Christophe Ginisty

Les universités d'été ne correspondent plus au temps médiatique


Rédigé le Vendredi 27 Août 2010



Les universités d'été ne correspondent plus au temps médiatique
Après Europe Ecologie il y a quelques jours, c'est au tour du PS de tenir ce week-end son université d'été (ou université de rentrée, comme vous voulez). Rituel quasi-immuable de la vie politique française, sorte de rendez-vous convenu avec l'opinion, on peut sérieusement se poser la question de leur utilité pour au moins une raison qui tient à la gestion du temps médiatique.

Nous ne sommes plus à l'époque lointaine de l'ORTF et de la supprématie sans partage des médias de masse qui étaient les seuls à relayer les informations politiques majeures. Les rédactions fermaient boutique au moment où les bambins fermaient leurs cartables et tout le monde se retrouvait joyeusement à l'université d'été, histoire de se reconnecter de faire une sorte de rentrée de la classe politique et médiatique. Leaders politiques et leaders médiatiques s'entendaient alors pour laisser respirer le bon peuple le temps d'une sieste de deux mois à l'ombre de l'absence apparente d'information.

Nous sommes aujourd'hui à l'époque de l'information en continu. Les français comme les autres continuent pendant l'été d'écouter la radio, de regarder la télévision et, pour certains, ils restent connectés à l'information en ligne via leur téléphones portables. Même si les rédactions des principaux médias continuent de prendre l'air pendant deux mois alors que les français, eux, ont réduit considérablement le nombre de semaines qu'ils prenaient au cours de l'été, l'actualité ne s'arrête jamais et les français y sont sensibles.

Dès lors, ces grand-messes de retrouvailles des partis politiques avec leurs sympathisants et leur observateurs dans les médias apparaissent comme de plus en plus désuètes.

Oui, car si l'on est content de revoir "son" leader devant les caméras, on ne peut que regretter son absence alors que des choses graves se produisaient en juillet ou en août. L'appréciation, hier, par Martine Aubry du discours de Grenoble arrive près d'un mois après que celui-ci ait été prononcé par le chef de l'état. Et ça, ce n'est pas du tout compatible avec le rythme médiatique qui est demeuré intense tout au long de cet été.

Quand on est responsable de la première force d'opposition en France, il n'est pas acceptable d'attendre un mois et sa sauterie estivale de rentrée pour réagir sur un propos aussi choquant que celui tenu par le chef de l'état. En élargissant le propos, j'ai envie de dire qu'il n'est tout simplement pas normal de laisser le champ libre à qui que ce soit pendant deux mois, sous le prétexte idiot que les français seraient en vacances et non captifs.

L'art de la communication politique passe par la maîtrise de l'agenda. Durant les deux mois qui viennent de s'écouler, c'est la majorité qui l'a totalement maîtrisé. Si l'université d'été est toujours indispensable du point de vue militant, il faut selon moi la dissocier de la rentrée médiatique car à l'époque où nous vivons, l'information ne prend plus de vacances.

               Partager Partager
Notez


Lu 2480 fois

Commentaires articles

1.Posté par CedricA le 27/08/2010 12:22
"sorte de rendez-vous convenu avec l'opinion"
Non, avec les militants et adhérents. Les universités de rentrée ne sont prévues pour les média ou le citoyen non engagé. C'est une grande messe interne du parti. Un moment de retrouvaille, durant lequel tout ce qui constitue un parti politique, cadre, militants et adhérents, peuvent se retrouver, justement or média.

Donc c'est normal qu'elles ne s'adapte au temps médiatique que superficiellement. Le temps militant ne s'est pas autant accéléré que le temps médiatique.

2.Posté par Lj le 30/08/2010 21:34
Faux. Il ne s'est rien passe depuis un mois. Et, comme par hasard, l'affaire Bettencourt a reprisdimanche...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche