 2007)
Les conventons, réunions et cafés orange sont utiles pour rassembler "le troupeau démocrate" surtout quand dans les fédé, les responsables en sont incapables. C'est la première leçon a en retirer. D'ailleurs, il suffit de voir les résultats: là où le MoDem est à peu prés structuré et qu'on y respecte les adhérents, le MoDem fait ses meilleurs scrores. Pour faire transpirer notre programme vers l'extéreur, il faut d'abord qu'il transpire à l'intérieur.
Enfin, orgnaisation des évènements de la campagne, plutôt pas mal en général mais erreur de timing : le programme est arrivé bien trop tard et le premier tract, une abbération : que des photos, aucun proposition : pour démotiver les troupes, il n' ya pas mieux. Il va falloir perfuser du sang neuf dans les équipes de campagne.
ce n'est pas faute d'aoir dit tout ça aux apparatchiks locaux !

37.Posté par MaxF le 11/06/2009 22:07
Problème de programme ?
Le programme n'est pas à remettre en cause mais sa présentation n'a pas été suffisamment claire et précise.
Les 2 seules grandes idées qui sont restées dans l'opinion via les médias :
- on ne veut plus de Barroso
- on veut un grand emprunt européen
Et comme programme européen, c'est un peu limite.

38.Posté par jean-pierre B le 12/06/2009 00:02

Chris,

Je pense que tu peux l'affirmer sans ambages.

D'abord parce que ton métier et tes compétences reconnues font de toi un professionnel et que d'aucun seraient bien avisés de l'entendre.
Et qu'a posteriori, c'est sans appel puisque nous obtenons un score ridicule en dépit des efforts énormes que nous avons fourni sur le terrain.


39.Posté par Fotini le 12/06/2009 10:06
Il y a ici de très bonnes analyses !

J'espère seulement que tout cela va être enfin pris en compte... à chaque fin de campagne on en parle et... rebelotte !


40.Posté par Audrey le 13/06/2009 07:37
Bonjour,

Je n'ai pas lu l'intégralité des commentaires : ils sont très nombreux, mais surtout très bons et vos analyses toutes pertinentes.

Trois points me restent en tête par rapport à la question des nouveaux moyens de communication que vous évoquez :

- l'image :
EE a choisi de mettre en avant 2 figures politiques qui appellent à l'inconscient collectif
---------------> Cohn-Bendit : dissidence, révolution, changement, énergie, impertinence
---------------> Eva Joly : intégrité, justice, légitimité, honnêteté, anticorruption.
Avec ça, dans l'inconscient collectif vous avez déjà 2 gros poids lourds en terme de com' ....

- l'air du temps :
Comme souligné par Bennahmias, il y avait pléthore de spots télé, Home, etc. Grenelle, pour une fois certains se sont dit quitte à voter, votons utile et intelligent...l'écologie et l'environnement devenant le monopole de EE, alors que la réalité est toute autre. Cette population là n'a à la rigueur pas lu les programmes et s'est souvent arrêtée au titre, alors que environnement, écologie et développement durable font bien "partie intégrante" du MoDem

- les nouvelles technologies :
un site internet irréprochable, adapté, intuitif, vivant, bd, storyboardé, mis à jour, vidéocasté, twitterisé, facebooké, ludique, attractif, plaisant, séduisant, intelligent et intéressant.

Si, pour la prochaine fois, vous trouvez la clé de voute en terme de com' entre
"image", "air du temps" et "nouvelles technologies", c'est le succès assuré de 7 à 77ans et votre message humaniste, ouvert et lucide le mérite.
Bon courage à nous.

41.Posté par Eric Bertin le 13/06/2009 12:39
Suis à 100% d'accord avec le commentaire d'Orange mécanique, et avec celui d'Audrey.

D'abord, le tractage et l'action militante de terrain : cette campagne montre que notre forte présence terrain ne nous a rapporté qu'un mieux 1 ou 2 points. Quand la campagne nationale fait 8 ou 10%, ça revient à perdre son temps, soyons clair ! Si en revanche on a une bonne campagne nationale, le terrain joue un effet de levier, et on peut imaginer qu'il apporte entre 3 et 5 points de plus.
Conclusion : la campagne nationale doit être PARFAITE, et compte-tenu des erreurs commises encore cette fois je souhaite que les militants ayons la possibilité de participer à l'élaboration (contenu, timing, comm, marketing) des futures campagnes, de concert avec le bureau exécutif du MoDem. Si on l'avait fait, les erruers grossières auraient été évitées.

Quand à ceux qui disent que Home a participé au succès d'Europe Ecologie (et je le pense aussi en partie), si on avait su se positionner clairement sur le développement durable, on aurait bénéficié nous aussi de ce coup de com'.

Enfin, en écoutant hier JL. Bennhamias dans Parlons Net, j'ai eu comme un coup de sang : loin de reconnaitre que la sortie d'Abus de pouvoir a pu brouiller nos messages de campagne européenne, il considère que le livre aurait dû sortir 1 semaine ou 2 plus tard !!!
Et si le comité éxecutif du MoDem ne tirait pas les bonnes leçons de cet echec cuisant ?
Il est urgent que nous soyons écoutés et pris vraiment en considération...

42.Posté par Etoile66 le 13/06/2009 17:54
Sur @si, le titre d'un billet dit:

Oui, "Home" m'a ramenée au vote du coeur
"Et je me fiche désormais du risque d'un autre 21 avril"


Quand on le lit, c'est la lettre d'une internaute anonyme qui vante le vote du "coeur".
.
Il ne faudrait pas éluder cette partie importante du vote pour EE.
.
Le vote du coeur est quelque chose de très dangereux, car les sentiments sont manipulables. J'y préfère le vote de raison, qui pèse le pour et le contre en connaissance de cause.

Mais il faudrait pour cela que tout le pays soit éduqué à la démocratie, qui est l'exercice CRITIQUE des diverses positions.

Nous en sommes très très loin, l'Education civique ne commençant dans notre pays qu'à l'âge du collège où les enfants ont d'autres priorités...

C'est dès l'Ecole primaire que les enfants devraient apprendre l'exercice pratique de a démocratie CRITIQUE...

43.Posté par Etoile66 le 13/06/2009 17:55
J'ai oublié le lien sur @si, le voici:
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2052

44.Posté par Audrey le 14/06/2009 01:09

Exactement Etoile66 : cela a été dit, nous sommes de surcroît à l'air de l'émotionnel et de la pipolisation.

C'est une période très dure à mon avis. Non seulement si on tient compte de la rapidité de diffusion des images à l'heure actuelle (Blackberry, internet, smartphone etc. etc.)

45.Posté par Eric Bertin le 14/06/2009 10:55
Et le Mouvement Démocrate, qui revendique l'humanisme, ne serait pas capable de susciter lui-même un vote du coeur ????

Pourquoi penser que ceux qui n'ont pas voté pour nous se sont trompés ?
Ecoutons les gens, leurs aspirations, leurs espérances, et trouvons les mots, les moyens et surtout le positionnement politique pour leur apporter les bonnes réponses,
Retrouvons l'essence de notre Mouvement, ne nous laissons pas scléroser par des réflexes de vieux partis !

46.Posté par Orange Sanguine le 15/06/2009 14:05
@ Eric bertin : "le tractage et l'action militante de terrain : cette campagne montre que notre forte présence terrain ne nous a rapporté qu'un mieux 1 ou 2 points" .
Pas d'accord avec vous :
1) tous les "points" sont bons à prendre...c'est ce qui fait la différence entre la 3ème et 2ème place dans une élection...notamment présidentielle. Il n' y a pas une recette miracle mais un mélange de bons petits plats.
2) ça dépend où . Dans les grandes villes, peut s'avérait totalement inéfficace quand c'est mis dans la boîte aux lettres sans contact préalable avec la personne. A la campagne, on essaie de frapper à toutes les portes et de le remettre à la "porte" plutôt que dans la boite. Pour peu que tu mettes un mot sympa avec un numéro de tel pour conatc au "stylo" sur le tract...
3) ça dépend par qui ? Mieux vaut que les tracts soient distribués par les militants "du quartier "ou du "village" : proximité avec l'électeur.
4 ) Principe du Petit commerce: le monde attire le monde donc être présent visuellement sur le terrain c'est tout bénéf pour le bouche à oreille et le contact avec la population..."t'as vu, y avait la bande à Bayrou ce matin au marché !"

47.Posté par Eric Bertin le 15/06/2009 15:10
@ Orange Sanguine :
Bien sûr que tous les points sont bons à prendre, et je ne néglige pas ces 1 ou 2 points - j'ai assez milité sur le terrain pour le dire. Mais 1 ou 2 points quand la dynamique de campagne nationale est mauvaise, ça ne permettra jamais de rectifier le tir et on se battra alors pour la 3ème ou 4ème place...
Il faut donc d'abord établir une stratégie de campagne bien ficelée, porteuse, et l'appuyer localement avec des actions de terrain adaptées à chaque environnement, après avoir identifié les cibles et les messages à faire passer (voir mon premier commentaire).

Bref, il faut une stratégie globale, où rien ne soit laissée au hasard. Pour cela, la participation des militants sera nécessaire, et j'adhère pleinement à l'initiative de Générations Engagées dans ce sens.


48.Posté par orange sanguine le 16/06/2009 13:59
@ Eric Bertin :
là je suis bien d'accord avec votre dernier commentaire sur la stratégie globale ...pourtant c'était au national que l'on est censé avoir les meilleurs...sauf que l'on peut pas faire une camapgne MODEM comme on faisait une camapgne UDF...Sur génération Engagés, oui, ils en veulent ces "petits jeunes"...me demande si je vais pas aller faireun petit tour à leur réunion vendredi soir.

49.Posté par Winner le 17/06/2009 12:00
Bonjour,
franchement que la défaite du Modem soit amer Ok. Mais, dire que Europe Ecologie n'était pas sur le terrain, c'est franchement pas honnete. Vous pouvez vous trouver d'autres excuses à la défaites. Cela dit, si vous croyez franchement à votre analyse, alors il faut continuer comme cela, ç a fera les beaux jours du mouvement ecologique que chacun à besoin pour vivre mieux demain.

Bonne journée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique