Les dessous du blogging : chronique d'une haine extra-ordinaire


Rédigé le Dimanche 20 Décembre 2009


Les dessous du blogging : chronique d'une haine extra-ordinaire
Les gens ont souvent l'impression qu'on tient un blog pour le plaisir de parler de soi, de se mettre en avant, de satisfaire à la culture d'un ego surdimensionné. Ce peut être parfois le cas mais c'est aussi un exercice éprouvant car le blog n'est parfois que la partie émergée d'un iceberg de conversations plus ou moins satisfaisantes. Ainsi, cet après-midi, je reçois l'e-mail suivant d'un certain Arnaud, membre de la présidence collégiale du MoDem à Issy-les-Moulineaux, un type avec qui j'ai fait mes campagnes :

Christophe, en réponse à un commentaire, tu t'es permis de citer mon nom sans mon autorisation. Le fait est que je n'ai rien à cacher et que j'assume totalement ce que je dis. Mais en faisant cela, cela montre que tu es encore plus minable que je l'imaginais en étant dans le camp de la délation. Je te le redis, tu devrais accepter que tu es un raté en politique et admettre qu'il y a meilleur que toi en tout cas plus fin (Grebert fait 100 000 signatures quand tu en fais 250) au lieu de brûler et de d'essayer de détruire ce que font les autres. De toute façon tu n'aimes personne, sauf ceux qui te sont dévolus ou ceux que tu manipules et dont tu te sers à des fins uniquement personnelles. Tu as vraiment très mauvais fond, ça me désole pour toi. Bonnes fêtes. Arnaud

Outre l'anachronisme du "Bonnes fêtes" de fin de message qui vient conclure cette prose fiéleuse comme un cheveu sur la soupe, je voulais vous faire partager ce message. Pourquoi ? Simplement pour vous dire que cet exercice du blogging est un exercice qui expose à des réactions extrêmes.

Aussi pour dénoncer l'état de haine dans lequel le Mouvement Démocrate met les gens. Je le pense depuis longtemps, le MoDem est un parti au sein duquel les gens se détestent. Je n'ai jamais approché une autre organisation dans laquelle il y avait autant de haine entre ses membres. Les dirigeants en sont directement responsables, eux qui ont mis en place une organisation sans structure et sans autre hiérarchie que celle du chef.

Qu'il ait raison ou tort, on s'en fout (et pourtant, Dieu sait qu'il a tort !). Ce qui compte finalement, c'est de réaliser avec effroi que l'engagement politique ordinaire peut conduire à des insultes extra-ordinaires.


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

63.Posté par Géraldine le 27/12/2009 11:47
@Danièle
Inutile de continuer à essayer de noyer le poisson sous un flot d'informations parce que vous avez eu tort de montrer ridicule sur e-soutiens vis à vis de Tulipe. Vous devriez en parler à un psychiatre, je suis sûre que vous vous sentiriez beaucoup mieux après et que vous vous approcheriez moins souvent du point Godwin avec des prétextes risibles.
Vous n'avez toujours pas répondu à ma question § 55 : "où ai-je nié un "fait historique" ?

62.Posté par Danièle Douet le 27/12/2009 11:00
Absolument d'accord avec Tony...
Rester anonyme pour préserver les membres de sa famille, c’est plutôt étonnant comme principe.
En quoi la famille de tel ou tel auteur est-elle responsable de ses écrits ? Au nom de quelle doctrine, l’anonymat ferait-il rempart à l’arbitraire de certains ? Vous voyez d’un point de vue général ces arguments ne tiennent pas la route, malgré tout je reconnaît que si l’on est timide, réservé, un peu couard et que la prise de risque ne fait pas partie de nos habitudes, on peu parfois se réfugier égoïstement dans l’anonymat d’une société sclérosée et renoncer à ses principes.


C'est assez incroyable, une société où les gens ont PEUR d'affirmer leurs opinions sous leur propre nom. Ne serait-ce pas la peur de la délation ?

Et si oui, ne vous posez-vous pas la question de savoir POURQUOI il en est ainsi?

C'est un mal profond de la société française, depuis des lustres. Dans un village français, des voisins ont dénoncé une voisine au fisc, parce qu'elle était toujours très bien habillée, très chic, et qu'elle et son mari partaient souvent en vacances à l'étranger, alors que lui est ouvrier et elle coiffeuse... Incroyable ! Sauf que sa soeur est médecin et mariée avec un industriel, ils leur donnent les vêtements et les invite à partir avec eux en voyage...

Voilà pourquoi les gens ont PEUR de leurs opinions. Parce qu'ils voient la délation dans leur quotidien et veulent donc "protéger" leur famille.

Je signale simplement que ce comportement est le terrain sur lequel naissent et croissent TOUTES les dictatures. C'est celui qui prévalait en France lorsqu'elle était sous la dictature en même temps que l'Allemagne. Mes grands-parents ont été dans la résistance - très modeste - dans le Sud-Ouest de la France, ils transportaient des armes dans les sacoches de leur mobylette ou velo-solex. Heureusement qu'ils n'ont jamais été pris, car la délation faisait rage dans le voisinage...

Les gens comme Géraldine au lieu de hurler, devraient sincèrement se poser la question de savoir POURQUOI la société française est à ce point gangrénée et pourquoi la liberté d'opinion sous son propre nom serait "dangereuse"...

Où est le courage citoyen ? Les jeunes iraniens en donnent un exemple tous les jours, eux qui bravent la dictature au risque d'y perdre la vie. Ce sont toujours les gens courageux qui ont réussi à faire changer les choses.

Les couards, ceux qui nagent avec le courant, ceux qui se cachent pour se "protéger", ce sont ceux qui encouragent le perte de liberté démocratique.

Je parlais d'un terme utilisé en Allemagne depuis l'épreuve de la dictature et l'intense psychothérapie collective qui y a été faite pendant près de 50 ans: "le courage civique" (Zivilcourage. Tiens, en cherchant sur Wikipedia, je constate que ce terme est totalement absent du wikipedia français. Par contre on le trouve sur le wikipedia anglais:

Civil courage (sometimes also referred to as "Social courage") is defined by many different standards. In general, the term is usually referred to when civilians stand up against something that is deemed unjust and evil, knowing that the consequences of their action might lead to their death, injury or some other form of significant harm.


C'est une vertu qui est fortement appréciée en Europe du Nord.

En France, à lire certains, j'ai peur pour le pays devant tant de couardise et de pression soi-disant exercée sur les "fonctionnaires" soumis à un "devoir de réserve".

Ce sont ceux qui diront plus tard, si cela tourne mal "Je n'ai fait que mon devoir" ou bien "j'étais soumis au devoir de réserve"...

Terrible d'accepter de tels comportements et en plus de les justifier.

61.Posté par Lucn le 26/12/2009 17:36
@Danièle et Tony

Je ne suis pas d'accord car je pense que si on connait l'identité des personnes,

les gens vont beaucoup parler, et interpréter les réponses, en fonction des métiers, fonctions et rangs politiques de chacun, tout risque d'être bien trop convenu et complaisant.

De plus, cela me semble-t-il n'empêchera pas au bout du compte forcément les trop destructives attaques qui sont justement des attaques sur la personne et non sur ce qu'elles
disent.

J'avoue que je suis "frustré" plutôt par le fait que les commentateurs soient pour beaucoup des tenanciers de blogs eux-mêmes ou des très impliqués dans leur hiérarchie politique, même à un petit rang, ainsi trés humainement, consciemment ou non, ils en défendent leur bifteck et ainsi on arrive rarement à des discussions objectives.

D'autre part je suis persuadé que des blogs ont vraiment de l'influence (par politiques journalistes qui lisent ou "bouche à oreille") et je suis "une 2 ème fois frustré" car je me rend bien compte c'est bel et bien les articles du tenancier du blog qui ont de l'influence, les commentateurs ont beau se crever "prendre à coeur", se prendre pour des "débatteurs"
leur avis c'est (disons quand même presque) 0.

Je suis "une 3 ème fois frustré" car je vois bien que les "huiles" politiques se gardent bien de venir dialoguer ne serai-ce qu'un peu dans un blog, ne voulant pas je suppose risquer de "salir leur aura" avec les gueux du clavier. Et pourtant c'est bien leurs silences obstinés aux questions que l'on se pose dans les blogs, cette certitude que l'on est pris de haut, que "hé attention le politique il roule pour lui, sa vie c'est bien plus important que toi" qui engendre le dépit.

Laissez les SDF et romanichelles de l'esprit qui ne vont pas aux UE, forum, congrés à la Grande Motte ou Arras venir parler dans les parcs et écoutez les bien,
Car ils sont Libres "Eux" !!

60.Posté par Collectif le 26/12/2009 14:29
@ Tony vous avez tout à fait raison

Mais vous êtes comme Christophe la
issez moi vous dire que vous prenez le net beaucoup trop au sérieux

Signé le collectif

Voltaire Molière Emile Ajar Etoile66 Catherine Médicis Reine des trolls

Oups je m'étions trompé de fil

59.Posté par Géraldine le 26/12/2009 10:31
@ Tony
Vous ne semblez pas bien connaître certaines professions, ni savoir qu'une famille avec un nom célèbre vous oblige à une certaine réserve, à moins d'être un parfait égoïste. Et ce sont mes arguments qui ne tiennent pas la route :-))))))))

58.Posté par Tony POLETTI le 26/12/2009 08:56
@Géraldine
Géraldine, je ne nie pas la réalité actuelle, mais je la refuse. Vous pouvez penser que c’est un luxe, moi je considère que c’est un choix. Le prix à payer peu parfois paraître élevé du point de vue emploi ou famille, en réalité ce n’est pas grand chose comparé à la sérénité que cela vous apporte.
Confidence, je suis déjà trop gros et je ne doit plus manger à ma faim pour pouvoir espérer continuer à faire du sport avec mon fils et ne pas me laisser envahir par le cholestérol.
Rester anonyme pour préserver les membres de sa famille, c’est plutôt étonnant comme principe.
En quoi la famille de tel ou tel auteur est-elle responsable de ses écrits ? Au nom de quelle doctrine, l’anonymat ferait-il rempart à l’arbitraire de certains ? Vous voyez d’un point de vue général ces arguments ne tiennent pas la route, malgré tout je reconnaît que si l’on est timide, réservé, un peu couard et que la prise de risque ne fait pas partie de nos habitudes, on peu parfois se réfugier égoïstement dans l’anonymat d’une société sclérosée et renoncer à ses principes.

57.Posté par Géraldine le 25/12/2009 23:04
@Tony
Tant mieux pour vous, si vous avez la liberté de pouvoir changer de boulot comme vous voulez et quand vous voulez , tout en pouvant continuer à manger à votre faim (et à faire vivre votre famille, si vous en avez une) car ce n'est pas le cas pour tout le monde. N'oubliez pas qu'on doit parfois aussi être anonyme pour préserver des membres de sa famille.

56.Posté par Tony POLETTI le 25/12/2009 22:41
@Voltaire
Mon cher Voltaire, je vous prie de croire que je ne méconnaît pas certaines réalités existantes aux yeux de ceux qui pour des raisons diverses et variées se conforment aux règles établies.
Mais souffrez que je puisse me libérer de ces considérations qui au bout du compte ne font que conforter les mauvaises habitudes imposées par le poids des traditions de notre société.
Pourquoi se laisser imposer un devoir de réserve ?
Pourquoi laisser la hiérarchie ou des clients empiéter sur sa vie privée ?
Si vous êtes capable de répondre à ces questions, vous aurez fait une partie du chemin qui conduit au statut d’homme libre.
Dans le cas contraire, je vous conseillerai plutôt de ne plus écrire pour préserver votre anonymat ou encore d’écrire sous votre propre nom en posant des questions pour aiguiller la réflexion des lecteurs sans jamais donner votre avis personnel, cela peut-être également une solution non ?














A bientôt et que la force de trouver en vous les ressources nécessaire à l’évolution de certaines pratiques, soit avec vous !






55.Posté par Géraldine le 25/12/2009 22:10
@54 Danièle qui dit :
"Je ne retire aucun mot de ce que j'ai écrit. Car c'est un fait historique. "

Où ai-je nié un fait historique ????????????

- Soit vous voulez avoir raison à tout prix et vous êtes de mauvaise foi en faisant semblant de ne pas avoir compris ce que j'ai écrit.
- Soit vous êtes de bonne foi et vous ne comprenez pas qu'on ne tient pas ce genre de discours sous prétexte que quelqu'un n'est pas d'accord avec vous sur la communication du MD . Si c'est le cas, à mon avis , il faudrait que vous en parliez à un psychiatre.

Heureusement que vous n'avez pas de responsabilité au sein du MD , cela poserait des problèmes puisque vous ne comprenez pas ce que Voltaire a écrit plus haut à T.Poletti :
"Bien que partant d'une bonne intention, votre exigence méconnait certaines réalités.
Pour un certain nombre d'intervenants, l'anonymat est une nécessité, soit que leur profession impose un certain devoir de réserve (c'est mon cas), soit que leur environnement professionnel les expose à des problèmes (avec leur hiérarchie ou leurs clients) en cas de prise de position publique en faveur d'un courant politique particulier.
"
Et on peut ajouter certaines raison familiales.


54.Posté par Danièle Douet le 25/12/2009 14:12
@ Géraldine alias "tulipe":
Je ne retire aucun mot de ce que j'ai écrit. Car c'est un fait historique.
Ce que j'ai écrit est absolument exact : http://fr.wikipedia.org/wiki/Archives_de_la_Stasi

Je connais personnellement de gens qui ont été dénoncés par leurs proches sous couvert d'un pseudo et qui ont dû aller en prison, avant d'être expulsés de leur propre pays. Vous comprendrez mon allergie à tout ce qui permet d'écrire quoi que ce soit sous un faux nom. Car là, tout est permis. Si une personne souhaite s'engager en politique, elle doit assumer et cela l'oblige à s'exprimer de manière "civile"...

Si vous vous sentez "choquée" par ces faits historiques, c'est qu'il y a un problème quelque part...
C'est comme ceux qui sont "choqués" que l'on parle ouvertement de la collaboration en France et de Vichy, dès que le mot apparaît sur un blog, certains censurent. D'autres refusent de parler de la torture en Algérie, alors qu'elle a touché des gens qui habitent parmi tous, tortionnaires et fils ou petit-fils de torturés. Plus de 40 ans après. Preuve que ce pays est perclus de tabous et de non-dits qui ne sont pas du tout bon pour la santé du pays ni sa cohésion sociale - qui a pratiquement disparu de France. C'est d'ailleurs pour cela que ses dirigeants lancent un "débat sur l'IDENTITE NATIONALE"...

Avant de parler d'identité, il faudrait pouvoir regarder les choses en face. Sinon, ce sera une manipulation supplémentaire, du style "le rayonnement de la France dans le monde", titre d'un chapitre de géographie en 1ère S en 2001... que les braves élèves, futures "élites de la nation" - dixit le prof principal - on appris par coeur sans poser de questions ni sourciller...

Terrible, c'est comme le singe qui se met les mains sur les yeux pour ne pas voir...

Je constate qu'en France, on tabouise tant de choses... "Chut, il ne faut pas parler de ça" m'a-t-on répété à l'envi pendant les deux ans où j'ai vécu à Paris...
On ne veut pas voir, pas entendre, pas savoir... en attendant la consommation de psychotropes augmentent pour arriver au record du monde... La façon de "tout balayer sous le tapis" comme on le fait en France - et surtout à Paris - entraîne une langue de bois que tous acceptent et une surconsommation de psychotropes pour "évacuer", la plus importante au monde.

Voir l'excellent rapport de l'Assemblée Nationale à ce sujet qui parle clairement:
http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-off/i3187.asp

Je vis dans un pays qui a fait une profonde psychothérapie collective et où on appelle un chat un chat.

Désolée, mais vos menaces ou critiques "outrées" ne changent rien aux faits historiques.
Les pseudos ont été utilisés - et sont utilisés encore aujourd'hui - pour dénoncer et critiquer des gens derrière un écran.

C'est un fait indéniable. C'est tout ce que je souhaitais souligner.

53.Posté par Géraldine le 25/12/2009 12:21
@Danièle 50
Accuser les gens qui pour des raisons professionnelles et familiales ne peuvent pas révéler leur nom sur un forum politique, c'est nul à partir du moment où il n'y a pas d'injures , mais simplement avis différents sur la communication du MD.
Incroyable de lire ce que vous avez écrit à Tulipe , fin août 2007, parce qu'elle estimait que la communication de FB et du MD laissait bcp à désirer... !!! Voilà comment le fait de ne pas supporter que quelqu'un d'autre ne soit pas de votre avis, vous a amené à atteindre le point Godwin ....

Envoyé par Etoile66 le Jeu, 30/08/2007 - 05:19
"Je vais alors me retirer du dialogue avec vous. Et je vous explique pourquoi.
Je vis en Allemagne et là les gens ont un mot "Zivilcourage" qui est utilisé pour définir la position d'un citoyen dans la société, car ils savent ce à quoi mène un corportement qui ressemble un peu au vôtre, où des gens dans l'anonymat le plus complet ont dénoncé d'autres personnes, ce qui a fait le jeu de la dictature, sous le IIIème Reich ET en Allemagne de l'Est jusqu'en 1989 !!!
Des voisins, des parents, des amis - sous couvert d'anonymat c'est-à-dire de PSEUDOS que l'on appelait à l'Est "Informelle Mitarbeiter" je traduis "collaborateurs informels"- ont rédigé des rapports aux pouvoirs en place pour les dénoncer et en tirer profit.
Non, je n'accepterai JAMAIS en France, dans un Mouvement politique auquel j'appartiens, de tels comportements, désolée, vous pouvez le justifier par tout ce que vous voulez...
Je ne demande pas que vous donniez votre adresse et numéro de téléphone, je ne l'ai pas fait non plus, mais que vous vous identifiez et que l'on sache QUI vous êtes.
Voilà, je vous dis au revoir sur ce fil et n'interviendrai plus pour vous répondre.
Etoile66

i[

http://e-soutiens.bayrou.fr/une_chance_historique_pour_le_centre

52.Posté par Voltaire le 25/12/2009 12:16
@T. Poletti

Bien que partant d'une bonne intention, votre exigence méconnait certaines réalités.
Pour un certain nombre d'intervenants, l'anonymat est une nécessité, soit que leur profession impose un certain devoir de réserve (c'est mon cas), soit que leur environnement professionnel les expose à des problèmes (avec leur hiérarchie ou leurs clients) en cas de prise de position publique en faveur d'un courant politique particulier.

Christophe Ginisty, comme de nombreux responsables de sites participatifs, connait parfaitement ce problème délicat.
La solution est un contrôle a posteriori des posts et un code de bonne conduite auquel s'engagent les participants.
Le site de Maître Eolas est à ce point exemplaire (et voici typiquement un exemple où l'anonymat est requis).

51.Posté par Danièle Douet le 24/12/2009 14:39
@ passage:
"Ce qui compte, finalement, c'est de réaliser avec effroi qu'on ne peut pas avoir de conversation privée avec Christophe Ginisty sans retrouver son message publié sur son blog lol"

Eh bien, c'est très bien, car enfin certains réfléchiront à deux fois avant d'écrire des inepties.

Voir plus haut sur la "couverture" que donne un "pseudo" et son utilisation dans l'Histoire récente.

50.Posté par Danièle Douet le 24/12/2009 14:34
Absolument d'accord avec Tony Poletti...

Certains se sont offusqués, mais c'est EXACTEMENT le même comportement que celui des pseudos sous les régimes dictatoriaux comme celui du "socialisme réellement existant" d'Allemagne de l'Est, où des gens, sous des pseudos divers et variés ont dénoncé même des membres de leur propre famille auprès des autorités.

Il y a eu des drames lors de l'ouverture de ces archives que les Allemands ont eu la sagesse de laisser à la libre consultation des personnes concernées, le tout sous la protection de la "Gauck-Behörde" pour éviter que les traces ne soient détruites.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Archives_de_la_Stasi

Cet article est un trop bref résumé de ce qui s'est réellement passé, l'article allemand est bien plus clair

http://de.wikipedia.org/wiki/BStU

Certains, sur ce site et d'autres, m'ont accusée d'être "délateur" parce que - tout comme vous - je suis allergique aux pseudos qui permettent de tout faire - y compris dénoncer, car il n'y a plus de limite - même des propres membres de sa famille et ses amis, à combien plus forte raison des personnes "rencontrées" sur le net.

Terrible langue de bois et amalgame de la "pensée unique" franco-française qui refuse de regarder Vichy en face ainsi que la guerre d'Algérie et la torture plus de 40 ans plus tard. J'ai rencontré des gens qui l'ont vécue en direct et sont outrés de l'omerta qui règne dans notre pays à ce sujet... et au sujet de bien d'autres thèmes de notre Histoire.

Merci d'avoir évoqué ce sujet :-)


49.Posté par Tony POLETTI le 24/12/2009 08:44
Je milite depuis des années pour la suppression des speudos sur les blogs et autres forums, la raison essentielle c'est le manque de responsabilité des auteurs de messages insultants, agressifs voir diffamatoires. Le fait même de ne pas assumer ses propos, libére chez l'homme et chez la femme également ce qu'il peu y avoir de plus bas, mesquin, mauvais chez l'humain.
Je pense qu'il est largement temps de prendre une bonne résolution pour 2010 afin de ne plus
perdre son temps et son énergie dans ce genre de querelles et de consacrer nos réflexions à autres chose de plus constructif. Cela ne veut pas dire que nous devions être toujours d'accord, mais échanger, confronter nos idées avec force certes, avec fougue et même parfois avec rage, mais toujours en assumant ses propos serait une véritable manière de faire de la politique autrement.
PS : si l'on a honte de ses idées, c'est que l'on est intellectuellement malhonnête.
Pour une année 2010 sans speudos !

48.Posté par passage le 24/12/2009 00:32
Je trouve ce billet intéressant. La colère de Arnaud est légitime si CG a cité son nom sur son blog....

Par contre, publier un message privé dans lequel on écrit "tu es un raté" n'apporte pas de gloire à celui qui l'a reçu et le diffuse sur ce ton qui se voudrait moralisateur.

Ce qui compte, finalement, c'est de réaliser avec effroi qu'on ne peut pas avoir de conversation privée avec Christophe Ginisty sans retrouver son message publié sur son blog lol

47.Posté par Fotini le 23/12/2009 13:21
@JF le démocrate

Merci. J'en profiterai pour lire vos billets, qui sont en attente depuis des mois sur ma "to-do list". Mais je n'oublie pas.


46.Posté par JF le démocrate le 23/12/2009 00:59
@ Fotini

Bonnes fêtes de fin d'année, et bon repos si c'est possible; même si les dîners ou autres réveillons ne sont pas particulièrement reposants, ils ont au moins le mérite de pouvoir changer d'atmosphère.

Et je crois que tout le monde en a bien besoin!

45.Posté par christophjehumbert le 22/12/2009 19:53
@fotini
Bonnes fêtes à vous aussi.

(Il est vrai qu'entre réveillon et autre dîner, déjeuner en famille, ce n'est pas toujours de tout repos)

44.Posté par Martine le 22/12/2009 19:20
@Fotini,
Voui, vous me semblez fatiguée, les cigales chantent l'été.
Joyeuses fetes.

43.Posté par Fotini le 22/12/2009 18:27
@christophehumbert

Merci, mais là c'est une grosse fatigue et je n'ai jamais remarqué que les fêtes de fin d'année soient vraiment reposantes !

J'attends donc le printemps et le redoux :-)

Bonnes fêtes à vous.

42.Posté par christophehumbert le 22/12/2009 15:54
@fotini
Si fotini est lasse, fotini doit bien se reposer pendant ces périodes de fêtes ;-)

41.Posté par Fotini le 22/12/2009 14:47
@Frédéric LN

Je crois que tu confonds candidat à une élection et homme ou femme de terrain.

Il est normal qu'un(e) candidat(e) fasse du terrain lors d'une campagne ( il y a un service minimum à assurer quand même !), par contre ça n'en fait pas pour autant un homme ou une femme de terrain, partant à la conquête d'un territoire au lieu de se contenter de capitaliser sur l'image du chef de parti pour atteindre les quelques pourcentages qui lui permettront de se faire élire de justesse.

Pour ce qui est du cumul des mandats, je ne suis pas contre 2 mandats, s'il y a un sens à les cumuler. Je ne vois pas en quoi un conseiller municipal ne pourrait pas être aussi conseiller régional, à condition qu'il abandonne ses fonctions au sein du parti pour se consacrer à ses mandats.

Je suis contre suivre aveuglément certaines règles, juste pour le principe.
Il faut se fixer une règle minimale (pas plus de deux mandats spécifiques) et étudier le profil de chaque candidat en fonction de plusieurs critères et non un seul : à savoir s'il passe à la télé parce qu'il ressemble à des personnes en vogue.

40.Posté par FrédéricLN le 22/12/2009 07:53
@ Fotini #32 : tu es bien gentille ;-) mais je n'entre justement pas dans cette catégorie. Je n'ai jamais été élu quoi que ce soit, même délégué de classe, je ne pourrais donc faire la leçon à personne sur ce plan.

Et je crois que le siège du MoDem aujourd'hui reconnaît parfaitement la légitimité d'élus locaux actifs et efficaces. À vrai dire, si l'un de ces élus locaux avait été proposé comme tête de liste MoDem en Ile-de-France, je me demande s'il n'y aurait pas eu des huées "honte au cumul des mandats"... venant des rangs de ceux même qui se sont attaqués à la candidature d'Alain Dolium.

39.Posté par Eric le 21/12/2009 16:06
Qui sème le vent récolte la tempête.

Cet adage se vérifie malheureusement encore.
Dommage et triste tout cela.

38.Posté par Fotini le 21/12/2009 14:29
@Denis Paris 02

Fotini est bien lasse aussi.

37.Posté par Denis Paris 02 le 21/12/2009 14:23
Fotini assure l'interim :-)

36.Posté par Fotini le 21/12/2009 14:15
@Arnaud

"Tu as juste oublié que ce que nous défendons est mille fois supérieur à nos petites personnes"

Eh ben, c'est bien dommage, Arnaud, car les grand idéaux passent d'abord par le respect des petites personnes, soi-même avant tout.

Mes grands-parents, qui étaient communistes jusqu'à l'aveuglement, ne l'ont compris qu'à la fin de leur vie.
Dommage que leur exemple ne serve pas à l'heure de l'internet et de la démocratie triomphante...

35.Posté par Arnaud le 21/12/2009 14:01
Et puis tu te trompes. Je n'ai pas de haine, (je sais que ça t'arrangerait bien!) mais de la colère contre quelqu'un en qui j'avais confiance. J'ai de la colère devant quelqu'un qui se prétend humaniste dans l'âme et qu'il utilise cela pour ses propres besoins. Tu as juste oublié que ce que nous défendons est mille fois supérieur à nos petites personnes. Mais ton besoin de reconnaissance a pris le dessus. Franchement, tu es super mal placé pour parler des dessous du blogging parce que si je voulais, je pourrais aussi publier les mails abjectes avec attaques personnelles que tu t'es permis de nous envoyer à certains d'entre nous, membre de la présidence de section. Et oui, on a nos archives, nous aussi. Mais je ne m'abaisserai pas à cela, je vois que tu n'as pas besoin de moi pour te décridibiliser. Bonnes vacances.

34.Posté par Arnaud le 21/12/2009 13:49
Bravo Christophe! Tu dépasses toutes mes espérances en publiant notre correspondance. Je ne pensais même pas que tu aurais penser à te décrédibiliser autant. J'en demandais pas tant! Tu viens juste de donner la preuve de ce que j'avance dans le mail. Tu croyais quoi? Qu'on allait te suivre? Et c'est vrai qu'en plus, tout cela ne me semble pas très légal, Monsieur le Grand Communicant.

33.Posté par Fotini le 21/12/2009 13:30
@christophe

J'oubliais l'élément explicatif le plus important (selon moi) :

Pourquoi la politique suscite-elle autant de passion ?

Parce que les gens réagissent fort mal au fait qu'on les entube sur des idéaux qui leur tiennent à coeur, tout simplement.

32.Posté par Fotini le 21/12/2009 13:16
@Frédéric LN

Je ne parle pas de FB à l'époque où il était jeune et devait faire ses preuves, mais de l'époque actuelle et de son entourage actuel.

Pour le reste, je sais que tu es un militant accompli, à la fois en termes de réflexion et d'action, mais tu n'es pas représentatif des apparatchiks dont je parle.

31.Posté par Jean-Pascal le 21/12/2009 12:45
avec force et vigueur !!???

30.Posté par FrédéricLN le 21/12/2009 12:00
@ Fotini #28 : il y a du contenu et c'est bien envoyé ... mais ce n'est qu'une partie de la réalité ;-)

Entre autres correctifs (si je puis me permettre) : je suis bien d'accord pour détester le mot "terrain", que je mets dans la même catégorie de "dossiers", tous ces affreux termes pour matérialiser ce qui est humain. Nos voisins, concitoyens, parents, amis, camarades.

Et je crois que "avoir fait ses preuves sur le terrain", c'est-à-dire être élu "sur son nom" et remplir son mandat avec succès, faire que nos idées et intentions deviennent réalités, pèse d'un grand poids au MoDem, y compris au niveau le plus élevé. D'ailleurs François Bayrou n'est arrivé au niveau le plus élevé du MoDem ni par le fait du prince ni par le brassage d'idées (même s'il a beaucoup travaillé avec les princes et brassé d'idées), mais en se présentant aux législatives avant l'âge de 30 ans, et en allant chercher les voix une par une, à pied, en voiture et au téléphone, jusqu'à gagner sa cantonale en 1982 à la surprise générale.

Le dévouement militant et les bonnes idées, c'est bien, mais je trouve encore mieux que l'électeur en soit juge - plutôt que de demander à quelque Cour d'être reconnaissante des efforts faits pour elle.

29.Posté par Fotini le 21/12/2009 11:42
Je souhaite à Arnaud de ne pas être déçu par l'autre Christophe G, car s'il crache autant sur toi c'est probablement parce qu'il change de cheval...

Dommage que les gens n'aient pas appris à se fier qu'à leur jambes... parfois pour les prendre à leur cou.

28.Posté par Fotini le 21/12/2009 11:35
@Christophe


Je suis étonnée par le ton très dur d'Arnaud, que j'ai rencontré à 2-3 reprises et qui avait plutôt l'air d'être quelqu'un d'ouvert à la discussion et engagé sur le terrain.
A quel commentaire fait-il allusion ?

Pour ce qui concerne les réactions extrêmes que suscite la politique, je pense qu'on retrouve au MoDem, plus que dans les autres formations politiques, un condensé de ce qu'il y a de meilleur et de pire dans l'engagement politique, multiplié par dix sur la blogosphère.

Pourquoi davantage que dans les autres formations ?

Parce que celle-ci est neuve, prétend modifier les moeurs et le paysage politique et rassemble des gens venus d'horizons différents, avec une idéologie pas clairement définie.

L'aveuglement y est d'autant plus fort qu'on s'y raccroche par défaut d'autre chose dans un contexte propice, qu'on croit en une personne dont la victoire viendrait nous laver de tous les affronts subis, qu'il offre des opportunités à tous les ambitieux (dans le meilleur des cas) et arrivistes (dans le pire) qui se voient offrir des opportunités dans un système de cour où point n'est besoin d'avoir des idées (suffit de répéter des litanies anti-sarkozystes et humanistes à la guimauve pour se donner une pseudo-consistances, et surtout PLAIRE au prince et à sa cour), ni d'avoir fait ses preuves sur le terrain. C'est même une faute de goût de se préoccuper du terrain, puisque cela démontre aux apparatchiks en place tout ce qu'ils ne veulent pas faire en termes d'action politique concrète, préférant capitaliser sur la figure tutélaire du grand prince.


27.Posté par misol le 21/12/2009 11:28
beaucoup de temps à perdre pour écrire des propos haineux de la part d'un homme frustré qui se croit important parce qu'il détruit et se détruit lui même, quelle pitié! c'est pathétique!

26.Posté par Phil le 21/12/2009 10:58
Merci à Voltaire

25.Posté par FrédéricLN le 21/12/2009 10:43
@ l'auteur : indépendamment de l'histoire et de cette personne que je ne connais pas, je vois que des expériences humaines différentes conduisent logiquement à des comportements différents. Je n'ai pas croisé, pendant mes 7 ans au Mouvement démocrate, la moindre trace de haine de la part de qui que ce soit, tu dis n'avoir "jamais approché une autre organisation dans laquelle il y avait autant de haine entre ses membres", je comprends donc mieux que tu aies claqué la porte avec tant de fracas (et la pédale ouah-ouah) et que moi j'y sois toujours, heureux de me battre, fût-ce modestement, avec des amis, avec qui nous partageons un même espoir pour Argenteuil et pour le pays ...

Bien sûr, c'est dans la nature humaine que toute détention de pouvoir suscite autour d'elle l'envie, la jalousie, la courtisanerie, la lâcheté et la peur, aussi microscopique que soit ce pouvoir. Une organisation très centralisée, avec un chef tout-puissant, façon UMP ou FN, peut forcer ces sentiments à rester souterrains jusqu'à ce qu'ils éclatent de fureur. Une organisation à courants, façon PS ou Verts, peut les routiniser, les banaliser, permettre à chacun de se trouver un petit coin tranquille, dans l'impuissance générale. Une organisation centrée sur les résultats, comme le sont beaucoup d'entreprises (et comme un parti ne peut guère l'être faute de résultats mesurables), permet de tourner une partie de cette agressivité vers l'extérieur - quand c'est le client qui a le pouvoir, on se divise moins en interne.

OK - mais de la haine ?... c'est autre chose. Une organisation dysfonctionnelle n'y suffit pas, il y faut aussi des personnes au jugement obscurci par l'ambition. Il y faut un singulier manque d'empathie, manque de compréhension, pour les personnes en situation de pouvoir.

Alors qu'est-ce que ça vient faire dans le blogging ??? Il y faut, en plus, une incompréhension complète d'internet. Il faudrait, pour haïr un blogueur, prêter à celui-ci bien plus de pouvoir qu'il ne peut en avoir. Quelles campagnes internet ont mis - en France - des milliers de gens physiquement dans la rue ? ont permis de créer des milliers d'emploi ? ont collecté des millions d'euros ? Rigoureusement aucune, bien sûr. Le cinquième pouvoir n'est que le pouvoir d'imaginer.

Soyons conscients de ne peser rien, de n'écrire que des bouteilles à la mer, et j'imagine que les fantasmes haineux se dissiperont tous seuls !

24.Posté par Voltaire le 21/12/2009 10:42
L'analyse de Phil me parait très juste (même si CG ne me met pas en colère...).
Tout parti politique, parce qu'il est enjeu de pouvoirs, entraine des luttes de personnes.
Nul parti politique n'est à proprement parlé démocratique, car il a un devoir d'efficacité qui entre souvent en opposition avec une vraie démocratie interne. L'exemple des Verts, jusqu'à sa reprise en main récente, en est la parfaite démonstration.

A ce titre, le MoDem n'est sans doute pas le plus mauvais, même s'il est perfectible, et que surtout son organisation pratique laisse à désirer.

Pour autant, les militants d'un parti politique ne dervaient pas perdre de vue l'essentiel: quel est le projet de société qui est défendu et proposé. Le reste est accessoire. En réalité, seule une minorité de militants, ceux qui sont candidats à quelque chose, sont vraiment intéressés au fonctionnement interne d'un parti. Pour la majorité d'entre-eux, et bien sûr pour les électeurs, ce qui importe c'est son projet, et qui va les défendre.

A mon avis, lorsque Christophe Ginisty dénonçait les insuffisances organisationnelles du MoDem, il était dans son rôle, car ces insuffisances menaçaient la défense et l'application du projet de société de son parti. Même si cela, de nouveau pour des raisons évidentes qu'on ne tire pas dans le pieds de ce que l'on défend, aurait sans doute dû rester interne.

En revanche, ses prises de position ad hominem me semblent à la fois contre-productives et sans intérêt. Tout cela me fait penser à une personne qui divorce et n'arrive pas à tourner la page et reconstruire un projet d'avenir. On reste dans la rancoeur: pourquoi tant de post sur son ancien parti, et rien sur Terres Démocrates, qui semblait être si prometteur d'après ses créateurs ? N'y a t-il rien à dire sur l'échec de Copenhague et sur les conséquences à en tirer plutôt que d'attaquer une tête de liste MoDem aux régionales que l'auteur de ce billet ne connait pas, et qui a pourtant un profil qui devrait l'agréer ?
L'impact du NPA n'a guère duré, parce que la critique seule n'a qu'un temps. L'audience de ce post se restreint en diversité de lecteurs parce que rien de positif n'en ressort plus. C'est dommage, car Christophe Ginisty a du fond, mais il semble l'oublier.


23.Posté par Fil le 21/12/2009 10:21
Qui sème le vent...
L'UMP sème un sentiment de haine en France depuis quelques années aussi, le Modem et le PS en son sain aussi apparemment, je dirai plus que c'est dans l'air du temps, amplifié par les moyens de communication et d'information toujours plus présents. Bref, la haine du blogging est juste un chapitre de la haine qui grandit de plus en plus à l'encontre de l'"Autorité" qui n'est plus légitime pour personne.

Sinon, le fait de dévoiler publiquement une correspondance privée n'est-ce pas illégal ?

22.Posté par christophehumbert le 21/12/2009 09:35
@Christophe Ginisty
« Ce qui compte finalement, c'est de réaliser avec effroi que l'engagement politique ordinaire peut conduire à des insultes extra-ordinaires. »

Qui a écrit :
Eric Dielaine -> Eh, je te rappelle que je suis citoyen en Ile de France et que j'ai le droit de vote, espèce de graine de facho.
(http://www.facebook.com/ginisty?v=feed&story_fbid=209320490414)
Christophe Ginisty sur facebook. Mais bon Christophe dira que c’était différent, que c’était dit sans haine, que c'était sorti de son contexte

21.Posté par Phil le 21/12/2009 08:48
Il est fort CG, il me met souvent en colère.

Bon, en partant du principe (que l'on dira "à vérifier") que Christophe Ginisty est quelqu'un de honnête, intègre... j'aimerais m'arrêter sur plusieurs point:

"Je te le redis, tu devrais accepter que tu es un raté en politique et admettre qu'il y a meilleur que toi en tout cas plus fin (Grebert fait 100 000 signatures quand tu en fais 250) au lieu de brûler et de d'essayer de détruire ce que font les autre"
Là, je suis entièrement d'accord. CG a vraiment un mauvais sens politique. Le MODEM est un parti politique comme les autres. C'est à dire que le MODEM possède sur ce point les mêmes travers que l'UMP ou le PS.
C'est très bien résumé dans le commentaire d'Amexour sur le blog de l'hérétique ( http://heresie.hautetfort.com/archive/2009/12/20/il-y-a-quelque-chose-de-pourri-dans-le-royaume-de-danmark.html#comments ).
C'est sans doute triste, mais c'est comme ça.
Et ce que je reproche vraiment à CG, c'est "d'étaler notre linge sale en famille en klaxonnant devant l'UMP et le PS". Chose qu'il a fait y compris à l'époque où il était au MODEM.
C'est pour ça qu'à mon avis, Bayrou a du vraiment lui en vouloir avec les promoteurs qui, à mon avis, a affaibli le MODEM (et puis Bayrou a l'air d'être rancunier).

Je ne dis pas que sur le fond CG a vraiment tord, mais je trouve que crier sur la place publique nos problème, c'est vraiment pas malin.

La politique, c'est aussi des codes. Il faut savoir faire avec. Et dans ces codes, on ne règle jamais ces compte en publique.

Ce que je dit amène à se poser enfin la seconde question:
Comment changer réellement les choses?

Question difficile, surtout compte tenu par la nature humaine.
Je pense que l'on fait changer les choses non pas par le fonctionnement interne, mais par les positions que l'on prend, l'analyse que l'on élabore et en par le sérieux de nos propositions.

Bayrou, c'est juste quelqu'un qui rêve d'être président mais il met son rêve en jeu en prenant des positions fortes, notamment sur la dette.
Alors que Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal promettent mont et merveille, Bayrou, durant sa campagne, n'a pas hésité à dire qu'il fallait être raisonnable, car la dette est un réel problème.

Là où il y a eu changement de la part de Bayrou, ce n'est pas dans la méthode, mais dans les positions qu'il a prises.

Je ne travail pas pour Bayrou, mais aujourd'hui, un idéal est personnifié et je me sers de Bayrou pour personnifier cet idéal. Rien de plus. C'est seulement politique.
Et je fait en sorte que localement, par les positions que l'on prend, on entende des choses différentes des machines PC-UMP qui sont grippés.
Et c'est pour ça que j'approuve la partie de phrase "au lieu de brûler et de d'essayer de détruire ce que font les autres" car en tapant de façon violente sur le MODEM et en poursuivant sa vendetta, CG fait beaucoup de tord au gens qui, malgré la position politique difficile, essaie, par des efforts surhumain, de faire progresser le MODEM.

Bayrou est sans doute mauvais caractère, c'est vrai, mais au moins, et je recommande le post de l'hérétique, des gens comme Quitterie Delmas et Christelle de Cremiers ne crachent pas sur le MODEM.

Enfin, c'est vrai que la démocratie interne n'est pas parfaite au MODEM, mais à défaut de choisir les têtes de liste, on peut choisir la présidence. Et de façon démocratique.
Je n'avait pas voté pour Dupin, et pourtant, je l'accepte comme président. C'est ça la démocratie.

20.Posté par blanchard le 21/12/2009 08:14
Bonjour,

J'ai toujours été très dure avec mr Ginisty, meme quand il etait au Modem, contrairement a ceux qui l'adoraient a cette époque et qui le detestent maintenant (c'est ça les faux amis).
Mais je lui ai toujours reconnu cette qualité qu'il a de ne pas censurer les réponses a ses notes.
Beaucoup de bloggeurs censurent , par exemple Mr Kaltenbach maire PS de Clamart qui ne publie que les réponses qui lui sont favorables.
Mr Ginisty ne censurant pas, j'estime qu'il est légitime qu'il publie aussi les messages fieleux qui lui sont envoyés sur ses adresses mail.
Ceci etant dit, je constate que le modem est dans un état de délabrement qui ne m'inquiète pas , bien au contraire !

19.Posté par Farid L le 21/12/2009 06:31
"....Christophe, en réponse à un commentaire, tu t'es permis de citer mon nom sans mon autorisation. Le fait est que je n'ai rien à cacher et que j'assume totalement ce que je dis. Mais en faisant cela, cela montre que tu es encore plus minable que je l'imaginais en étant dans le camp de la délation. Je te le redis, tu devrais accepter que tu es un raté en politique et admettre qu'il y a meilleur que toi en tout cas plus fin (Grebert fait 100 000 signatures quand tu en fais 250) au lieu de brûler et de d'essayer de détruire ce que font les autres. De toute façon tu n'aimes personne, sauf ceux qui te sont dévolus ou ceux que tu manipules et dont tu te sers à des fins uniquement personnelles. Tu as vraiment très mauvais fond, ça me désole pour toi. Bonnes fêtes. Arnaud...."

Ce mel n'est en rien haineux, il me donne l'impression d'être écrit par un homme abusé qui vide son sac. Personnellement, il ne m'apprend rien de nouveau.

18.Posté par luciolebrune (Isabelle Resplendino) le 21/12/2009 04:38
Christophe,

J'essaie d'éviter au maximum de venir commenter sur ton blog.

Mais là, tu attaques dans ce billet un ami, un garçon que je connais personnellement, et dont j'admire la droiture, la sincérité, l'honnêteté, bref tout ce qui fait pour moi un homme, un vrai, et ces qualités, oui, tu peux en être jaloux, car tu ne les possèdes pas, tu viens cette fois achever de le démontrer.

Remémore-toi le texte de Kipling :

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être amant sans être fou d’amour ;
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et , te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
Sans mentir toi-même d’un mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les Rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser, sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu peux être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront ;
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils."

Voilà, j'ai lu aussi les commentaires, et la plupart condamne ce billet de plus, ce billet de trop.

Merci de m'offrir le beau spectacle de ton naufrage pour les fêtes de fin d'année, je me sens des années en arrière, quand j'étais allée voir "le Titanic", sauf que le tien dure plus longtemps, et qu'il est pratiquement gratuit à visionner.

Rudyard KIPLING


17.Posté par Izzy le 21/12/2009 00:53
Je ne vous connais pas, et c'est ma première visite sur votre blog.

Le premier post semble parler d'une gueguerre comme on en voit souvent sur Internet, rien de grave, ni d'exceptionnel.

Je lis la chose, et il se trouve que vous parlez de haine, à votre encontre. J'avoue que dans le mail cité, je cherche la haine .. je vois la colère, mais la haine ... enfin bon pourquoi pas ...

Par contre, vous, vous ne vous gênez pas pour :
1. Divulguer un mail, qui au passage est une correspondance privée protégée par la loi, ce qui est donc illégal
2. Rendre public le nom d'une personne laissant des commentaires sur votre blog, ce qui me semble au mieux malpoli, au pire extrêmement choquant
3. Vous plaindre d'être maltraité en privé alors qu'après avoir parcouru quelques posts, j'y vois quand même beaucoup de bile, de rancœur et de critiques déversées sur les autres et peu de propositions constructives ou de remises en cause personnelles.

Je ne sais pas qui a raison ou tord, puisque vous ne parlez pas du fond dans ce billet, mais votre comportement n'inspire pas le respect, ne vous étonnez pas de ne pas en avoir.

Vous dites "Les gens ont souvent l'impression qu'on tient un blog pour le plaisir de parler de soi, de se mettre en avant, de satisfaire à la culture d'un ego surdimensionné." : on se demande bien pourquoi les gens ont cette impression la ? D'où cela peut il bien venir ?

16.Posté par Zenon le 21/12/2009 00:45
Je trouve votre procédé très bas et intellectuellement malhonnête :
- vous exhibez cet e-mai,l or nous ne savons rien de vos relations antérieures avec Arnaud et de ce qui a pu motiver sa colère .
- de la relation particulière que vous avez avec une personne vous faites une généralité : "l'état de haine dans lequel le MoDem met les gens" .

15.Posté par L'hérétique le 21/12/2009 00:36
Et tu ne crois pas que tu en rajoutes un tantinet sur la haine en question, là Christophe ?...

14.Posté par Brian Derevan le 21/12/2009 00:21
Je ne vois pas de haine
Seulement une engueulade qui te touche surtout parce que tu dois y trouver des résonances particulières et dont tu te venges assez bassement je dois dire..
Les faits : Le "type" comme tu dis (pourquoi un tel qualificatif ?) a été blessé par un de tes actes.
Analyse
Etant très "à l'écoute" comme tu dis tu ne vois même pas qu'il est en réaction à un de tes agissements dont il te demande simplement des comptres. Tu ne t'expliques/excuse pas . Alors il s'énerve le gars Arnaud et te tance d'à propos car il tombe de haut en découvrant la réalité de ta personne en laquelle il avait du croire (puisque du même bled "Issy" je crois - excuse le terme bled mais c'est pour aller avec le "type" précédent).
Quoi ? S'il fait cela avec moi, aors qu'a-t-il fait avec les autres et tu ne te rends pas compte que toutes les autres actions que tu as pu faire avec lui, avec ses amis, etc ...toutes les justifications que tu as pu lui donner, tout est passé à la trappe.
Alors ?
Et si être à l'écoute de ses concitoyens commencait par ses amis/camarades ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique