Christophe Ginisty

Mais qu'attendent les français pour s'indigner vraiment ?


Rédigé le Dimanche 6 Février 2011



Mais qu'attendent les français pour s'indigner vraiment ?
Le livre Indignez-vous de Stéphane Hessel fait un carton en librairie. Les français s'arrachent ce pamphlet au titre qui nous dit tout. C'est réjouissant de voir ce succès populaire, même si cela me renvoie à une question essentielle :

Si les gens adhèrent tant à cet appel à l'indignation, qu'attendent-ils pour s'indigner vraiment ?

Ne sont-ils capables que de concevoir l'indignation de manière théorique et livresque ? Que faut-il pour que cette invitation se transforme en action dans la "vraie vie" ? L'indignation est-elle un sujet lointain, une proposition abstraite ? Un simple concept ?

Nous contentons-nous d'observer le triste spectacle de la politique comme d'autres regardent un match de foot, bien assis au fond d'un canapé, la télécommande en main, prêts à éructer une colère de téléspectateur avant d'aller se coucher au son d'un définitif "quel match de M.... !"

Les derniers mois ont été le théâtre d'événements politiques insupportables dans notre pays où la corruption, les conflits d'intérêts, les abus de biens publics se sont multipliés. Et pourtant les français sont tétanisés, anesthésiés, paralysés et visiblement incapables de s'indigner vraiment et de taper du point sur table pour signifier aux gouvernants que ça suffit.

Leurs seuls ras le bol sont contreproductifs car ils s'illustrent dans l'abstention aux consultations électorales, laissant la place libre à tous les vieux briscards de la politique qui ont bien compris comment votait l'électeur qui se déplace encore.

Alors oui, je me demande ce qu'ils attendent et ce qui leur faut pour vraiment passer à l'action.

Pour ma part, j'ai décidé de créer une nouvelle formation politique, POLÉTHIQUE. J'espère qu'elle sera le vecteur utile et efficace d'une indignation grandissante, constructive et concrète. Je vous invite à nous rejoindre.

               Partager Partager
Notez


Lu 2158 fois

Commentaires articles

1.Posté par Marie le 07/02/2011 13:04
Le problème, Christophe, est aussi de ne pas/plus croire à une énième formation politique qui n'aura aucun poids dans la prochaine législature !

2.Posté par Ecran-F le 07/02/2011 22:46
Le problème c'est que s'indigner est une chose, et je pense que nous sommes nombreux à le faire. Mais le faire entendre c'est autre chose, et là c'est plus compliqué. Sans sombrer dans le "tous pourris" quelle personnalité politique incarne un véritable changement dans la pratique du pouvoir ? Bayrou a voulu le faire, au final ce n'est rien de plus qu'une personne du sérail...

3.Posté par Julien Irondelle le 08/02/2011 09:14
Salut christophe.

Régulièrement je regarde ton blog, avec l'impatience chaque fois de découvrir le dernier post en date.

Sincèrement, en l'état actuel, je ne crois pas au succès de Poléthique pour deux raisons :

- tu continue à fonctionner comme dans tous les partis politiques : autour du fondateur se trouve un "cercle" qui contrôle et filtre les futurs adhérents. De ce fait leurs moyens d'expressions sont aussi limités que n'importe quels militants d'un parti politique. En haut ceux qui ont droit d'écrire des billet dans le site officiel, en bas ceux qui ont droit de lire ou commenter. Résultat, en dehors du cercle, se trouvera une somme de citoyens à la personnalité effacée, parmi lesquels tu ne pourras trouver les éléments moteurs du développement de Poléthique

- l'argent et les élections c'est le nerf de la guerre : tu n'as ni l'un ni l'autre, car tu n'affiches pas ton ambition de présenter des candidats pour les législatives (une candidature aux présidentielles est irréaliste et suicidaire). Nous sommes à un an des présidentielles et des législatives et tu n'as même pas présenté un minimun de 50 candidats, capable de faire un minimum de 1 % de voix, afin de bénéficier des subventions publiques et légales dont bénéficie chaque parti politique. L'idéal serait de présenter 577 candidats, mais ce serait de la folie à cause de la méthodes des cercles.

L'idée de poléthique est la bonne, les objectifs sont sains, mais les moyens humains et financiers ne sont pas à la hauteur. Désolé de te le dire.

La France est la cinquième puissance mondiale. Si une révolution démocratique se produit en France, le monde entier s'en inspirera.

S'engager en politique en France est passionnant, car ce n'est pas au Danemark que tu peux faire une révolution démocratique qui va inspirer le monde ;)

4.Posté par Christophe Ginisty le 08/02/2011 09:43
Julien -> Ton premier point est absurde. Le site Internet est nourri par plusieurs auteurs, et nous sommes sur le point de lancer l'un des réseaux sociaux contributifs et participatifs les plus évolués de la toile politique. Sur cette plateforme, la parole, la publication, l'initiative seront à la portée de tous, sans discrimination.

Quant à l'argent tu as peut-être raison mais si on attend d'avoir un million d'euros de côté pour se mettre à marcher sur le chemin, on ne fait jamais rien.

5.Posté par Julien Irondelle le 08/02/2011 10:27
Christophe, soit objectif.

La réunion de pré-lancement a été à l'image d'un cercle fermé. Le site internet en est le reflet. Je retrouves les mêmes personnes : richard, colette, bernard, laurent,..Et je fais parti des emmerdeurs qui a figuré sur la black list ;) (même pas mal, je n'ai pas d'égo, mais des convictions°

Avec ce même cercle, tu fais des réunions de salon, de café, des débats participatifs sur Internet,...mais le cercle ne s'élargit pas. Mitterrand a mis toute une vie à faire des cercles autours de cercles pour atteindre la masse critique. Il a démarré surtout avec le cercle des anciens combattant de 39-45, dont il a été le ministre.

De plus, un site ou un forum sur internet n'a jamais déclenché une révolution démocratique, y compris au Modem rappelles toi les Promoteurs ;)

Qu'importe les moyens ou financiers, le jour où tu auras un minimum de 50 candidats qui font du terrain avec des bénévoles, un an avant les échéances, Poléthique sera déjà une réussite.

Partir sur le terrain deux mois avant, c'est du suicide. J'ai fait l'expérience d'un parti politique, Energies Démocrates, qui a été lancé 4 semaines avant les législatives de 2002. A l'époque, nous devions avoir 50 candidats pour bénéficier des subventions publiques. Entretemps, la règle du 1 % de minimum de voix a été rajouté : tout est fait pour freiner ou bloquer le lancement de nouveaux partis politiques.

Tu fais partie des rares entrepreneurs et des citoyens qui a décidé de mouiller sa chemise et de prendre des risques, de prendre de coups.

Je ne veux pas casser "la baraque", au contraire. Je n'ai pas de conseil à te donner, mais juste des suggestions.

En voilà une très concrète : fait deux mois de terrain avec notre ami Albert, dans le XII ème face à face avec des électeurs potentiels, les tracts d'albert à la main. Maintenant pas demain, ni dans six mois.

Après on reparle....

6.Posté par Julien Irondelle le 08/02/2011 10:34
Petit problème des commentaires sur Internet : tu ne peux corriger, a posteriori, tes fautes d'orthographe. Je vais trop vite...

7.Posté par Christophe Ginisty le 08/02/2011 11:42
Julien -> Tu as encore une fois tort.

Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas nombreux que nous sommes un cercle fermé. Et contrairement à ce que tu crois, le cercle s'élargit constamment de nouveaux membres qui viennent contribuer à la constitution du projet.

Le fait que tu n'aies pas été invité à la première réunion tient davantage à des attitudes détestables que tu as eues vis à vis de certains d'entre nous qu'à une volonté de nous replier sur nous mêmes.

Et pour ce qui est du terrain, ça avance bien.

8.Posté par Julien Irondelle le 08/02/2011 12:46
J'assume mes propos, encore plus, car :

- tu viens de me confirmer que tu veux élargir un "cercle"

Le cercle c'est l'anti-thèse d'une révolution démocratique ou du lancement d'un parti politique moderne.

J'espère que le cercle sera élargi d'ici 2012 (désolé de te le dire)

Demain, tu veux faire une réunion publique. Combien de personnes viendront ? Aujourd'hui, pas plus de personnes qu'à l'époque des Promoteurs.

- tu évoques surtout la constitution d'un projet, mais pas des actions de terrain. Mais où se trouve la carte Google Maps qui recensent les actions du terrain ? (désolé d'appuyer là où ça fait mal)


D'autre part, mes amitiés aux "détestables" C & B qui m'ont collé cette image...un jour tu connaîtras la vérité, par toi même.

Ou alors j'ai dû avoir un comportement détestable avec toi, laurent ou richard. Parlons en de vive voix.

Je suis sur une black list dans un nouveau parti politique : mauvais signe, un jour d'autres le seront.

De facto, je serais automatiquement exclu des réunions de travail pour développer Poléthique. Or, je souhaite être un acteur de Poléthique, pas être un spectateur de réunion publiques Poléthique.

« Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. » Voltaire

Cette phrase, il me semble l'avoir lu quelque part....

Au Modem, j'ai appris que les phrases doivent être en cohérence avec les actes. Voilà pourquoi j'ai réalisé que FB était un imposteur.

Poléthique, un nouveau parti politique, qui se donne les moyens de ses ambitions, avec une véritable démocratie interne ?

Wait and see

9.Posté par FrédéricLN le 09/02/2011 21:31
Là-dessus, tout ce que je sais du changement en politique, c'est qu'il y a des élections dans 6 semaines. 2000 conseillers généraux à élire. Les Conseils généraux représentent 80 milliards d'euros d'actions publiques, ce qui équivaut à plus du tiers des dépenses propres de l'Etat. Le changement est au coin de la rue... pile de tracts en main sans doute ! Mais pas dans le XIIème à mon humble avis, car Paris est le seul département qui ne vote pas à cette élection.

10.Posté par MadMax le 15/03/2011 00:01
Si les gens adhèrent tant à cet appel à l'indignation, qu'attendent-ils pour s'indigner vraiment ?


Stépane Hessel a publié quelques mois après la sortie du célèbre 'Indignez-vous", un nouvel interview intitulé "Engagez-vous".
Je trouve qu'il répond un peu à la question.

L'avez vous lu ?


Bonne soirée, MadMax


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche